Bienvenue sur le forum de l'APSMRC

Bienvenue sur le forum de l'APSMRC

Venez échanger idées et informations sur cette plateforme dédiée aux professionnels du patrimoine.
Ce forum fonctionne en synergie avec le site internet de l'APSMRC :
www.musees.regioncentre.fr
 
AccueilAccueil    CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Nos partenaires


Derniers sujets

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Revue de presse ( 30 novembre - 6 décembre 2015)

Aller en bas 
AuteurMessage
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9996
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 30 novembre - 6 décembre 2015)   Ven 4 Déc - 9:12

Musées région Centre

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre

(Loches) “ Elles n’ont pas réclamé de médailles ”

Les Résistants sont des hommes discrets. Surtout quand ce sont des femmes. La directrice du musée Descartes, Sylvie Pouliquen, vient de publier un livre pour sortir ces «Femmes de l’ombre en Touraine» de l’anonymat. Au bout de longues et patientes recherches, elle dresse le portrait de plus de 80 d’entre elles :  jeunes filles, célibataires, épouses, mères… «On les met souvent dans des cases bien définies, comme agent de liaison. Mais en fait, elles ont assumé un panel de fonctions très large», commente l’auteur. Les découvrir donne presque le tournis : parmi ces Tourangelles pleines de courage, on trouve des passeuses, des femmes qui ont sauvé des Juifs ou engagées dans la presse clandestine, des membres de réseaux, des agents du SOE, le service secret britannique…«D’un point de vue sociologique, on s’aperçoit que ces femmes du peuple sont passées à l’action en fonction de leur métier, poursuit Sylvie Pouliquen. Si elles étaient fermières le long de la ligne de démarcation, elles sont devenues passeuses. Si elles étaient enseignantes, elles œuvraient dans la presse clandestine. Si elles avaient un commerce, il servait pour échanger des informations…»
+ “ Des figures très lumineuses ”
NR, Indre et LoireE, 30/11, p.16

(Chartres) Exposition

Une exposition sur les objets mystérieux, outils, bijoux ou statues (photo) trouvés durant des fouilles archéologiques, à Chartres, a lieu demain, à partir de 15 heures, à la direction des services d’archéologie de la Ville, aux abbayes Saint Brice, rue Georges Brassens.
Manifestation gratuite. Réservation conseillée au 02.37.23.41.75. (intégral)
L'Echo, 01/12

(Chartres) L’Indre n’a pas de musée de la Résistance


Après le compte rendu de la réunion du conseil national, le 25 novembre, auquel Jackie Foffanoa, vice présidente départementale de l’Association nationale des anciens combattants et amis de la Résistance (Anacr) a assisté, le point a été fait sur les actions en cours dans l’Indre. Notamment le projet d'un Centre de la mémoire «qui demande toujours réflexion, malgré un dossier complet défini depuis presque vingt ans». La question de se rapprocher des membres issoldunois pour concrétiser le projet est à nouveau soulevée. Il est aussi question de demander audience au maire de Châteauroux.
NR, Indre, 02/12, p.6

(Seuilly) Matisse à La Devinière grâce au mécénat

A La Devinière, à Seuilly, l’exposition «Face à faces» représentait 51 portraits de Rabelais, dont celui réalisé par Henri Matisse,  donné au musée Rabelais en 1951. Il fait partie d’une série de huit têtes d’expression d’après Rabelais, jamais représentée. Après une longue absence, le retour du portrait de Rabelais par Matisse dans la maison de l’écrivain, est un événement important, soutenu par le mécénat de  la fondation Pays de France du Crédit Agricole. Une cérémonie intimiste a été organisée par le directeur du musée, Alain  Lecomte, pour mettre à l’honneur les artisans de cette collaboration. Une plaque a été installée symbolisant le mécénat apporté  par la fondation du Crédit Agricole. Pour cela, le directeur a invité Pascal Fonfrède, président de la caisse locale de Chinon et administrateur de la caisse régionale, ainsi que Ludovic Jarry, Isabelle Archaimbault et Clara Tichet.
NR, Indre et LoireE, 02/12, p.18

(Chartres) Les collections seront transférées

Il est beau à l’extérieur comme à l’intérieur, mais il a besoin d’un bon rafraîchissement. Le Musée des Beaux Arts de Chartres, ancien palais épiscopal, est au bord de l’asphyxie en termes de place. Il a, de plus, besoin de travaux, dont les échéances et l’étendue restent à fixer avec le Conseil départemental, propriétaire des lieux. Sur les 4.000 m2 de salles, seulement 1.500 m2 servent à exposer des œuvres. Alors qu’une bonne partie de ses collections est stockée dans des réserves, il accueille, actuellement, celles du Muséum d’histoire naturelle, qui sera transformé en un espace auditorium. Transport et stockage spécifiques Isabelle Vincent, adjointe au maire en charge de la culture, souligne : «Seulement 5 % des collections sont exposées. Les réserves actuelles souffrent. Le fonds du Muséum d’histoire naturel devait être traité en urgence. On s’en occupe depuis déjà un an.»
+ L’ancien museum mis en musique
L'Echo, 04/12, p.7

(Chateau Renault) Musée du cuir : un bilan jugé positif

C’est avec satisfaction que Jean-Luc Berthy, le président de l’association des Amis du musée du cuir et de la tannerie, depuis 2009, tire le bilan de l’activité du musée qui a fêté ses trente ans d’existence cette année : «cet anniversaire, pour lequel la Ville s’était associée, a représenté beaucoup de travail et d’investissement, mais dans l’ensemble, c’est une réussite, même si nous espérions encore mieux». 1.914 visites à ce jour, soit + 20 % de fréquentation Ouvert au grand public du 1er mai au 30 septembre, le musée qui est abrité dans les locaux de l’ancienne tannerie Peltereau-Tennesson, a enregistré - à ce jour - en 2015, 1.914 visites contre 1.602 en 2014, soit une augmentation de 20 %. La douzaine de manifestations proposées, dont certaines ont connu un gros succès (les promenades en calèche sur les traces des anciennes, l’animation musicale avec Musikenfête, ou encore l’exposition de véhicules anciens), pour commémorer cet anniversaire ont sans aucun doute contribué à cette nette hausse de fréquentation.
NR, Indre et LoireW, 05/12, p.30

(Montargis) Une oeuvre pour le musée Girodet

A l’occasion de son assemblée générale au Tivoli, jeudi soir, la société des Amis du musée Girodet a officiellement présenté à ses adhérents et aux élus son don au musée. C’est une œuvre de Jean-Joseph-Xavier Bidauld (1758-1846). Elle représente un paysage pertinent au regard des réflexions et des inclinations artistiques d’Anne-Louis Girodet, de son séjour en Italie et de la génération de paysagistes des XVIIIe et XIXe siècle, représentée dans le fond de peintures et dessins du musée. Souhaité par Pascale Gardes, responsable du musée, ce tableau vient enrichir les collections. Sa valeur s’élève à 1.246 € (frais inclus). Au sujet de l’avancement des travaux, du musée, ils sont conformes au calendrier. Les travaux de rafraîchissement des plafonds peints viennent de commencer. La réouverture de l’établissement est prévue fin 2016 avec le projet de réunir pour l’occasion toutes les œuvres de Girodet éparpillées dans différents musées de France.
RC, Loiret, 06/12, p.19

(Chartres) Métabus restauré grâce au don des Amis du musée des Beaux-Arts

L’association des Amis du musée des Beaux-Arts de Chartres compte 337 adhérents. Grâce au montant des adhésions et aux bénéfices réalisés dans l’année lors de ses diverses animations, l’association des Amis du musée des Beaux Arts de Chartres a fait, l’an dernier, un don de 2.000 € au musée chartrain. François Tulpain a annoncé, hier, en soirée, lors de l’assemblée générale qu’il présidait au musée : «Cette somme a contribué à la restauration de Métabus, roi des Volsques, une peinture de Léon Cogniet.» Une réunion à laquelle participaient Isabelle Vincent, adjointe au maire de Chartres en charge de la culture, et Séverine Berger, conservateur du musée. «Ce tableau, encore en cours de restauration à l’atelier parisien TushinskyFragne, devrait réintégrer le musée chartrain l’année prochaine.» Le président a mis la présence d’Isabelle Vincent à profit en lui demandant de faire un point sur les travaux à venir au musée. Elle a avancé : «Je ne vais pas m’engager sur des dates, mais ça se fera.» (intégral)
L'Echo, 06/12

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 7 Déc - 12:34, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9996
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 30 novembre - 6 décembre 2015)   Ven 4 Déc - 9:14

Archéologie région Centre

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre

(Chemault) Les archéologues du Loiret au village

La salle des fêtes de Chemault accueillait l’assemblée générale de la Fédération d’archéologie du Loiret. La présidente de la section Boiscommun de la structure, Cléopâtre Lachaize, ainsi qu’Agnès Chantereau, maire de la commune, ont accueilli la cinquantaine de personnes ayant fait le déplacement. Et le président de la fédération d’archéologie de lire le rapport moral et les activités programmées dans les mois à venir. Notons l’arrivée d’un nouveau site Internet, la reprise des prospections des Sommeries, à Chemault, ou encore la participation à des conférences et sorties culturelles. Jean-Michel Morin a présenté les prospections réalisées à Chemault, ainsi que les fouilles concernant Les Portes du Loiret, à Saran. De son côté, Gilles Gredat a parlé de son étude des céramiques de Saran. Les autres sections présentes (Artenay, Baccon, Bazoches, Outarville, Meung, Puiseaux) ont également fait part de leurs activités. (intégral)
RC, Loiret, 29/11

(Sancerrois) Un silex vieux de 2,7 millions d’années

«Jamais nous n’avons découvert un artefact aussi grand datant d’une époque aussi lointaine.» Le préhistorien géologue François Boitel et l’archéologue Sylvie Aullen-Boitel sont formels. Le nouveau silex taillé qu’ils ont découvert dernièrement au sud de Sancerre est exceptionnel de par les dimensions qu’il offre. «Cet artefact mesure 21,5 centimètres de long sur 10,8 centimètres de large, écrivent les deux scientifiques. Il a été laissé par les hommes préhistoriques dans un chenal de l’ancienne Loire, la couche de base la plus ancienne de l’époque du Reuvérien C datée à 2,7 millions d’années.»
Le Berry, 06/12, p.14

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 7 Déc - 12:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9996
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 30 novembre - 6 décembre 2015)   Ven 4 Déc - 9:15

Patrimoine région Centre

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre

(La Chapelle Saint Ursin) La villa gallo-romaine a bien vécu


Depuis le 26 octobre, le service d’archéologie préventive de la communauté d’agglomération Bourges plus réalise des fouilles à La Chapelle Saint Ursin, au lieu dit  l’Angoulaire.Cette opération préventive s’inscrit dans le cadre d’un projet de construction de quarante neuf lots par la société Amori Conseil. Déjà en 1976, une prospection aérienne menée par Jean Holmgren avait révélé la présence d’une villa gallo romaine. Des prospections à pied et le ramassage de mobilier ensuite, réalisés par Alain Leday, ont confirmé l’occupation dans l’Antiquité tardive, du IVe au VIe siècle. Lors d’une opération de diagnostic, réalisée en début d’année par le service d’archéologie préventive de Bourges plus, les tranchées ont confirmé la présence d’une villa très bien conservée et très peu enfouie. L’occupation humaine a été caractérisée et estimée plus ancienne entre le mésolithique et le néolithique final, et ce jusqu’à l’époque carolingienne. Du coup les services de l’État ont prescrit une opération de fouille préventive pour appréhender les vestiges, comprendre et documenter avant de laisser place aux futurs aménagements.
Le Berry, 30/11, p.7

(Gien) Le clocher perd des morceaux

Non, les barrières métalliques installées sur le parvis de l’église Sainte Jeanne d’Arc de Gien ne l’ont pas été dans le cadre du plan Vigipirate, comme le pensent certains paroissiens. Elles ont été placées à l’entrée de l’édifice suite à la chute de pierres en calcaire du haut du clocher, afin de protéger les personnes se rendant à l’église ou passant à proximité. Pour autant, Pierre Laurent, adjoint à l’industrie, à l’artisanat, au cadre de vie et aux travaux, estime qu’il faudra sans doute faire plus pour sécuriser l’édifice et probablement placer une protection au dessus du porche. «Il y avait  déjà eu des pierres qui étaient tombées du côté gauche du clocher. Cette fois, c’est  beaucoup plus haut, au dessus de la corniche. C’est  tout simplement un problème de vieillissement de l’édifice», constate l’élu qui, au  début du mandat de l’équipe municipale de Christian  Bouleau, avait déjà repéré des chapiteaux menaçant de tomber. Très rapidement, un chantier devrait être engagé pour qu’il n’y ait plus  de danger pour les passants. Une résine pourrait être utilisée pour solidifier les pierres. Le gros chantier, lui, ne sera lancé que plus tard. Il  y a une semaine jour pour jour, le maire de Gien, Christian Bouleau, évoquait devant son conseil un budget très serré, qui devra peut être maintenant inclure la restauration du clocher de l’église Sainte Jeanne d’Arc.
+ Le dernier vestige de l’église ancienne
RC, Loiret, 02/12, p.18

(Chartres) Montescot

L’hôtel Montescot, classé à l’inventaire des Monuments historiques, va, lui aussi, bénéficier de plusieurs aménagements. Début janvier, des travaux vont être engagés pour rendre le bâtiment accessible aux personnes handicapées. Un ascenseur y sera notamment installé. Les bureaux, qui accueilleront les élus de la Ville et de l’Agglomération, seront réagencés. (intégral)
L'Echo, 02/12

(Chartres) L’hôpital et la cathédrale aidés


Le Rotary Club de Chartres a récompensé l’hôpital Louis Pasteur et l’association des Amis de la cathédrale pour leurs actions, lundi soir, au Grand Monarque. Éric Bonnet, président du club service, leur a remis unchèque de 1.000 € chacun. Isabelle Paillot, présidente des Amis de la cathédrale, souligne : «Ce chèque va contribuer au financement de la restauration de la clôture du chœur». Ce don a été financé grâce aux bénéficesréalisés sur un voyage au Portugal, organisé par leclub service. Éric Bonnet, président du Rotary Club, précise : «Nous avons voulu montrer notre intérêt pour la santé et l’aide aux malades, mais aussi pour la culture et la cathédrale, un repère pour notre région et notre ville».
L'Echo, 02/12, p.12

(Crézancy en Sancerre) Charité

Les bénévoles de la paroisse de Sancerre ont organisé un dîner, samedi, à la salle des fêtes. Tout avait été confectionné par les bénévoles dans l’intention de collecter un maximum de    fonds au profit de la restauration de l’église du village. Toujours dans cette même optique, Geneviève Guillerault a également présenté un petit recueil répertoriant toutes les croix érigées  sur la commune. Au total, il y en a quatorze. «Ma recherche et ma démarche ont été très enrichissantes, raconte l’illustratrice. Tous ces calvaires font partie de notre patrimoine. J’ai pris toutes les croix en photo et j’ai écrit leur histoire pour qu’elle perdure…». Ce petit livret est en vente. Tél. 02.48.79.01.74. (intégral)
Le Berry, 02/12

(Auneau) Un concert pour Saint-Rémy

L'église Saint Rémy, inscrite monument historique en 1927, et le cimetières qui la jouxte, créent un ensemble patrimonial remarquable. Construite à partir du XIIe siècle, elle témoigne de  la transition entre le roman et le gothique. Elle a été plusieurs fois remaniée avec notamment les bas côtés datant des XVe et XVIe siècles, avec également des baies agrandies, avec des  peintures vives sur les murs… Mais malgré les travaux de réhabilitation entrepris il y a plusieurs années, le temps a marqué l'édifice. Il doit être assaini, consolidé avec mise en valeur de ses éléments remarquables pour un montant total estimé de près de 500.000 €. Afin d'aider au financement des travaux, les Choraulnes, dirigés par Fanny Leroux, proposent, samedi soir, un concert. En parallèle, une souscription a été ouverte par la Fondation du Patrimoine qui fête cette année ses 20 ans.
L'Echo, 03/12, p.16

(Nogent le Rotrou) L’église Saint-Hilaire à la bonne heure

On ne va pas dire que l’église a été remise au centre du village ni que les pendules ont été remises à l’heure mais de mémoire de Nogentais, il faut sans doute remonter à plus d’une trentaine d’années, voire quatre décennies, pour voir et entendre cela. Le système d’horlogerie de l’église Saint Hilaire fonctionne de nouveau et les aiguilles des cadrans de l’édifice religieux redonnent désormais l’heure après avoir passé tout ce temps bloquées sur midi moins cinq ou minuit moins cinq, selon que l’on soit plutôt du matin ou du soir. Entre 8 et 22 heures, les heures sont même marquées par le tintement des cloches et, trois fois par jour, par l’angélus. C’est un système à impulsion électrique qui anime désormais le  mécanisme et lui confère, par liaison avec l’horloge atomique, une précision sans faille. 50.000 € pour la verrière Pour l’association des Amis de l’église Saint Hilaire qui œuvre à la préservation et à la restauration du monument, cette remise à l’heure constitue en fait le troisième volet d’une année 2015 qui a vu s’achever plusieurs chantiers.
L'Echo, 02/12, p.12

Les nouveaux gardiens du patrimoine


L’amour de «la veille pierre» a poussé Pierrette et Philippe Portal à s’engager. «Nous vivons dans ce territoire et nous aimons ses monuments, ont justifié, lors d’un petit discours, les  gérants d’Intermarché, à Saint-Marcel. L’argent reste dans l’Indre et on sait à quoi il sert.» Le supermarché fait partie, comme six autres entreprises du département (1), des premiers  adhérents du Club des mécènes, créé au sein de la Fondation du patrimoine, et officiellement lancé, lundi, au château Raoul, à Châteauroux. «L’objectif est d’en attirer une quinzaine»,  projette Dominique Claverie, l’un des instigateurs. L’adhésion est fixée à 2.000 € par an, défiscalisés à hauteur de 60%. Une douzaine de projets Le but est de développer le mécénat d’entreprise pour sauvegarder le patrimoine architectural local.
(1) Cogep (comptabilité, Argenton), Villemont (agriculture, Argy), RLP (finance, Brives), Fruchon (notaire, Châteauroux) , Marteau (menuiserie, Déols), Kremer (pâtisserie industrielle,
Argenton).
NR, Indre, 03/12, p.5

(Couture) La Possonnière en quête de visiteurs

Le manoir de La Possonnière de Couture peut-il faire mieux que ces 5.460 visiteurs payants de cette saison contre 6.771 l’an passé ? Avec une forte baisse en septembre-octobre, la  fréquentation du manoir de La Possonnière est en perte de vitesse. Pourtant, l’année avait bien commencé, même si les chiffres restent très moyens comparés à ce qui pourrait être attendu pour une maison d’écrivain doté d’un cadre particulier entre coteau, caves et roseraie qui, depuis cette année, bénéficie du label « Vignoble et découverte » De quoi interpeller les élus de la communauté de communes Loir et Braye, propriétaire des lieux depuis 2000. En fait, l’examen des chiffres montre que c’est l’Île-de- France qui arrive en tête des visiteurs  d’avril à août. Le Loir-et-Cher prend la deuxième place pour avril, mai, juillet et août et arrive en tête en septembre et octobre. Les visiteurs de la Sarthe sont en seconde place en juin et  octobre. « Nous réfléchissons à plusieurs projets pour faire vivre davantage le site, projets qui seront discutés en commission et soumis aux élus avant la mi mars», précise Philippe Mercier, président. Parmi les pistes de réflexion, le parcours du parc boisé.
+ ••• Une nouvelle entrée pour le manoir
NR, Loir et Cher, 03/12, p.24

(Tours) “ Vont-ils bétonner le puits romain de la place du Monstre ?
Il ne faut pas chatouiller les défenseurs du patrimoine qui, par expérience, envisagent tout de suite le pire. Ainsi, Michel Guichard, président de l’association Crève-cœur, «pour que le cœur de la cité ne crève pas», s’est-il ému, hier, à propos des travaux débutés il y a quelques jours sur la place du Grand-Marché. «Demain, les ouvriers vont mettre des étais et bétonner la citerne romaine alors qu’il suffirait de la mettre en évidence, avec de la lumière et un gros verre par-dessus. Les travaux pour cela ont déjà été faits», expliquait-il, tout ému, pestant «après les commerçants qui préfèrent avoir de la place pour leur terrasse», et la Ville «qui enfouit son patrimoine». «Suite à un affaissement au dessus d’un puits, constaté mi novembre, une équipe municipale va travailler une  quinzaine de jours afin de sécuriser la zone. Avec enlèvement du dallage, renforcement avec des poutres et remise d’une plaque, mais il n’est pas question de bétonner le puits ancien», explique simplement Brice Droineau, adjoint notamment en charge de l’espace public urbain et de l’infrastructure urbaine. Pourquoi ne pas en profiter pour valoriser ce puits romain ?
NR, Indre et Loire, 03/12, p.14

(Gizeux) Vincennes

La restauration de «Vincennes», l’une des peintures qui constitue la Galerie des Châteaux de Gizeux, est terminée. Les dernières consolidations ont eu lieu la semaine dernière. «Vincennes», au milieu de «Fontainebleau», de «Gizeux» ou de la scène dite «Des canards», sera visible dès le printemps. Une troisième campagne de mécénat est en cours sur le site internet MyMajorCompany, dont les dons permettront la restauration de deux scènes champêtres qui ornent l’extrémité Est de la Galerie des Châteaux. Les internautes ont jusqu’au 14 janvier 2016 pour offrir la chance à ces peintures d’une nouvelle jeunesse d’ici à l’été. (intégral)
NR, Indre et Loire, 03/12

(Chateau Renard) L’orgue et l’église seront rénovés en 2016

L’assemblée générale des Amis de l’orgue de Château-Renard s’est déroulée le weekend dernier à la salle Anquetil. L’église de Château Renard doit l’installation d’un jeu d’orgues à  François-Marie Protaix, curé de la ville. Pour 2015, les adhérents sont au nombre de 48. L’activité de l’association en 2016 sera conditionnée aux travaux de l’orgue (agrandissement du  pédalier, qui sera indépendant) mais aussi à ceux de l’église (transept sud en 2016 et clocher en 2017), qui obligent à un bâchage. Néanmoins, plusieurs propositions de concert ont été retenues. Après travaux, l’association programmera un concert inaugural courant 2017.
RC, Loiret, 04/12, p.23

(Cléry Saint André) Basilique

Pour profiter de la présence des échafaudages et donc réaliser une économie, la municipalité envisage de lancer une seconde phase de rénovation des travées nord. Elle a ainsi approuvé un plan de financement qui laisserait 10.000 € à la charge de la commune. (intégral)
RC, Orleans, 05/12

(Chambord) Le mobilier du Saint-Michel sera dispersé aux enchères

Après les ventes de Cheverny, voici venir celle de Chambord qui devrait elle aussi attirer la foule, même si l’on se trouve ici plus près de la brocante que du marché de l’art. C’est en effet le mobilier de l’hôtel Saint-Michel qui se trouvera dispersé aux enchères la semaine prochaine : une opération indispensable avant l’ouverture du grand chantier de réhabilitation qui doit aboutir à la naissance d’un nouvel établissement. «Nous vendons tout ce qui peut l’être, à l’exception de quelques gros équipements de cuisine» résume Edouard Daehn, l’un des associés de la nouvelle équipe. «Certains lots visent plutôt les professionnels, et beaucoup d’autres les particuliers». Au total, 400 lots dont l’adjudication durera toute la journée.
+ ••• Et maintenant, place au chantier !
NR, Loir et Cher, 05/12, p.2

(Bourgueil) Un concert de rock pour l’église

Depuis le mois de mars, la ville a lancé, avec le soutien de la Fondation du Patrimoine, une souscription pour la restauration des parties hautes du choeur de l’église Saint Germa in. Fin novembre 2015, près de 27.900 € ont été récoltés. Afin de montrer la richesse patrimoniale de cette église, un site dédié au monument vient d’être mis en ligne : www.bourgueil.fr/eglisesaintgermain. On y trouve l’historique du monument, des photos anciennes, les curiosités et un lien vers le site de la Fondation du Patrimoine. Pour les particuliers, les dons sont déductibles d’impôts, et pour les entreprises, de l’impôt sur les sociétés. Il est aussi possible de faire des versements programmés. Les recettes du concert iront à la restauration de l’église Saint Germain Samedi 19 décembre, à 20 heures, à la salle des fêtes, la ville de Bourgueil propose de découvrir un groupe talentueux qui se produit pour la première fois en Touraine : «3 minutes sur mer». Les recettes du concert seront reversées au profit de la restauration de l’église Saint-Germain.
NR, Indre et LoireW, 05/12, p.29

(Bléré) Le Renaissance exposée en mairie

En introduction au vernissage de l’exposition «Regards sur le Renaissance» accrochée en salle du conseil municipal mercredi soir, Daniel Labaronne a exprimé son sentiment sur cette époque «où sont nées deux innovations sociales majeures, le mouvement humaniste et l’émergence de l’idée État-Nation, un parallèle entre constructions de pierres et constructions intellectuelles». Animatrice et responsable du Pays d’art et d’histoire, Laurianne Keil a présenté le patrimoine local de ces années marquées par l’avènement de François Ier au trône. «Sur ces 35 photographies, on retrouve bien sûr les sites déjà connus du public comme le château de Chenonceau, le manoir Thomas Bohier de Saint-Martin-le-Beau, le joyau de la commune de Bléré, la chapelle J. de Seigne, mais nous avons voulu aussi mettre en avant des patrimoines sans doute moins connus comme de superbes piétas, vitraux, hôtels particuliers…».
NR, Indre et LoireE, 05/12, p.29

Des curiosités glanées à l’inventaire de l’Histoire


Des calices, des bénitiers, des prie dieu ; des costumes, souvent liturgiques ; des tableaux de toutes dimensions, de toutes tendances et écoles ; mais aussi des dalles funéraires, des cloches, des orgues, des meubles, des armes… Où diable fourrer tout ce bric à brac ? Aux Monuments historiques, pardi ! Tout ce qui précède, et bien d’autres choses encore, est soit inscrit, soit classé sur les listes établies, pour le Cher, par le Conservatoire régional des monuments historiques (CRMH), sis à Orléans. «Lorsqu’on dit monuments historiques, la plupart des gens pensent cathédrales, églises, chapelles, abbayes, châteaux, manoirs, remparts…, s’amuse Philippe Bardelot, conservateur antiquités et objets d’art pour le Cher. Or, quantité d’objets sont ou peuvent être classés, dès lors qu’ils sont anciens et d’intérêt historique.» Nombre d’églises, même modestes, du département détiennent ainsi des costumes, ou des pièces de costumes, liturgiques. Depuis les chasubles aux étoles en passant par les chapes, les mitres… voire une tenue complète de garde suisse («l’armée du Vatican» , à ce jour encore NDLR). «Leur conservation est délicate, souligne Irène Jourd’heuil, conservatrice des monuments historiques en charge du Cher. On essaie de toujours privilégier une conservation in situ (sur place NDLR), en sensibilisant les élus locaux Mais leur fragilité pose problème, de même que la désaffection de la pratique religieuse. Sans parler des mites et autres insectes, des rongeurs, de l’humidité…» Pour mener à bien «ce travail de fourmi», la Direction régionale des affaires culturelles (Drac) a organisé, voici deux ans à Brinon sur Sauldre, un stage, très suivi, destiné aux responsables de sacristies.
+ Des tapisseries bien gardées
+ Les globes des Quatre Piliers
Le Berry, 06/12, p.2/3

(Chateauneuf) Prêts à faire revivre le château

Une vingtaine d’habitants sont venus prêter mainforte à Mireille et Claude Charrier, les nouveaux propriétaires du château de Châteauneuf sur Cher, hier, pour le premier chantier de bénévoles. «En plus de l’amour des vieilles pierres, nous sommes viscéralement attachés à ce patrimoine qu’on a toujours connu et qu’on a envie de voir revivre», résument trois amies. Les bénévoles, dont plusieurs jeunes gens qui n’avaient jamais eu l’occasion de rentrer dans la propriété abandonnée et pillée depuis une dizaine d’années, ont été répartis en trois équipes. Pendant que certains œuvraient du côté des écuries, où une salle a été déblayée pour réunir tout le monde à la pause déjeuner, d’autres s’affairaient au débroussaillage des extérieurs. D’autres encore étaient chargés de trier les boiseries arrachées ici et là par un promoteur immobilier qui, entre 2001 et 2005, avait commencé à découper le château pour en faire une soixantaine d’appartements. «Toutes les pièces ont été stockées dans l’antichambre. On recherche celles qui peuvent être sauvées pour qu’elles retrouvent leur emplacement d’origine, explique Claude Charrier. Les gens qui ont connu le château du temps de la famille Maillé et de son inscription sur la route Jacques Cœur sont estomaqués de voir dans quel état il se trouve. C’est catastrophique !»
Le Berry, 06/12, p.24

(Loches) Cité royale : 2016 sera sous le signe des chevaliers

Dans la peau d’un chevalier. La cité royale proposera à ses visiteurs de s’y glisser pour son principal rendez- vous en 2016. Le Département, qui gère la cité royale, vient de lancer un appel d’offres en ce sens. A cheval sur le Logis royal et le donjon, l’exposition baptisée «Le chevalier dans tous ses états» sera visible du 5 mai au 31 octobre. Ce rendez-vous annuel a pour but de dynamiser la fréquentation du site. Peut-être trop pointue, la rencontre entre François Ier et Charles Quint, au cœur du thème retenu en 2015, a moins attiré le public qu’espéré. Aussi, la volonté clairement affichée pour l’année prochaine est de s’adresser au grand public. Il est d’ailleurs précisé que cela devra correspondre aux envies de tous les publics (adultes et enfants). Pour faire redécouvrir la figure du chevalier «dans sa dimension symbolique et imaginaire», la future exposition s’appuiera notamment sur les collections exposées, du mobilier, des décors, des reconstitutions, une signalétique ainsi que «des dispositifs interactifs».
NR, Indre et Loire, 06/12, p.11

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 7 Déc - 12:38, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9996
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 30 novembre - 6 décembre 2015)   Ven 4 Déc - 9:26

Patrimoine région Centre

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre

(Méry Es Bois) Le lavoir va avoir une seconde jeunesse


Le lavoir du centre bourg de Méry ès Bois se dégradait un peu plus chaque jour. Des trous étaient visibles dans la toiture à la suite de chute de tuiles. Celles qui restaient étaient recouvertes de mousse. Le crépi s’effritait. Depuis la mi septembre,le lavoir est en train de se refaire une beauté grâce à la détermination des membres de l’association Patrimoine de Mérié d’hier à demain et de quelques habitants du village. Depuis onze semaines, une quinzaine de bénévoles s’affairent chaque samedi matin, pendant près de trois heures, autour de l’édifice. Après une première réunion de mise en route le 12 septembre dernier, ces hommes et femmes attachés au patrimoine de leur commune se sont attaqués à la toiture. Les travaux devraient être terminés au cours de l’année 2016.
Le Berry, 30/11, p.19

(Neuillay-les-bois) Restauration de cadastre

Suite à un contrôle réalisé par les Archives départementales, il ressort que les plans du cadastre napoléonien, datant de 1826, doivent être restaurés. Le conseil a accepté le devis de La Reliure du Limousin, d’un montant de1.324 € TTC. La commune sollicitera une subvention de la direction régionale des Affaires culturelles, pour un montant de 441 €. (intégral)
NR, Indre, 30/11

(Beaulieu) Appel aux dons pour restaurer l’église

Une souscription a été lancée par la commune de Beaulieu et la Fondation du patrimoine, dans le but de collecter des fonds pour  permettre la deuxième tranche des travaux de restauration de l’église. La première tranche avait consisté en la remise en état d’une partie de l’édifice, y compris le clocher. La seconde tranche, d’un montant de 129.980 €, portera sur la partie centrale extérieure. «Pour pouvoir bénéficier de certaines subventions, la municipalité doit collecter des dons représentant 5% du coût des travaux, soit 6.000 €», a indiqué Arnaud de Montigny, délégué départemental de la Fondation du patrimoine, à d’éventuels donateurs. «Notre église est inscrite sur la liste des Monuments historiques, ce qui limite à 10% les subventions de la Fondation du patrimoine, précise Alain Orvan, maire. A celle-ci s’ajouteront les subventions du conseil départemental et de la direction régionale des Affaires culturelle, pour un montant de 64.095 €. Le solde (65.885 €) sera financé par la commune grâce à un prêt relais.»
NR, Indre, 30/11, p.14

(Bruère Allichamps) L’abbaye de Noirlac subit un lifting


«Quand on fait ça, on ne travaille pas pour dix ou vingt ans mais pour cinquante ou cent ans.» Paul Fournier, directeur de l’abbaye de Noirlac, souligne à quel point le chantier entamé dans son établissement relève du long terme. Ces travaux lui donneront un autre visage dans les prochains mois. Le chantier sera achevé au printemps 2017.
+ Le pôle son
Le Berry, 01/12, p.24

(Val de Cher-Romorantinais) Valoriser le territoire par le tourisme

Le pays Vallée du Cher-Romorantinais a été l’objet de la première rencontre « Entrepriseset territoires » organisée à l’initiative conjointe des trois chambres consulaires (commerce, métiers, agriculture). Une soixantaine de participants, élus, institutionnels,acteurs économiques, se sont réunis à la salle des fêtes de Oisly pour y débattre des perspectives offertes par l’économie touristique. Le patrimoine peut-il être un facteur d’attractivité et de développement à l’échelle de ce territoire ? La question posée appelait évidemment une réponsepositive. Tous les professionnels du tourisme le savent : les visiteurs sont à la recherche d’authenticité dansleur découverte du terroir.
Nr, Loir et Cher, 01/12, p.3

(Blois) 125.000

C’est, en euros, et au marteau (*), la somme à laquelle a été adjugée hier lundi, la gouache de 1922 «Les Arbres devant la maison» de Fernand Léger aux enchères à Blois. Après une mise à prix de 40.000 euros et une belle bataille entre une personne au téléphone et une en salle, c’est un grand collectionneur, présent, qui l’a décrochée. Marie-Édith Pousse-Cornet et Guillaume Cornet, commissaires-priseurs, organisaient en effet la vente d’une partie des collections du château de Renay, de près de 300 pièces appartenant à Sylvain Durand. Salle comble, avec des amateurs venus parfois de loin, et de vrais collectionneurs «qu’on n’a pas l’habitude de voir», la vente s’est avérée réellement «exceptionnelle» a confié Guillaume Cornet. A noter de belles surprises, comme une pendule Empire partie à 4.800 euros, un mobilier de salon d’époque Charles X à 4.500 euros et plusieurs petits objets adjugés parfois à dix fois leurs estimations. A noter encore quelques sièges remarquables : notamment une large bergère à oreilles Régence mise à prix 400 euros, adjugée 3.800 euros au marteau ou encore un rare fauteuil gondole d’époque Charles X, mis à prix 1.200 euros et parti à 6.000 euros. Totalité de la vente : 273.000 euros.(intégral) (*) Sans compter les 14,4 % de frais.
NR, Loir et Cher, 01/12

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9996
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 30 novembre - 6 décembre 2015)   Mar 8 Déc - 12:19

Le muséum de Toulouse demande à ses visiteurs et aux internautes d’imaginer ses collections de demain

Source : club-innovation-culture.fr

Dans un esprit de partage et d’intelligence collective, le Muséum de Toulouse lance l’expérience « IMAGINONS LE MUSEUM DE DEMAIN – Témoignez aujourd’hui pour les générations futures », dans laquelle les visiteurs et les internautes sont invités à réaliser une vitrine collective d’objets qui témoignent de nos relations Homme-Nature-Environnement et qui fera sens pour les générations futures.
Lire la suite: http://www.club-innovation-culture.fr/museum-toulouse-collections-de-demain/

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9996
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 30 novembre - 6 décembre 2015)   Mar 8 Déc - 13:59

Musée du quai Branly: 10 ans déjà d'une rive à l'autre !

Source : up-magazine.info


L’année 2016 marque les dix ans du musée du quai Branly. Le 20 juin 2006 le Président de la République, Jacques Chirac, inaugurait le musée du quai Branly, associant à l’ouverture de cette nouvelle institution des personnalités politiques, des artistes, des collectionneurs du monde entier mais aussi des anthropologues et ethnologues de renom, enfin et surtout un public nombreux et enthousiaste.
Lire la suite : http://www.up-magazine.info/index.php?option=com_content&view=article&id=5141:musee-du-quai-branly-10-ans-deja&catid=121:arts-a-cultures&Itemid=579

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9996
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 30 novembre - 6 décembre 2015)   Mar 8 Déc - 14:04

A Lyon, deux musées historiques menacés de fermeture

Source : telerama.fr

Le musée des Tissus et le musées des Arts décoratifs de Lyon, témoins incontournables du passé industriel de la ville, sont menacés de fermeture. La Chambre de commerce et d'industrie de la ville n'a plus les moyens financiers d'assurer leur fonctionnement, et personne ne semble s'inquiéter de leur sort.
Lire la suite : http://www.telerama.fr/scenes/a-lyon-deux-musees-historiques-menaces-de-fermeture,134804.php

Quand les chambres de commerce ont leurs musées

Source : musearti.hypotheses.org

Selon le magazine “Connaissances des arts “, deux musées appartenant à la Chambre de commerce et d’industrie de Lyon menacent de fermer faute de moyens : le musée des Tissus et le musée des Arts décoratifs. Ils sont, semble-t-il, méconnus. Pour les découvrir, voir leur site internet commun, ici.
Lire la suite : http://musearti.hypotheses.org/5917

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Mar 8 Déc - 14:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9996
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 30 novembre - 6 décembre 2015)   Mar 8 Déc - 14:05

Culturespaces prend pied au Musée Maillol

Source : lemonde.fr

Fermé le 15 février, pour dépôt de bilan, le Musée Maillol rouvrira en septembre 2016, comme l’a annoncé Olivier Lorquin, président de la Fondation Dina Vierny, propriétaire du musée. Culturespaces prend en charge la totalité du fonctionnement muséal, comme elle le fait déjà à Paris pour le Musée Jacquemart-André, propriété de l’Institut de France.
Lire la suite : http://www.lemonde.fr/arts/article/2015/11/06/culturespaces-prend-pied-au-musee-maillol_4804813_1655012.html

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9996
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 30 novembre - 6 décembre 2015)   Mar 8 Déc - 14:06

Source : lavoixdunord.fr

Arras: L’université, partenaire d’un musée belge: de nouvelles opportunités aux étudiants

L’université d’Artois et le musée royal de Mariemont, en Belgique, ont signé une convention à l’UFR d’Histoire-Géographie-Patrimoines. La collaboration franco-belge a vocation à mutualiser les savoirs en histoire et en conservation du patrimoine. Présentation.
Lire la suite : http://www.lavoixdunord.fr/region/arras-l-universite-partenaire-d-un-musee-belge-de-ia29b0n3145076

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9996
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 30 novembre - 6 décembre 2015)   Mar 8 Déc - 14:11

Source : culturecommunication.gouv.fr

De Palmyre au numérique, les défis de la diversité culturelle


À l’heure des attentats de Paris, la convention sur la diversité culturelle, adoptée il y a dix ans par l’Unesco, est plus que jamais d’actualité. Le ministère de la Culture et de la Communication revient, mercredi 25 novembre au musée du Quai Branly, sur les défis qui l’attendent.
Lire la suite : http://www.culturecommunication.gouv.fr/Actualites/En-continu/De-Palmyre-au-numerique-les-defis-de-la-diversite-culturelle

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9996
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 30 novembre - 6 décembre 2015)   Mar 8 Déc - 14:14

Source : club-innovation-culture.fr

Le Centre des Monuments Nationaux s’associe à My Major Company pour rénover son patrimoine


Afin de récolter de nouveaux moyens financiers pour la rénovation du patrimoine français, le Centre des Monuments Nationaux (CMN) s’associe à My Major Company. Après la musique, les BD et le cinéma, le leader français du financement participatif lance, ce mercredi 7 novembre prochain, une opération qui permettra aux internautes de participer à la rénovation de quatre monuments français : le Panthéon, Carcassonne, parc de Saint-Cloud et le Mont-Saint-Michel. Dans l’interview ci-dessous, Matthieu JUIN-LEVITE, Chef du département du mécénat et des relations avec le monde de l’entreprise au Centre des Monuments Nationaux nous explique l’origine de ce partenariat inédit.
Lire la suite : http://www.club-innovation-culture.fr/le-centre-des-monuments-nationaux-sassocie-a-my-major-company-pour-renover-son-patrimoine/

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9996
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 30 novembre - 6 décembre 2015)   Mar 8 Déc - 14:16

Source : leparisien.fr

"La Petite Galerie" du Louvre: une nouvelle manière d'approcher les chefs-d'oeuvre

Une statue d'Hercule du 17e siècle côtoie un casque de Dark Vador à deux pas d'un "gisant" d'Yves Klein. "La Petite Galerie" du Louvre propose de parcourir les grands mythes à travers des chefs-d'oeuvre de tous les temps.
"Le but, c'est de présenter le Louvre, tout le Louvre, mais dans un cadre plus intime, 250 m2, alors que le musée, c'est 70.
Lire la suite : http://www.leparisien.fr/flash-actualite-culture/la-petite-galerie-du-louvre-une-nouvelle-maniere-d-approcher-les-chefs-d-oeuvre-16-10-2015-5191345.php

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9996
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 30 novembre - 6 décembre 2015)   Mar 8 Déc - 14:17

L’usage du numérique comme clé de la création de valeur pour les musées

Source : istorylab.com

Une étude réalisée récemment par la société Axiell éditrice de solutions numériques à destination des musées auprès d’un panel de 71 hauts dirigeants, consultants en stratégie, conservateurs et employés de musées du monde entier montre que l’usage du web, des réseaux sociaux et des smartphones est la plus forte source de création de valeur pour les musées aujourd’hui.
Source : http://istorylab.com/lusage-web-reseaux-sociaux-smartphones-cle-de-creation-de-valeur-musees/

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9996
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 30 novembre - 6 décembre 2015)   Mar 8 Déc - 14:19

Source : unesco.org

Recommandation sur la protection et la promotion des musées et des collections


L’élaboration du projet de Recommandation, adoptée par la 38e session de la Conférence générale le 17 novembre 2015, est née d’une volonté de remplacer et d’étendre l’application des normes et des principes existants dans les instruments internationaux se référant à la place des musées, ainsi qu’aux rôles et responsabilités qui leur sont associés. Cette question est devenue de plus en plus importante, notamment du fait que le seul instrument normatif international dédié totalement aux musées date de 1960.
Lire la suite : http://www.unesco.org/new/fr/culture/themes/museums/recommendation-on-the-protection-and-promotion-of-museums-and-collections/

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9996
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 30 novembre - 6 décembre 2015)   Mar 8 Déc - 14:20

La culture Geek réinvente la visite au musée

Source : ladn.eu

Les musées sont, par essence, des espaces de découverte et d’apprentissage. Ils se réinventent aujourd’hui en enrichissant leurs parcours visiteurs grâce aux outils numériques. Quelques exemples qui pourraient inspirer les marques et leurs enseignes. Par Alexandre Galerne.
Lire la suite : http://www.ladn.eu/actualites/culture-geek-reinvente-visite-musee,article,28690.html#ixzz3tjdpFvup


_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9996
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 30 novembre - 6 décembre 2015)   Mar 8 Déc - 14:25

Toucher les œuvres en 3D dans les musées. Une fausse bonne idée pour les aveugles et malvoyants?

Source : huffingtonpost.fr


Les musées débordent d’imagination pour attirer les aveugles et les malvoyants. A Madrid, l’exposition “Hoy toca el Prado” proposait de toucher 6 reproductions en relief de tableaux du Gréco, Goya et Vinci. Aux Pays-Bas, le musée Van Gogh a élaboré des copies en trois dimensions des principales peintures de l’artiste qui mettent non pas le dessin en relief, mais ses coups de pinceaux. Plus récemment, le projet Unseen Art propose un système de réduction des coûts de l’impression d’oeuvres en 3D.
Source : http://www.huffingtonpost.fr/2015/12/02/aveugles-musees-expos-3d_n_8693244.html

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9996
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 30 novembre - 6 décembre 2015)   Mar 8 Déc - 14:28

Source : club-innovation-culture.fr

Accord British Museum-Google: plus de 4 500 objets en ligne, des visites virtuelles et un site sur l’histoire mondiale de l’art


Le jeudi 12 novembre 2015, Google et le British Museum ont annoncé leur partenariat. Cette nouvelle coopération, très ambitieuse, pourrait être le plus grand projet mené par l’Institut culturel de Google depuis son lancement en 2011. Cette coopération numérique permet non seulement au public de visiter les salles du musée via les visites virtuelles en street view et de découvrir une partie de l’immense collection du musée par la mise en ligne d’environ 5.000 reproductions d’objets du musée mais également de mieux comprendre l’histoire mondiale de l’art avec un nouveau mini-site coproduit par les 2 partenaires, le Musée du Monde.
Lire la suite : http://www.club-innovation-culture.fr/british-museum-google-4-500-objets-histoire-mondiale-de-lart/

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9996
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 30 novembre - 6 décembre 2015)   Mar 8 Déc - 14:30

Égypte : dans les coulisses du futur musée de Gizeh

Source : lepoint.fr

Un sarcophage sous microscope. Un Osiris sous une lumière blanche. Un vase délicatement ravivé par le pinceau qui l'époussette. Dans les laboratoires de restauration du Grand Egyptian Museum, vaste chantier dont le panorama s'ouvre au loin sur les Pyramides de Gizeh, on s'active depuis 2010. Bois, sculptures, poteries ont leurs espaces et leurs spécialistes. Objectif : que les collections soient fin prêtes pour l'ouverture du musée, annoncée pour mai 2016.
Lire la suite : http://afrique.lepoint.fr/culture/egypte-dans-les-coulisses-du-futur-musee-de-gizeh-08-11-2015-1980070_2256.php#xtor=CS2-241

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9996
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 30 novembre - 6 décembre 2015)   Mar 8 Déc - 14:32

Le Musée du Futur de Dubai s’associe à l’Unesco pour préserver les sites archéologiques du Moyen Orient en utilisant la technologie 3D

Source : club-innovation-culture.fr

Le 28 octobre 2015, à Dubai, les Émirats Arabes Unis ont annoncé que le futur musée du futur de Dubaï avait conclu un partenariat avec l’UNESCO et l’Institut britannique pour l’archéologie numérique (IDA), afin de documenter les sites archéologiques de la région et les reconstruire grâce à l’impression 3D en cas de risques potentiels. Ces modélisations seront notamment présentées dans les salles du musée du futur qui devrait ouvrir ses portes en 2017.
Lire la suite : http://www.club-innovation-culture.fr/musee-futur-dubai-unesco-preserver-sites-archeologiques-moyen-orient-3d/

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9996
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 30 novembre - 6 décembre 2015)   Mar 8 Déc - 14:36

Amsterdam: un musée proscrit les selfies et encourage le dessin

Source : lefigaro.fr

Dans le cadre de l'opération baptisée «Start Drawing», le Rijksmuseum propose des carnets et des crayons gratuitement à ses visiteurs pour les encourager à dessiner les tableaux et à abandonner les appareils photos.
Lire la suite : http://www.lefigaro.fr/arts-expositions/2015/12/02/03015-20151202ARTFIG00259-amsterdam-un-musee-proscrit-les-selfies-et-encourage-le-dessin.php

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9996
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 30 novembre - 6 décembre 2015)   Mar 8 Déc - 14:43

CultureHack15: projet numérique attend mécène

Source : regional-it.be

Le hub créatif carolo Bubble Hub et l’ULB (Centre de Culture Scientifique de Parentville) organisaient récemment un hackathon dédié à la culture.

L’objectif de ce Culturehack15 était de “concevoir et prototyper de nouveaux services ou usages du numérique autour de la culture”. Pour préparer le terrain, le Centre de Culture Scientifique de l’ULB avait imaginé 3 défis ou pistes de développement.
Lire la suite : http://www.regional-it.be/2015/11/02/culturehack15-projet-numerique-attend-mecene/

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9996
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 30 novembre - 6 décembre 2015)   Mar 8 Déc - 15:31

Source: lemonde.fr

Les trafics d’art de l’EI dans le collimateur


« Delenda est Carthago », disait le grand Caton l’Ancien. C’est fait, Carthage a été détruite 146 ans avant J.-C., jusqu’aux fondations. Pour Palmyre, la « Perle du désert », joyau du syncrétisme sémitique et romain, l’opération est en cours : l’organisation Etat islamique (EI) s’y emploie, à coups d’explosifs. C’est évidemment une catastrophe, mais paradoxalement moins grave que celle qui l’accompagne, le pillage systématique des sites antiques de la région. Une fouille sauvage qui se fait, on s’en doute, sans aucun souci scientifique, bouleversant le contexte archéologique et interdisant à jamais de comprendre la complexité et la richesse de ces cultures qu’on excave.
Lire la suite : http://www.lemonde.fr/arts/article/2015/12/03/les-trafics-d-art-de-l-ei-dans-le-collimateur_4823606_1655012.html

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9996
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 30 novembre - 6 décembre 2015)   Mar 8 Déc - 15:32

Source : lemonde.fr

Quand l’art contemporain répond à Marine Le Pen


Peut-on comprendre le monde dans lequel nous vivons sans s’intéresser à l’art et aux artistes d’aujourd’hui ? A la veille des élections régionales, la question mérite d’être posée.

Jusqu’ici, toutes les régions, chacune avec leur propre sensibilité, et malgré les alternances politiques, ont considéré qu’il était essentiel de rendre accessible au plus grand nombre, non seulement les grandes œuvres du passé mais aussi la création d’aujourd’hui. Elles ont mis les Fonds régionaux d’art contemporain (FRAC) au cœur de cette volonté de démocratisation et de soutien aux créateurs. L’Etat de son côté, dans la loi pour la liberté de la création, veut consolider leur position dans le paysage français en créant pour eux un label. Car les FRAC assurent une mission de service public. Ils ont constitué en trente ans des collections reconnues dans le monde entier qu’ils mettent à disposition des publics les plus variés : écoles, services sociaux, entreprises, hôpitaux, associations de toutes nature et bien sur musées en région.
Lire la suite : http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/12/02/quant-l-art-contemporain-repond-a-marine-le-pen_4822420_3232.html

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9996
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 30 novembre - 6 décembre 2015)   Mar 8 Déc - 15:35

La culture doit faire front contre la préférence nationale

Source : lemonde.fr

Le scénario est possible sinon assuré. Au soir du 13 décembre, trois régions françaises seront peut-être gagnées par le Front national. Le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine.
Lire la suite : http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/12/01/la-culture-doit-faire-front-contre-la-preference-nationale_4821507_3232.html

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Revue de presse ( 30 novembre - 6 décembre 2015)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Revue de presse ( 30 novembre - 6 décembre 2015)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue sur le forum de l'APSMRC :: Actualités :: Revue de la presse et du net-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: