Bienvenue sur le forum de l'APSMRC

Bienvenue sur le forum de l'APSMRC

Venez échanger idées et informations sur cette plateforme dédiée aux professionnels du patrimoine.
Ce forum fonctionne en synergie avec le site internet de l'APSMRC :
www.musees.regioncentre.fr
 
AccueilAccueil    CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
CalendrierCalendrier
Nos partenaires


Derniers sujets

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Revue de presse (18 - 24 janvier 2016)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8771
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (18 - 24 janvier 2016)   Mer 20 Jan - 14:49

Musées région Centre

Source : lemonde.fr


Palmyre dessiné au XVIIIe siècle par un jeune Français


Le 23 mai 1785, Louis-François Cassas (1756-1827) est à Palmyre, en Syrie. Premier artiste français à parcourir ce désert du Levant, avide de dessiner les ruines qui fascinent l’Europe des Lumières. Ebloui par ce qu’il voit, il travaille sans relâche durant trente-quatre jours.
Lire la suite: http://www.lemonde.fr/arts/article/2016/01/18/palmyre-dessine-au-xviiie-siecle-par-un-jeune-francais_4848922_1655012.html#RKcly8dzeQRX0dCt.99
Porfolio : http://www.lemonde.fr/arts/portfolio/2016/01/18/palmyre-au-xviiie-siecle-sous-le-crayon-de-louis-francois-cassas_4849321_1655012.html
Porfolio : http://www.lemonde.fr/arts/portfolio/2016/01/18/sur-les-pas-de-louis-francois-cassas-en-italie_4848919_1655012.html

Source : la-croix.com

L’itinéraire poétique de Cassas, au Musée des beaux-arts de Tours


Le dessinateur Louis-François Cassas, né au siècle des Lumières en Touraine, avait peu à peu sombré dans l’oubli. Le Musée des beaux-arts de Tours s’emploie depuis quelques années à faire renaître son œuvre.
Lire la suite : http://www.la-croix.com/Culture/Expositions/L-itineraire-poetique-Cassas-Musee-beaux-arts-Tours-2016-01-01-1200728403

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre

(Chartres) Cycle Marcille aux Beaux Arts

À l’occasion du bicentenaire de la naissance de Camille Marcille, ancien conservateur du musée, mais aussi collectionneur et artiste, le musée des Beaux Arts de Chartres présente quelques œuvres, dont une partie sortie de réserve, à travers une exposition. 29, Cloître Notre Dame.  (intégral)
L'Echo, 18/01

(Orleans) Exposition et rencontre


Le Cercil et le musée mémorial des enfants du Vel d’Hiv inaugurent aujourd’hui, à 18 heures, à Orléans, une nouvelle exposition : «Portraits d’autrefois, voix d’aujourd’hui». Elle a été entièrement réalisée par trois classes du lycée professionnel Jean de la Taille, de Pithiviers. Les élèves ont réalisé une exposition interactive de portraits d’internés. Ils seront présents afin de présenter leur travail qui se trouvera exposé sur les murs du musée. Une première convention Cercil établissement scolaire sera aussi signée à cette occasion. Vers 19 heures, une rencontre d’une heure suivra l’inauguration : «Partis sans prévenir», avec Alain Wagneur, auteur du livre «Des milliers de places vides» (édition Actes sud). Directeur d’école à Paris, il a cherché dans les comptes rendus de conseils des maîtres, dans les registres d’inscription et dans les circulaires administratives de l’époque, comment ses collègues avaient réagi face aux lois anti juives et à l’arrestation de leurs élèves, en particulier à l’automne 1942. Il retrouve le souvenir de ces écoliers «partis sans prévenir» et interroge une institution scolaire encore insuffisamment confrontée à son histoire. Il rend aussi hommage aux enseignants qui ont contribué à sauver leurs élèves menacés. Exposition et rencontre : entrée libre et gratuite, Cercil, rue du Bourdon Blanc, Orléans.  (intégral)
RC, Orleans, 19/01

(Orleans) Portraits d’autrefois, voix d’aujourd’hui


Au mur, neuf portraits photographiques d’internés exposés sur des supports représentant les baraquements de Pithiviers. Des voix jeunes racontent, via des tablettes numériques, les parcours de trois hommes, trois femmes et trois enfants déportés. Ce sont celles d’élèves du lycée professionnel Jean de la Taille, à Pithiviers, qui ont réalisé une exposition interactive inaugurée, hier, au musée mémorial des enfants du Vel’d’Hiv’, rue du Bourdon Blanc à Orléans. La voix de Doriane raconte le parcours d’Adélaïde, du début de la guerre jusqu’à sa mort. Suzanie s’est chargée des portraits de Rywka et Isaac Strymfman : «J’avais envie de faire découvrir ce que cette mère avait fait pour sauver son fils.» Hier, ces voix ont, en particulier, ému Raymonde, fille de Kalma Apfelbaum, Monique, fille de Jean Kiel Gusik,et Claude, petit fils de Brucha Klein, qui furent internés à Pithiviers. La proximité géographique de l’ancien camp d’internement a questionné les élèves pithivériens sur l’histoire de leur ville. Dans le cadre du nouveau programme d’enseignement moral et civique, ils ont réfléchi au parcours de familles prises dans la tourmente des persécutions.
RC, Orleans, 20/01, p.5

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 25 Jan - 12:22, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8771
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (18 - 24 janvier 2016)   Mer 20 Jan - 14:49

Archéologie région Centre

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8771
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (18 - 24 janvier 2016)   Mer 20 Jan - 14:50

Patrimoine région Centre

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre

(Bourges) Un lieu de culte pas comme les autres


Coincée entre des barres d’immeubles et un terrain de sport, la chapelle Saint Paul détonne par son architecture atypique. Au cœur du quartier des Gibjoncs, à l’angle de l’avenue de Lattre de Tassigny et de la route de Saint Michel, ce lieu de culte sphérique a une toiture en forme d’hélice ou d’escargot pour les plus imaginatifs. Une fantaisie sortie de l’esprit de l’architecte Mansiat. Guy Thomas a assisté à la construction de la chapelle, entre 1969 et 1971. «Ça a surpris beaucoup de monde, puis on s’y est habitué.» La structure a peu bougé depuis, excepté le fronton : «Les enfants du quartier profitaient de la gouttière en pente douce sur le côté de l’entrée pour monter sur le toit, explique Guy Thomas. J’y suis monté plusieurs fois. Je trouvais des téléphones et plein d’autres choses. Un jour, on nous a cassé un skydome (hublot de toit servant de puits de lumière, NDLR) et on a décidé de surélever le fronton.»
Le Berry, 18/01, p.10

Patrimoine historique à Déols


Mercredi soir, la foule était au rendez-vous, au centre socioculturel, pour assister à la présentation des vœux du maire, Michel Blondeau, entouré des conseillers municipaux et du conseil municipal des jeunes. ...Second objectif : «Valoriser et se faire connaître la présence à Déols d’un patrimoine architectural et historique exceptionnel» Ainsi, un musée lapidaire sera  inauguré dans quelques mois, à l’abbaye ; des vestiges récupérés du Musée Bertrand y seront exposés. «Le quartier de l’église Saint-Germain ; la réhabilitation de la crypte ; la mise en valeur de l’ensemble du site de l’abbaye, classé “ site clunisien ”, deviennent des projets incontournables dans le paysage touristique du département, estime le maire. Il nous faut trouver des partenariats et lancer une réflexion avec les autorités compétentes. C’est pourquoi, avant l’été, nous  organiserons un colloque qui nous l’espérons, pourra être parrainé par les instances et les services de l’État concernés.» (intégral)
Nr, Indre, 16/01

(Villedieu sur Indre) Travaux à l’église : précisions de la municipalité

Suite à l’article paru dans le NR le 9 janvier, sous le titre Première phase de travaux à l’église Saint-Sébastien, Bernard Gontier, maire de Villedieu, nous adresse la précision suivante. «La municipalité de Villedieu-sur-Indre tient à confirmer  que les travaux de réhabilitation de l’église Saint-Sébastien débuteront bien en 2016 avec le soutien de la direction  régionale des Affaires culturelles (Drac). En revanche, les travaux qui ont débuté lundi 4 janvier ne font pas partie du  projet de réhabilitation pour lequel la procédure de marché n’est d’ailleurs pas encore engagée. Ces travaux, envisagés  avant l’obtention de l’accord de la Drac pour la réhabilitation, visent à assurer la sécurité aux abords de l’édifice au pied  duquel de nouvelles chutes de pierres étaient survenues. Ces protections seront maintenues aussi longtemps que  nécessaire durant le temps de la réhabilitation.» (intégral)
Nr, Indre, 18/01

(Loches) Remparts : le bout du tunnel


Combien de temps vont-ils encore se renvoyer la balle ? Plus très longtemps. L’État, la Ville de Loches et le Département sont sur le point de se mettre d’accord     sur le financement de la restauration des remparts de Loches dont ils se partagent la propriété. Vendredi, le sous-préfet Pierre Chauleur évoquait, devant la presse, un accord «oral» entre les trois partenaires publics. Samedi matin, lors de ses propres vœux dans l’espace Agnès-Sorel, le maire Marc Angenault est allé encore plus loin, détaillant les contours de la convention qui n’est toutefois pas encore signée. Même s’il faut rester prudent, cela pourrait se traduire par un budget total de  500.000 € par an consacré à la remise en état des remparts de la cité royale. Le tout, confiait le maire à la NR en marge de la cérémonie des vœux, sans doute pendant cinq ans.
NR, Indre et Loire, 18/01, p.16

(Oinville Saint Liphard) Une souscription lancée pour restaurer l’église de la commune

Il y avait encore beaucoup de monde dans la salle des fêtes de Oinville Saint Liphard à l’occasion des vœux du maire de la commune, Alain Dupuis. Pour cette 8e année de vœux, Alain Dupuis a souligné l’importance de ce rendez vous qui est «un moment de rassemblement». Il a ensuite retracé les différents investissements lancés durant l’année 2015 et a évoqué la mise en place, prochaine, du haut débit Internet et d’une interconnexion au château d’eau. Le maire a ensuite évoqué les travaux de l’église. À ce sujet, il a signé avec Henri Réau, représentant de la Fondation du  patrimoine, la convention permettant le lancement d’une souscription pour la restauration de l’église. Cet  édifice, qui date du XIIIe siècle, doit subir un ravalement de façade. Le clocher doit être restauré, les gouttières  remplacées. L’éclairage des vitraux et de l’église doit aussi être revu. Un bon de souscription est à la disposition des  habitants et des autres personnes intéressées en mairie.
RC, Loiret, 19/01

(Crézançay sur Cher) L’intérieur de l’église sera rénové

En 2015, la municipalité a fait le choix de ne pas faire d’investissement en prévision du gros chantier qui l’attend : la rénovation intérieure de l’église. «Nous avons fait établir des devis et des demandes de subventions vont être faites», a t elle annoncé. (intégral)
Le Berry, 18/01, p.10

(Boissy en Drouais) Le chantier de l'église


Le chantier de la restauration de l’église en est à sa première tranche qui se terminera au mois d’avril. La seconde  tranche, de 350.000 €, fera l’objet d’un débat : «Nous souhaitons aller jusqu’au bout maintenant». Les travaux permettraient de rouvrir l’église aux cérémonies religieuses ou à d’autres manifestations : «Ce sera notre objectif de 2016, celui de trouver des financements suffisants, de mesurer, de peser et enfin décider, n’envisageant aucun autre travaux par ailleurs en 2016». (intégral)
L'Echo , 19/01

(Gy en Sologne) Un chèque pour l’église


Samedi après-midi, l’association Saint-Martin de Gy, dont les bénévoles donnent leur temps pour la sauvegarde et l’entretien de l’église de la commune, tenait son assemblée générale. Le président Christian Colonna, présente les activités de l’année 2015, à savoir le concert annuel du 8 août donné àla salle des fêtes et la fête de la Saint-Martin, dimanche 29 novembre, pour laquelle les boulangers ont offert de petites brioches distribuées à la sortie de la messe. L’évêque, Mgr Batut est venu visiter l’église et a pu se rendre compte des améliorations, apportées au fil des ans par l’association, que sont le remplacement des bancs, la restauration du maître-autel, la création des vitraux et l’installation de l’horloge connectée à la cloche. Cette année devrait voir l’installation du chauffage. Le conseil municipal a adopté le principe et accepté le devis d’installation. Les travaux devraient commencer prochainement. Sur un devis qui se monte à 17.000 €, l’association participe à hauteur de 6.500 € pour lesquels Christian Colonna remet au maire, Anne-Marie Colonna, un chèque. Il n’oublie pas de rappeler au passage, que l’église est un bâtiment communal. Au fur et à mesure des travaux, l’association a participé à hauteur de 28.450 €. Cette somme provient des cotisations des adhérents, mais aussi de dons et des bénéfices réalisés à l’occasion des concerts du mois d’août. (intégral)
Nr, Loir et CherS, 19/01

(Tours) Cure de jouvence pour la fontaine ?


Hormis les dealers, personne, ou pas grand monde, ne voit la belle fontaine Renaissance (classée en 1886) ainsi que la belle façade de l’hôtel Beaune-Semblancay, détruit par les bombardements du début de la Deuxième Guerre mondiale. La fontaine devrait être restaurée. La Ville cherche des mécènes. Elle pourrait aussi changer une nouvelle fois de place après s’être trouvée à l’origine au carroi de Beaune,puis déplacée, lors du percement de l’actuelle rue Nationale, vers l’hôtel de l’Intendance avant de rejoindre en 1820 la place du Grand-Marché où elle resta jusqu’en 1957. Maintenant, il serait question de l’installer place de Châteauneuf. Mais de là à dire que c’est sûr ou qu’elle ne changera plus jamais de place : «Fontaine, je ne boirai pas de ton eau !»… (intégral)
Nr, Indre et Loire, 19/01

(Juranville) Réfection de l’église, c’est pour 2016


Après avoir répertorié les principales réalisations de 2015, le premier magistrat a présenté les projets à venir cette année. Tout d’abord, la réfection de la toiture de l’église – charpente et couverture –, pour un montant de 270.000 euros (hors taxes). Les travaux devraient démarrer en fin d’année si la commune obtient les subventions (État et département) escomptées. (intégral extrait des voeux)
RC, Loiret, 20/01

(Oinville Saint Liphard) Un appel pour sauvegarder le patrimoine


Pour l’année à venir, plusieurs projets sont prévus : la fin du renforcement du réseau d’eau potable, l’installation du haut débit et des travaux sur l’église. Pour ce dernier projet, les travaux comprendront son ravalement, un éclairage des vitraux intérieurs, un éclairage de l’édifice, un aménagement des abords et l’installation de rampes d’accès pour handicapés derrière le presbytère. Le montant des travaux est de 163.614 € dont 105.614 € à la charge de la commune. La Fondation du Patrimoine facilitera, au travers d’une souscription, l’attribution de subventions. Une convention a donc été signée avec la Fondation dans le but d’obtenir une subvention de la région. Pour la «déclencher», il est imposé aux demandeurs de collecter 5% de la somme auprès de personnes intéressées par le projet. Comme pour d’autres dons à divers organismes, une réduction d’impôt de 66% du montant est déductible pour les particuliers. Henri Réau, délégué départemental de la Fondation, a souligné la nécessité de «mobiliser le mécénat populaire pour favoriser les projets de sauvegarde du patrimoine qui sera transmis à travers les générations». (intégral extrait des voeux)
L'Echo, 20/01

“ N’oublions pas Neuvy-Saint-Sépulchre ”

Gérard Guillaume qui a assuré cet été, avec passion, des visites guidées du monument, ouvre un vrai débat sur la mise en valeur d’un patrimoine exceptionnel : «Voilà quelques années, le programme des déviations à aménager dans le sud du Berry prévoyait, après celles d’Argenton, de Saint-Gaultier et de Châteaumeillant, celle de Neuvy-Saint-Sépulchre. Son tracé avait même été défini dans le cadastre. Hélas, en raison sans doute d’intérêts privés et de la crainte manifestée par quelques commerçants (qui, depuis, ont arrêté leurs activités), le projet n’aboutit pas. «Depuis cette période, constatant les nombreux passages de camions, très heureux d’emprunter un axe routier gratuit (entretenu par les contribuables qui ne profitent en rien de cette circulation), d’autres villes se sont manifestées pour dénoncer cette nuisance: La Châtre, Le Blanc et, récemment, plus au nord, Villedieu-sur-Indre. «La légitime expression des élus de ces cités ne devrait toutefois pas faire oublier Neuvy… Dans cette commune, c’est en effet le centre du bourg (et non la périphérie) qui est traversé par la route départementale. Et nous déplorons un défilé incessant de poids lourds au pied de la basilique (XIe et XIIe siècles) classée au patrimoine mondial de l’Unesco au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle.
+ Réaction : Le maire de Neuvy-Saint-Sépulchre, Guy Gautron, explique dans l’immédiat que la mise en valeur de la basilique passe plutôt par un aménagement bien pensé du bourg...
Nr, Indre, 20/01, p.5

(Pouillé) Appel à souscription pour la rénovation de l’église

Samedi dernier , Alain Goutx, maire de Pouillé, a accueilli un grand nombre de ses concitoyens dans la salle des fêtes de la ville. Se voulant pédagogue, c’est avec un Power-Point qu’il expliqua et détailla tous les investissements réalisés l’an passé, ainsi que ceux qui restent à venir, en soulignant un projet d’appel à souscription pour effectuer des travaux de rénovation nécessaires de l’église, appel à souscription qui sera étudié et mis en place dès le printemps.
Nr, Loir et Cher, 20/01, p.15

(Véretz) Les travaux à la sacristie ont bien avancé


Après l’incendie de la sacristie, annexe de l’église, qui est classée, le lundi de Pâques 2014, les expertises desassurances, la désignation du maître d’œuvre, l’ouverture des marchés publics et la déclaration des six lots fructueux, les travaux ont réellement débuté cet été. Aujourd’hui, les travaux de charpente et de couverture sont terminés, les plâtriers et tailleurs de pierre travaillent à l’intérieur et à l’extérieur. Il est à noter qu’un gros travail de recherche a dû être mené pour retrouver d’anciens savoir faire pour remettre l’ensemble à l’identique. Ainsi David et Frédéric Mérigot, de la SARL Mérigot de Nazelles, mettent tout en œuvre, dans des conditions difficiles, pour reproduire corniches et ogives. Un travail très technique et remarquable d’artisans passionnés, n’hésitant pas à travailler même le jour du seigneur. Il reste également les finitions électriques et l’automatisation des cloches, le tout étant prévu d’être achevé pour Pâques 2016. (intégral)
Nr, Indre et LoireT, 20/01

(Orleans) Une semaine autour du bâti rural et des paysages

L’association « Maisons paysannes de France » organise une semaine autour du bâti rural et des paysages, du 25 au 30 janvier, à la Maison des associations. Au programme, des expositions de clichés du Concours photo du Cinquantenaire de «Maisons Paysannes de France», de panneaux photos, de matériaux et de documentations qui permettent de découvrir le patrimoine rural du Loiret. Une conférence sur l’isolation thermique du bâti ancien aura lieu le mardi26. À travers des conseils donnés, notamment, par les bénévoles, cette semaine permet de mieux comprendre comment préserver le patrimoine rural. Du lundi 25 au samedi 30 janvier à la Maison des associations, 46 ter, rue Sainte-Catherine. Une conférence sur l’isolation thermique aura lieu mardi26 janvier, à 18 h 30. Plus d’infos sur www.maisons-paysannes-loiret.org etwww.maisons-paysannes.org. Ou par téléphone : 02.38.63.08.12.
RC, Loiret, 20/01

(Bruère Allichamps) Trente années avec les Amis du prieuré


Le prieuré d’Allichamps trône fièrement à Bruère Allichamps depuis des siècles et des siècles. L’association  qui s’emploie à animer et protéger l’édifice n’affiche pas une longévité aussi importante. Mais ses trois décennies d’existence sont autant d’années consacrées à rendre vivant un site classé Monument historique en 1926. Les Amis du prieuré d’Allichamps célébreront leurs trente ans à partir de mai prochain. Leur naissance coïncide avec le rachat de l’édifice par la commune de Bruère Allichamps, quelques mois auparavant. L’association souhaite donc marquer le coup pour fêter son anniversaire lors de l’année 2016. Les Amis du prieuré effectueront une rétrospective durant toute la période d’ouverture du site, du 1er mai au 30 septembre.
Le Berry, 21/01, p.28

(Germigny l’Exempt) L’église devrait être en chantier en 2016

Lundi soir, entouré de son équipe municipale et des élus locaux, le maire Olivier Beatrix a présenté ses vœux à la population. «Préparer l’avenir, sortir des cartons les projets, les faire émerger, feront de 2016 une année de réalisations très importante pour la commune dont l’avenir se dessinera pour les années futures», a déclaré Olivier Beatrix qui a annoncé les prochains travaux de l’église sans oublier de remercier son conseil municipal et Bernard Groux, président de l’Association des amis de l’église.
Le Berry, 21/01, p.32

(Cuffy) Les travaux de l’église toujours attendus

Samedi, à la galerie l’Insolite, s’est tenue sous la présidence de Jean-Pierre Lesueur, l’assemblée générale de l’Association de sauvegarde du patrimoine
historique de Cuffy et de son église. Le président a dressé le bilan de l’association qui termine l’année 2015 avec 74 adhérents. Concernant l’audit de l’église par des architectes agréés par les bâtiments  de France, Jean-Pierre Lesueur a expliqué que la demande de subvention ne peut être faite que par la mairie, propriétaire de l’église. Néanmoins, un dossier sera monté auprès de la Direction régionale des affaires culturelles (Drac) au nom de la mairie et l’association participera au financement de ce projet sous une forme à définir. L’église Saint Maurice étant classée monument historique depuis 1911, la subvention de la Drac devrait être comprise entre 40 et 60%. Toutefois aucun travail de rénovation ne peut être entrepris sans cette étude.
Le Berry, 21/01, p.32

(Saint-Pierre-des-Corps) Phoenix Events, la nouvelle salle de concert de l’agglo


La petite salle de Phoenix Events vient à peine de célébrer ses trois mois qu’elle a déjà une activité bien remplie : les Frero Delavega au mois d’octobre (ils ont inauguré la scène lors d’un show case de Virgin Radio), un concert privé en présence de Desirless (la chanteuse de « Voyage voyage » -1989), la soirée de rentrée des étudiants en médecine de Tours… Jamais Julien Descloux et Anthony Fromy ne pensaient aussi bien démarrer leur petite affaire. A 29 et 36 ans, les deux jeunes associés de Phoenix Events ont travaillé ensemble par le passé, dans le milieu musical. « Nous voulions créer un concept complet en proposant du matériel, de l’animation, une salle de concert, des studios et bientôt une salle de danse. » C’est dans la zone des Grands Mortiers, face au Point Haut à Saint-Pierre-des-Corps, qu’ils ont trouvé leur bonheur : un bâtiment de 2.000 m2, répartis sur deux niveaux, qui abritait autrefois une enseigne d’articles de fêtes. Après plusieurs semaines de travaux, Anthony, l’ancien professeur des écoles (il a enseigné durant trois ans entre Tours et Blois), et Julien, le Berruyer, ont métamorphosé les lieux.
Nr, Indre et LoireT, 20/01

(Pithiviers) L’échafaudage couvre Notre-Dame

Octobre 2009. Des engins de chantier de taille exceptionnelle sont postés près de l’église Notre Dame. Un bras de grue est déployé, il atteint le sommet du clocher, haut de 66 mètres. Une intervention d’urgence vient d’être lancée par la ville de Puiseaux: plusieurs mois déjà que la flèche de zinc (ornée d’une croix et d’un coq) qui coiffe le clocher tors penche et menace de tomber. Un état des lieux confirme les craintes : des feuilles de zinc sont fissurées, d’autres se décollent, et des infiltrations ont endommagé la charpente. La dépose de la coiffe, et la mise hors d’eau du clocher provisoire, n’étaient, à l’époque, qu’une étape dans le sauvetage de Notre Dame. Si la météo est favorable, et s’il n’y a pas de couac lors du démontage, le chantier durera un an. La croix et le coq, restaurés, pourront alors retrouver leur chère flèche dans les cieux.
+ Quels financements ? Le coût de la restauration s’élève à 650.000 €. La Direction régionale des affaires culturelles participe à hauteur de 30% du montant de la facture. De plus, une demande de subvention a été  transmise au conseil départemental. La Fondation du patrimoine a par ailleurs lancé une souscription en direction des particuliers. Tout don est assorti d’un crédit d’impôt de 66%.
RC, Loiret, 22/01, p.13

(Saint Jean de Rebervilliers) Du théâtre pour la rénovation de l’église

Le comité des fêtes de Saint Jean de Rebervilliers poursuit son action pour la restauration de l’église de Saint Jean de Rebervilliers. Depuis 4 ans, il a déjà participé à hauteur de 8.000 € par l’organisation de différentes  manifestations comme le vide grenier dont les 900 € de bénéfices récoltés en 2014 ont servi, en partie, à la restauration du retable. D’autres activités se succèdent au fil des années : théâtre, soirée jazz. Comédie  loufoque Pour démarrer 2016, le comité propose une pièce de théâtre jouée par la Troupe de L’homme en noir : une tradition désormais bien ancrée.
L'Echo, 22/01, p.20

(Boissy en Drouais) L’église va subir de gros travaux

Lors de ses vœux Michel Etienne-Augustin a évoqué des travaux qui sont en cours de réalisation à l’église Notre Dame. L’architecte Régis Martin a prévu deux tranches de travaux. La première, en cours, concerne la toiture, le clocher, le crépi de la façade, la reprise des sculptures, les vitraux de la façade ainsi que l’horloge et le paratonnerre. Ils représentent un coût de 312.000 € HT, financés avec une subvention de 200.000 € et un emprunt de 100.000 € sur 20 ans. La seconde tranche d’un coût de 350.000 € prévoit en extérieur : la réfection des vitraux, le crépi des murs et la consolidation des piliers. La reprise du bas des murs et des menuiseries, les autels de la Vierge et de Joseph, le nettoyage de la voûte peinte et la consolidation du retable sont les travaux prévus à l’intérieur. La   souscription Sauvons notre église est toujours opérationnelle et les dons déductibles des impôts, sont toujours les bienvenus. (intégral)
L'Echo, 22/01

(Tours) Ils se font un devoir d’ouvrir leurs ateliers


Les Compagnons du Devoir et du Tour de France ouvrent leurs ateliers tout ce weekend, à Tours-Nord. «Trois hôtesses de l’école Tunon assureront l’accueil. Il y aura des possibilités de pré-inscriptions sur place pour nos formations. Chaque année, nous avons plus de 5 à 600 visiteurs», explique Quentin Nicole, le prévôt, plombier-chauffagiste, originaire des Ardennes. Tous les corps de métier des Compagnons seront représentés : carrossiers- constructeurs, couvreurs, charpentiers, tailleurs de pierre, menuisiers, boulangers-pâtissiers, peintres, mécaniciens en maintenance industrielle… Les métiers qui recherchent de la main-d’oeuvre et qui ont du mal à  recruter, faute de candidats : carrossiers, maçon «à cause de la conjoncture économique», peintres. En revanche, les jeunes se tournent plus facilement vers les métiers de charpentiers, menuisiers, couvreurs, métalliers et la plus forte poussée est vers la boulangerie- pâtisserie et la couverture. Particularité : Tours abrite la seule formation de France en carrossiers-constructeurs (sur véhicules spécialisés, utilitaires, vans,  camping-cars, véhicules de secours) et accueille ainsi des Compagnons de tous les horizons.
Nr, Indre et Loire, 22/01, p.32

(Lémeré) Un appel au don pour l’église

Entourée de son conseil municipal, Martine Juszczak, maire, a présenté ses vœux à une large assemblée. Elle a notamment évoqué la première tranche de travaux de l’église, qui ont permis la découverte de polychromies du XVIIIe siècle sur les murs Nord et Est à l’intérieur de l’église. «Je profite de cet instant pour réitérer l’appel aux dons afin de bénéficier de l’aide de la Fondation du patrimoine. 20 € par foyer suffiraient à sauver ce patrimoine du XIIe siècle.» (intégral extrait des voeux)
Nr, Indre et LoireW, 22/01

(Chartres) Voilà le futur centre d’interprétation

Le futur centre d’interprétation de la cathédrale Notre Dame, construit sous le parvis, sortira “sous terre” plus vite que prévu. Initialement annoncé après 2020, cet espace de compréhension de la cathédrale, dont le coût n’a pas encore été dévoilé, devrait être livré courant 2019. Conçu comme un hall d’exposition, ce site touristique a vocation à prolonger la visite de la cathédrale, en décryptant ses secrets de construction, ses défis architecturaux et son sens historique et religieux. Destiné à tous les publics, et pas seulement aux exégètes des monuments religieux, ce centre ressemblera davantage à un hall d’exposition scénographié qu’à un simple musée.
L'Echo, 23/01, p.7

Le château de Beugny endommagé par un incendie


Un incendie s’est déclaré dans la nuit de jeudi à vendredi, à Saint-Benoît-la-Forêt, près de Chinon. Vers minuit, près de 60 m2 du château de Beugny ont été endommagés par un «dégagement de fumée» sans gravité. L’un des occupants du château, présent au moment des faits, a été relogé dans de la famille. (intégral)
Nr, Indre et Loire, 23/01

(Vendome) La Porte Saint-Georges sur tous les rideaux FMB

Trois lettres, FMB, qui aujourd’hui encore, résonnent aux oreilles des Vendômois. Acronyme de Fermetures Métalliques Vendômoises, alors un des plus grands employeurs du Vendômois. Qui n’y a pas travaillé ou n’a pas eu un membre de sa famille y ayant passé un temps de sa vie professionnelle dans ces ateliers de la rue du XXe-Chasseurs ? FMB a vécu 86 ans. Une vie d’homme. Quatre décennies de croissance, puis… autant d’un lent déclin. Après guerre, FMB entre avec énergie dans les Trente Glorieuses. De nombreuses habitations ont été détruites à Vendôme mais aussi partout en France, le marché est énorme
et l’entreprise se dote des moyens de le conquérir : en 1950, personnel administratif compris, l’effectif n’excède pas soixante personnes. Six ans plus tard, il est multiplié par trois ! Jeudi, le conseil municipal a débattu de la réhabilitation du bâtiment FMB, haut lieu industriel qui a exporté la silhouette de la Porte Saint-Georges.
Nr, Loir et Cher, 24/01, p.8

Tours protège les vitraux de Chartres

Tours, rue de la Bourde. Sur la table de travail de l’atelier Debitus, une belle tête de clerc, reconnaissable à sa tonsure. Une tête «récente» car elle date vraisemblablement du XVIe siècle alors que le reste du vitrail remonte au XIIIe. Ce vitrail, il provient de la cathédrale de Chartres et se trouve depuis des mois entre les mains expertes de Laurence Cuzange et Nicolas Babouin. L’un et l’autre ont repris, il y a deux ans, l’atelier d’Hervé Debitus. Un maître d’art qui – pour protéger les vitraux de la cathédrale de Tours – a mis au point un dispositif de protection des verrières particulièrement innovant. «Un vitrail se salit de l’intérieur parce qu’autrefois, les cierges dégageaient beaucoup de suie. Il s’altère aussi de l’extérieur à cause des pluies acides
et autres formes de pollution», explique Laurence Cuzange. Actuellement, la protection des vitraux constitue le gros de l’activité de l’atelier Debitus «mais la technique n’est mise en œuvre qu’au moment où le vitrail est dans l’atelier afin d’y être restauré».
Nr, Indre et Loire, 24/01, p.3

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 25 Jan - 12:16, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8771
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (18 - 24 janvier 2016)   Mer 20 Jan - 14:58

Source : lemonde.fr

Sylvie Hubac prend les rênes du Grand Palais


L’annonce devait être faite lors du conseil des ministres, mercredi 20 janvier : selon nos informations, Sylvie Hubac, énarque, âgée de 59 ans, ancienne directrice de cabinet du président de la République, François Hollande, de mai 2012 à janvier 2015, est nommée à la tête de l’établissement public « Réunion des musées nationaux-Grand Palais », à Paris.
Lire la suite: http://www.lemonde.fr/arts/article/2016/01/20/sylvie-hubac-prend-les-renes-du-grand-palais_4850231_1655012.html#P7FwcogMiCPC2mvu.99

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8771
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (18 - 24 janvier 2016)   Mer 20 Jan - 15:01

Source : lemonde.fr

Fronde des maires contre la loi patrimoine

Nouveau coup de gueule des maires de 200 villes, parmi les plus riches en centres historiques de France, représentant dix millions d’habitants. Ils s’élèvent contre le projet de Loi, création, architecture et patrimoine, adopté en première lecture à l’Assemblée nationale et qui sera soumis, fin janvier, au vote du Sénat. Ces élus crient au danger, estimant que la simplification, voulue par la loi, supprime les verrous de protection du patrimoine national.
Lire la suite : http://www.lemonde.fr/architecture/article/2016/01/20/fronde-de-200-maires-contre-la-loi-patrimoine_4850353_1809550.html#kuDrFMohAIu55gKp.99

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8771
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (18 - 24 janvier 2016)   Mer 20 Jan - 15:03

Source : lemonde.fr

La Corée du Sud, eldorado de musées privés

Le monde de l’art aime les rapports et les repères, les chiffres et les data. Le site Internet Larry’s List s’en est fait une spécialité. En 2015, la firme basée à Hongkong avait livré une enquête sur les grands collectionneurs privés d’art contemporain. Cette année, en toute logique, elle s’intéresse aux espaces que ces derniers ont ouverts. Larry’s List ne se concentre que sur les plus visibles, ceux dont la presse parle régulièrement.
Lire la suite : http://www.lemonde.fr/arts/article/2016/01/20/la-coree-du-sud-eldorado-de-musees-prives_4850203_1655012.html#AIxfGbyocCl9uSAY.99

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8771
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (18 - 24 janvier 2016)   Mer 20 Jan - 15:05

Source : lemonde.fr

L’Unesco veille à la gestion des temples d’Angkor

Chaque fin d’année à Siem Reap, au Cambodge, se réunit, depuis sa création en 1993, le Comité international de coordination (CIC) de l’Unesco pour la sauvegarde des temples d’Angkor. Les délégués des Etats membres de l’organisation onusienne y mènent des débats sans tabou avec des experts ad hoc et les représentants d’Apsara, l’autorité nationale qui gère le site, sous la coprésidence de la France et du Japon. Un rendez-vous unique et exemplaire.
Lire la suite : http://www.lemonde.fr/architecture/article/2016/01/20/l-unesco-veille-a-la-gestion-des-temples-d-angkor_4850196_1809550.html#4CXUTG595jxEJhGH.99

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8771
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (18 - 24 janvier 2016)   Lun 25 Jan - 12:25

Le Musée Unterlinden

Source : lemonde.fr

A Colmar, une belle partie de ping-pong architectural


Lesté par son retable, le Musée Unterlinden avait fini par se fondre, comme anonyme dans le paysage de Colmar. Logé dans un bizarre ensemble architectural où les parties gothiques se trouvaient confrontées à la structure baroque des anciens bains municipaux, il voyait son public décroître d’année en année.
Lire la suite : http://www.lemonde.fr/arts/article/2016/01/25/a-colmar-une-belle-partie-de-ping-pong-architectural_4852898_1655012.html

Un vent d’art frais souffle sur Colmar


N’essayez pas de faire dire à Pantxika de Paepe, la directrice du Musée Unterlinden (« sous les tilleuls ») de Colmar, que le retable réalisé entre 1512 et 1516 pour l’hospice des moines Antonins d’Issenheim, le chef-d’œuvre de Mathis Gothart Nithart, dit Matthias Grünewald, lui pèse : elle le connaît mieux que personne, l’a étudié sous toutes ses coutures, a lancé une campagne de restauration destinée à lui rendre son éclat originel.
Lire la suite : http://www.lemonde.fr/arts/article/2016/01/25/un-vent-d-art-frais-souffle-sur-colmar_4852943_1655012.html#Ty4aF21Ua8WqktBv.99

Portfolio : http://www.lemonde.fr/culture/portfolio/2016/01/22/renove-le-musee-unterlinden-de-colmar-rouvre-ses-portes_4851772_3246.html

Source : lefigaro.fr

François Hollande inaugure le musée de Colmar modernisé

Aujourd'hui à 11 heures, le président de la République se rend au musée Unterlinden. Une institution considérablement agrandie. En face de l'ancien couvent qui abrite notamment depuis le XIXe siècle le retable d'Issenheim et les grands panneaux de Schongauer, une nouvelle aile a été créée. Nous avions visité l'ensemble en avant-première.
Lire la suite : http://www.lefigaro.fr/arts-expositions/2016/01/23/03015-20160123ARTFIG00024-francois-hollande-inaugure-le-musee-de-colmar-modernise.php

Source : leparisien.fr


François Hollande attaché à la fiscalité du mécénat

François Hollande a souligné samedi à Colmar (Haut-Rhin) son attachement aux mesures fiscales facilitant le mécénat, qui "permet d'enrichir le patrimoine de la Nation".
"La fiscalité prévoit des dispositions pour les mécènes.

Ces dispositions sont régulièrement évoquées par des parlementaires. Je veux ici confirmer l'orientation qui est la nôtre.
Lire la suite : http://www.leparisien.fr/flash-actualite-culture/francois-hollande-attache-a-la-fiscalite-du-mecenat-23-01-2016-5479039.php

Source : lepoint.fr

À Colmar, François Hollande vante la fiscalité du mécénat
Ces mesures permettent selon lui "d'enrichir le patrimoine de la Nation" qu'il souhaite faire perdurer, prenant pour exemple le musée Picasso à Paris.
Lire la suite : http://www.lepoint.fr/economie/a-colmar-francois-hollande-vante-la-fiscalite-du-mecenat-23-01-2016-2012217_28.php

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 25 Jan - 14:45, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8771
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (18 - 24 janvier 2016)   Lun 25 Jan - 12:28

Source : lemonde.fr

Le Musée des tissus agite le chiffon rouge


Institution lyonnaise à l’aura internationale, le Musée des tissus et des arts décoratifs de Lyon est menacé de fermeture, faute de financement. Cette éventualité a suscité une émotion mondiale. En témoigne une pétition forte de 65 000 signatures, originaires de 130 pays, parmi lesquels les Etats-Unis figurent en bonne place.
Lire la suite: http://www.lemonde.fr/culture/article/2016/01/23/le-musee-des-tissus-agite-le-chiffon-rouge_4852368_3246.html#GBOeuvTQWFiSTHb2.99

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8771
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (18 - 24 janvier 2016)   Lun 25 Jan - 12:30

Source : lemonde.fr

Un Français à la tête du Musée Benaki à Athènes


Il est visiblement heureux et en même temps un peu nerveux. Attablé à un café du très chic quartier de Kolonaki, en plein cœur d’Athènes, Olivier Descotes s’apprête à rencontrer les 180 employés du groupe de musées Benaki (neuf lieux répartis à travers toute la Grèce, dont cinq ouverts au public à Athènes), l’un des plus beaux outils culturels du pays, et il sait qu’il va devoir convaincre.
Lire la suite : http://www.lemonde.fr/arts/article/2016/01/22/un-francais-a-la-tete-du-musee-benaki-a-athenes_4851629_1655012.html#stxybVHg5EWtwruQ.99

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8771
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (18 - 24 janvier 2016)   Lun 25 Jan - 12:42

L’Histoire en tout genre

Source : lemonde.fr

La télévision sait-elle parler d’Histoire ? Par la fiction ? Sans doute, mais les séries offrent une pédagogie très inégale. Pour l’heure, on peut, au vu de la première saison, se dispenser de« Versailles » (Canal+) et si, dans la guerre des Borgia, on préfère la geste de Tom Fontana (« Borgia », 2011-2014) à celle de Neil Jordan (« The Borgias », 2011-2013), les amateurs des fresques de la Renaissance lassés des dérives des « Tudors » (2007-2010) se réjouiront de l’exceptionnelle réussite de Peter Kosminsky. Avec « Wolf Hall » que diffuse Arte, il propose, en suivant le parcours de Thomas Cromwell, une plongée dans le monde des Tudors aussi juste qu’éblouissante, renouvelant la prouesse de « Rome » (2005-2007).
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/televisions-radio/article/2016/01/22/l-histoire-en-tout-genre_4852145_1655027.html#oCHeYVh4E2Q8mSbj.99

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8771
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (18 - 24 janvier 2016)   Lun 25 Jan - 12:45

Source : lemonde.fr

Le droit des œuvres prime-t-il sur les droits de l’homme ?

« Tuez les hommes, mais respectez les œuvres. C’est le patrimoine du genre humain. » Nous sommes en 1914 et l’écrivain Romain Rolland s’adresse au dramaturge Gerhart Hauptmann, alors que l’Allemagne vient de bombarder la Belgique et d’incendier Louvain. Cette sortie détonne dans la bouche d’un homme connu pour être un humaniste et un ardent pacifiste. Les Rubens de Malines et les trésors de Louvain, symboles du génie d’une nation, devraient-ils donc être placés au-dessus des vies humaines  ?
Lire la suite: http://www.lemonde.fr/arts/article/2016/01/21/droit-des-uvres-droits-de-l-homme_4851338_1655012.html#kI75bETy1RYDaogD.99

L’Appel de Genève au secours des trésors de l’humanité

Archéologues et historiens ne sont pas les seuls lanceurs d’alerte au ­sujet du patrimoine en temps de guerre. L’Appel de Genève, organisation humanitaire dont l’objectif initial est d’améliorer la protection des civils dans les conflits armés, en sent aussi la nécessité.
Lire la suite: http://www.lemonde.fr/arts/article/2016/01/21/l-appel-de-geneve-au-secours-des-tresors-de-l-humanite_4851329_1655012.html#BeQsxmdL1rtqwtKL.99

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/arts/article/2016/01/21/l-appel-de-geneve-au-secours-des-tresors-de-l-humanite_4851329_1655012.html#BeQsxmdL1rtqwtKL.99

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Revue de presse (18 - 24 janvier 2016)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Revue de presse (18 - 24 janvier 2016)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue sur le forum de l'APSMRC :: Actualités :: Revue de la presse et du net-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: