Bienvenue sur le forum de l'APSMRC

Bienvenue sur le forum de l'APSMRC

Venez échanger idées et informations sur cette plateforme dédiée aux professionnels du patrimoine.
Ce forum fonctionne en synergie avec le site internet de l'APSMRC :
www.musees.regioncentre.fr
 
AccueilAccueil    CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
CalendrierCalendrier
Nos partenaires


Derniers sujets

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Revue de presse ( 23 - 29 novembre 2015)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 23 - 29 novembre 2015)   Ven 27 Nov - 10:05

Musée région Centre

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre


(Sainte Montaine) Le petit musée veut devenir grand

Le musée Marguerite Audoux a accueilli, dimanche après midi, la première édition de sa foire aux livres d’occasion. Un rendez vous que l’animatrice de l’établissement, Sabine Sauvage, espère pouvoir reconduire chaque automne. Elle envisage également de créer une autre manifestation annuelle, très probablement au printemps. Il pourrait s’agir d’une vente autour des fleurs, des plants, des graines. «Il est possible de décliner pleins d’idées autour des fleurs et des livres, les deux thèmes de prédilection de Marguerite Audoux», se réjouit Sabine Sauvage. Des événements qui doivent contribuer à faire connaître le musée Marguerite Audoux. Ce dernier, a ouvert à Sainte Montaine, le 29 avril dernier, avec de très belles scénographies. L’effet de nouveauté a parfaitement fonctionné puisque les visiteurs ont été nombreux les jours qui ont suivi l’ouverture. Le mois de mai a été fréquenté et «tout particulièrement les jours fériés», précise Sabine Sauvage. En juillet et août, la fréquentation a également été bonne. Environ 400 entrées (entrées adultes payantes et les groupes payants) ont été recensées au cours de cette première saison touristique. Ce qui est plutôt une bonne nouvelle pour ce qui pouvait apparaître comme un pari audacieux. L’année prochaine, la collection pourrait être enrichie d’une exposition temporaire. Sabine Sauvage travaille dessus après avoir mis, cette année, toute son énergie «à faire connaître le musée». Elle a créé une page facebook, un onglet sur le site de la mairie sans compter qu’il lui a fallu «rattraper les contenus car le musée était recensé à Aubigny (où il était auparavant N.D.L.R.)».
Le Berry, 24/11, p.21

(Loches) 40


C’est le nombre total d’œuvres du grand maître Gustave Courbet qui seront exposées au musée Lansyer de Loches de juin à fin octobre 2016. Sur ses 40 œuvres, on comptera 15 toiles du célèbre peintre. C’est ce que l’adjoint au patrimoine Stéphane Blond a indiqué lors du conseil municipal de vendredi.
NR, Indre et Loire, 21/11, p.13

(Orleans) Le Cercil, un lieu pour ne pas oublier


On sort de ce lieu, différent. Le Cercil Musée mémorial des enfants du Vel d’Hiv qui évoque le destin des juifs internés dans les camps de Beaune La Rolande, Pithiviers et Jargeau, donne à voir et à entendre la Shoah. Bouleversant. Dimanche, comme chaque dernier dimanche du mois, Hélène Mouchard-Zay, présidente du Cercil (Centre d’étude et de recherche sur les camps d’internement dans le Loiret et la Déportation), en propose une visite commentée. «L’idée est de donner les connaissances et les outils nécessaires à la réflexion», affirme t elle. La visite débute ainsi par un court film recontextualisant le nazisme et la politique de la collaboration pour mieux comprendre l’internement en France.
RC, Orleans, 28/11, p.50

(Saint-Amand) Des trésors de Montrésor exposés jusqu’au 31 janvier 2016

C’est une exposition sur laquelle Luc Martin, président de l’association les Amis du musée Saint-Vic, travaille depuis plusieurs années. Depuis hier, les Saint-Amandois peuvent découvrir au musée, une exposition sur Maître Joseph Plat, un notaire également artiste. Ce notaire atypique est né à Montrésor (Indre et Loire) en 1875. Il fait les Beaux arts à Paris où il rencontre Madeleine Delorme, arrière petite fille d’un ancien maire de Saint Amand, Adolphe Dubreuil. Le couple se marie et s’installe à Saint Amand où il habite rue du Commandant Martin. Joseph Plat devient véritablement un «pastelliste notaire». Mais l’art prime sur le reste de ses activités. Il a laissé à sa mort en 1958, des milliers d’œuvres. La famille a quitté Saint Amand en 1966. Mais hier matin, à l’occasion du vernissage de l’exposition au musée Saint Vic, une quarantaine de descendants de l’artiste étaient présents ainsi que le maire de Montrésor, sa commune de naissance. Le public a ainsi pu découvrir des œuvres très diverses : peintures, dessins, photos, objets personnels… «Il s’agit d’œuvres privées, prêtées par la famille de Maître Plat», a expliqué l’organisateur, Luc Martin. L’exposition est à découvrir jusqu’au dimanche 31 janvier au musée saint amandois. (intégral)
Le Berry, 29/11

Comment enrichir les collections

Faire entrer de nouvelles œuvres dans ses collections peut être important pour un musée car une collection enrichie permet de mieux faire saisir toute la subtilité d’une époque, d’un courant artistique. «Et puis cela permet également de donner à voir des œuvres qui n’auraient pas forcément été accessibles auparavant, parce qu’elles se trouvaient dans une collection privée par exemple», note Fleurance Lachaud, responsable du musée de Vierzon. Cela a aussi une fonction de conservation, de protection du patrimoine. «Car toute nouvelle acquisition d’un musée de France devient propriété inaliénable du musée.» La chose n’est toutefois pas toujours aisée, notamment lorsqu’il s’agit d’acquisitions à titre onéreux. «Les musées de la ville n’ont plus de crédits d’acquisition, explique Agnès Delannoy, conservatrice en chef des musées de Bourges. Ce qui ne permet pas d’avoir une politique suivie en la matière.» «Au delà de la question financière, toutefois, se pose aussi celle de la pertinence, précise Fleurance Lachaud. Car il n’est pas toujours évident, non plus, de trouver des œuvres qui soient cohérentes avec nos collections.» L’acquisition d’un nouvel objet par un musée labellisé «Musée de France», qu’il soit ou non issu d’un achat, répond à un certain nombre de règles. Ainsi, toute nouvelle entrée requiert la validation d’une commission scientifique interrégionale. Laquelle s’attachera à vérifier l’intérêt scientifique et patrimonial de l’œuvre ainsi que sa cohérence avec les collections dudit musée. Pour les financements, des subventions pourront éventuellement être octroyées par le Fonds régional d’acquisition pour les musées (Fram), fonds auquel participent l’État et la Région. Outre les acquisitions à titre onéreux, les musées peuvent aussi bénéficier de dons et de legs pour enrichir leurs collections.
Le Berry, 29/11, p.17

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 30 Nov - 16:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 23 - 29 novembre 2015)   Ven 27 Nov - 10:05

Archéologie région Centre

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre


(Orleans) Les amis de la cathédrale vont avoir 25 ans


L’association « Les Amis de la cathédrale » fêtera ses 25 ans en 2016. À cette occasion, elle devrait organiser une grande conférence à la médiathèque sur les fouilles archéologiques réalisées en 1937, qui ont permis de mettre au jour le sous-sol historique de la cathédrale. Un historien membre de l’association, qui a déjà écrit un ouvrage sur le sujet et prépare un second tome, devrait être chargé de mettre sur pied le projet. (intégral)
RC, Loiret, 29/11

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 30 Nov - 16:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 23 - 29 novembre 2015)   Ven 27 Nov - 10:06

Patrimoine région Centre

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre


(Augerville) L’extraordinaire histoire du château

Après bien des difficultés, son livre consacré au château d’Augerville doit enfin sortir. Maury éditions a donné le feu vert pour une publication en 2016. La récompense de longs mois d’efforts pour Thierry Bayle, diplomate rattaché au ministère de la Culture. Qui a rencontré bien des difficultés pour atteindre son objectif. Mai dernier. Thierry Bayle apprend que son manuscrit intéresse les éditions France empire. Il s’apprête donc à rencontrer l’éditeur Jean Castarède, visiblement très motivé à l’idée de publier un ouvrage sur le somptueux monument d’Augerville la Rivière. «Je devais le voir pour finaliser le tout. Mais on m’a appelé cinq jours avant le rendez vous, pour m’apprendre son décès», raconte l’auteur, qui se retrouve alors avec un manuscrit sur les bras. Mais est ce vraiment une surprise ? «Dès qu’on touche au château, il se passe des choses extraordinaires…», observe celui qui connaît sur le bout des doigts son histoire. Dans Augerville mon amour (titre provisoire), le passionné retrace les neuf siècles du monument.
RC, Loiret, 24/11, p.13

(Viglain) Une association pour sauver le lavoir

1er juillet 2015 : le lavoir de la commune de Viglain s’effondre et laisse place à un tas de gravats (La Rep’ 20/11). Datant de 1874, cet édifice de brique et de bois, cher aux Viglainois, était au centre de la réunion publique de vendredi, organisée par la municipalité. Un bureau a été constitué Le maire, René Hodeau, a formulé deux propositions : une reconstruction en l’état  ou un nettoyage du site en conservant les vestiges. À l’issue des débats, la décision prise par la trentaine de participants présents a permis la création d’une association (approbation à la majorité absolue), dont le nom sera défini prochainement. La reconstruction du lavoir est donc envisagée.
RC, Loiret, 24/11, p.22

(Chateaudun) « Montrer qu’il y a de jolies choses à voir »


«Je suis satisfait d’avoir produit quelque chose de personnel et d’abouti qui restera et qui n’intéressera pas seulement mon cercle d’amis !» Michel  Garreau, 68 ans, vient de publier son premier livre sur le patrimoine architectural dunois, intitulé Châteaudun Aquarelles. «Il est sorti, vendredi, à 15 heures et j’en ai déjà vendu une cinquantaine d’exemplaires, dimanche, lors de la 5e Biennale du livre de Châteaudun. Mais je ne suis pas un inconnu. Ce n’est pas comme si je débarquais de la lune», a t il plaisanté, hier. Michel Garreau présente une quarantaine d’aquarelles représentant le château, la mairie, la fontaine de la place du 18Octobre,la maison Louis Esnault, l’Hôtel Dieu ou encore les remparts dans un style un peu impressionniste: «J’ai travaillé à partir de mes propres photos mais je ne les ai pas reproduites fidèlement. Il faut suggérer son sujet plutôt que de l’appuyer. L’aquarelle permet de simplifier les détails de l’architecte et on est maître de l’ambiance que l’on veut donner. »
L'Echo, 24/11, p.20

Cherche souvenirs d’une « entreprise pas comme les autres »

Près de quatre vingts ans d’histoire. C’est ce que compte retracer un collectif d’anciens salariés de l’ex-Précision moderne, actuelle usine Parker. Sous l’égide de l’Institut d’histoire sociale de la CGT du Cher, ils viennent de lancer un travail de recherche, dans le but d’éditer une plaquette, en 2016, consacrée au passé de l’entreprise de la route de Foëcy. «Dans cet établissement industriel, des centaines d’hommes et de femmes ont accompli un travail de très haute qualité technologique et, pour des dizaines d’entre eux, ont assumé des responsabilités dans la vie sociale, politique et démocratique du département et de la France», souligne Jacques Blondeau, ancien permanent de la CGT de Vierzon, s’exprimant au nom du collectif.
Le Berry, 24/11, p.18

(Cormeray) Travaux de l’église en projet


Le conseil municipal de Cormeray, s’est réuni le 15 novembre sous la présidence de Joël Pasquet, maire. Une nouvelle dotation va être sollicitée auprès du conseil départemental, pour financer les travaux de l’église (système de support des cloches) ; coût des travaux prévisionnels : 15.000 €, la dotation pouvant financer jusqu’à 50 % des frais. Approuvé à l’unanimité. (intégral)
NR, Loir et Cher, 24/11

(Loches) Remparts : enfin une issue ?

Depuis deux ans, les autorités ont en main le diagnostic sur les remparts de Loches, qui conclut à «un état très préoccupant» et chiffre leur restauration à 12,7 millions d’euros. Les riverains, entre autres, se désespèrent de ne voir rien venir hormis le petit chantier de dévégétalisation sous le musée Lansyer. Vendredi soir, en conseil municipal, le maire Marc Angenault s’est montré relativement optimiste : «J’ai bon espoir que nous trouvions un mode de fonctionnement avec l’État et le Département concernant la restauration des remparts. Nous allons très certainement vers une répartition des charges entre les trois collectivités pour une mise en œuvre dès 2016». Selon nos informations, le maire tablerait sur la signature imminente d’une convention entre l’État, la Ville et le Département. En revanche, il semble ne pas croire que la commission mise en place par la préfecture pour tirer au clair la propriété des tronçons de murailles puisse aboutir. (intégral)
+ Église Saint-Antoine : les deux derniers tableaux restaurés
Les deux tableaux intitulés « Mariage mystique de Sainte-Catherine » et « Le repos de la Sainte-famille », visibles à l’arrière de l’autel de l’église Saint-Antoine, vont faire l’objet d’une restauration, entièrement financée par l’État. C’étaient les deux dernières œuvres de l’église à ne pas avoir été restaurées. (intégral)
Nr, Indre et LoireE, 24/11

(Colombiers et Ainay le Vieil) L’avenir de la Tranchasse se dessine


C’est un dossier sensible auquel le syndicat du canal de Berry a décidé de s’attaquer. Depuis un an et demi, le pont canal de la Tranchasse, situé sur les communes de Colombiers et Ainay le Vieil et classé monument historique depuis 2009, est interdit aux piétons et cyclistes en raison de son état de délabrement. Hier après midi, la présidente du syndicat du canal de Berry, Véronique Fenoll, était en visite sur le terrain avec quelques élus membres du syndicat. Tous ont pu constater l’état du pont : pierres qui tombent, garde corps en très mauvais état… Ce rendez vous était aussi l’occasion pour le directeur du syndicat, Emmanuel Rochais, d’annoncer une nouvelle étape sur ce dossier : «Le syndicat alancé un appel d’offres pour réaliser une étude sur la solidité du pont. Le résultat de cette offre sera connu ce mercredi.» «Le compte rendu de l’étude devrait être connu en janvier oufévrier 2016 », ajoute Véronique Fenoll. Le pont va ainsi être passé au crible pour connaître réellement son état.
Le Berry, 25/11, p.23

(Orleans) Coup de mistral à la cathédrale


Le chœur de la cathédrale, d’ordinaire ouvert, a été fermé par des panneaux. Derrière se cache une armée totalement pacifiste de 300 santons et automates. Des pièces en argile cuite de 30 cm, sculptées à la main, et mises en scène. À l’origine de cette exposition baptisée «Noël en Provence», Anne et Karl Blanchet, deux artistes venus d’Alsace, amoureux de la Provence et de ses traditions. Ils tournent partout en France, et en Europe, depuis 25 ans. Arrivés à Orléans il y a 10 jours, ils se sont échinés à tout installer. «Ce sont les finitions qui prennent du temps», expliquent ils. Objectif : donner vie à un village typique (place de marché, églises, commerces, vie dans les maisons éclairées), à des scènes de campagne au XIXe siècle (transhumance, moulin, bastide…) mais aussi à la Nativité (crèche, ravi…) tout en pente. «Noël en Provence» à voir jusqu’au 10 janvier tous les jours, de 10 à 18 heures. Tarifs : 4,50 € (adulte) ; 2,50 € (enfant) ; 2e enfant gratuit. Tarifs de groupes. Infos au 06.07.29.83.52
RC, Orleans, 28/11, p.10

(Crécy Couvé) La culture est accessible à tous au moulin

Au moulin de la Bellassière, le nombre de visiteurs est en nette augmentation. C’est ce qu’a fait apparaître, l’assemblée générale de l’association CORDD Les amis du moulin de la Bellassière, présidée par Christophe Ghenassia. Après une minute de silence en hommage aux victimes des attentats, les membres de l’association ont élu le bureau. Le moulin était le lieu de promenade favori de la marquise de Pompadour, et son ancien jardin d’hiver est devenu le jardin des six sens. Les bénévoles ont déterminé les deux axes d’action de l’association : rendre la culture accessible à tous, y compris pour les personnes en situation de handicap et sensibiliser à l’environnement. Pour concrétiser ses projets, l’association a reçu le prix de la fondation HSBC, l’aide à projet de la fondation pour les Monuments Historiques, le prix Texier de l’Académie des sciences morales et politiques, un don de l’ADAPEI, une contribution de la société Presto et une subvention de la mairie de Crécy Couvé.
L'Echo, 28/11, p.20

Trois oeuvres de Fernand Léger en vente à Blois

A son époque, Fernand Léger se trouvait dans la même situa- Ation que les impressionnistes trente ans plus tôt. Ses œuvres ne se vendaient pas. Sylvain Durand, propriétaire du château de Renay, dans le Vendômois, répète cette précision, importante à ses yeux, à l’image de l’ensemble du parcours de l’artiste normand qu’il a fréquenté sept années durant. « Les tableaux de Fernand Léger étaient perçus comme trop abstraits, comme révolutionnaires. Avant la guerre, il ne vendait rien. Mais il était fier, il savait que cela arriverait.» En effet, ce lundi encore – jour où seront mises aux enchères près de 300 pièces appartenant à Sylvain Durand –, la gouache de 1922 «Les Arbres devant la maison», ainsi que les deux gravures sur linoléum, signées Fernand Léger, devraient s’arracher, à l’hôtel des ventes de Blois. La première est estimée entre 60.000 € et 80.000 €, les secondes, entre 200 € et 400 € chacune.
+ ••• Le département abritait des trésors
NR, Indre, 28/11, p.3

(Bourgueil) Un peu d’argent pour l’abbaye

Pour assurer leur sauve- garde et leurs aménagements, pour répondre aux normes des établissements recevant du public, les bâtiments de l’abbaye, confiés à l’association L’Abbaye de Bourgueil, nécessitent des choix prioritaires car ils demandent d’importantes mises de fonds. Certains travaux sont subventionnables, d’autres pas, malgré leur urgence. Aussi, cette année, le conseil d’administration de l’établissement n’a pas encore fait ses choix. Les peintures de fenêtres sont plus que nécessaires ; le cloître, qui accueille les expositions-ventes, nécessiterait d’être chauffé plus efficacement pour être plus accueillant, l’accès aux handicapés est à compléter… L’urgence et l’état des finances permettront de décider. C’est dans ce cadre que s’inscrivent chaque année les expositions ventes.
NR, Indre et LoireW, 28/11, p.22

(Sainte Maure) Les Amis du patrimoine reçoivent


La société des Amis du patrimoine de Sainte-Maure-de-Touraine et de sa région organise en cet te période d’automne de nombreuses manifestations destinées à faire connaître leurs activités. Ainsi, une réunion d’information s’est tenue sous la présidence du maire, Michel Champigny, pour présenter le dossier de restauration de la chapelle des Vierges aux acteurs économiques de la ville de Sainte-Maure, en partenariat avec la Fondation du patrimoine. L’association du quartier de la Chapelle des Vierges, les AFN et la Société des Amis du patrimoine de Sainte-Maure et de sa région sont aux côtés de la commune.
NR, Indre et LoireW, 28/11, p.24


(Bourges) Une halle rénovée et fonctionnelle


Il y avait encore un peu plus de monde dans les allées du marché de la halle au Blé, hier matin. Une foule était ainsi stationnée devant l’entrée avec des visiteurs vêtus avec des habits d’un autre temps. Ceux de 1836 pour être précis. Une foule des grands jours pour un moment particulier puisque c’était hier l’inauguration officielle de la halle au Blé après plusieurs mois de travaux de rénovation et de remise aux normes. Des travaux qui avaient en effet démarré en avril 2013. Un moment de fête avant tout comme le voulait le syndicat des commerçants des marchés Indre/Cher.
Le Berry, 29/11, p.9

(Nogent le Rotrou) La gratuité dominicale est bien payante

Qui voudra visiter les expositions installées au manoir de Courboyer, ce dimanche, à Nocé, gardera toutes ses pièces. Il en sera de même, dimanche prochain, pour tout visiteur qui passera sous la herse de la forteresse des Rotrou, au château Saint Jean de Nogent le Rotrou. Une fois par mois, ces deux sites historiques et culturels du Perche ouvrent gratuitement leurs portes au public. Le dernier dimanche du mois, comme c’est le cas aujourd’hui, pour Courboyer et le premier dimanche mensuel, comme ce sera le cas le weekend prochain au musée du château saint Jean. Cette journée de gratuité dominicale mensuelle a été instaurée en 2010 au château Saint Jean. «L’idée de départ qui reste la même aujourd’hui était de faciliter l’accès de tous à ce lieu culturel», témoigne Jocelyne Haye, régisseur au musée du château Saint Jean. «La volonté est de faire en sorte que le prix d’entrée ne soit pas une barrière aux visiteurs.»
L'Echo, 29/11, p.16

(Tours) Les indispensables mécènes de la chapelle Saint-Libert

C’était un projet fou et vous nous avez rejoints dans notre folie. C’est par ces mots que Philippe Rouillac, nouveau président de la Société archéologique de Touraine (SAT) a accueilli, hier, en fin d’après-midi, une partie des 296 personnes ayant apporté leur concours financier à la restauration de la chapelle Saint-Libert, cet édifice roman du XIIe siècle situé en bord de Loire. Grâce à leur aide, la chapelle, achetée au printemps 2011 par la SAT, a aujourd’hui retrouvé une seconde jeunesse. Mais entre l’acquisition et les travaux, il aura fallu à la société trouver 1,3 million d’euros… «Sans les apports privés, nous n’aurions pas pu mener ce projet», rappelle Yves Cogoluègnes, ancien président et coordinateur de la restauration. Sur ce budget, les collectivités (État, Ville, Département) ont apporté 130.000 €, la souscription lancée via la Fondation du patrimoine a permis de récolter 258.000 € (296 personnes) et les entreprises ont contribué à hauteur de 270.000 €. Le reste du financement a été apporté par les fonds propres de la SAT grâce à la vente d’un bâtiment. Avec cette somme, la SAT a pu mener un chantier qui avait été lancé en… 1859. L’inauguration du lieu, qui peut accueillir jusqu’à 150 personnes, est prévue en mars.
NR, Indre et Loire, 29/11, p.6

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 30 Nov - 16:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 23 - 29 novembre 2015)   Ven 27 Nov - 10:41

Source : lemonde.fr

Au cinéma, l’art à l’essai


Le cinéma est-il un art plastique ? C’est cette question qu’est venue ressusciter, le 18 novembre, la sortie du film Maesta, la Passion du Christ : une reproduction vivante de l’immense polyptyque que Duccio di ­Buoninsegna peignit au début du XIVe siècle pour le maître-autel de la ­cathédrale de Sienne. L’expérience est saisissante. Non seulement l’œuvre picturale est scrupuleusement restituée selon ses proportions, mais ses personnages, joués par de vrais acteurs, s’animent, se mettent à parler et circulent entre les vingt-six panneaux qui la composent. Le réalisateur Andy Guérif, venu des arts plastiques, a mis sept ans pour tourner ce film inouï, les week-ends, dans son atelier.
Lire la suite : http://www.lemonde.fr/culture/article/2015/11/26/au-cinema-l-art-a-l-essai_4818339_3246.html

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 23 - 29 novembre 2015)   Ven 27 Nov - 10:44

Source : lemonde.fr

Après les attentats, le monde de la culture se relève doucement

Le monde du spectacle retient son souffle. Dix jours après les attentats meurtriers du 13 novembre, le public semble reprendre peu à peu le chemin des salles. Les cinémas ont retrouvé leurs contingents, de grandes salles comme la Philharmonie de Paris font le plein depuis leur réouverture. Qu’il s’agisse de théâtre, de danse ou de musique, après une semaine noire marquée par la peur et le deuil, les chiffres de fréquentation ont retrouvé des taux plus rassurants. Pourtant, chacun sait l’équilibre fragile et garde sur le tableau des réservations un regard inquiet et attentif.
Lire la suite : http://www.lemonde.fr/culture/article/2015/11/25/apres-les-attentats-le-monde-de-la-culture-se-releve-doucement_4816814_3246.html

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 23 - 29 novembre 2015)   Ven 27 Nov - 10:52

Source: lemonde.fr

Vol spectaculaire de 17 tableaux à Vérone


Le Museo Civico di Castelvecchio, à Vérone (Italie) a été victime jeudi 19 novembre d’un vol spectaculaire : 17 tableaux – un ensemble estimé entre 10 et 15 millions d’euros – ont été dérobés peu avant la fermeture des locaux et leur mise sous alarme. Trois hommes armés et masqués ont maîtrisé la caissière et le gardien présent, avant de décrocher les œuvres et de s’enfuir avec la voiture du gardien.

Lire la suite : http://www.lemonde.fr/culture/article/2015/11/22/vol-spectaculaire-de-17-tableaux-a-verone_4815140_3246.html

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 23 - 29 novembre 2015)   Ven 27 Nov - 11:21

Source : lefigaro.fr

La Réunion des musées nationaux déstocke

Pour libérer de la place, les ateliers d'art, du Louvre notamment, vendent 228 moulages, le 1er décembre, chez Cornette de Saint Cyr à Paris. Vénus de Milo, Victoire de Samothrace...Une occasion d'acquérir une sculpture qui a marqué l'histoire.
Lire la suite : http://www.lefigaro.fr/culture/encheres/2015/11/25/03016-20151125ARTFIG00232-la-reunion-des-musees-nationaux-destocke.php

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 23 - 29 novembre 2015)   Ven 27 Nov - 11:23

Source : le figaro.fr

La Pinacothèque de Paris en redressement judiciaire

Le musée ouvert il y a huit ans connaît une nette baisse de fréquentation. Dans une interview à La Croix, son président Marc Restellini évoque les solutions envisagées pour rétablir l'équilibre financier.
Lire la suite : http://www.lefigaro.fr/arts-expositions/2015/11/25/03015-20151125ARTFIG00178-la-pinacotheque-de-paris-en-redressement-judiciaire.php

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Revue de presse ( 23 - 29 novembre 2015)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Revue de presse ( 23 - 29 novembre 2015)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue sur le forum de l'APSMRC :: Actualités :: Revue de la presse et du net-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: