Bienvenue sur le forum de l'APSMRC

Bienvenue sur le forum de l'APSMRC

Venez échanger idées et informations sur cette plateforme dédiée aux professionnels du patrimoine.
Ce forum fonctionne en synergie avec le site internet de l'APSMRC :
www.musees.regioncentre.fr
 
AccueilAccueil    CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
CalendrierCalendrier
Nos partenaires


Derniers sujets

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Revue de presse ( 9 - 15 novembre 2015)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 9 - 15 novembre 2015)   Ven 13 Nov - 9:16

Musées région Centre

Source : latribunedelart.com

Un tableau romantique acquis par le Musée des Beaux-Arts d’Orléans

Les lecteurs de La Tribune de l’Art connaissent l’activité inlassable d’Olivia Voisin, qui est encore pour quelques jours conservatrice au Musée de Picardie à Amiens. Acquisitions, restaurations, expositions, elle a contribué à réveiller cet établissement dont on espère qu’il sera toujours aussi dynamique après son départ.
Lire la suite : http://www.latribunedelart.com/un-tableau-romantique-acquis-par-le-musee-des-beaux-arts-d-orleans

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre

(Orleans) Ces chefs-d’oeuvre à Orléans

Isabelle Klinka-Ballesteros. Elle était à Semoy vendredi dernier pour coanimer une conférence sur Henri Gaudier-Brzeska  (artiste de Saint Jean de Braye dont le centenaire de la mort est commémoré cette année) et sera à La Source demain soir à 20h30. Conservatrice en chef du patrimoine, directrice du musée des Beaux Arts d’Orléans partie à la retraite en 2013, elle s’étendra sur certains chefs d’œuvre qu’abrite ce lieu de culture orléanais. Un passage au Louvre, à Paris, et un tableau d’Eugène Delacroix en particulier, ont donné l’idée à l’un des adhérents de l’Association des habitants d’Orléans La Source (AHLS) de proposer cette nouvelle conférence de l’Indien portée sur l’art.
RC, Orleans, 12/11, p.17

(Graçay) Le musée portera le nom de Lucien Prévost

L’assemblée générale du musée de la Photo s’est déroulée devant une vingtaine d’adhérents. Le bilan financier énoncé par André Théron, trésorier de cette entité, est positif puisqu’il se dégage un solde de 3.134 euros pour l’exercice passé. Un musée au budget important, bénéficiant de subventions elles aussi importantes, en exemple celle de la communauté de communes Vierzon Sologne Berry s’élevant à 26.000 euros, dont l’emploi Cap’asso maintenu de Sandrine reste de loin le poste le plus élevé. Si le taux de fréquentation  du musée reste stable sur les trois dernières années, mais assez faible, les interventions extérieures de type conférences, expositions et stages se sont multipliés, permettant de toucher plus de monde. Côté Internet, le site du musée multiplie les visites et la page Mag (Mémoire et actualités graçayaises) est très prisée.
Le Berry, 12/11, p.22

(Mer) Amis du musée : un nouveau bureau

L’idée de la création du musée de Mer remonte à 1961 sous l’impulsion de Roger Mole. Il faudra attendre 1980 pour voir naître l’association municipale des amis du musée chargée de la gestion et dont le tout premier président sera le regretté André Prudhomme. Lui succédera Gilbert Bracquemont l’un des bénévoles de la première heure. Voilà pour l’historique succinct. Depuis plusieurs présidents se sont succédé dont le dernier en date était Gilbert Heymès, aussi conseiller municipal lors de la précédente mandature. Depuis 2011 l’association avait majoritairement demandé la transfert des compétences vers la municipalité.Il faudra attendre la nouvelle équipe municipale pourvoir entériner cette décision (17 juin 2015). Mais les rapports se sont tendus entre l’association (qui se décline cette fois seulement en Les amis du musée) et certains élus. Ce qui a amené Gilbert Heymès a convoquer une assemblée générale extraordinaire vendredi 6 novembre, assemblée au cours de laquelle il a quelque peu «vidé son sac» avant d’annoncer sa démission ainsi que celle de plusieurs membres du bureau. Une seule personne s’est proposée de «sauver les meubles», faute de quoi on aurait sans doute assisté à la disparition de l’association. Gilbert Bracquemont retrouve ainsi un poste qu’il avait déjà occupé.
Nr, Loir et Cher, 13/11, p.17

(Nogent le Rotrou) Entr’actes en attendant le 4e chapitre

En attendant le 4e volet du Roman des Nogentais, le musée du château Saint Jean propose une nouvelle exposition qui se décline jusqu’au 31 décembre. Baptisé Entr’actes, cet événement prend la forme d’une rétrospective des chapitres précédents du Roman des Nogentais. Avec, et cela est souligné par l’équipe du musée, des objets provenant uniquement des collections du château. Une exposition qui s’intéresse à trois grandes périodes, symbolisant les trois expositions passées : les origines de la ville jusqu’à la Guerre de Cent ans, la Renaissance à la veille de la Révolution française et enfin Nogent sous la Révolution française. «C’est une belle façon pour
les amateurs d’histoire locale de patienter en attendant l’ultime chapitre du Roman des Nogentais, qui s’intéressera à la période de l’Empire jusqu’aux années cinquante», explique Gwenaëlle Hamelin, directrice du musée du château Saint Jean.
+ Une aventure qui a débuté en 2004
L'Echo, 15/11, p.16

(Argenton) Les “ Voyages intérieurs ” s’invitent au musée


Les Voyages intérieurs, série d’animations culturelles dirigées par la comédienne Florence Marguier-Forsythe, poseront à nouveau leurs valises au Musée de la chemiserie et de l’élégance masculine. Cette nouvelle édition, placée sous le thème des Villes imaginaires, débutera mardi, à 17 h, par une carte blanche à Gilles Coyot sur le sujet Un libraire voyage dans les livres, déniche l’imprévu. A 17h30, Carol-Ann Willering présentera son exposition de photos «digital art», consacrée aux villes imprévisibles. Après une pause «tea time» agrémentée de scones, Laure Guizerix et Florence Marguier-Forsytheem mèneront le public déambuler dans les villes, à travers des textes de différents auteurs, dont Italo Calvino et Virginia Woolf. Mardi à partir de 17h, au Musée de la chemiserie. Entrée libre. (intégral)
Nr, Indre, 15/11

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 16 Nov - 16:11, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 9 - 15 novembre 2015)   Ven 13 Nov - 9:17

Archéologie région Centre

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre

(Saint Lyé la Forêt) Un conseil municipal extraordinaire jeudi

Le projet du nouveau restaurant scolaire rencontre quelques écueils et provoque une réunion extraordinaire du conseil municipal jeudi 12 novembre, compte tenu de l’arrivée tardive de nouvelles propositions de devis supérieures aux estimations initiales. La municipalité reste par ailleurs dans l’attente des résultats du diagnostic archéologique pour lui permettre de déposer, en temps et en heure, ses demandes de subventions sans lesquels le projet ne pourra aboutir.
RC, Orleans, 10/11

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Ven 13 Nov - 9:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 9 - 15 novembre 2015)   Ven 13 Nov - 9:18

Patrimoine région Centre

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre

(Orleans) Anatole-Bailly est mis en vente

«Ce n’est pas parce qu’un bâtiment est emblématique qu’il est stratégique et qu’il faut le conserver», avait introduit Muriel Cheradame (Les Républicains), maire adjointe en charge de l’urbanisme, au cours du débat d’orientations budgétaires, défendant la mise en vente du collège Anatole Bailly rue Jeanne d’Arc, au grand dam de Corinne Leveleux-Teixeira, élue d’opposition PS. Le débat n’est pas nouveau, il revient à chaque cession de patrimoine par la municipalité orléanaise : la gauche reproche à la droite de «brader les bijoux de famille», de faire «primer les intérêts budgétaires sur l’intérêt général». La majorité se défend, s’appuyant sur La Motte Sanguin, «jugée stratégique par toutes les équipes municipales qui se sont succédé et qui l’ont porté à la ruine», fustige Muriel Cheradame et «redevenue stratégique» grâce aux fonds privés qui l’ont remise sur pied.
RC, Loiret, 11/11, p.9

(Sury Es Bois) Les Amis ont foi en leurs projets


Nicole Godon et Édith Desriaux ont coprésidé l’assemblée générale des Amis de l’église, samedi, en présence de Jean-Claude Raimbault, maire. Ce dernier a tout d’abord souligné «la belle énergie des membres de l’association qui ont su faire revivre et animer le village et contribuer à la restauration de l’église». Cette année a donné lieu à plusieurs petits projets : rénovation du lustre, pose d’une grille devant l’autel… Mais le gros projet pour les années à venir reste la réfection des vitraux. Un projet porteur qui devrait davantage motiver les souscripteurs. Le coût serait de 700 ou 800 euros le mètre carré.
Le Berry, 11/11, p.17

(Nozières) Les travaux de restauration de l’église seront lancés en 2016

C’était le dernier concert à l’église de Nozières, dimanche, avant le lancement des travaux de rénovation. «En décembre, on vide l’église pour que les préparatifs, notamment les fouilles, etc., puissent être réalisés en janvier, annonce Jacqueline Mallard, maire. Puis les travaux commenceront en mars, pour une durée de six mois environ.» Dimanche, l’élue était aux côtés de Viviane Simeon, correspondante de l’association Pour que l’esprit vive, organisatrice du concert Mélodies et Mélopées, qui a réuni Sevan Manoukian, soprano, et Rouben Haroutunian, à la guitare espagnole, autour de la musique baroque espagnole et de la musique arménienne. Elle en a profité pour rappeler au public la souscription lancée en mai dernier par la commune.
Le Berry, 11/11, p.18

(Sarzay) Nouveau toit pour le château

Un éclair avait mis à mal, en juillet, la toiture de la tour nord-est du château de Sarzay. Richard Hurbain, propriétaire des lieux, a donc dû engager des travaux de réfection. Sur d’immenses échafaudages, charpentiers et couvreurs sont à l’œuvre depuis mercredi dernier. De quoi rappeler au châtelain qu’il a eu «le coup de foudre, il y a 33 ans, pour ce château». (intégral)
Nr, Indre, 11/11

Château d’Azay-le-Ferron : le joyau municipal doit briller


Le 16 octobre 1951, Marthe Hersent-Luzarche décède au Maroc. Elle est la veuve de Georges Hersent, décédé un an plus tôt, propriétaire du château d’Azay-le-Ferron. Ils n’ont pas d’héritier direct. Dans son testament Marthe Hersent-Luzarche lègue l’ensemble du domaine à la ville de Tours, en souvenir de ses ancêtres tourangeaux.Ce leg est accompagné de deux obligations : l’ouverture du château au public et la création d’une école agricole et forestière dans les communes. Un endroit que Jean Royer, alors maire de Tours, aimait fréquenter, notamment pour des parties de pêche sur les étangs. Des élus municipaux de cette époque parlent de réunion du conseil décentralisé. A son arrivée, la municipalité de Serge Babary s’est posé la question de conserver un tel lieu, surtout que certains évoquaient un leg difficile à assumer.La facture annuelle s’élève à 307.000 euros pour les charges de personnel et 4.000 € pour les charges d’électricité et de téléphone. Sans oublier les 15.000 € de subventions versés au parc naturel de la Brenne (pour la gestion). Désormais la question est tranchée.
Nr, Indre et Loire, 11/11, p.9

(Amboise) La fontaine de Max Ernst est-elle en panne ?

L’eau ne coule plus, dans la fontaine de Max Ernst, depuis quelques jours. Y aurait-il une fâcheuse panne ? Non, tout est normal, indique la mairie d’Amboise : la fontaine de Max Ernst, tout récemment restaurée, a été mise en hivernage : les tuyaux ont été fermés et le monument historique mis au repos jusqu’au printemps. C’est une mesure de précaution contre les dommages qui pourraient être occasionnés par le gel. Certes, il fait anormalement chaud, mais c’est ainsi. Après tout, nous sommes en novembre : les petites tortues et les cracheurs en forme de grenouilles sont partis se coucher. A l’année prochaine ! (intégral)
Nr, Indre et Loire, 11/11

(Méry es Bois) La rénovation du lavoir avance

L’association Patrimoine de Mérié d’hier à demain a entrepris la rénovation du lavoir du bourg, près de l’église, en septembre dernier. L’association, aidée de bénévoles, a déjà démonté toutes les tuiles. Elles ont été triées. Les mauvaises ont été jetées et les bonnes mises de côté. Les liteaux et chevrons hors d’usage ont été enlevés. Le prochain rendez vous est fixé pour le samedi 14 novembre, de 9 à 12 heures, avec au programme la suite du nettoyage des tuiles, la pose de quelques chevrons neufs et de liteaux neufs, la protection du bois.
Le Berry, 12/11, p.25

(Lucé) Six mois de travaux sont prévus à l’église

Six mois : c’est la durée estimée du chantier de restauration dont va bénéficier l’église Saint Pantaléon de Lucé. Emmanuel Lecomte, maire (PRG) dela commune, annonce que «ces travaux démarreront effectivement le lundi 7 ou le mardi 8 décembre, juste après le marché de Noël des 5 et 6 décembre. Car dans le cadre de ce marché de Noël, comme les années passées, l’église communale accueillera les concerts donnés par diverses chorales». Ce chantier a trois objectifs, comme le rappelle le maire. Premièrement, restaurer les enduits intérieurs et extérieurs de l’édifice le plus ancien de la commune, qui date de la fin du XVIIIe siècle. Deuxième objectif : rénover les vitraux de l’église. «Et troisièmement, nous allons réaliser une accessibilité pour les personnes à mobilité réduite sur la petite entrée latérale avec, entre autres, le changement de la porte extérieure».
L'Echo, 12/11, p.13

(Perche et haut-vendômois) Un règlement pour le fonds de concours

A la suite de la question qui s’était posée face à une demande de la commune de Saint-Jean-Froidmentel pour la mise en place d’un parcours de santé, la notion d’intérêt communautaire a fait l’objet de réflexions au sein d’une commission dédiée. Le résultat de ces travaux a été présenté, lundi soir, à Morée, au conseil communautaire. Il a été ainsi défini qu’un fonds de concours pourrait être attribué à des projets dont le rayonnement dépassait le strict cadre de la commune. Toutes les demandes seront étudiées par la commission. Elles pourront porter sur des équipements sportifs, culturels ou artistiques ou sur du petit patrimoine. Pour des raisons budgétaires, il a été entendu d’exclure les bâtiments, la voirie et les travaux sur les mairies.Jean-Marie Neff, maire de Lisle, a regretté que les églises soient exclues de ce dispositif. L’accompagnement financier ne pourra excéder 50% du restant à charge de la commune dans la limite du plafond de 80% de subventions. Pour le petit patrimoine, Daniel Alazard, premier adjoint de Villebout, a mis en exergue l’intérêt d’avoir l’avis du conservateur des antiquités et objets d’art. Idée qui a été adoptée par le conseil communautaire et intégrée aux conditions pour solliciter ce fonds de concours. Sur l’exercice 2015, la restauration du retable de Lignières et un tableau de l’église de Saint-Jean-Froidmentel bénéficieront de ce financement. (intégral)
Nr, Loir et CherN, 12/11

(Tours) Fêtes de Saint-Martin : la Ville en fait-elle trop ?

Alors que les festivités martiniennes ont connu leur premier temps fort mardi et mercredi, quelques voix commencent à s’élever sur l’implication de la Ville ; certains regrettent le zèle de la collectivité pour fêter cet anniversaire, d’autres pointent la limite parfois ténue entre les manifestations publiques et religieuses. «L’image de la ville ne peut se résumer à celle de saint Martin, c’est un peu restrictif, souligne Cécile Jonathan, conseillère municipale d’opposition (Tours 2020). Il nous semble important de bien séparer les actions liées au patrimoine de celles liées au religieux, surtout dans un contexte national où les questions de laïcité sont récurrentes.» L’élue d’opposition s’interroge, par exemple, sur l’opportunité d’organiser une émission avec une radio chrétienne en direct de l’hôtel de ville, ou sur la réception,en septembre, d’une délégation de pèlerins hongrois, là encore en mairie. «C’est un mélange des genres qui peut prêter à confusion.» «Nous ne contestons pas le fait d’organiser des manifestations autour de cet anniversaire – nous avions d’ailleurs soutenu la création du Centre culturel européen– mais il y avait peut-être d’autres choix à faire, comme le développement de partenariats européens forts.»
NR, Indre et Loire, 12/11, p.13

(Gizeux) Une nouvelle campagne de mécénat

Afin de restaurer la Galerie des châteaux, joyau pictural du XVIIe siècle, Géraud et Stéphanie de Laffon recourent au mécénat. En 2013, puis en 2014, deux campagnes de mécénat participatif ont été ouvertes sur le site «MyMajor-Company». Complétées par l’aide de la Drac Centre et un mécénat exceptionnel de French Heritage Society, elles ont déjà permis de restaurer les peintures représentant les Châteaux de Fontainebleau et de Gizeux, ainsi que la scène dite «des canards». L’ isolation des combles de la galerie ainsi que la restauration de toutes les fenêtres a également été rendue possible. La restauration du panneau représentant le château de Vincennes est en cours et il est possible, durant les visites, de voir l’avancée des travaux et les  restaurateurs à l’œuvre. Le succès de ces campagnes a dépassé toutes les attentes. Depuis deux ans, près de 150 mécènes  soutiennent ce projet de sauvegarde du patrimoine. Poursuivant sur cet élan, une nouvelle campagne de levée de fonds vient d’être lancée sur la plate-forme française de mécénat participatif. Les dons reçus permettront la restauration de deux scènes champêtres qui ornent l’extrémité est de la Galerie des châteaux. Ce sont les plus endommagées en raison d’anciennes infiltrations d’eau.
NR, Indre et LoireW, 12/11, p.23

(Orleans) La vie en Sologne exposée à la fac de lettres

Mercredi, au collegium lettres, langues et sciences humaines de l’université d’Orléans, les enseignants et les étudiants ont présenté une exposition sur la vie quotidienne en Sologne du XVIIIe siècle à nos jours et les châteaux de Ligny-le-Ribault. Bertrand Sajaloli, responsable du Master Géogram, a expliqué ce programme de travail : «Il est financé par la région, le conseil départemental et l’Europe, et a permis à des étudiants, des chercheurs et des érudits locaux de travailler pendant deux années». Cette exposition retrace l’épopée des grands propriétaires solognots, mais aussi celle des métayers, des domestiques, liés aux châteaux et leurs activités (chasse, pêche, agriculture, artisanat). Anne Gaborit, le maire de Ligny le Ribault, était ravie de cette collaboration : «Cette exposition nous a permis de revisiter l’histoire de notre village,et de la dizaine de châteaux, avec l’évolution du foncier, des coutumes, des forêts.»
RC, Orleans, 10/11

(Gommerville) « On me l’a donné, je le garde, c’est tout »

Son statut de relique de la Première Guerre mondiale n’y a rien changé. Le clairon de l’Armistice du 11 novembre 1918, retrouvé à la fin 2014, dans un grenier de la commune de Gommer ville, dans le canton de Voves, n’a pas bougé d’un piston. Il se trouve toujours chez Robert Roulleau, 92 ans, qui détient l’objet depuis trente cinq années, ignorant tout, jusqu’à l’hiver dernier, du pedigree du tube de cuivre. Au début des années 80, lorsqu’il cherche un instrument à vent pour son petit fils, qui doit défiler sur un char fleuri, c’est son voisin, Bernard Delaluque, aujourd’hui décédé, qui lui prête l’instrument. Celui là même que son oncle, Octave Delaluque, originaire d’Intréville, a embouché sur le front, à Vrigne-Meuse (Ardennes), pour mettre un terme définitif à la guerre.
+ Le Musée de l’Armistice est très intéressé
+ Théoriquement, l’instrument de musique appartient toujours à l’Armée française
L'Echo, 10/11, p.3

(Chartres) 50 pages consacrées à l’église

Il existe peu de publications sur l’église Saint Pierre de Chartres. Trop peu, au goût du comité éponyme, qui s’est attelé à la  rédaction d’un livret sur l’édifice. Le projet est né de l’envie de l’association de quartier de valoriser l’église. Jean-Paul Belloy en  est le président : «Nous avons commencé, il y a trois ans, par créer des panneaux explicatifs et des cartes postales à  l’occasion des Journées du patrimoine. Puis, l’idée du livret est venue.» Les bénévoles du comité se sont entourés de  professionnels du service archéologie de la Ville de Chartres. L’association a bénéficié des moyens techniques du service, comme un scanner complet de l’église. Saint-Pierre, abbatiale chartraine ouvrage disponible auprès du Comité Saint-Pierre, 9, rue aux Juifs, à Chartres, au 02.37.30.20.21 ou comite-saintpierre-28@orange.fr. Tarif : 7 €
L'Echo, 10/11, p.11

(Belhomert-Guéhouville) « Le lavoir sera notre première priorité »

Une vingtaine de personnes s’est retrouvée, à la salle des fêtes de Belhomert, pour créer l’Association de sauvegarde du patrimoine de la commune ayant pour titre Belhomert-Guéhouville Histoire et Patrimoine (BGHP). Céline Marigny, une élue à l’origine de ce projet, en ouvrant l’assemblée constitutive, indique : «Cette association a pour but la sensibilisation, la sauvegarde et la conservation du patrimoine bâti et naturel du village, et plus particulièrement le lavoir du bourg qui sera notre première priorité.» Un patrimoine important du village qui nécessite d’importants travaux de restauration. Il s’agit de l’un des trois lavoirs de Belhomert datant de 1891.
L'Echo, 13/11, p.26

(Tours) L’art au quotidien, les métiers d’art

Ce week-end, le centre des congrès Vinci accueille la 18e édition de l’Art au quotidien, salon 100% métiers d’art. En partenariat avec la chambre de métiers et d’artisanat d’Indre-et-Loire, la mission «Pays de la Loire-Métiers d’Art» et de la mission régionale métiers d’art Poitou-Charentes, l’Art au quotidien propose chaque année plus de deux cents exposants et accueille près de 14.000 visiteurs à chacune de ses éditions. Les 200 artisans, artistes et créateurs sont réunis sur cinq niveaux avec des espaces mode au féminin et masculin, enfants, maroquinier, bijoux, chausseur, brodeur, chapelier, art et design (art contemporain, meubles et objets design), artisanat et décoration…Chaque exposant présent est choisi sur dossier de candidature, validé par un comité de sélection.Cette année, l’artiste à l’honneur est la sculptrice tourangelle Laurence Dréano.
Nr, Indre et Loire, 13/11, p.27

(Orleans) Cathédrale : les touristes pourront enfin tout savoir

Les touristes frustrés et les visiteurs occasionnels en mal d’informations vont être comblés. La cathédrale dispose enfin de panneaux explicatifs qui retracent son histoire et mettent en valeur le mobilier d’exception. Une petite trentaine de panneaux laqués noirs, qui forment des pupitres, jalonnent depuis jeudi les ailes du site. «Le cheminement se fait de la droite en entrant dans la cathédrale, pour finir par la gauche (vers la maquette), explique Gilles Blieck, conservateur des monuments historiques, chargé du dossier à la Drac. Je ne sais pas pourquoi mais les gens la visitent dans ce sens là…» De la pose de la première pierre en 1601 par Henri IV, à la réalisation de la chapelle Jeanne d’Arc, on peut désormais presque tout savoir de l’histoire des lieux et des pièces de mobilier restaurées, installées depuis peu. Un dépliant reprenant les différents panneaux est aussi désormais disponible. (intégral)
RC, Orleans, 14/11

(Bourges) #Madeleineproject : une vie en tweets


«Ce soir j’attends Madeleine, on ira au cinéma, je lui dirais des “je t’aime”, Madeleine elle aime tant ça…», chantait le grand Jacques, amoureux transi, attendant sa belle. La journaliste Clara Beaudoux n’a pas eu à l’attendre. Madeleine est venue à elle. Par hasard. Louant un nouvel appartement à Paris en 2013, elle découvre dans sa cave une multitude d’affaires (valises, cartons, etc.) appartenant à l’ancienne locataire, une vieille dame décédée qui y avait vécu vingt ans. Une publicité dans la boîte aux lettres la renseigne sur son prénom : Madeleine. Selon son propriétaire, l’unique lien de cette dame est son filleul. Contacté, celui ci laisse à la nouvelle locataire le soin de s’occuper du contenu de la cave. «À l’époque, je me disais déjà que c’était une belle histoire, explique la journaliste. Mais c’est quelque chose, je pense, qui avait besoin de temps pour mûrir.» La semaine dernière, elle partage finalement ses découvertes via Twitter. Une démarche documentaire égrenée en 140 caractères. Tweet après tweet, au fil du hashtag “Madeleineproject”, se retrace la vie de cette inconnue, née le 7 mars 1915, à Bourges, qui aurait donc eu cent ans cette année. Un véritable engouement s’est emparé de la toile. Un projet sur cinq jours, partagé sur Twitter puis sur Storify, qui a été consulté plus de 83.000 fois, et qui a, aujourd’hui, pris fin… Pour le moment. - Retrouvez Madeleineproject sur Twitter via le hashtag #Madeleineproject ou sur Storify : https ://storify.com/clarabdx/madeleineproject.
Le Berry, 14/11, p.10

Le Cher de retour en 2016 ?

Ce n’est plus qu’une question de signature. L’association pour la réouverture du canal de Berry (Arécabe) espère prendre bientôt possession du bateau berrichon le Cher, pour la sauvegarde pour laquelle elle se bat depuis de longs mois.Elle attend le bon vouloir du Port autonome de Paris (PAP) et, en attendant, elle continue de collecter des fonds pour assurer son rapatriement et sa remise en état. «Nous aimerions qu’il soit là pour notre manifestation De biefs en écluses, pour les vingt ans de l’Arécabe», espère Madeleine Thonniet. Le Cher est l’un des derniers représentants de ce type de bateaux berrichons, spécialement adaptés aux mensurations réduites du canal de Berry.
Le Berry, 14/11, p.20

(Lignières) Qui va acheter le buste de Colbert ?

La vente du buste de Colbert a débuté jeudi dernier, à l’hôtel Drouot, à Paris. Mise à prix ? deux millions et demi d’euros, pour une valeur estimée à trois millions d’euros. Seulement voilà, jeudi, après une bataille entre plusieurs acheteurs, l’enchère n’a été adjugée qu’à 2.980.000 euros, en de çà de l’estimation de la maison de ventes Leclere, qui réalisait la vente de cette inestimable pièce du patrimoine français pour le compte du propriétaire du château de Lignières, Sixte Henri de Bourbon Parme. «Comme le prix de réserve n’a pas été atteint, l’œuvre n’a pas été vendue, explique Pierre-Antoine Martenet, consultant indépendant, missionné par Damien Leclere pour la vente du buste. On a donc commencé des négociations avec des acheteurs potentiels. Négociations qui pourraient aboutir dans les prochains jours ou semaines.» Le buste de Colbert, en marbre blanc de Carrare, a passé plus de trois cents ans au château de Lignières. «Jeudi, nous espérions que l’État ne fasse pas jouer son droit de préemption, ce qui n’a pas été le cas, précise Pierre-Antoine Martenet. Mais il n’est pas impossible que la vente aboutisse à une solution de mécénat au profit d’une institution nationale.» La réponse dans quelques jours.
Le Berry, 15/11, p.17

(Lèves) La Région soutient le 9e centenaire de l’abbaye

Le 16 octobre, a été lancé, en présence de Stéphane Bern, l’association destinée à commémorer, en 2017, le 9e centenaire de l’Abbaye Notre Dame de Josaphat. Créée en 1117 par l’évêque Geoffroy de Lèves, c’est au sein de celle ci que tous ses successeurs ont été enterrés jusqu’à la fin du XIIIe siècle. Mardi, Sylvie Le Clech, directrice régionale des Affaires culturelles, venue d’Orléans, accompagnée de Frédéric Clowez, le directeur de cabinet du préfet d’Eure et Loir, de Guillaume Trouvé, architecte du patrimoine, et de Sandra Le Dévéhat, architecte des Bâtiments de France, ont été accueillis à la fondation d’Aligre par Claire Balançon-Sarralié, sa directrice, Rémi Martial, conseiller départemental, maire de Lèves, par ailleurs président du conseil d’administration et par le Comte Bertrand de Rougé, dernier descendant de la famille d’Aligre qui a créé la fondation, il y a près de 200 ans. Après une visite des vestiges, dont le tombeau de Jean de Salibury, décédé en 1180, la directrice régionale a fait le point avec les participants sur l’évolution possible du projet.
L'Echo, 15/11, p.10

A Chaumont-sur-Loire : Catherine a du coffre !


Aurions-nous retrouvé le coffre précieux dans lequel Catherine de Médicis a couché sa belle et lourde robe de mariée ? Ce serait sans doute prendre ses rêves pour la réalité. Quoique… Une chose est sûre, sa facture en fait un objet de haut rang, qui à l’époque de la princesse de Broglie dormait dans la chambre de Catherine de Médicis.Nous le savons de manière formelle, grâce à l’enquête des commissaires-priseurs Philippe et Aymeric Rouillac. «Un notaire de Blois nous avait avertis que son père, à la vente des biens de la princesse en 1938, avait acquis un fort beau coffre au passé sans nul doute prestigieux.» Le père et le fils écument archives et inventaires. Des réserves photographiques sont parlantes : on voit bel et bien avant les années trente le coffre au château, dans la chambre réginale. Le Domaine de Chaumont l’acquiert donc lors d’une vente aux enchères en juin dernier. Le bel objet – avec ses décors très ouvragés de pilastres, chapiteaux et décors en reliures de cuir – retrouve la place dont il avait été chassé il y a 77 ans ! Il sera aujourd’hui– c’est bien le moins – l’un des rois de la triple inauguration qui se tient à 15h, à la grande satisfaction de Chantal Colleu-Dumond.
Nr, Loir et Cher, 14/11, p.6

Travaux de maintenance des cloches

L’inspection du clocher de la collégiale et de ses cinq cloches a eu lieu en début de semaine dernière par Vincent Delaby, curé du canton accompagné du conseiller délégué de la municipalité François Robin.Des travaux de maintenance furent, en effet, effectués sur la partie électrique qui commande le battement de cette batterie de cloches tant pour égrener les heures que pour saluer,avec des battements différents, les événements qui informent la population comme l’appel pour la messe du dimanche ou les volées d’une cérémonie de mariage dans l’église.
Nr, Loir et Cher, 14/11, p.18

(Tours) Le toit de la gare refait à neuf

Le polycarbonate transparent est le matériau qui a été choisi, il y a deux ans, pour restaurer la grande halle des voyageurs.Un choix plus que judicieux baignant aujourd’hui le bâtiment qui date de l’an 1897 (signé Victor Laloux),d’une intense luminosité. La percée du passage piétons emprunté par 15.000 Tourangeaux chaque jour, a également participé à cette clarté. Ce chantier fait presque partie du passé, mais c’est toujours dans le cadre de la conservation du patrimoine que la SNCF Mobilités versus SNCF réseau (ancien RFF, Réseau ferré de France, qui a réalisé les travaux de la verrière) a débuté un chantier d’ampleur programmé sur presque une année : la réfection des 2.050 m2 de zinc du quai central ainsi que les ailes Est et Ouest, de respectivement 600 et 650 m2 en ardoise. L’enveloppe du chantier représente 3,7 millions d’euros TTC. Un chantier sous «haute surveillance» car le bâtiment est classé aux monuments historiques. «L’architecte de la SNCF, Bertrand Abier, a travaillé en étroite collaboration sur le projet avec l’architecte des bâtiments de France», indique Patrick Andry, directeur de projet.
+ ••• Une nouvelle vie pour les céramiques
Nr, Indre et Loire, 14/11, p.13

(La Berthenoux) La seconde vie du lavoir

Édifié sur une fontaine dite miraculeuse, l’oratoire de la Bonne-Dame veillait autrefois sur un lavoir. Ce dernier, totalement comblé depuis plusieurs décennies, a été récemment restauré. Comme s’il n’avait jamais disparu, le lavoir de la Bonne-Dame repose paisiblement sous l’oratoire, au milieu des vieilles pierres. Datant du début du XXe siècle, cet ensemble architectural a pourtant connu quelques vicissitudes. Dégradé, puis comblé, le lavoir aurait pu être complètement oublié sous sa pelouse, si la municipalité n’avait pas eu la volonté de le sortir de terre et de lui rendre son aspect d’origine.
Nr, Indre, 15/11, p.8

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 9 - 15 novembre 2015)   Lun 16 Nov - 15:53

Source : latribunedelart.fr

Réserves du Louvre : interview d’un(e) étudiant(e) en second cycle à l’École du Louvre et à Paris IV


Lire l'article : http://www.latribunedelart.com/reserves-du-louvre-interview-d-un-e-etudiant-e-en-second-cycle-a-l-ecole-du-louvre-et-a-paris-iv

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 9 - 15 novembre 2015)   Lun 16 Nov - 15:57

Source: latribunedelart.com

Interview d’Hugues Gall, ancien directeur de l’Opéra de Paris

Nous avons rencontré Hugues Gall, ancien directeur de l’Opéra de Paris, à propos des travaux actuellement en cours dans la salle de l’Opéra Garnier, qui vont dénaturer celle-ci et qui déclenchent une vive polémique. Lire aussi notre article.
Lire l'article : http://www.latribunedelart.com/interview-d-hugues-gall-ancien-directeur-de-l-opera-de-paris

La salle de l’Opéra Garnier dénaturée

C’est Guy Boyer, dans Connaissance des Arts, qui a révélé le scandale. L’Opéra de Paris a entamé des travaux pour supprimer les cloisons des loges des deuxième et troisième niveaux, qui seront remplacées par des cloisons amovibles, enlevées pendant les spectacles afin d’ajouter davantage de spectateurs.
Lire l'article : http://www.latribunedelart.com/la-salle-de-l-opera-garnier-denaturee

La suppression des loges de l’Opéra Garnier jugée digne des « destructions à Palmyre »


"Les vandales ne sont pas qu'à Palmyre." Dans une tribune parue le 8 novembre dans le Journal du dimanche, Hugues Gall, l'ancien directeur de l'Opéra national de Paris, ne mâche pas ses mots. L'objet de sa colère : le projet de suppression-abaissement des cloisons de certaines loges de la vénérable salle signée de l'architecte Charles Garnier, emblème du Paris du Second Empire.
Lire la suite : http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2015/11/09/la-suppression-des-loges-de-lopera-garnier-jugee-digne-des-destructions-a-palmyre/

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 16 Nov - 16:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 9 - 15 novembre 2015)   Lun 16 Nov - 16:03

Source : latribinedelart.com

La loi de Fleur Pellerin va confier la protection de Paris à Anne Hidalgo...

Une actualité souvent en éclaire une autre. Alors que se débat actuellement une loi sur les « Cités Historiques » (voir ces articles) au Parlement (elle a été présentée par Flore Pellerin le 8 juillet 2015), la maire de Paris, Anne Hidalgo, illustre la manière dont serait géré le patrimoine architectural et urbain des villes anciennes si cette loi était votée.
Lire la suite : http://www.latribunedelart.com/la-loi-de-fleur-pellerin-va-confier-la-protection-de-paris-a-anne-hidalgo

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 9 - 15 novembre 2015)   Lun 16 Nov - 16:06

Enrichissement des musées

Source : latribunedelart.com

Plusieurs préemptions à la vente Artcurial du 12 novembre 2015

Jeudi dernier, les musées français ont fait plusieurs achats lors de la vente de tableaux et dessins anciens chez Artcurial.
Lire la suite : http://www.latribunedelart.com/plusieurs-preemptions-a-la-vente-artcurial-du-12-novembre-2015

Souscription spontanée pour le Musée des Beaux-Arts de Lyon à Paris Tableau

C’est une opération inédite, spontanée et pour tout dire très réjouissante qui s’est déroulée mardi soir 10 novembre lors de l’inauguration du salon Paris Tableau.
Lire la suite : http://www.latribunedelart.com/souscription-spontanee-pour-le-musee-des-beaux-arts-de-lyon-a-paris-tableau

Le musée de Dordrecht acquiert une œuvre d’Abraham van Strij

Le musée de Dordrecht a acquis une œuvre d’un peintre natif de la ville : Abraham van Strij. Il s’agit du portrait de la famille Weymans réalisé en 1816.
Lire la suite : http://www.latribunedelart.com/le-musee-de-dordrecht-acquiert-une-oeuvre-d-abraham-van-strij

Un tableau de Zurbarán acquis par le Timken Museum de San Diego

Saint François d’Assise de Francisco de Zurbarán provenant d’une collection particulière de San Diego, a été acheté par le Timken Museum of Art. L’Art Museum de cette ville, l’année dernière, avait également acquis un autre saint François par le même Zurbarán.
Lire la suite : http://www.latribunedelart.com/un-tableau-de-zurbaran-acquis-par-le-timken-museum-de-san-diego

Une peinture d’Audubon perdue pour l’Ecosse gagnée par les Etats-Unis


L’inaliénabilité des collections publiques n’est pas une évidence dans tous les pays. En 2011, la Royal Scottish Academy avait déclenché une polémique lorsqu’elle avait annoncé son souhait de vendre une peinture, Dindon sauvage, dinde et dindonneaux qui lui avait été donnée par le peintre lui-même, Jean-Jacques Audubon.
Lire la suite : http://www.latribunedelart.com/une-peinture-d-audubon-perdue-pour-l-ecosse-gagnee-par-les-etats-unis

Une tapisserie de Frida Hansen retourne en Norvège


Quatre femmes richement vêtues cheminent dans un paysage onirique, parsemé de fleurs et rythmé de lignes colorées qui sont autant de sentiers possibles. Chacune suit une voie différente, incarnant un choix de vie illustré par l’objet qu’elle a dans les mains : la bourse symbolise la richesse, la bougie évoque la connaissance, les bijoux, la vanité, les fleurs, l’art. Semper Vadentes, le titre de l’oeuvre, est tiré de l’inscription latine en bas de la composition : Semper Vadentes, Semper Agentes.
Lire la suite : http://www.latribunedelart.com/une-tapisserie-de-frida-hansen-retourne-en-norvege

De nombreuses aquarelles du fonds Belloir & Vazelle acquises par des musées

C’est un fonds d’atelier étonnant et d’une grande importance pour l’histoire des Arts décoratifs sous le Second Empire et le début de la Troisième République qu’ont redécouvert les marchands Jacques Sargos et Jane Roberts, et qu’ils présentent jusqu’au 14 novembre dans la galerie parisienne de cette dernière.
Lire la suite : http://www.latribunedelart.com/de-nombreuses-aquarelles-du-fonds-belloir-vazelle-acquises-par-des-musees

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 16 Nov - 16:27, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 9 - 15 novembre 2015)   Lun 16 Nov - 16:13

Source : latribunedelart.com

L’édition 2015 de Paris Tableau

Le cinquième Salon Paris-Tableau a ouvert ses portes mercredi après une inauguration particulièrement fréquentée et qui a donné lieu à un épisode amusant de souscription improvisée que nous avons racontée ici (voir la brève du 10/11/15).
Cette édition, la cinquième, est une nouvelle fois très réussie malgré l’absence de trois poids lourds du marché parisien, Éric Coatalem, Bob Haboldt et Giovanni Sarti. D’autres galeries, notamment italiennes, les remplacent, certaines avec de très belles œuvres.
Lire la suite : http://www.latribunedelart.com/l-edition-2015-de-paris-tableau

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 9 - 15 novembre 2015)   Lun 16 Nov - 16:20

Source : latribunedelart.com

Une publication sur la restauration du salon doré de l’hôtel de la Trémoille


La découverte, dans les Archives nationales, de l’inventaire de l’hôtel de la Trémoille a été un événement majeur pour la restauration des boiseries qui ornaient le Salon doré et qui sont aujourd’hui conservées au Musée de la Légion d’Honneur de San Francisco.
Lire la suite : http://www.latribunedelart.com/une-publication-sur-la-restauration-du-salon-dore-de-l-hotel-de-la-tremoille

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 9 - 15 novembre 2015)   Lun 16 Nov - 16:24

Source : latribunedelart.com

Le Städel Museum de Francfort fête ses 200 ans


Le Städel Museum de Francfort a 200 ans. Et pour fêter cet anniversaire, il a décidé de confronter, dans ses salles, quelques-uns de ses tableaux phares (et quelques dessins) avec des œuvres « invitées ». L’idée est bonne, et donne parfois des comparaisons intéressantes.
Lire la suite : http://www.latribunedelart.com/le-stadel-museum-de-francfort-fete-ses-200-ans

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 9 - 15 novembre 2015)   Lun 16 Nov - 16:32

Source : lemonde.fr

Paris se réveille et rouvre ses lieux culturels

Paris n’était plus Paris, samedi 14 et dimanche 15 novembre. La capitale culturelle a capitulé, au lendemain des attentats du vendredi 13 : les spectacles ont été annulés, les musées, cinémas et bibliothèques n’ont pu ouvrir leurs portes, par mesure de sécurité, et par égard aux victimes. Plus largement, les établissements publics culturels d’Ile-de-France (Louvre, Orsay, Versailles…) ont dû fermer. Du Louvre (1er arrondissement) à la fondation privée La Maison rouge (12e), du Théâtre de la Colline (20e) à la Maison des métallos (11e), rideau !
Lire la suite : http://www.lemonde.fr/attaques-a-paris/article/2015/11/16/paris-se-reveille-et-rouvre-ses-lieux-culturels_4811055_4809495.html

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 9 - 15 novembre 2015)   Lun 16 Nov - 16:35

Source : lemonde.fr

Le « crowdfunding » sert-il la cause de l’art ?

« Donnez-moi 10 dollars pour que je me fasse une salade de pommes de terre. » Cet appel en forme de canular lancé en 2014 sur la plateforme américaine de crowdfunding Kickstarter allait rapporter à son auteur, en un mois à peine, la coquette somme de 55 492 dollars (plus de 51 000 euros), près de 7 000 personnes ayant contribué à transformer la boutade en machine à sous.
Lire la suite : http://www.lemonde.fr/arts/article/2015/11/12/le-crowdfunding-sert-il-la-cause-de-l-art_4808390_1655012.html

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 9 - 15 novembre 2015)   Lun 16 Nov - 16:38

Source : lemonde.fr

Dans son musée rénové, Rodin surprend encore

L’hôtel Biron, la partie ancienne du Musée Rodin, à Paris, rouvre le jeudi 12 novembre, après plus de trois ans de travaux. Ce temps était nécessaire en raison des graves dégradations qui affectaient cet ancien hôtel particulier du XVIIIe siècle où le sculpteur s’établit en 1908 et vécut jusqu’à sa mort, en 1917.
Lire l'article : http://www.lemonde.fr/culture/article/2015/11/12/dans-son-musee-renove-rodin-surprend-encore_4807727_3246.html

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 9 - 15 novembre 2015)   Lun 16 Nov - 16:45

Source : lemonde.fr

Enchères : un nu de Modigliani vendu 170,4 millions de dollars

Une toile d’Amedeo Modigliani, Nu couché, considérée comme l’une de ses œuvres majeures, a été adjugée, lundi 9 novembre, pour 170,4 millions de dollars chez Christie’s à New York, un record mondial pour le peintre italien.
Lire la suite : http://www.lemonde.fr/marche-de-l-art/video/2015/11/10/encheres-un-nu-de-modigliani-vendu-170-4-millions-de-dollars_4806600_1764999.html

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 9 - 15 novembre 2015)   Lun 16 Nov - 16:46

Source : lemonde.fr

Buste de Colbert cherche mécène dans le CAC 40

C’est l’histoire d’un buste exceptionnel de Jean-Baptiste Colbert (1619-1683) par Antoine Coysevox (1640-1720) qui sera mis en vente, jeudi 12 novembre, à l’Hôtel Drouot, par la maison de ventes Leclere. Réalisée en 1677 en marbre de Carrare, l’œuvre fait l’objet d’un double classement à la fois comme monument historique, depuis le 23 août 1937, et comme trésor national. Cela signifie que, quoi qu’il advienne, ce buste doit rester impérativement sur le territoire national.
Lire la suite : http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/11/10/buste-de-colbert-cherche-mecene-dans-le-cac-40_4806506_3234.html

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 9 - 15 novembre 2015)   Mar 17 Nov - 15:47

Source : lefigaro.fr

Israël: une mosaïque vieille de 1.700 ans dévoilée

Les autorités archéologiques ont dévoilé «l'un des plus magnifiques vestiges trouvés en Israël» qui date de l'époque romaine ou bizantine. Découvert à Lod, il représente des scènes de chasse, des poissons et des fleurs.
Lire la suite : http://www.lefigaro.fr/culture/2015/11/17/03004-20151117ARTFIG00127-israel-une-mosaique-vieille-de-1700-ans-devoilee.php

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 9 - 15 novembre 2015)   Mar 17 Nov - 15:48

Source : lefigaro.fr

Au Louvre, «ne pas venir, c'est donner raison à Daech»

Le musée le plus visité du monde a ouvert à nouveau ses portes le lundi 16 novembre après deux jours de fermeture en raison des attaques terroristes parisiennes du 13 novembre. Les visiteurs témoignent.
Lire la suite : http://www.lefigaro.fr/arts-expositions/2015/11/17/03015-20151117ARTFIG00081-au-louvre-ne-pas-venir-c-est-donner-raison-a-daech.php

Attentats: Le Louvre rouvre ses portes, les visiteurs refusent de céder à la peur


"Ne pas venir, c'est donner raison aux terroristes": trois jours après les attentats qui ont ensanglanté Paris, Le Louvre, musée le plus fréquenté du monde, a rouvert ses portes lundi et les visiteurs affluent déjà, refusant de se laisser gagner par la peur.
Lire la suite : http://www.leparisien.fr/flash-actualite-culture/attentats-le-louvre-rouvre-ses-portes-les-visiteurs-refusent-de-ceder-a-la-peur-16-11-2015-5282271.php

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Revue de presse ( 9 - 15 novembre 2015)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Revue de presse ( 9 - 15 novembre 2015)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue sur le forum de l'APSMRC :: Actualités :: Revue de la presse et du net-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: