Bienvenue sur le forum de l'APSMRC

Bienvenue sur le forum de l'APSMRC

Venez échanger idées et informations sur cette plateforme dédiée aux professionnels du patrimoine.
Ce forum fonctionne en synergie avec le site internet de l'APSMRC :
www.musees.regioncentre.fr
 
AccueilAccueil    CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
CalendrierCalendrier
Nos partenaires


Derniers sujets

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Revue de presse (12 -18 octobre 2015)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (12 -18 octobre 2015)   Jeu 15 Oct - 8:54

Musées région Centre

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre

(Orleans) La magie sous la loupe de l’Histoire

Originaire de Meung-sur-Loire, Leslie Villiaume est passée par le lycée Pothier d’Orléans, en classes préparatoires. Après des études de mathématiques, d’astrophysique et d’histoire de l’art, elle termine actuellement son doctorat à l’Institut parisien d’histoire moderne et contemporaine. Sa thèse porte sur l’histoire de la magie, dans ses rapports avec l’art, la science et la philosophie. Magicienne elle même, Leslie Villiaume est également réalisatrice de films et courts métrages. Pour l’association Guillaume Budé, elle revient à Orléans, ce soir, proposer une conférence sur le thème «Histoire de la magie, une nouvelle discipline ?», au musée des Beaux Arts.
RC, Orleans, 14/10, p.13

(Le Blanc) Les scolaires mettent la main à la pâte

L’exposition A la recherche des poteries disparues, présentée à l’Écomusée de la Brenne, jusqu’au 31 décembre, donne un coup de projecteur sur une longue tradition locale.Elle est complétée, depuis la rentrée de septembre, par des ateliers pédagogiques qui proposent aux scolaires de découvrir un univers céramique traditionnel effacé par le temps mais aussi le renouveau amené par les artisans contemporains.Près de six cents scolaires en quatre mois Ces séances d’une heure et demie,encadrées par l’animateur, Benoît Huyghe, marient la théorie et la pratique. «Nous faisons toujours en sorte que l’enfant soit acteur, qu’il touche, qu’il agisse», souligne Hélène Guillemot, directrice de l’établissement, en montrant des jeunes élèves de la classe Ulis de la Ville-Haute pétrissant la glaise.
Nr, Indre, 13/10, p.14

Les expositions au château de Tours bientôt payantes

A partir du 21 novembre, début de la prochaine exposition « Robert Capa et la couleur », l’entrée sera payante (3 €, 1,50 € tarif réduit) au  château de Tours dont l’accès est gratuit depuis 2013. Une petite révolution ? « Ce n’est pas une instauration mais une restauration », coupe Christine Beuzelin, adjointe à la culture. En effet, un droit d’accès était nécessaire entre 2010 et 2013, sur demande de l’association du Jeu de  paume pour unifier la tarification entre les quatre étages du musée. « C’est une démarche pour harmoniser les tarifs du château de Tours avec les  autres musées de la ville et pour valoriser les expositions. Nous avons tenu compte du coût de fonctionnement du bâtiment et des tarifs des autres musées », explique Christine Beuzelin. Des arguments qui n’ont pas convaincu l’opposition de gauche.
Nr, Indre et Loire, 13/10, p.12

(Orleans) Muséum donne animaux


De 1.200 à 1.500 spécimens vivants s’apprêtent à quitter le Muséum d’Orléans. Si les espèces sont plus faciles à inventorier («Il y en a 150»), René Rosoux, son directeur, ne sait être plus précis concernant le nombre d’animaux. Et pour cause, s’en amuse t il  : «Les poissons se reproduisent tout le temps !» Alors que l’établissement a fermé ses portes le 1er septembre pour trois ans de travaux, les cessions se précisent, validées lundi par le vote du conseil municipal, supervisées par les services de l’État : elles débuteront dans un mois, à la mi novembre.« Les Muséums qui vont accueillir nos animaux doivent libérer de la place, avise René Rosoux. On ne peut, par exemple, pas installer des prédateurs avec des herbivores… Et pour certains comme les reptiles, il faut des compétences, un statut juridique… Tout n’est pas si simple.» Quand bien même le principe de gratuité. « Les animaux ont été achetés avec de l’argent public, rappelle le directeur de l’établissement orléanais. Il faut qu’ils continuent à servir à la pédagogie, qu’ils soient toujours présentés au public…»
RC, Orleans, 14/10, p.13

(Dreux) Charles Denner retrouvé

Qui était Charles Denner ? Pour le grand public, c’était un acteur qui a connu son heure de gloire dans les années 60 et 70, grâce à des rôles tenus dans des films populaires comme Landru de Claude Chabrol (1962), L’Aventure c’est l’aventure, de Claude Lelouch (1972), ou encore L’Homme qui aimait les femmes de François Truffaut (1977).Mais aujourd’hui, il faut bien avouer qu’il est un peu mis de côté, notamment par les nouvelles générations,qui ne connaissent pas ses films. C’est pour lutter contre l’oubli que ses deux enfants, Ethel et Charlet Denner, ont mis en place la première exposition consacrée à leur père à l’hôtel Montulé. Pourquoi Dreux ? Parce que Denner a vécu à Escorpain pendant vingt ans et qu’il est mort à Dreux le 10 septembre 1995.
L'Echo, 15/10, p.14

(Savigné-sur-Lathan) Le musée de La Petite France ouvert pour les vacances de Toussaint

Le musée La Petite France est exceptionnellement ouvert pendant les vacances de la Toussaint, du lundi 19 au samedi 31 octobre. Il présente, sur 600 m2, des trains miniatures animés de 1920 à nos jours, avec son et lumières. Il comprend aussi une exposition de tableaux ferroviaires du peintre-illustrateur Thierry Moreau (prix Schefer 1997). Départ de la visite à15 h 30 précises chaque jour (durée : 90 mn). Ensuite, les enfants peuvent circuler sur les gros trains électriques dans les 5.000 m2 du jardin ferroviaire autour des bâtiments du musée. Sur réservations, avec tarif réduit pour groupes d’au moins 15 personnes. Bâtiment et jardin accessibles à personnes à mobilité réduite.Musée La Petite France, 1 rue du Pont-de-la-Forge (arrêt des bus Savigné-Tours), 37340 Savigné-sur-Lathan. Tél. 02.47.24.60.19. (intégral)
Nr, Indre et LoireE, 15/10

(Loches) Accessibilité aux personnes handicapées, dérogation demandée pour la Maison Lansyer


Le musée Maison Lansyer fait l’objet d’une demande de dérogation générale. La ville n’a pas pour l’instant prévu un budget pour réaménager l’ancienne demeure d’Emmanuel Lansyer, peintre paysagiste du XIXe siècle. «On ne pourra pas assurer l’accessibilité à tous nos bâtiments», souligne Chantal Jamin. La maison Lansyer pourrait faire partie des exceptions de l’Ad’ap, si l’État juge techniquement impossible son accessibilité. (intégral)
Nr, Indre et LoireT, 17/10


_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 19 Oct - 14:11, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (12 -18 octobre 2015)   Jeu 15 Oct - 8:55

Archéologie région Centre

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre

(Orleans) « Quinze ans et toujours pas de projet ! »

Le pont de l’Europe fête ses 15 ans cette année, et Corinne Leveleux-Teixeira a interpellé vivement Muriel Cheradame, après la lecture d’une délibération concernant les frais de fouilles archéologiques en vue du projet d’aménagement de la tête nord dudit pont. «Ça fait 15 ans, et il n’y a pas de projet !», a ainsi répété l’élue d’opposition PS, reprochant implicitement un manque de vision d’Orléans. Une affirmation que le maire Olivier Carré (Les Républicains) a réfutée, indiquant que l’accord sur le schéma d’aménagement entre Saint Jean de la Ruelle, Orléans et la communauté d’agglomération, ne datait que de « quelques semaines ». (intégral)
RC, Orleans, 13/10

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Jeu 15 Oct - 8:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (12 -18 octobre 2015)   Jeu 15 Oct - 8:55

Patrimoine région Centre

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre

(Nouâtre) Un patrimoine mis en valeur

Samedi 3 octobre, une vingtaine de personnes, élus et habitants de la commune de Nouâtre, ont entrepris le nettoyage des abords du château élevé au XIe siècle par Foulque  Nerra, puis restauré au XVe siècle par Jean du Fou. On sait que ce château fut vendu comme bien national après la Révolution puis largement dégradé au fil des ans. Cependant, une grande partie subsiste et constitue un patrimoine important.Les arbres, les arbustes ou les herbes qui avaient poussé sur les murs et les tours du château ont été enlevés, mais le lierre n’a pas été touché afin que les pierres ne risquent pas de tomber. Ce château, qui mérite d’être vu et qui est commenté sur une des onze plaques du circuit touristique du bourg, récemment mis en place par la municipalité est maintenant bien visible, notamment du côté de la Vienne, dans laquelle il se reflète, grâce à ces travaux et à la bonne volonté des participants. Cette opération fait suite à la visite effectuée lors des Journées du patrimoine sous la férule de Pierre-Marie Danquigny, maire de Nouâtre.
Nr, Indre et LoireW, 13/10, p.23

(Combleux) Le conseil municipal pour un cheminement touristique


Deux grands projets communaux ont été évoqués, lundi soir, au conseil municipal. Le premier, qui a emporté l’adhésion unanime des élus, portait sur la création d’un cheminement touristique et pédagogique au cœur du village ainsi que dans son périmètre proche. La proposition de mise en place est envisagée à l’horizon 2017. Le projet devra, par conséquent, être finalisé avec les décisions de financement d’ici octobre 2016. Combleux, ancien village de mariniers, entend ainsi mieux capitaliser sur son patrimoine historique. Pour le maire, Frédéric Morlat et l’élu en charge du dossier, les nombreux visiteurs accueillis chaque année dans la commune manquent en effet souvent de repères. L’objectif serait donc de les accompagner en une dizaine d’étapes, du pont tournant aux rues du Carouge, des Moulins puis en direction du cimetière et du quartier de Poinville avec retour vers le port et la maison éclusière. Plans, fanions de valorisation du site, panneaux seront à l’étude de même que des livrets animateurs et fiches participants à l’attention des élèves des écoles. (intégral)
RC, Orleans, 14/10

(Beaugency) La Renaissance et l’architecture locale

Dans le cadre de la célébration de l’avènement de François Ier 1515-2015, La Renaissance en France initiée par la Mission Val de Loire, le service patrimoine de la ville de Beaugency organise une conférence, jeudi soir, au Puits Manu. Elle sera animée par Daniel Bontemps, conservateur honoraire en chef du patrimoine à l’inventaire sur le thème de «La Renaissance à Beaugency». Encore aujourd’hui, de nombreux vestiges architecturaux témoignent de l’importance de l’évolution urbaine de la cité à la Renaissance, placée sous le mécénat de la famille Dunois-Longueville.
RC, Orleans, 14/10, p.23

(Amilly) La station-service bientôt classée monument historique

La commune d'Amilly a reçu une bien surprenante demande, qui a enthousiasmé le maire, Denis-Marc Sirot Foreau, passionné d'architecture. «Nous avons été contactés  par la Drac (Direction régionale des affaires culturelles) Centre-Val de Loire, afin d'effectuer des recherches dans les archives de la mairie pour retrouver les plans de la station service Total, située à l'époque, sur la RN 23, appelée aujourd'hui RD 923, route du Mans». Cette station a été construite par l'architecte Jean Prouvé, sur une commande de Total. Il n'en reste que trois en France, dont celle d'Amilly. Les services de la Drac envisagent donc de la classer monument historique.
L'Echo, 14/10, p.14

Un ouvrage sur la Loire


Le service patrimoine et inventaire de la région Centre-Val de Loire vient de publier un ouvrage Naviguer sur la Loire. De Nevers à Candes Saint Martin, le lecteur est invité à découvrir les différents   aspects de la navigation et les ouvrages qui s’y attachent : ports, gares d’eau, bacs, marques de crues, bornes, digues submersibles… Cet ouvrage est la restitution d’une étude menée de 2008 à 2013 par la Direction de l’inventaire du patrimoine de la région Centre-Val de Loire sur les aménagements portuaires de la Loire. Son prix : 27 €. (intégral)
RC, Orleans, 13/10

(Quincy) La reconnaissance au bout du fuseau

Magali Déboudard a la pudeur des âmes éprouvées, la sagesse de ceux qui ont dû livrer maints combats. La persévérance et la passion ont fait d’elle une dentellière aux fuseaux renommée.En venant la chercher  dans son petit atelier niché au cœur du vignoble, la maison Dior lui a offert le plus précieux des biens : la reconnaissance.Le chemin jusqu’à Dior aura été pavé de vrais bonheurs mais aussi d’incertitudes et de doutes. La ténacité aura été la meilleure alliée de Magali Déboudard. La dentellière aux fuseaux retourne avec émotion sur les chemins de l’enfance. Difficile de se  remémorer son parcours scolaire où la dyslexie la  confine en quarantaine et où la seule réponse des adultes se résume à trois mots : «bonne à rien». À l’école, c’est l’échec. À la maison, c’est aussi compliqué. Seuls les maths et le dessin redonnent le  sourire à la lycéenne que les beaux arts attirent. Mais le refus paternel ne souffre aucune discussion. La seule porte de secours, c’est la fuite. Fuir pour échapper aux idées préconçues, à un avenir sans couleur. À seize ans, Magali quitte le domicile, passe un CAP dans l’hôtellerie puis enchaîne les petits boulots. Elle découvre la dentelle à l’occasion d’un voyage au Portugal. À grand renfort de bouquins elle s’initie, seule. Magali se souvient avec honnêteté de son CAP à Brioude (Haute Loire) :« Quand je suis arrivée avec mes échantillons, la dentellière a pâli. Elle savait qu’elle avait tout à me réapprendre.» Mais les commentaires des dentellières professionnelles la confortent dans son choix. «On est tellement fières d’avoir une dentellière qui sache dessiner», s’exclament les professeurs à la vue de son dessin présenté à l’examen. « La technique ne suffit pas. Il faut aussi avoir un certain sens artistique, donner une âme à sa création.»
Le Berry, 13/10, p.9

(Dreux) La chaleur d’un bel enduit à la chaux


Rue du Mur, au cœur de la vieille ville de Dreux, il est une maison remarquable dont les fondations remontent au haut Moyen-Âge. Sa restauration est, elle aussi, remarquable… Elle est finie l’époque où les propriétaires de maisons anciennes isolaient leur façade avec plusieurs couches de  ciment. Humidité bloquée dans les murs, dégâts irréversibles sur les poutres de colombages. C’est pour éviter ces écueils et préserver le patrimoine que Sandrine et Benoît Coignard, propriétaires d’une maison du XV° siècle, rue du Mur, ont décidé de faire appel à un maçon qui n’utilise que des matériaux adaptés à ce type de rénovation. En l’occurrence la chaux et le chanvre. Le chantier est ouvert, déjà, depuis plusieurs mois. Un pan de mur a été restauré. Un autre est en cours de rénovation.
+ Le maçon Lionel Lamy s’est spécialisé dans l’ancien
L'Echo, 13/10, p.17

(Le Boullay Thierry) Le chemin de croix a retrouvé son éclat

L’association Les Amis du Patrimoine du Boullay Thierry, présidée par Paulette Pichard, et le maire (l’ancien président de l’association), Frédéric Giroux,accueillaient samedi
matin dans l’église Saint Lubin les élus locaux et départementaux, Don Hugues Matthieu, le prêtre et bon nombre d’adhérents et d’habitants du village, pour l’inauguration des 14tableaux qui composent le chemin de croix. «Ce sont 14 tableaux du XIXe siècle, découverts très abîmés dans la sacristie, et restaurés par Marie-Dominique Rouilly, agréée des monuments historiques, après 5 années de travail passionné » a souligné la présidente. Ces toiles ont retrouvé leur place, encadrées par des bénévoles, elles sont méconnaissables, les couleurs sont éclatantes, la mise en valeur est très lumineuse». Après la restauration du retable, répertorié et classé aux monuments historiques, et de trois autres tableaux, ce chantier pharaonique est enfin terminé,il aura coûté au total 88.000 €, dont 68.000 € ont été offerts par le député maire Jean-Pierre Gorges sur sa réserve parlementaire.« Notre prochain projet de restauration concernera la remise en état de la chapelle des châtelains, et treize ensembles sacerdotaux, inscrits sur l’inventaire des objets classés, ce sera notre prochain challenge». L’association proposait dès le samedi soir un concert dans l’église, avec le groupe local Noten bulls, dans le but de récolter des fonds pour continuer son action. (intégral)
L'Echo, 13/10

Artigny, Beauvois, Choiseul… Châteaux-hôtels à vendre

Cela fait des mois, voire des années,qu’on entend dire que le groupe des Grandes Étapes françaises (GEF), propriétaire en Touraine des châteaux-hôtels d’Artigny, de Beauvois et du Choiseul, est à vendre. La rumeur enfle que la cession est proche. Au siège parisien des GEF, Pierre Traversac, le P-DG, confirme « la mise en vente de l’ensemble », ajoutant : « Nous sommes en négociation avec des Français, pour une holding basée au Luxembourg, à capitaux étrangers. Mais rien n’est signé. » On évoque une cession le15 novembre. Quelle est la mise à prix ? Qui est sur les rangs ?« Je n’ai pas le droit de vous le dire », tranche Pierre Traversac.« L’audit qui doit être mené au préalable n’a même pas commencé. Toute annonce de vente est donc prématurée »,assure le P-DG de la société dont la famille Traversac détient100 % des actions. C’est son père, René Traversac,qui a fondé le groupe des Grandes Étapes françaises en1957. Cet industriel de la photographie venait de créer le concept de châteaux-hôtels. Aujourd’hui, le groupe compte encore huit demeures d’exception, dont sept en activité.
+ ••• Trois domaines d’exception en Touraine
Nr, Indre et Loire, 13/10, p.2

(Artenay) Michel Jaquet s’en est allé


Les Artenésiens ont appris avec consternation le décès de Michel Jaquet, survenu vendredi. Il avait 85 ans. Figure locale, Michel Jaquet était très apprécié, pour sa gentillesse et surtout pour sa forte implication dans la vie de la commune, et cela depuis toujours. Il était très impliqué aussi dans la vie associative du village, notamment dans la sauvegarde et la restauration du vieux moulin, mais aussi dans l’association les Amis de l’orgue et le Club des aînés auquel il donnait volontiers du temps libre.
RC, Orleans, 12/10, p.46

(Briare) « Ne m’appelez plus jamais Eiffel »

Qu’on se le dise. La passerelle qui enjambe le canal de Briare, aux abords du centre ville de Montargis, n’a pas été réalisée par Gustave Eiffel. Comme Michel Sardou et son «Ne m’appelez plus jamais France», l’ouvrage doit être qualifié passerelle Victor Hugo. Alors que l’ouvrage a été rénové durant l’été et que ces travaux ont été réceptionnés, samedi, en grande pompe (drapeaux, buffet), c’est Jean-Pierre Door, le maire de Montargis, qui a donné raison aux historiens des Amis du vieux Montargis (AVM) et du Gâtinais. En particulier à Annette Deleyrolle qui a mis fin à cette légende urbaine qui faisait chic. L’historienne vient de signer un article intitulé «Du pont de pierre à la métallique», dans le dernier bulletin des AVM paru en septembre. Elle cite un document daté du 19 février 1890 qui prouve que la passerelle a été réalisée par la fonderie Commentry Fourchambault dans la Nièvre. Elle précise également que le pont de pierre dessiné par Fortin au XIXe siècle, situé au dessus de l’écluse de la Marolle, permettait aux Montargois du centre ville d’enjamber le canal afin de rejoindre aisément le boulevard Durzy et les Closiers.
RC, Loiret, 12/10, p.17

(Rosnay) Sauvegarder l’église Saint-André


Une poignée d’habitants de la commune s’intéresse aux destinées de leur église ; et, sous l’impulsion d’Andrée Aubry, l’association Sauvegarde du patrimoine de Rosnay vient de voir le jour. «A part les enterrements, il ne se passe pas grand-chose dans l’église ; il n’y a que deux ou trois messes célébrées dans l’année. Nous aimerions qu’elle soit ouverte plus souvent, et que nous puissions prévoir et financer les travaux d’entretien et de restauration», souligne Andrée Aubry, présidente de l’association. Inscrite au titre des Monuments historiques depuis 1994, l’église Saint-André fut entièrement  reconstruite dans la seconde moitié du XVe siècle, probablement à la suite d’un incendie. Des contacts ont d’ores et déjà été pris pour mettre en place des partenariats pour l’organisation de concerts et rechercher des mécènes.
Nr, Indre, 12/10, p.17

(Gizeux) Les “ mécènes ” accueillis au château

Au château de Gizeux, le sauvetage des 400 m² de fresques murales est en cours.Cela n’a pu être possible que par un financement assuré en grande partie par le mécénat, mobilisé souvent par Internet à travers MyMajorCompany, la plate-forme française de financement participatif, qui assiste des projets culturels, la DRAC et les propriétaires du château apportant leurs compléments.Deux samedis consécutifs, Géraud et Stéphanie de Laffon, les propriétaires, ont accueilli ces «mécènes» dans la galerie,pour une visite et les premiers résultats des travaux de restauration.Brice Moulinier, le restaurateur blésois qui suit le chantier, a fait une présentation des fresques, des techniques utilisées par Frédéric Quilly pour redonner un nouvel éclat à cette dizaine d’œuvres réalisées à la fin du XVIIe siècle, et qui accusaient le poids des ans. Deux tableaux ont été achevés, le château de Gizeux dans le vestibule d’accès, et le château de Fontainebleau. Chaque restauration s’est accompagnée d’une remise en état du cadre de la fenêtre accolée,des décors à la base, et du plafond.Actuellement, le travail se fait sur les fresques du fond de la galerie, particulièrement en péril.
Nr, Indre et LoireW, 12/10, p.20

(Germigny l'Exempt) Bientôt des travaux au chœur de l’église


L’église Notre Dame a quelque peu subi les affres du temps. Soucieuses de conserver ce patrimoine local, la municipalité et l’association des Amis de l’église se sont retrouvées à la mairie, samedi, pour signer une convention d’offre de concours pour la restauration des couvertures de son chœur. Le montant prévisionnel des travaux, qui devraient débuter au cours du premier trimestre 2016, s’élève à 108.312 euros hors taxes. Les Amis de l’église se sont engagés à verser une offre de concours forfaitaire maximum de 70.000 euros. La commune se chargera quant à elle de la recherche des recettes complémentaires à la réalisation de l’opération.L’édifice date des XIe et XIIe siècles.
Le Berry, 15/10, p.30

Stéphane Bern à l’abbaye de Josaphat, à Lèves, demain

Une soirée ouverte à tous, en présence de Stéphane Bern, marquera le neuvième centenaire de l’abbaye de Josaphat, à Lèves, demain vendredi, à 19 heures, à l’Espace Soutine. Les vestiges de cette abbaye bénédictine sont classés et inscrits au répertoire des Monuments historiques. En mauvais état, ils doivent être mis en valeur. C’est pourquoi la ville de Lèves a initié la création d’une association “Les amis de l’Abbaye de Josaphat” présidée par Rémi Martial, maire de Lèves. Renseignements : leves.fr - mathilde.viard@leves.fr (intégral)
L'Echo, 15/10

(Bonneval) Sauvez l’héritage médiéval communal

La tour et sa symbolique ont tapé dans l’œil du couple. En 2006, Claude-Henri et Martine Vandenbroucke ont signé dans l’idée de sauver ce patrimoine et de s’y installer. Érigée à l’époque médiévale, la tour rempart surplombe le Loir et est accessible depuis la rue de la Grève. Fils et petits fils de résistants,le propriétaire mentionne très vite l’anecdote qui accentue le sens de son projet : «En 1943-1944,les résistants se retrouvaient ici.» Les aléas de la vie ont freiné les Vandenbroucke dans l’avancement et le financement des travaux de restauration de la bâtisse. En suivant les conseils du maire (LR) de la commune, Joël Billard, ils ont créé l’association «Sauvez la tour de Bonneval» dans l’idée de lancer une souscription, un appel aux dons. «La priorité est de mettre hors d’eau la tour, refaire la toiture, changer les fenêtres, boucher les trous sur les murs extérieurs, remonter le muret devant…»
+ Campagne de restauration
L'Echo, 15/10, p.26

(Tours) Des prises de vue inédites grâce aux drones


Tout beau, tout haut ! Depuis le début de la semaine dernière, Olivier Savoie, gérant de la société Drone Val-de- Loire, basée à l’Ile-Bouchard, fait voler ses drones au-dessus de sites patrimoniaux de Tours, à l’aube et au crépuscule, pour enrichir la base de données de la ville. Ses images serviront pour des reconstitutions en 3 D de la basilique Saint-Martin, de la cathédrale, de la tour Charlemagne et du coteau de Marmoutier. Le produit fini pourra être utilisé par des bornes interactives pour des applications liées au tourisme. Ses drones prennent aussi des images des places Jean-Jaurès et Plumereau, de la bibliothèque, du musée des Beaux-Arts et du château de Tours. «Les photos prises servent à une société basée à Toulouse, Drone Air Tech, spécialisée dans le traitement numérique par ordinateur pour reconstituer ces clichés en 3 D. Leniveau de détail est tel que, par exemple, sur la basilique, on distingue les clous sur la toiture.» Pour sécuriser le tournage, la police municipale se trouve sur chaque site.
Nr,,Indre et Loire, 15/10, p.14

(Brou) Un circuit touristique dans les clous


«Soixante quinze clous en forme de goutte d’eau portant le logo de la Ville ont été fixés au sol par les services techniques. Ils viennent enrichir la signalétique du circuit de découverte du patrimoine broutain», indique le maire (UDI) Philippe Masson. Ces clous ont été fabriqués par l’entreprise Taupinard, de Cloyes sur le Loir, à partir d’un projet étudié avec Jacques Esnault, qui a, ensuite, réalisé la maquette. «Le circuit, détaille le premier magistrat, est une balade à travers le temps et permet aux visiteurs de découvrir quatorze lieux remarquables dont deux sont classés Monument historique par les Bâtiments de France. Il débute à la Chapelle Saint Marc et se termine à l’église Saint Lubin».
L'Echo, 16/10, p.25

(Blois) Saint-Gobain fête 350 ans d’archives nationales

Les entreprises qui ont de la mémoire sans être prisonnières de leur passé ont de l’avenir. Cette phrase entendue lors des Rendez-vous de l’Histoire à Blois sied parfaitement à l’entreprise Saint-Gobain, créée en 1665 par Louis XIV. Marie de Laubier ; en charge des relations générales, se plaît à l’énoncer à l’occasion des 350 ans du fleuron industriel français. Le leader mondial des produits pour l’habitat est présent aujourd’hui dans 166 pays. Blois héberge, depuis 1980, les archives de l’entreprise dans une tour de verre noire qui trône rue de la Vallée-Maillard. Vingt kilomètres de rayonnage sont installés dans la tour. Des annexes horizontales ont étendu la capacité de stockage à 80 km. Mais pourquoi conserver ce patrimoine dans le Loir-et-Cher ? «Il fallait trouver un lieu de mémoire central par rapport à nos usines en France et assez proche du siège parisien. Les dirigeants connaissaient aussi le département pour se rendre au château de Ménars, anciennement propriété de Saint-Gobain», se rappelle Jacques Portevin, premier directeur des archives à Blois.
NR, Loir et CherS, 16/10, p.3

(Ferrière Larçon) Un patrimoine reconstitué


Dimanche dernier a eu lieu le dernier rendez-vous de la saison sur le Chantier associatif du lavoir. Ce chantier de sauvegarde du patrimoine pour le lavoir qui bordait autrefois le Larçon a été encadré par Émilien Durand, à la fois maître de stage, maçon et tailleur de Pierre, et si chaque week-end de mobilisation réunissait une dizaine de personnes, certains jours ils ont été près de trente à y travailler. Chacun apportant, outre sa bonne humeur et son casse croûte pour le pique-nique sous les noisetiers, les gants, truelles, ciseaux à pierre et autres outillages nécessaires. Il ne reste plus qu’à admirer ce lavoir entièrement reconstruit à l’ancienne, à l’aide de matériaux de récupération.
NR, Indre et LoireE, 16/10, p.19

(Le Moulinet sur Solin) Les travaux de l’église bientôt achevés

Les travaux de restauration de l’église Saint Philippe sont en cours d’achèvement. La première tranche a démarré début avril. Elle comprend la voirie et réseaux divers, la charpente, la couverture et les enduits extérieurs, pour une enveloppe de 195.000 €. Marie-Christine Meunier, maire de la commune, confie : «Les travaux ont pris quelque retard dû au délai de livraison des pierres de Souppes sur Loing. En effet, les congés d’été ont impacté la fabrication des pierres. Mais d’ici à quatre semaines, les travaux seront achevés. Nous retenons la date du 15 novembre.» Les ardoises prendront bientôt place. «Il ne restera plus qu’à remettre la flèche et le coq !» confie, avec un large sourire, l’élue. (intégral)
RC, Loiret, 17/10

(Lèves) Lancement du 9e centenaire de l’abbaye de Josaphat, hier soir


Il est arrivé vers 18 heures dans la salle du Conseil de la mairie de Lèves. Stéphane Bern, animateur de l’émission Secrets d’Histoire, sur France 2, et Eurélien d’adoption, est venu lancer officiellement les célébrations du 9e centenaire de l’abbaye Notre Dame de Josaphat, hier soir. Entouré du maire (LR) de Lèves, Rémi Martial, et de l’évêque de Chartres, Monseigneur Michel Pansard, Stéphane Bern a expliqué les raisons de son investissement dans ce projet : «Je m’engage tout naturellement, car je suis persuadé que le patrimoine ne doit pas être laissé à l’abandon. Notre pays a une histoire millénaire. Ces patrimoines bâtis spirituels sont les racines de la France. Nos dons peuvent les sauver.» Propriétaire de l’abbaye de Thiron Gardais, dans le Perche, Stéphane Bern est sensible au projet de la Ville de Lèves, qui souhaite protéger, mettre en valeur et transmettre au plus grand nombre les vestiges de l’ancienne abbaye, aujourd’hui en très mauvais état. Une fête médiévale sera organisée dans la commune, en 2017, 900 ans après la fondation de l’abbaye. (intégral)
+ Ancienne nécropole des évêques
L'Echo, 17/10, p.12

(Chartres) Quand les crimes courent les rues

Tout commence par le récit de ce cochon tueur d’enfant qui, au XVe siècle, fut jugé puis condamné à mort, par pendaison. Cette anecdote a convaincu Véronique Domagalski, guide conférencière à l’office de tourisme, de creuser la thématique des faits divers. «Avec la justice, on entre dans la sociologie et la vie des Chartrains. En tant que médiéviste, je m’intéresse à l’Ancien Régime, avec des documents du XVe au XVIIIe siècle.» Hier, Véronique Domagalski a arpenté les rues du centre ville, accompagnée de deux groupes de curieux, sur les traces des faits divers qui ont fait les choux gras de la ville. De François Langlois, condamné au bûcher pour crime de lèse majesté, jusqu’aux méfaits des chanoines, retranchés dans le quartier de la cathédrale pour échapper à la justice royale, en passant par les premiers arrêtés contre les mendiants, la guide lie le récit aux lieux.
L'Echo, 18/10, p.5

(La Chatre) La Forepabe à pied d’œuvre à l’ancien abattoir


Magnifique bâtiment datant de 1858, l ’ancien abattoir est devenu le foyer de la Forepabe (Centre de Formation pour la restauration du patrimoine en Berry) au début des années 2000. Mais si on y restaure la pierre, ses propres murs souffraient des outrages du temps. Projet très attendu, la restauration des deux pavillons d’entrée vient tout juste de commencer. Totalement mis à nus, les deux petits bâtiments ont provisoirement perdu leur couverture et leurs enduits. A côté des travaux de réfection de la toiture engagés par un couvreur professionnel, les apprentis des sections taille de pierre et maçonnerie mettent eux aussi la main à la pâte.
Nr, Indre, 17/10, p.18

(Ouchamps) Le retour de Suzanne et Jeanne

Le 25 août dernier, les Ouchampois et les voisins se pressaient autour de l’église Saint-Pierre, non pas pour assister à une cérémonie religieuse
mais à un événement : la descente des cloches. En effet, il était urgent de remédier à l’usure de la bélière et en même temps, la rénovation de Suzanne et Jeanne, baptisées dans ce même lieu en 1873. Dimanche, chacun a pu constater le travail de rénovation effectué puisqu’elles étaient exposées dans l’église lors de la messe dominicale et d’y découvrir gravées bien des indications comme leurs noms ou encore ceux de leurs parrains et marraines. Mercredi matin, nouvel attroupement en présence du maire André Simon et de Geneviève Repinçay, conseillère départementale : une imposante grue installée sur la place laissait deviner leurs retour et installation au plus haut point de l’édifice, un spectacle que les Ouchampois ne sont pas prêts de revoir.
Nr, Loir et CherS, 17/10, p.19

(Romorantin) L’impossible inventaire de la Grande Guerre

Trois ans bientôt que Cyril Berdelou creuse les archives, recoupe les sources et se heurte à bien des incohérences pour redonner un nom à tous les poilus de Romorantin et Lanthenay tombés au cours du premier conflit mondial. Cette tâche monumentale a conduit le Romorantinais à se plonger dans les états civils, états de service et autres archives internationales de près de 600 hommes,sur son temps libre et sans compter ses heures.597 poilus identifiés Il y a un an, nous l’avions rencontré. Cyril Berdelou avait alors identifié524 soldats locaux, nés, décédés, ou passés, même très brièvement, par l’une des deux communes encore autonomes. Sa liste s’est depuis allongée pour atteindre les 597 noms. «On en a retrouvé en croisant les travaux d’Hélène Leclert», précise le jeune membre de la Société,d’art, d’histoire et d’archéologie de Sologne (Sahas). La lecture d’articles parus dans la presse locale, d’archives familiales et d’enregistrements notariés a non seulement permis de découvrir de nouveaux poilus, mais aussi de lever quelques mystères…
+ ••• Des noms, des lettres et des visages
Nr, Loir et CherS, 17/10, p.23

(Sassay) Une loge de vigne “ flambant neuve ”

Redonner une seconde vie aux loges de vigne, que l’on trouve le long de nos routes, c’est «une belle initiative». Elles donnent un charme à notre environnement, une envie de faire une halte, pour respirer à pleins poumons la campagne,admirer les alignements de ceps de vigne, toucher les matériaux traditionnels, observer le travail des artisans, revivre les vendanges d’autrefois.Les communes de Sassay et Oisly, avec l’aide du conseil départemental, prouvent qu’il est toujours temps de redonner vie aux vieilles pierres, que notre patrimoine doit être protégé, une simple loge de vigne rénovée est un maillon de plus pour embellir la région. La meilleure récompense étant ce qu’elle laisse dans la mémoire des visiteurs. (intégral)
Nr, Loir et Cher, 18/10

(Loches) Que pensez-vous de l’idée de vendre les châteaux par le Département, et qu’en serait-il pour la cité royale ?

Le président du conseil départemental, Jean-Yves Couteau, l’a évoqué dans la NR du 7 octobre : il est ouvert à toute réflexion pour que le Département vende un jour quelques-unes de ses prestigieuses propriétés pour renflouer les caisses du Département. Il citait le cas du château de Chinon. Qu’en pense Valérie Gervès, première adjointe au maire de Loches et également conseillère départementale du Lochois ? Est-elle pour ou contre la vente du logis royal et du donjon ? «C’est une idée qu’avait déjà avancée le maire Jean-Jacques Descamps au président du conseil général Marc Pommereau, répond Valérie Gervès. Il avait proposé une gestion sous forme de SEM (société d’économie mixte, NDLR) que Marc Pommereau avait balayé d’un revers de la main. Il y avait même l’idée de racheter le site pour l’euro symbolique. Mais il faudrait alors reprendre tous les remparts…» Bref, vendre les bijoux patrimoniaux et historiques, tout au moins la cité royale, à un privé ou une collectivité, serait un joli cadeau empoisonné avec des millions d’euros à prévoir pour restaurer les remparts. (intégral)
Nr, Indre et LoireT, 17/10

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 19 Oct - 14:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (12 -18 octobre 2015)   Lun 19 Oct - 11:01

Source : club-innovation-culture.fr

La ville de Lyon lance la Carte Culture pour ses musées et bibliothèques et mise sur la fidélisation transversale

En complément des deux cartes existantes (Musées et Bibliothèque Municipale), la ville de Lyon lance sa Carte Culture qui offre désormais musées et bibliothèque à volonté. Une révolution tarifaire qui s’accompagne d’une nouvelle offre pour les 18/25 ans et d’un premier pas vers un CRM tranversalisé, permettant d’analyser les comportement des publics de l’ensemble des institutions culturelles de la ville.
Lire la suite : http://www.club-innovation-culture.fr/lyon-carte-culture-musees-bibliotheques/

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (12 -18 octobre 2015)   Lun 19 Oct - 11:03

Source : slate.fr

Finissons-en avec le financement public à tout prix des musées

Nos musées gagneraient à être un peu plus souvent gérés par le privé, explique dans cette tribune Richard Vainopoulos, président-fondateur de TourCom, réseau français d'agences de voyages indépendantes.

La gestion approximative du Pompidou de Metz et du Mucem de Marseille dénoncée par la Cour des comptes soulève à nouveau une question brûlante: nos musées ne gagneraient-ils pas à être un peu plus souvent gérés par le privé?
Lire la suite : http://www.slate.fr/story/107807/musee-elitisme-tout-prix#xtor=RSS-2

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (12 -18 octobre 2015)   Lun 19 Oct - 11:18

Source : http://musee-archeologienationale.fr

Partenariat avec l'UPEC
Université Paris-Est Créteil Val de Marne


Le Musée d’Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye et l’Université de Paris-Est Créteil annoncent la signature d’une convention de partenariat encadrant la participation de l’établissement pour une durée de 3 ans au master professionnel de niveau M2 « Histoire Publique » dispensé au sein de la Faculté de Lettres, Langues et Sciences Humaines.
Lire la suite : http://musee-archeologienationale.fr/actualite/partenariat-avec-lupec

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (12 -18 octobre 2015)   Lun 19 Oct - 11:22

Source : letelegramme.fr

Musée de la Pêche. 4,8 M€ de restructuration

Jeudi soir, les élus communautaires ont validé le programme de restructuration du Musée de la Pêche sur deux mandats. Si, selon le président de CCA, André Fidelin, « rien n'est acté », cette opération est déjà estimée à plus de 4,8 M€ en deux phases.
Sous sa forme actuelle, le Musée de la Pêche, en Ville Close, vit ses dernières années. S'il est considéré par le cabinet d'études Ap'Culture comme « un atout touristique indéniable avec un énorme potentiel », il doit quand même sérieusement évoluer dans sa cohérence culturelle, la mise en valeur de ses collections et sa muséographie.
Lire la suite : http://www.letelegramme.fr/finistere/concarneau/musee-de-la-peche-4-8-meur-de-restructuration-26-09-2015-10788973.php

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (12 -18 octobre 2015)   Lun 19 Oct - 11:23

Source : http://cursus.edu

Aller dans les musées universitaires... sur la Toile

Herbiers, jardins botaniques, collections d’instruments scientifiques, d'œuvres d’art, observatoires astronomiques, collections de paléontologie, d'ethnologie, de moulages... Qu’ont elles de particulier, ces collections que les universités ont décidé de mettre à la disposition du grand public, alors que leur objectif premier est de servir la recherche et l’enseignement ?
Lire la suite : http://cursus.edu/dossiers-articles/articles/26056/aller-dans-les-musees-universitaires-sur/#.ViS1rqyxQXg

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 19 Oct - 11:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (12 -18 octobre 2015)   Lun 19 Oct - 11:24

Source : lejournal.cnrs.fr

Le patrimoine, c'est aussi de la recherche

Comment conserver l'art contemporain ? A quoi ressemblait le pont d'Avignon au Moyen Âge ? A l'occasion des journées du patrimoine, florilège non exhaustif des travaux scientifiques qui permettent de dater, de restaurer, de préserver, d'inventorier ou tout simplement de mieux comprendre l'importance de cet héritage.
Lire la suite : https://lejournal.cnrs.fr/dossiers/le-patrimoine-cest-aussi-de-la-recherche

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 19 Oct - 11:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (12 -18 octobre 2015)   Lun 19 Oct - 11:27

Source : blogrecherche.wp.mines-telecom.fr

La muséographie à l’ère numérique avec Avatar 1:1


Repenser l’action muséographique pour la rendre plus dynamique, plus interactive, tel est l’objectif du projet Avatar 1:1. Mettant en scène un personnage virtuel capable de dialoguer au niveau sonore et gestuel avec le visiteur, le dispositif sera testé dans le cadre des journées européennes du patrimoine les 19 et 20 septembre prochains, au Musée français de la carte à jouer d’Issy-les-Moulineaux. Antoine Garnier, Business Developer à l’Institut Mines-Télécom, nous présente ce projet d’un médiateur 2.0.
Lire la suite : https://blogrecherche.wp.mines-telecom.fr/2015/09/17/la-museographie-a-lere-numerique-avec-avatar-11/

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (12 -18 octobre 2015)   Lun 19 Oct - 11:29

Source : http://cursus.edu

Musées, écomusées et économusées Les institutions vouées au patrimoine peuvent-elles, veulent-elles ou se voient-elles dans l'obligation de prendre part au marché du patrimoine ?

Même si ce n’est pas toujours admis et reconnu par les instances de financement, on sait le poids important qu’ont les institutions muséales et patrimoniales pour l’économie des villes et le développement économique des régions en dehors des grands centres, mais on s’excuserait presque d’écrire sur les liens avec des activités lucratives au sein de ces institutions, tant les termes musées, produits et entreprises ne vont habituellement pas de pair et semblent contradictoires.
Lire la suite : http://cursus.edu/dossiers-articles/articles/26096/musees-ecomusees-economusees/#.ViS3j6yxQXg

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 19 Oct - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (12 -18 octobre 2015)   Lun 19 Oct - 11:39

Source : tom.travel

Quand les lieux culturels se valorisent avec la réalité virtuelle


Pour tous ceux qui auraient échappé à la vague médiatique autour des casques de réalité virtuelle, rappelons qu’il s’agit de casques se plaçant devant les yeux et permettant de visionner une vidéo ou une photo à 360°. Ils permettent une totale immersion, car l’image s’adapte aux mouvements de la tête de l’utilisateur (on aperçoit le ciel en regardant vers le haut par exemple). Ils se distinguent des lunettes à réalité augmentée, comme les Google Glass qui ajoutent une couche de virtuel à la réalité.
Lire la suite : http://www.tom.travel/2015/09/22/quand-les-lieux-culturels-se-valorisent-avec-la-realite-virtuelle/

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (12 -18 octobre 2015)   Lun 19 Oct - 11:42

Source : club-innovation-culture.fr

Avec l’opération #museuminstaswap, 10 musées de Londres échangent leurs collections sur instagram pendant une semaine

Dix des plus grands musées de Londres s’associent pour partager leurs collections respectives via un swap Instagram durant une semaine. Du 24 au 30 août 2015, en utilisant le hashtag #museuminstaswap, chaque institution participante partage des photos des oeuvres de son musée avec celles du musée partenaire, mettant ainsi en évidence des œuvres qui résonnent avec les autres collections.
Lire la suite : http://www.club-innovation-culture.fr/museuminstaswap-10-musees-londres-echangent-collections-sur-instagram/

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (12 -18 octobre 2015)   Lun 19 Oct - 11:44

Source : lapresse.ca

Québec injecte 13 millions dans le réseau muséal

Le réseau muséal québécois accueille favorablement la décision du gouvernement du Québec d'injecter 13 millions de dollars sur quatre ans pour le renouvellement des expositions permanentes, la circulation des expositions itinéraires et le budget au fonctionnement de quelques musées régionaux.
Lire la suite : http://www.lapresse.ca/arts/nouvelles/201510/01/01-4905724-quebec-injecte-13-millions-dans-le-reseau-museal.php

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (12 -18 octobre 2015)   Lun 19 Oct - 11:46

Source : club-innovation-culture.fr

Robots et drone au service des visiteurs au Musée d’Art moderne du Luxembourg

Dans le cadre de l’exposition « Eppur si muove (Et pourtant elle tourne). Art et technique, un espace partagé » organisée au Mudam, le musée d’art moderne du Luxembourg, ce ne sont pas moins de quatre robots et drones qui évolueront autour des visiteurs L’objectif, sensibiliser le public aux nouvelles possibilités que les robots offriront à l’avenir en les faisant interagir avec les visiteurs au sein du musée.
Lire la suite : http://www.club-innovation-culture.fr/suivez-le-guido-au-musee-dart-moderne-du-luxembourg/

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (12 -18 octobre 2015)   Lun 19 Oct - 12:00

Ouverture du Musée de l'homme

Source : lemonde.fr

Renaissance au Musée de l’homme

A Paris, après six ans de fermeture et 92 millions d’euros de travaux, le Musée de l’homme a rouvert ses portes au public, samedi 17 octobre. Face à la tour Eiffel, derrière sa façade Art déco en croissant de lune qui embrasse les jardins du Trocadéro, l’institution a fait peau neuve et plus encore. C’est un musée réinventé et revivifié à l’aune des récentes découvertes – notamment liées à l’ADN – qui avance des réponses, au fil d’une exposition permanente, en posant trois questions essentielles : Qui sommes-nous ? D’où venons-nous ? Où allons-nous ?
Lire la suite : http://www.lemonde.fr/arts/article/2015/10/17/renaissance-au-musee-de-l-homme_4791639_1655012.html

Source : lefigaro.fr


Musée de l'Homme : 6500 visiteurs lors de la réouverture

L'établissement parisien a ouvert de nouveau ses portes samedi 17 octobre, après six ans et demi de travaux. Le public est invité à découvrir les collections gratuitement jusqu'au lundi 19 octobre.

Après six ans et demi de travaux, le musée de l'Homme a réouvert ses portes samedi 17 octobre, à Paris. Une inauguration célébrée avec le public, puisque plusieurs milliers de visiteurs ont découvert la métamorphose de l'établissement durant cette première journée.
Lire la suite : http://www.lefigaro.fr/arts-expositions/2015/10/19/03015-20151019ARTFIG00095-musee-de-l-homme-6500-visiteurs-lors-de-la-reouverture.php

Source : leparisien.fr

L'Homme a de nouveau son musée à Paris, repensé pour le XXIe siècle

Une fascinante "chambre des ancêtres" abritant le crâne de l'homme de Cro-Magnon, des Vénus de la préhistoire, une envolée de bustes illustrant la diversité humaine: le musée de l'Homme, métamorphosé, rouvre ses portes samedi à Paris après six ans et demi de fermeture.

On l'avait laissé vieilli, vétuste, à la recherche d'une nouvelle identité après le départ de ses collections d'ethnologie notamment pour le musée du Quai Branly. On le retrouve entièrement rénové, lumineux, avec ses larges volumes, sa vue sur la Tour Eiffel et une scénographie moderne, presque dépouillée.
Lire la suite : http://www.leparisien.fr/flash-actualite-culture/l-homme-a-de-nouveau-son-musee-a-paris-repense-pour-le-xxie-siecle-15-10-2015-5187489.php

Plusieurs milliers de visiteurs pour la réouverture du musée de l'Homme

Plusieurs milliers de visiteurs ont découvert samedi le nouveau musée de l'Homme à Paris, métamorphosé après six ans et demi de fermeture pour travaux. "Le musée de l'Homme a accueilli aujourd'hui 6.583 personnes", a indiqué le musée.

Une affluence conforme à ses attentes puisqu'il vise "15.000 visiteurs pour les trois premiers jours" de sa réouverture où l'accès est gratuit. "Le public était familial, toutes les générations étaient représentées", a précisé le musée.
Lire la suite : http://www.leparisien.fr/flash-actualite-culture/l-homme-a-de-nouveau-son-musee-a-paris-repense-pour-le-xxie-siecle-17-10-2015-5194845.php

Source : la-croix.com

Au Trocadéro, les anthropologues revisitent l’histoire de l’Homme

Un voyage au travers du temps et de l’espace illustrant la diversité et l’adaptabilité de l’Homme.

À partir du samedi 17 octobre, l’Homme, préhistorique ou futuriste, sera à nouveau visible par le public au Musée de l’Homme. Derrière son immense façade épurée des années 1930, l’espace muséal abritant l’exposition permanente, la « Galerie de l’homme », couvre une surface de 2 500 m2 sur deux étages et une mezzanine, face à la Tour Eiffel.
Lire la suite : http://www.la-croix.com/Culture/Expositions/Au-Trocadero-les-anthropologues-revisitent-l-histoire-de-l-Homme-2015-10-16-1369224

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 19 Oct - 14:42, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (12 -18 octobre 2015)   Lun 19 Oct - 12:03

Source : lemonde.fr

Ces faussaires qui s’invitent au musée

Jean-Baptiste Camille Corot (1796-1875) a peint trois mille tableaux, dont cinq mille sont aux Etats-Unis. La boutade est fameuse dans le milieu de l’art dès lors qu’il s’agit d’évoquer les faux. Elle peut faire sourire, mais au fond elle n’a rien de drôle : pour le collectionneur malheureux, tout d’abord, qui a été victime d’une escroquerie, mais aussi pour le conservateur de musée, dont l’orgueil, sinon la réputation, a souvent du mal à s’en remettre.
Lire la suite : http://www.lemonde.fr/arts/article/2015/10/15/ces-faussaires-qui-s-invitent-au-musee_4790393_1655012.html

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (12 -18 octobre 2015)   Lun 19 Oct - 12:20

Source : lemonde.fr

Le patrimoine antique libyen est en danger

Au téléphone, la voix est alarmante. L’interlocuteur, qui préfère garder l’anonymat, l’affirme sans détour : « La situation est très mauvaise. Les gens n’ont rien à faire du patrimoine, ils pensent à leur maison, à leur terre. Daech [acronyme arabe de l’EI] contrôle Sabratha. Il faut faire vite pour préserver l’art libyen. » On n’en saura pas plus. La communication est interrompue. Depuis, aucun des numéros de téléphone libyens des scientifiques et responsables du patrimoine ne répond.

Qu’en est-il des monumentales cités grecques et romaines de la côte libyenne ? Quid de Cyrène, immense cité grecque, dont le temple dédié à Zeus est plus vaste que le Parthénon ? Et de Leptis Magna, « la Rome de l’Afrique », où est né l’empereur Septime Sévère ? Qu’en est-il du théâtre romain de Sabratha, à l’ouest de Tripoli ? Jusque-là, le patrimoine antique libyen demeurait le mieux préservé dans son ampleur de toute la côte méditerranéenne. Le restera-t-il ?
Lire la suite : http://www.lemonde.fr/architecture/article/2015/10/15/le-patrimoine-antique-libyen-est-en-danger_4789634_1809550.html

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (12 -18 octobre 2015)   Lun 19 Oct - 14:26

Source : leparisien.fr

"La Petite Galerie" du Louvre: une nouvelle manière d'approcher les chefs-d'oeuvre


Une statue d'Hercule du 17e siècle côtoie un casque de Dark Vador à deux pas d'un "gisant" d'Yves Klein. "La Petite Galerie" du Louvre propose de parcourir les grands mythes à travers des chefs-d'oeuvre de tous les temps.
"Le but, c'est de présenter le Louvre, tout le Louvre, mais dans un cadre plus intime, 250 m2, alors que le musée, c'est 70.
Lire la suite : http://www.leparisien.fr/flash-actualite-culture/la-petite-galerie-du-louvre-une-nouvelle-maniere-d-approcher-les-chefs-d-oeuvre-16-10-2015-5191345.php

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (12 -18 octobre 2015)   Lun 19 Oct - 14:34

Source : leparisien.fr

Patrimoine: la Mappa Mundi d'Albi au Régistre Mémoire du Monde de l'Unesco


La Mappa Mundi d'Albi (Tarn), l'une des premières cartes du monde peinte sur un parchemin de peau au 8e siècle, figure désormais au Registre Mémoire du Monde de l'Unesco.
En annonçant son inscription au Registre, la ville d'Albi a précisé mardi qu'il s'agissait "d'une représentation unique", conservée à la médiathèque ultra-moderne Pierre-Amalric.
Lire la suite : http://www.leparisien.fr/flash-actualite-culture/patrimoine-la-mappa-mundi-d-albi-au-registre-memoire-du-monde-de-l-unesco-13-10-2015-5182103.php

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (12 -18 octobre 2015)   Lun 19 Oct - 14:39

Source : la-croix.com

Le château de Monte-Cristo retrouvera sa superbe

Un appel aux dons et un mécénat de Groupama vont permettre sa restauration

À Port-Marly dans les Yvelines, Alexandre Dumas fit édifier en 1844 un bâtiment fantaisiste et démesuré, bien à son image. « Une réduction du paradis terrestre », en toute simplicité… Le fécond auteur de romans historiques le dota d’une façade Renaissance, tandis que le parc, traversé par un cours d’eau, invitait aux promenades et méditations romantiques.
Lire la suite : http://www.la-croix.com/Culture/Actualite/Le-chateau-de-Monte-Cristo-retrouvera-sa-superbe-2015-10-16-1369427

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Revue de presse (12 -18 octobre 2015)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Revue de presse (12 -18 octobre 2015)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue sur le forum de l'APSMRC :: Actualités :: Revue de la presse et du net-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: