Bienvenue sur le forum de l'APSMRC

Bienvenue sur le forum de l'APSMRC

Venez échanger idées et informations sur cette plateforme dédiée aux professionnels du patrimoine.
Ce forum fonctionne en synergie avec le site internet de l'APSMRC :
www.musees.regioncentre.fr
 
AccueilAccueil    CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
CalendrierCalendrier
Nos partenaires


Derniers sujets

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Revue de presse ( (21 - 27 mars 2016)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( (21 - 27 mars 2016)   Lun 21 Mar - 14:35

Musées région Centre

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre

(La Châtre) Lettres et cartes postales offertes au musée

Alain Bilot, natif de La Châtre, président de l’Académie du Berry, de la Vieille Saint-Vincent, des anciens élèves du collège et du lycée George-Sand, est aussi un grand collectionneur de masques africains du pays dogon, de documents et objets concernant l’histoire du Berry. C’est parce qu’il affectionne particulièrement sa ville natale qu’il procède régulièrement à des donations au musée ou à la bibliothèque. Ayant droit de Jean de Boschère, peintre et écrivain, Alain Bilot a fait don, une première fois, des ouvrages de ce dernier. La seconde donation était composée de nombreux documents, éditions originales et plus récentes, relatifs à Jean de Boschère et Élisabeth d’Ennetières, des manuscrits relatifs au peintre Vicente Santa Olaria, ami d’Aurore Lauth-Sand et d’une sanguine originale de la petite chambre bleue de Nohant signée du peintre. Cette nouvelle donation officialisée au Musée George-Sand, vendredi en fin d’après midi, sous la conduite de Patricia Vilches-Pardo, adjointe à la culture, se compose d’un lot de soixante-dix-sept lettres (dont la lettre de rupture) de la correspondance croisée Vicente Santa Olaria et Aurore Lauth-Sand, acheté à la vente de Drouot en 2014 ainsi qu’une collection de cent quatre-vingts cartes postales de La Châtre constituée sur une quarantaine d’années, précieuse pour l’histoire de la ville.
Nr, Indre, 06/03, p.8

(Montargis) Les travaux ont commencé au musée de la Chine


Comme prévu, le permis de construire pour le futur musée sur la Chine, rue Tellier à Montargis, a été accordé à Chinagora groupe, représenté par Wanping Wang. La semaine dernière, une délégation d’officiels de la province du Hunan, qui a mis un million d’euros sur la table, avait été reçue en mairie de Montargis afin de se mettre d’accord sur un timing. Hier matin, une petite cérémonie s’est déroulée avec Wanping Wang, Laure Zhang (l’architecte), Jean-Pierre Door, le maire de Montargis, et Benoit Digeon, son premier adjoint, afin de lancer symboliquement les travaux qui doivent aboutir à l’ouverture du musée en juin. (intégral)
RC, Loiret, 12/03

(Bourges) Des étudiantes repeignent le muséum


Quatre étudiantes en cinquième année de l’école nationale supérieure d’art attirent la curiosité des passants depuis mardi dernier. Pauline, Na, Yang et Lucie sont en train de repeindre un mur extérieur du muséum sur le thème des chauves souris. Une fresque sur laquelle elles vont travailler jusqu’au weekend des 26 et 27 mars et les Rencontres nationales chauves souris de la Société française pour l’étude et la protection des mammifères. À raison d’une présence d’une demi journée chaque jour, le matin ou l’après midi, en fonction de leur emploi du temps – bien que ce projet soit dans leur cursus scolaire, elles n’ont pas de dispense pour les cours –, les quatre jeunes femmes font apparaître le fond d’une grotte. Cette œuvre, qui a été commandée par le muséum et la municipalité, doit survivre au passage du temps puisqu’elle est réalisée avec de la peinture pour bâtiment et de la bombe.
Le Berry, 15/03, p.11

(Mehun sur Yèvre) Leurs trucs en plumes !

La mise en place de quelques cent cinquante éventails en plumes aux couleurs lumineuses a eu lieu mardi dernier, en présence de Michel Maignan, grand collectionneur (son grand père possédait la maison Duvelleroy depuis 1940) et Lucie Saboudjian, expert en œuvres d’art, spécialisée en éventails, tous deux membres du Cercle de l’éventail de Paris. Une dizaine de collectionneurs ont prêté quelques exemplaires d’éventails, de l’unique au plus précieux, comme le plus rare au monde, un perroquet reconstitué ou encore le plumeau de la Duchesse de Berry. Emplumée la nouvelle exposition baptisée Vent de Folie visible jusqu’au 3 novembre au Pôle de la porcelaine, rue des Grands-Moulins.
Le Berry, 15/03, p.15

(Chartres) « Pile ce qu’il me fallait »

Pauline Brocq effectue son service civique depuis le mois d’octobre. Celui ci prendra fin en juin. La jeune femme de 21 ans dresse un premier bilan positif de cette expérience : «Au début, j’envisageais de devenir pédiatre. Et puis, devant la longueur des études, j’ai dû renoncer. Je me suis dirigée vers la communication, et plus particulièrement l’événementiel.» Ayant obtenu un DUT information et communication, option publicité, à l’IUT de Caen (Calvados) ; puis une licence professionnelle communication institutionnelle à l’IUT de Tours (Indre et Loire), elle se retrouve à la recherche d’un emploi : «Des copains de promotion m’ont alors parlé d’une possibilité de service civique. Mais j’en voulais un qui puisse me servir dans mon cursus professionnel. J’ai appris que le Musée de l’École cherchait une personne, dans ce cadre, pour préparer les événements marquant les 40 ans de la création du musée. Pile ce qu’il me fallait.»
L'Echo, 15/03, p.9

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 21 Mar - 15:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( (21 - 27 mars 2016)   Lun 21 Mar - 14:35

Archéologie région Centre

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre

(Vendome) Théâtre : le Moyen Age qui se découvre

Décidément, le lieu est propice… aux coups de théâtre ! Le diagnostic archéologique s’achève autour de l’ancien cinéma Ronsard, ancien théâtre sur le faubourg Chartrain. Le programme a été respecté : des tranchées ont été creusées dans les deux cours des anciens locaux scolaires. «La partie nord, la première ouverte, est un peu plus ancienne que la partie sud. Nous sommes à l’époque moderne, entre le XVIe et le XVIIIe siècles», indique Philippe Blanchard, archéologue de l’Inrap de Tours. Des fosses marquant le cimetière ont pu être mises au jour, certaines pièces de monnaie, dont un Gaston d’Orléans, ont permis d’affiner la datation. Autant de sépultures découvertes entre 1,40 et 2,20 mètres de profondeur. Une découverte aussi d’un mur de pierres calcaires dans l’ancien parking du Paij. «Aucun bâtiment n’apparaît sur le cadastre de 1811, il serait de 1840.» C’est l’historien de la ville Jean-Claude Pasquier qui aurait la clé : les militaires alors situés à Rochambeau avaient besoin de place et auraient donc construit une écurie sur cet ancien cimetière.
Nr, Loir et CherS, 05/03, p.26

Noirlac dévoile son passé enfoui

Dans le cadre du projet d’aménagement des abords du site de l’abbaye cistercienne de Noirlac, un chantier de fouilles préventives s’est ouvert lundi pour une semaine. L’ouverture de tranchées, devant permettre le passage de gaines cheminant du bâtiment d’accueil en direction des jardins, a permis de creuser dans des zones qui n’ont jamais été fouillées. «La superficie de ces tranchées est très restreinte», a confié Isabelle Pignot, de l’entreprise Eveha (Étude et valorisation archéologique), dont le siège est à Limoges (Haute Vienne). «Nous travaillons avec l’entreprise qui effectue le terrassement. Cela nous permet d’observer ce qui va être en partie détruit par cet aménagement. Même si ces zones méconnues du site vont nous permettre de faire des découvertes inédites, nous ne sommes pas censés élargir les zones de fouilles. En pratique, notre travail ne retardera pas les travaux. Nous apportons juste un peu plus de connaissance sur le site. C’est en quelque sorte une pierre de plus à l’édifice».
Le Berry, 13/03, p.17

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 21 Mar - 14:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( (21 - 27 mars 2016)   Lun 21 Mar - 14:35

Patrimoine région Centre

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre

(Issoudun) Le patrimoine indrien aux enchères

Il avait vu le jour en 1862, à Éguzon, d’un papa notaire et d’une maman cantatrice mondaine présentée avec malice par George Sand, comme « la fauvette du Berry ». Homme érudit et personnage singulier, Joseph Pierre a consacré son existence à la constitution d’une incroyable collection dont le thème central était l’Indre. Quatre-vingts ans après la mort de celui qui fut directeur de La Revue du Berry et secrétaire général de l’Académie du Centre, trois cent cinquante et une pièces seront mises en vente cet après-midi, à Issoudun. Dans les lots mis en vente, des partitions de musique de la grand-mère de George Sand ; d’autres ayant appartenu à Franz Liszt et Frédéric Chopin ; un chartrier (l’ensemble des documents seigneuriaux) de Châteaubrun, à Cuzion. Mais aussi le manuscrit original d’Auclert-Descottes sur l’histoire d’Argenton ; des poèmes originaux de Maurice Rollinat. Sans oublier des documents rarissimes sur les magistrats du Blanc. Ce samedi, des siècles de l’histoire départementale défileront à l’hôtel des ventes issoldunois. Un moment sans doute unique. Et un rendez-vous à ne pas manquer.
NR, Indre, 05/03,p.5

(Issoudun) Livre : “ En travaux ” de François Riou


Comme un témoignage. Un passage. «Une performance», disent les érudits. Le livre En travaux qui vient de paraître, retrace les constructions réalisées au coeur d’Issoudun par François Riou, le temps d’un week- nd. Le temps des Journées européennes du patrimoine de l’an passé. Des installations utilisant pour beaucoup la rubalise que l’on met sur les zones de chantiers, auront été comme un clin d’oeil de l’artiste à tout ce patrimoine qui se constitue au fil des siècles et qui n’appartient pas qu’au passé. La rubalise est le symbole du mouvement, de l’avancée, de l’inachevé aussi. Les éléments ont su faire également évoluer les constructions de l’Issoldunois au fil des heures. Les vidéos de Yan Defrasne et les photographies de Heinz Dieter Finck livrent un bien joli souvenir. En vente à l’office de tourisme d’Issoudun, 20 €. (intégral)
NR, Indre, 06/03

(Selles-Saint-Denis) Quelle solution pour l’église ?

L’Association pour la sauve- garde de l’église tenait son assemblée générale jeudi 25 février à Selles-Saint- Denis. Le président Alain des Courtils a présenté le compte rendu moral. En 2015, l’association comptait 107 adhérents pour 115 en 2014 et 27 donateurs pour 34 en 2014. Depuis un an, mise à part la mise hors d’eau du clocher, aucuns travaux de restauration n’a pu commencer en raison de financements insuffisants. 22.284 € de dons ont été versés à la souscription ouverte à la Fondation du patrimoine, 27.219 € à l'association soit 49.503 €. Des démarches avaient été faites en 2015 auprès du Département pour 10 % du montant des travaux engagés, auprès de la Région et de la Fondation du patrimoine via la Drac pour 35.000 €, puis auprès de la réserve parlementaire des sénateurs pour 10 000€, soit 75.000 € et un total de 124.503 €. Le montant du solde de financement est de 180.000 €, sachant que l’hypothèse d’une tranche de mise hors d’air et d’eau s’élève à 300.000 €. Différentes pistes sont envisagées : Isabelle Gasselin a suggéré la possibilité d’une prise en charge par la Drac et de faire une demande de Dotation de solidarité rurale au conseil départemental.
NR, Loir et CherS, 05/03, p.25

Le château de Crissay cherche un repreneur

Château privé du XVe siècle avec chapelle, situation dominante avec vue sur la vallée de la Manse. Prix de vente : 235.000 euros. La motte féodale de Crissay-sur- Manse, dont les fondements dateraient du XIIIe siècle, se cherche un nouvel élan. Et il y a urgence, le temps ne jouant pas en faveur de l’état de conservation de la bâtisse, classée Monument historique. «Un bien d’exception par son architecture et les techniques de construction peu banales dont il témoigne», défend Christophe Bertrand, du cabinet immobilier Metais-Bertrand, spécialisé dans la vente de châteaux, manoirs et propriétés en Val de Loire. Comme au XVIe siècle Plusieurs contacts «sérieux», avec «de potentiels acheteurs qui s’interrogent», auraient été pris, selon lui. Reste à concrétiser la vente. Charpente en carène de bateau inversée, souterrains, cheminées crénelées, frises polychromes d’époque… «Une partie du château est restée dans l’état dans lequel il se trouvait début XVIe siècle», expliquent les associations qui ont pu accéder au domaine.
NR, Indre et LoireW, 06/03, p.9

(Romorantin) Base aérienne : un héritage centenaire


Entre Gièvres et Pruniers- en-Sologne, le site communément nommé base aérienne de Romorantin (DA 273 lieutenant-colonel Mailfert), a pris forme en 1917. L’arrivée des soldats américains et l’installation d’une énorme base logistique, sont à l’origine de certains des hangars encore utilisés aujourd’hui. Pour cette raison, le DA peut et souhaite s’inscrire dans les commémorations du centenaire qui sera célébré en 2017. Sur la base, le caporal chef Nicolas Xavier et le lieutenant- colonel Guy Bader sont chargés de la mise en place des opérations de commémoration. Un challenge à relever lorsque l’on sait que le public ne peut pas être accueilli sur le DA. Animatrice du Pays d’art et d’histoire au sein du Pays de la vallée du Cher et du Romorantinais, Valérie Chapeau coordonne l’ensemble des manifestations qui auront lieu en 2017. Aussi, afin qu’elle puisse appréhender le rôle des Américains sur le territoire, ainsi que la manière dont le DA peut participer aux expositions, une visite a été spécifiquement organisée la semaine dernière.
NR, Loir et Cher, 06/03, p.10

(Bellegarde) Pour dépoussiérer le château du duc

Les Escapades, ces reconstitutions historiques liées au XVIIIe siècle et au duc d’Antin, ont vu la participation de nombreuses associations. Les saynètes jouées au château permettent de découvrir la face cachée de cette perle du patrimoine, en particulier du donjon. Les membres de la Joie de Vivre ont décidé de se mobiliser pour un projet dépoussiérage nettoyage enlèvement de gravats avec rangement des parties du château fermées au public. Ce sont des escaliers dérobés, pièces fermées, vastes salles, autres que celle du donjon restaurée que tout le monde connaît.
RC, Loiret, 12/03, p.19

(Orleans) Promouvoir Sainte-Croix

Cela fera 25 ans en septembre prochain que l’association des Amis de la cathédrale d’Orléans est active. Elle s’est donnée pour mission de faire connaître la cathédrale et son histoire, à travers des expositions et des conférences. Ses membres ont aussi eu à coeur d’organiser des sorties culturelles, visant à mieux connaître le patrimoine architectural porté par les cathédrales de France. En 2015, elle a pu organiser deux événements majeurs. Dans le cadre du tricentenaire de la mort du roi Louis XIV, une exposition a pris place dans la cathédrale durant les trois mois d’été. Elle était consacrée à l’engagement du roi pour la reconstruction de la cathédrale, et s’est achevée avec une conférence d’Olivier Chaline, historien à la Sorbonne, devant un public d’environ 150 personnes. L’association a également fait installer à l’intérieur de la cathédrale une signalétique, inaugurée par la Direction régionale des affaires culturelles.
RC, Loiret, 13/03, p.8

(Combreux) Un appel aux dons pour l’église Saint-Pierre

La Fondation du patrimoine lance un appel aux dons pour la restauration de l’église Saint Pierre. Les travaux concernent essentiellement les crépis extérieurs, très dégradés par l’usure du temps. Le coût du chantier est estimé à 200.000 euros. L’église SaintPierre est la troisième structure religieuse construite sur le territoire de la commune. Une première, aux dimensions modestes, bâtie à une date inconnue, se situait à l’intérieur de ce qui est aujourd’hui le parc du château. Elle fut incendiée durant les guerres de religion.
RC, Loiret, 13/03, p.11

(Sainte Solange) La chapelle bientôt rénovée

Située sur la route de Maubranche, la chapelle du martyre Sainte Solange est l’une des fiertés de la commune. Elle a été édifiée au XIXe siècle à l’emplacement supposé du martyre de la patronne du Berry (décédée en 878). La municipalité a décidé de la rénover partiellement au nom de la sauvegarde du patrimoine. Le chantier, d’un coût de 70.000 euros, sera financé avec la Fondation du patrimoine, une aide du sénateur François Pillet et une souscription communale. «Nous recherchons du mécénat» indique Georges Lamy, le maire de la commune, qui possède l’édifice. Mais pour ce chantier, la commune s’autofinancera. Elle doit déjà assumer les travaux de rénovation de la salle des fêtes. Les travaux porteront essentiellement sur la toiture, la mise hors d’eau de la chapelle et les vitraux. L’objectif est de réaliser le chantier fin 2016 et en 2017.
Le Berry, 12/03, p.15

(Saint Amand) Le couvent des Capucins a du potentiel

De longs couloirs beiges, une cage d’escalier qui prend l’eau, mais aussi un ascenseur et des pièces en mansarde. Le couvent des Capucins, environ 1.000 mètres carrés sur deux niveaux, qui devrait abriter la future maison de santé pluridisciplinaire, est «relativement dégradé mais a du potentiel». C’est le premier constat des deux architectes saint amandois Franck Becuau et Christelle Auroy, associés pour l’étude de faisabilité du projet porté par la communauté de communes (CDC) Cœur de France.
+ Un couvent, mais aussi une fonderie de canons puis un hospice
Le Berry, 12/03, p.15

(Romorantin) Hennebique poursuit sa mue

S’il ne cache pas qu’«un peu de retard» a été pris, le sénateur maire Jeanny Lorgeoux maintient que les prochaines Journées gastronomiques se tiendront en octobre prochain dans la toute nouvelle salle polyvalente de la ville, dans le bâtiment Hennebique transformé. Entre l’avenue Saint-Exupéry et le nouveau quartier de Romo 1, il est en plein chantier. Liée à cette grande halle de 4.200 m2, «la cathédrale» de l’ancienne fabrique Normant accueillera de son côté l’école de musique et un auditorium de 170 m2. Les cloisons intérieures ont été posées : l’école prend forme. A l’extérieur, les travaux de terrassement pour aménager un parking sur les bords de la Sauldre se poursuivent. Dans un second temps, une passerelle devra même le relier à l’île. (intégral)
NR, Loir et Cher, 12/03

A La Ferté-Saint-Aubin par amour des vieilles pierres


Jacques, le père, a acheté le château de La Ferté-Saint-Aubin en 1987. La belle demeure était en mauvais état, 1 hectare de toitures à refaire, un bâtiment détruit par un incendie pendant la guerre… Actuellement, c’est l’avant-dernière tranche de travaux (une toiture de 300 m2). « La finalité est de sauver le château, on travaillepour 120 ans ! » Le château finance sa restauration grâceaux visiteurs (50.000 par an), aux salles de réception, auxanimations et aux deux gîtes. Le château est ouvert 300 jourspar an. Il emploie trois personnes à temps plein. C’est une aventure familiale entreprise par Jacques et son épouse, aidés de leurs quatre enfants. Le fils aîné de la famille, Lancelot, a repris les rennes de La Ferté-Saint-Aubin, il y a deux ans.
Nr, Loir et Cher, 13/02, p.11

(Tours) L’église de Sainte-Radegonde remise dans la lumière

Il y a 1,7 million d’euros consacré aux travaux de la basilique Saint-Martin mais je n’ai pas hésité à proposer la restauration de Sainte-Radegonde, chiffrée à 74.000 €, parce que cette première église chrétienne de Tours, à quelques mètres seulement de l’abbaye de Marmoutier, qui n’existait pas alors, s’inscrit naturellement dans le parcours martinien du jubilé, explique simplement Brice Droineau. Une adorable petite église adossée au coteau, rue Saint-Gatien, à Tours-Nord, que l’adjoint aux bâtiments communaux et à l’espace public urbain aime particulièrement.
Nr, Indre et Loire, 12/03, p.15

(Saint-jean Saint-germain) Cloche de l’église


Le 11 février, la cloche de l’église de Saint-Jean a été descendue du clocher pour procéder à sa restauration. Les travaux étant terminés, l’entreprise Bodet l’a ramenée dans l’église, où elle sera visible jeudi 17 et vendredi 18 mars de 15h à 18h et samedi 19 mars de 10h à 12h, avant d’être remise en place mardi 22 mars à 14h. La population est cordialement invitée à cette exposition. (intégral)
Nr, Indre et LoireE, 12/03

(Orleans) Témoins de pierre d’un passé meurtrier


Sur les places publiques, dans les cimetières, parfois dans des lieux incongrus comme des zones industrielles ou au bord des routes, les monuments aux morts font partie du paysage. Témoins immuables, à l’esthétique parfois surannée,d’une époque révolue. Mais, pour peu que l’on s’y intéresse, ils ont aussi beaucoup d’histoires à nous raconter. «À Orléans, les premiers monuments aux morts ont vu le jour à l’issue de la guerre de 1870. Ensuite, la “tradition” si l’on peut dire, s’est perpétuée», explique Gérard Pichon, président du comité d’Orléans du Souvenir français.Pleurant leurs enfants fauchés par la Première guerre mondiale, toutes les communes, ou presque,ont souhaité ériger un monument pour leur rendre hommage. La plupart des édifices que l’on trouve dans l’agglomération datent de cette époque.Hélas, l’Histoire s’est acharnée.
+ La Victoire ailée, destin chahuté
+ Un mémorial départemental est en projet
RC, Orleans, 15/03, p.10/11

(Bourges) Une association au chevet de l’église Notre-Dame

La jeune association Sauvegardons Notre-Dame de Bourges, qui a pour but de contribuer à la restauration, à l’embellissement et à l’animation de l’église éponyme, a proposé ce week-end sa première manifestation à la maison diocésaine. Il s’agissait d’une conférence gravitant autour de la Passion selon saint Jean. Le musicologue Jean-Marie Thil a détaillé les techniques de composition de Bach et sa démarche religieuse, son œuvre illustrant en effet le célèbre texte. Telles des vitraux qui expliquaient les écritures, les cantates du compositeur allemand luthérien, qui sensibilisaient aussi à la beauté, étaient chantées tous les dimanches aux offices. Près de quatre vingts personnes ont apprécié ce rendez vous proposé samedi soir et dimanche après midi. Il a été l’occasion de récolter des fonds, qui permettront d’engager une démarche auprès de l’architecte des bâtiments de France en janvier 2017. (intégral)
Le Berry, 15/03

(Loye sur Arnon) Association Patrimoine de Loye

Soutenu par une équipe de bénévoles soudée et vaillante mise en place en juin 2014, Rémy Van Coster a présidé, vendredi soir  en mairie, l’assemblée générale ordinaire de l’association Patrimoine de Loye qui se propose de sauvegarder, défendre et mettre en valeur le patrimoine culturel et environnemental de la commune. Si la réhabilitation extérieure de l’église Saint Martin est terminée, il s’agit maintenant de s’attaquer à la rénovation intérieure ; un diagnostic pour dégager les priorités sera établi par l’architecte Christelle Auroy, subventionné à hauteur de 40% hors taxes, soit 3.000 euros.
Le Berry, 15/03, p.25

(Chartres) Six mois de féerie lumineuse à savourer, du 16 avril au 8 octobre


Chartres en lumières version 2016 reste conforme aux précédentes éditions. Le coup d’envoi sera donné le samedi 16 avril par le quatrième trail urbain nocturne de Chartres. Cette  manifestation très attendue se déroulera en trois temps. Dès 16 heures, un petit parcours d’orientation sera dédié aux familles. Les vingt trois sites seront illuminés jusqu’au 8 octobre, soit trois semaines après l’apothéose de la manifestation, la Fête de la lumière, le 17 septembre. Le mardi 21 juin, jour de la Fête de la musique, les visiteurs découvriront la nouvelle installation créée sur la façade du Musée des Beaux Arts.
L'Echo, 15/03, p.6

(Maillebois) L’église a retrouvé son maître-autel


Après les deux premières tranches de travaux de rénovation de l’église de Saint Jean de Rebervilliers : restauration du chœur et stabilisation de l’édifice, terminées fin 2013, c’est aujourd’hui le maître autel qui vient d’être à son tour restauré par la municipalité et comme l’indiquait le père Olivier Monnier de la paroisse de Saint François de Laval en Thymerais, une messe sera célébrée le samedi 7 mai. Lorsqu’en 2011, la municipalité décide de signer une convention avec la Fondation du patrimoine afin de lancer une souscription, l’église menaçait d’effondrement, des habitants de la commune décident de créer l’association pour la sauvegarde de l’église (ASESJR) afin d’effectuer dans la légalité l’information et la communication sur ce projet.
L'Echo, 15/03, p.19

(Levroux) Un velin de 1478 acquis


Samedi dernier, de nombreux documents de grandes valeurs historiques, collectés par Joseph Pierre, ancien directeur et propriétaire de La Revue du Berry et du Centre, étaient mis aux enchères lors d’une vente exceptionnelle, à l’hôtel des ventes d’Issoudun. Mandaté par la commune de Levroux, Gaëtan Boué, étudiant en histoire et conseiller municipal, a attendu plus de cinq heures pour enchérir et acquérir – pour 100 € – une pièce originale sur velin, de 1478 : quatre pages d’un manuscrit retraçant la requête adressée au Parlement de Paris par le Chapitre collégial des chanoines de Levroux contre Imbert de Batarnay (Dauphiné 1438, Montrésor 1523), seigneur du Bouchage, conseiller de Louis XI et Charles VII, au sujet de la terre de Mez, «mise en la main du roi». Une transcription de ce document sera réalisée, afin que les Levrousains, intéressés par l’histoire de leur commune, puissent en découvrir son contenu dans le détail. (intégral)
NR, IndreW, 15/03

(La Chatre) Les Amis du Vieux La Châtre ont changé de présidente


L’assemblée générale des Amis du Vieux La Châtre s’est déroulée, dimanche après-midi, à la chapelle des Capucins. «Nous voulons faire part de nos regrets sur différents projets qui, pour nous, n’avancent pas assez vite : restauration de la maison Saint-Yves ; aménagement de la ruelle de la Teinture ; pavage de la rue des Boeufs ; marquage rue Saint-Jacques, pour rappeler le chemin de Saint-Jacques», a résumé la présidente. Elle a également évoqué des problèmes à l’église, notamment «l’orgue qui ne peut plus être joué depuis deux ans et les vitraux dont les plombs se défont.» Un courrier a été adressé au maire concernant les travaux de restauration encours sur la maison située 4, rue des Trois- Marchands, qui date du Moyen Age, afin que son caractère soit conservé. En fin de réunion, Geneviève Bor a laissé son poste de présidente, «après sept années d’activité denses au sein d’un groupe d’amis, comme je l’avais annoncé lors de l’assemblée générale précédente». Monique Delclaux a été élue à l’unanimité par le conseil d’administration pour lui succéder.
Nr, Indre, 15/03, p.13

(Montrichard) Les expertises en cours pour le mur de la Chancellerie


Le 13 février dernier, à Montrichard-Val de cher, l’effondrement du mur de la Chancellerie a causé un certain émoi. Fort heureusement, aucune personne n’avait été blessée. Pour rappel, cette tour est un élément du dernier rempart de l’ancienne ville fortifiée, où s’ouvrait l’une des quatre portes principales, sur l’ancienne voie de Tours à Bourges. À ce jour, la situation sur site n’a pas évolué bien que les expertises d’assurances nécessaires pour déterminer les responsabilités des propriétaires privés soient en cours. Ces démarches sont longues et c’est pourquoi la ville n’a pu, pour le moment, rendre le domaine public accessible au niveau de cette rue. Un travail a été a fait avec l’architecte des Bâtiment de France afin de voir les prérogatives de reconstruction de l’édifice. Dès lors que les expertises auront lieu, ce que la municipalité espère les plus rapides possibles, des démarches seront mises en place afin de rendre le domaine public accessible en toute sécurité. (intégral)
Nr, Loir et Cher, 15/03

Un nouveau vice-président pour la Sahas

Cyril Berdelou, auteur du dernier bulletin de la Société d’art, d’histoire et d’archéologie de Sologne (Sahas) consacré aux morts de la Première Guerre mondiale, vient d’être élu vice-président. C’était le 1er mars, au cours du conseil d’administration de l’association présidée par Hélène Leclert. Jean-Pierre Villedieu assurera lui aussi la fonction de vice-président. La Sahas comptait 233 membres lors de sa dernière assemblée générale. Son prochain bulletin, à paraître le mois prochain, proposera plusieurs articles très variés sur les souvenirs de réfugiés espagnols en 1936, l’histoire de la bourse du travail à Romorantin ou encore les souvenirs d’une rapatriée d’Algérie etc. (intégral)
NR, Loir et Cher, 15/03

(Tours) Pose d’une bâche géante sur la basilique Saint-Martin


Le jeudi 17 mars prochain, la rue des Halles sera fermée à la circulation devant la basilique Saint-Martin pour la pose d’une bâche sur l’échafaudage en construction sur le dôme. Une déviation sera mise en place. Cette intervention s’inscrit dans le cadre des travaux de restauration. La première étape consiste à réaliser un échafaudage sur le dôme, pour permettre les interventions des autres corps de métiers, chargés en particulier de la restauration de la couverture et de la charpente métallique. Le montage de cette structure provisoire arrive à son terme, avec la mise en place d’une bâche de grande dimension. Celle-ci doit couvrir l’échafaudage et faire fonction de «parapluie» pour abriter le dôme et protéger la suite des travaux des intempéries. La pose doit durer une journée. Elle  nécessite l’utilisation d’une grue et l’intervention d’une quinzaine de poseurs. Cette grue sera positionnée rue des Halles, devant la basilique, ce qui oblige à interdire la circulation sur cette portion de voie. (intégral)
Nr, Indre et Loire, 15/03

(Vendome) Une année de travail pour 300 pages d’histoire

Des enveloppes qui s’ouvrent, des discussions qui volent au-dessus d’un clavier fortement sollicité, un frottement de pages qui se laisse entendre. Les membres du bureau, le comité de lecture et les auteurs de la Société archéologique étaient tous réunis dans l’ancienne salle du tribunal de la ville, la semaine dernière. Le café et les viennoiseries venaient rendre douillette cette ambiance d’installation officielle. Soigneusement présenté sur la table, le «petit dernier» a pour œil critique ceux qui l’ont conçu, au regard de toutes les éditions des précédents bulletins, présentes sur les étagères du siège de l’association. «C’est un impératif : il faut que les écrits soient inédits. Nous nous assurons que les études n’ont pas encore été proposées dans un autre bulletin», confirme Bernard Diry, président de la Société archéologique. Chaque article est également passé sous la loupe d’autre relecteurs.
NR, Loir et Cher, 14/03, p.18

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 21 Mar - 15:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( (21 - 27 mars 2016)   Lun 21 Mar - 15:17

Source : Complément d’objet 362, 1er mars 2016, Lettre électronique du développement culturel du ministère de la Culture et de la Communication

LA PAROLE AUX DOCTORANTS

Le Musée des Beaux-Arts de Cambrai, en partenariat avec l’Université de Lille 3, propose des rencontres consacrées à la recherche scientifique menée par des doctorants sur les collections du musée des beaux-arts de Cambrai (Nord).

Étude des œuvres et des techniques, histoire des artistes et des collections… la recherche scientifique reste au cœur des missions d’un musée.

Ce cycle inédit de rencontres, commencé en octobre 2015, donne la parole à de jeunes chercheurs en histoire de l’art de l’Université de Lille 3, qui apportent un regard neuf et actuel sur les collections. Ouverts à tous et gratuits, ces rendez-vous sont l’occasion de partager les réflexions scientifiques récentes, tout en offrant l’opportunité aux doctorants de dévoiler leurs recherches auprès d’un auditoire plus large que celui des bancs de l’université !
Les prochaines sessions se tiendront le 18 mars, à 18h30 : Un fonds muséal au service de l’étude d’un monument du Cambresis : exemple de l’abbaye de Vaucelles, par Sandrine Conan, doctorante en histoire de l’art médiéval et le 20 mai, à 18h30 : Le paysage septentrional dans la peinture française au XIXe siècle, par Jérôme Fourmanoir, doctorant en histoire de l’art contemporain.
Les rencontres se dérouleront à l’ auditorium du musée, 15 rue de l’épée à Cambrai.

Contact : Musée des Beaux-Arts de Cambrai, Audrey Ségard (+33 (0)3 27 82 27 90 - asegard@mairie-cambrai.fr - www.villedecambrai.com )

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( (21 - 27 mars 2016)   Lun 21 Mar - 15:31

Source : leparisien.fr (Lettre OCIM)

Pour visiter le musée, suivez la lumière

Comment transmettre des informations dans un lieu public sans connexion wi-fi ? Le Musée français de la carte à jouer, à Issy-les-Moulineaux, a trouvé la solution : le li-fi, nouvelle technologie sans fil de transmission de données par la lumière.

C'est d'ailleurs le premier musée français à se doter de cette technologie, adoptée pour son exposition « La belle boucle de la Seine  ».
Lire la suite : http://www.leparisien.fr/espace-premium/hauts-de-seine-92/pour-visiter-le-musee-suivez-la-lumiere-16-02-2016-5548579.php

Source : club-innovation-culture.fr (Lettre OCIM)

Le Musée Français de la Carte à Jouer d’Issy adopte le LiFi pour un nouveau guide de visite d’expo


07:24 / Aucun commentaire
19 Print PDF

L’exposition temporaire du Musée Français de la Carte à Jouer d’Issy, « La Belle boucle de la Seine » , proposée jusqu’au 20 mars 2016, est enrichie d’un guide de visite exploitant la technologie LiFi. Il s’agit d’une première dans un musée d’Île-de-France.
Lire la suite :http://www.club-innovation-culture.fr/musee-francais-carte-issy-lifi-guide-visite/

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 21 Mar - 16:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( (21 - 27 mars 2016)   Lun 21 Mar - 15:35

Source : sciencesetavenir.fr (Lettre OCIM)

Des fauves naturalisés saisis par les douanes arrivent au musée

Les douanes ont confisqué à un particulier des animaux naturalisés provenant de safaris illégaux. Extrêmement bien conservés, ces fauves et crocodiles seront présentés au musée d'histoire naturelle de Paris.
Lire la suite : http://www.sciencesetavenir.fr/animaux/biodiversite/20160217.OBS4811/des-fauves-naturalises-saisis-par-les-douanes-arrivent-au-musee.html

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 21 Mar - 16:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( (21 - 27 mars 2016)   Lun 21 Mar - 15:37

Source : francetvinfo.fr (Lettre OCIM)

Bourg-en-Bresse - Le machimosaurus va-t-il rejoindre le musée des Confluences ?

L'Ain veut garder son crocodile fossile. Il s'agit en fait du crane d'un crocodile datant de la fin de l'ère jurassique. Ce specimen de machimosaurus dit "marchimosaurus Buffetauti" a été découvert au 19e siècle à Treffort et dormait dans les réserves du Musée de Brou depuis 1875.
Lire la suite : http://france3-regions.francetvinfo.fr/rhone-alpes/ain/bourg-en-bresse-le-machimosaurus-va-t-il-rejoindre-le-musee-des-confluences-925589.html

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 21 Mar - 16:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( (21 - 27 mars 2016)   Lun 21 Mar - 15:48

Source : lavoixdunord.fr (Lettre OCIM)

Louvre-Lens: pour développer l’activité «Bébé au musée», on demande l’avis des tout-petits


Un carré de pelouse synthétique et des tout-petits assis devant une toile… Les enfants sont les bienvenus au Louvre-Lens où les 9 à 24 mois ont déjà leurs visites dédiées. Désormais, certains bambins viendront jouer les experts.
Lire la suite : http://www.lavoixdunord.fr/region/louvre-lens-pour-developper-l-activite-bebe-au-ia35b54051n3284552

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 21 Mar - 16:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( (21 - 27 mars 2016)   Lun 21 Mar - 15:50

Source : club-innovation-culture.fr (Lettre OCIM)

J.Dumont et N.Czubak (Mémorial de Verdun): « Le nouveau Musée fait la part belle au numérique, et nous lancons un MOOC »

Nouveau musée, Outils in-situ, Patrimoine, Politique publique, Réseaux sociaux, recherche sur 25/02/2016 08:30 / Aucun commentaire
20 Print PDF

L’inauguration du Mémorial de Verdun, renouvelé et agrandi après trois années de travaux pour un budget global de 12,5 millions d’euros, aura lieu le 20 février 2016. Une renaissance également numérique: le parcours scénographique est doté de nouveaux outils de médiation. Uu MOOC sur la plus célèbre des batailles de la première Guerre Mondiale sera lancé en parallèle de la réouverture. A la veille de celle-ci, le CLIC France a pu poser quelques questions à l’équipe pédagogique du Mémorial, Jérôme Dumont et Nicolas Czubak
Lire la suite : http://www.club-innovation-culture.fr/dumont-czubak-memorial-verdun-nouveau-musee-mooc/

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 21 Mar - 16:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( (21 - 27 mars 2016)   Lun 21 Mar - 15:55

Source : leprogres.fr (Lettre OCIM)

Lyon - Musée africain : « À court terme, les activités sont assurées ».

Les collections du musée d’anatomie Testut Latarget dorment depuis fin 2015 dans un hangar de Rillieux-la-Pape. Délogées par l’université Lyon 1, qui voulait récupérer ses 300 m2 (au sol), avenue Rockefeller (Lyon 8e) pour agrandir ses locaux. « Il y avait urgence, sans solution lyonnaise, on s’est tourné vers les communes voisines » indique Marc Adenot, porteur du projet.
Lire la suite : http://www.leprogres.fr/lyon/2016/02/24/le-musee-d-anatomie-en-convalescence-a-rillieux-la-pape

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 21 Mar - 16:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( (21 - 27 mars 2016)   Lun 21 Mar - 15:58

Source : club-innovation-culture.fr (Lettre OCIM)

Innovation dans les musées, monuments et lieux de culture scientifique: le cahier des tendances 2015

Plusieurs fois par semaine, le site web du CLIC France publie des articles sur les innovations numériques patrimoniales en France et dans le Monde. En 2015, plus de 340 articles ont ainsi été proposés. Pour  la quatrième année, à l’occasion de ses Rencontres Nationales Culture & Innovation(s), le CLIC France revient sur cette actualité, la hiérarchise et analyse les évolutions majeures et les leçons qui peuvent en être tirées. Voici le cahier des tendances pour l’année 2015.
Lire la suite : http://www.club-innovation-culture.fr/cahier-des-tendances-2015/

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 21 Mar - 16:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( (21 - 27 mars 2016)   Lun 21 Mar - 16:00

Source :cehistoire.hypotheses.org (Lettre OCIM)

Les médiations muséales, un nouveau paysage en mutation…

Yannick Lintz est actuellement conservateur générale du patrimoine au Musée du Louvre et directrice du département des arts de l’Islam (DAI). Elle poursuit depuis 25 ans une carrière de conservateur de musée, en région et au Louvre. Elle a également été en charge de la question de l’éducation aux musées et au patrimoine auprès de Jack Lang, Ministre de l’Education nationale entre 2000 et 2002. Par ailleurs elle a enseigné la question des enjeux de valorisation du patrimoine et de médiation culturelle à l’Université Paris 1 entre 2001 et 2015. Elle intervient aujourd’hui sur ces mêmes thématiques à l’Université francophone Senghor d’Alexandrie.
Lire la suite : http://cehistoire.hypotheses.org/660

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 21 Mar - 16:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( (21 - 27 mars 2016)   Lun 21 Mar - 16:03

Source : lejournaldugers.fr (Lettre OCIM)

Création de pôles labelisés pour les musées
Un amendement déposé par Franck Montaugé et adopté par le Sénat va dans ce sens


Le Sénat vient d’adopter un amendement déposé par le sénateur Franck Montaugé pour favoriser la création de pôles nationaux thématique afin de « rassembler, conserver et valoriser des collections publiques non présentées.
Lire la suite : http://lejournaldugers.fr/article/10451-creation-de-poles-labelises-pour-les-musees

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 21 Mar - 16:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( (21 - 27 mars 2016)   Lun 21 Mar - 16:49

Source : lagazettedescommunes.com (Lettre OCIM)

[Data] Les Musées de France : le label a du succès, oui mais…

La Gazette des communes a analysé les données des entrées des établissements bénéficiant du label Musées de France, soit environ 1250 musées, de 2003 à 2013. Elle vous propose de les explorer dans une carte interactive montrant leur évolution, commentée par Jean-Michel Tobelem, professeur associé à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, spécialiste de la gestion des équipements culturels.
Lire la suite : http://www.lagazettedescommunes.com/429049/les-musees-de-france-le-label-a-du-succes-oui-mais/

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( (21 - 27 mars 2016)   Lun 21 Mar - 17:00

Source : canoe.ca (lettre OCIM)

L'UNESCO crée une force pour défendre le patrimoine culturel

ROME, Italie - L'Italie et l'Unesco ont annoncé officiellement mardi à Rome la création d'une «force opérationnelle» composée de 60 experts et carabiniers italiens, dédiée à la défense du patrimoine culturel mondial et «déjà prête» à partir sur des missions opérationnelles.
Lire la suite : http://musees.regioncentre.fr/actualites?vue=planning

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( (21 - 27 mars 2016)   Lun 21 Mar - 17:01

Source : exponaute.com (lettre de l'ocim)

Détruits par les terroristes, les mausolées de Tombouctou renaissent de leurs cendres


L’obscurantisme n’aura pas le dernier mot, en tous cas pas au Mali. Tombouctou, surnommée la ville aux 333 saints, a finalement retrouvé ses mausolées datant des XVIIe et XVIIIe siècles qui avaient été rasés par les terroristes en 2012.
Lire la suite : http://www.exponaute.com/magazine/2016/02/08/detruits-par-les-terroristes-les-mausolees-de-tombouctou-renaissent-de-leurs-cendres/

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( (21 - 27 mars 2016)   Lun 21 Mar - 17:03

Source : rcinet.ca (lettre de l'OCIM)

Voir du bout des doigts au Musée

Comme la majorité des gens, vous êtes habitué à regarder avec vos yeux;

Une photographe canadienne vous propose maintenant de voir en utilisant un autre de vos sens, le touché.

Les non-voyants sont habitués à comprendre les choses avec leurs doigts, à eux aussi elle propose une expérience inhabituelle.

Tara Miller est elle-même malvoyante, elle ne peut utiliser qu’un œil, et encore, à seulement 6 % de sa capacité.

Avec quelques autres photographes aveugles, elle expose ses œuvres au Musée canadien pour les droits de la personne (MCDP) à Winnipeg au Manitoba.
Lire la suite : http://www.rcinet.ca/fr/2016/02/18/voir-du-bout-des-doigts-au-musee/

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( (21 - 27 mars 2016)   Lun 21 Mar - 17:04

Source : exponaute.com (lettre de l'OCIM

La Hongrie veut se doter du plus grand pôle muséal au monde


En Hongrie, Budapest est la ville des contrastes architecturaux. La capitale du pays offre ainsi aux visiteurs un mélange de patrimoine des siècles passés, de vestiges d’urbanisme soviétique et d’immeubles de bureaux dynamiques voués à la finance. Mais d’ici 2018, le visage de Budapest pourrait bien drastiquement changer, avec la création d’un espace muséal hors du commun…
Lire la suite : http://www.exponaute.com/magazine/2016/02/19/la-hongrie-veut-se-doter-du-plus-grand-pole-museal-au-monde/

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( (21 - 27 mars 2016)   Lun 21 Mar - 17:12

Fin des budgets culturels, seules les façades seront sauvegardées comme à Bourges

Source : magcentre.fr

Dans toutes les collectivités les budgets de la culture subissent des couples sombres. Des acteurs culturels parlent de « variable d’ajustement ». A Bourges, la municipalité a décidé d’aller au bout de cette logique. « Nous ne garderons de la culture que la façade de la maison » a décidé le maire Eric Blanc. « Nous irons jusqu’au bout de cette logique, pas un centime pour la culture ».
Lire : http://www.magcentre.fr/93395-fin-des-budgets-culturels-seule-les-facades-seront-sauvegardees-comme-a-bourges/

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( (21 - 27 mars 2016)   Lun 21 Mar - 17:16

Source magcentre.fr

La Culture, un poids lourd de l’économie régionale

L’INSEE vient de publier une étude très complète, intitulée « Les activités culturelles en Centre-Val de Loire : un potentiel d’emploi », qui rappelle le poids économique de la culture en région, un secteur d’activité dont on ne mesure pas toujours très bien l’impact économique, particulièrement en cette période de restrictions budgétaires des collectivités, restrictions qui risquent de peser lourd, non seulement sur l’accès à la culture mais aussi, on l’oublie souvent en terme d’emplois « non délocalisables ».
Source : http://www.magcentre.fr/93441-la-culture-un-poids-lourd-de-leconomie-regionale/

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Revue de presse ( (21 - 27 mars 2016)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Revue de presse ( (21 - 27 mars 2016)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue sur le forum de l'APSMRC :: Actualités :: Revue de la presse et du net-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: