Bienvenue sur le forum de l'APSMRC

Bienvenue sur le forum de l'APSMRC

Venez échanger idées et informations sur cette plateforme dédiée aux professionnels du patrimoine.
Ce forum fonctionne en synergie avec le site internet de l'APSMRC :
www.musees.regioncentre.fr
 
AccueilAccueil    CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
CalendrierCalendrier
Nos partenaires


Derniers sujets

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Revue de presse (28 mars - 3 avril 2016)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8771
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (28 mars - 3 avril 2016)   Lun 4 Avr - 10:41

Musées région Centre

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre

(Meung sur Loire) Un atelier de statues-menhirs au musée

Le musée municipal organise le mercredi 6 avril, à 15 heures, un atelier gratuit à l’intention des enfants de 4 à 12 ans sur le thème «Les statues menhirs». En attendant l’exposition temporaire «De pierres en  pierres : dolmens et menhirs de la région», les enfants sont invités à construire leur statue menhir en argile qu’ils emporteront à l’issue de l’atelier. Cette activité permet aux enfants de découvrir de manière ludique quelques éléments caractéristiques de la Préhistoire. Après une visite de la collection archéologique, Charlène Gilbert, la responsable du musée, assistera les participants.
RC, Orleans, 29/03, p.20

(Argenton) Musée de la chemiserie : appel aux bénévoles


Le Musée de la chemiserie est rattaché à la Communauté de communes du pays d’Argenton. Mais il fonctionne également grâce à une association dont le but est, notamment, l’acquisition des collections présentées tout au long de l’année aux visiteurs. «Actuellement notre association regroupe soixante-six adhérents. Nous avons été par le passé beaucoup plus nombreux d’où l’idée  de lancer une action pour intéresser de nouveaux membres», a souligné Jean-Edouard Bigrat, président, en s’adressant à l’auditoire composé d’une vingtaine de personnes. Nathalie Gaillard, directrice d’établissement, a évoqué les animations à venir : «Les journées d’artisanat d’art et d’artisanat textile sont annulées. Elles sont remplacées par trois animations dont deux en semi nocturne, mardi 19 juillet et jeudi 4 août. La troisième animation aura lieu le mercredi 27 juillet, l’après-midi, sur le thème L’Été au musée.»
NR, Indre, 31/03, p.15

(Éguzon) A la rencontre de la lumière

Éric Winarto est, jusqu’à fin avril, l’invité du Musée d’Éguzon. Utilisant une technique qui lui est propre, à base de peinture acrylique fluorescente révélée par les ultra-violets, le peintre s’inspire de motifs végétaux. La lumière est le lien entre toutes ses créations. En vue de cette exposition (une  douzaine de tableaux de grand format, réunis sous l’intitulé Parhélie), il s’est plongé dans l’histoire et l’environnement de la Vallée des peintres, pour  sélectionner ses peintures et en créer une où l’arbre et l’homme s’entrelacent.
NR, Indre, 31/03, p.16

(Blois) Un voyage au cœur des origines


C’est la première fois que nous exposons autant de pièces inédites de nos collections, se félicite Céline Noulin, responsable culturelle de la Maison de la magie. L’exposition «Mille et une magies» emmène le visiteur en Orient, au cœur de l’âge d’or de la magie, se situant entre 1850 et 1950. Un exotisme mis en scène par le scénographe Ludovic Meunier qui a su mettre en valeur la collection d’affiches orientales de la Maison de la magie.
+ ••• Conférences, visites, énigmes…
NR, Loir et Cher, 01/04, p.14

(Orleans) Jusqu’en août, le Centre Péguy met en lumière les vêtements de femme et d’homme au XVe siècle


Jeanne d’Arc aurait elle décidé de frapper l’imagination en arrivant habillée en homme lorsqu’elle rencontre Charles VII à Chinon ? Question soulevée hier soir, au Centre Charles Péguy, par Olivier Bouzy, responsable scientifique du Centre Jeanne d’Arc, lors du vernissage de l’exposition «Jeanne d’Arc en chemise et en pantalon. Vêtements d’homme et de femme au XVe siècle», dont il est aussi le commissaire. Une certitude, «le vêtement était transgressif […]. Mais comment se porte le costume ? J’ai travaillé là dessus, j’ai découvert des choses», laisse entendre le spécialiste.
RC, Orleans, 02/04, p.14

(Graçay) Le musée Lucien-Prévost a rouvert


Après quelques travaux de rénovation, le musée photo Lucien Prévost a rouvert ses portes au public hier. Cette nouvelle saison débutera par un hommage à l’Agence Magnum, célèbre dans le monde entier et regroupant des photographes de renom, dans une exposition intitulée Femmes.
Le Berry, 03/04, p.12

(Le Blanc) Quand les trains sillonnaient la Brenne

L’Écomusée vient de rouvrir ses portes pour la saison 2016. Nous proposerons au public de revivre l’épopée du chemin de fer dans la région du Blanc, explique Hélène Guillemot, responsable de l’Écomusée de la Brenne. Le train a laissé des traces dans les mémoires, mais aussi dans le paysage, avec le tracé des voies, les gares et stations et, bien sûr, les ouvrages d’art, ponceaux et ponts. Au premier rang de ces ouvrages d’art, le viaduc du Blanc, un des monuments emblématiques de la ville. Aujourd’hui y passent marcheurs et cyclistes empruntant la voie verte, créée sur l’emprise de l’ancienne voie ferrée d’Argenton à Ingrandes.
L'Echo, 03/04, p.16

(La Chatre) Un Pleyel de 1846 au musée George-Sand

Pendant neuf ans que dura leur liaison, George Sand et Frédéric Chopin passèrent sept étés à Nohant, entre juin 1839 et novembre 1846. Chaque année, un ou plusieurs pianos étaient envoyés, par roulage spécial depuis Paris, par la manufacture Pleyel à Nohant pour être installés dans la chambre du compositeur. C’est en ces lieux du Berry que Chopin créa la majeure partie de son œuvre. Le touriste en visite à Nohant repart souvent frustré de n’avoir pu voir la chambre du grand compositeur. Et pour cause, George Sand, au moment de leur séparation, avait tout fait disparaître. Un projet mené par la Communauté de communes La Châtre - Sainte-Sévère pourrait peut-être pallier cette grande absence si la reconstitution de la chambre de Chopin se concrétise. En attendant, le piano Pleyel à queue, numéro 12.793, fabriqué entre janvier et mai 1846, a été racheté par l’association Musique au Pays de George Sand. Il a fait l’objet d’une restauration en partenariat avec la Fondation du patrimoine et de nombreux donateurs, avant d’être installé dans une salle du musée de La Châtre où il sera visible jusqu’à fin août.
Nr, Indre, 03/04, p.8

(Savigny-en-Véron) L’Écomusée signe le retour au pays de Max Ernst

Dans le Véron, lorsqu’il est question de Max Ernst et de son œuvre, l’impression de toucher à un monument est patente. En témoigne l’excitation ambiante à l’Écomusée de Savigny, qui propose depuis hier l’exposition «De rencontres en créations, Max Ernst en Touraine». Un prétexte pour marcher sur les pas de cette figure du mouvement Dada puis du surréalisme, qui a choisi Huismes entre 1955 et 1969 pour lieu d’inspiration. Et de production. En résulte une collection dont une quarantaine de pièces sont proposées au public par l’exposition. «Des inspirations de Rabelais ou de De Vinci, il est évident que sa présence en Touraine a eu un impact considérable sur son œuvre», présente Angèle De Latour, directrice du musée intercommunal. «Max Ernst en Touraine», jusqu’au 2 novembre.
NR, Indre et LoireW, 02/04, p.21

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 4 Avr - 15:38, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8771
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (28 mars - 3 avril 2016)   Lun 4 Avr - 10:42

Archéologie région Centre

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre

(Gien) Sous le futur cinéma, un cimetière

Étape obligatoire avant la construction du futur cinéma, place du Petit Champ à Gien, le diagnostic archéologique du site. Depuis hier et jusqu’au 12 juin, trois archéologues – Pascal Joyeux, responsable d’opération, Sébastien Lécuyer, spécialiste des céramiques, et Florence Tane, anthropologue – mettront au jour les vestiges cachés sous la terre. Hier, après deux heures de fouilles, l’équipe dévoilait déjà des fragments de céramiques, des ossements humains «dans un état lamentable» et une fosse. Précisions avec Pascal Joyeux, de l’Institut national de recherches archéologiques préventives.
RC, Loiret, 30/03, p.19

(Villerbon) Thermes

L’information risque de faire du bruit si elle se confirme. Et c’est Jean-Marc Moretti, maire de Villerbon et conseiller délégué à la culture d’Agglopolys qui la révèle via un mail adressé à l’ensemble de ses collègues. La salle polyvalente de Villerbon aurait été construite sur d’anciens thermes gallo- romains. Jean-Jacques Crédule, directeur de recherche en patrimoine communal et attaché à l’université François-Rabelais de Tours, a réussi cette pêche miraculeuse il y a quelques jours. «J’ai été averti hier par le ministère de la Culture et de la communication qu’une proposition sera faite d’inscrire la salle polyvalente de Villerbon au patrimoine mondial de l’Unesco», écrit Jean-Marc Moretti. Une révélation qui n’a pas fini de faire des vagues ! (intégral)
NR, Loir et Cher, 01/04

(Vendome) Trésor ?

Trois sceaux ont été découverts au quartier Rochambeau. Ils n’ont pas forcément une forte valeur. Comprendre leur signification apportera bien, en revanche, de nombreuses informations. Une richesse qui pourra en plus se transmettre gratuitement de bouche à oreille. (intégral)
+ Les fouilles découvrent le dessous des cartes
Rien n’a été creusé au hasard lors de la seconde partie du diagnostic au Quartier Rochambeau. C’est ainsi que les archéologues de l’Inrap ont volontairement fait creuser des espaces plus larges afin de pouvoir fouiller des couches situées plus en profondeur. La limite s’arrêtait à un peu moins de 3 m sous la couche de circulation : c’est là que le niveau du Loir inonde de toute façon les tranchées. Mais ces larges carrés dégagés permettaient de viser des endroits précis où, grâce à des documents, les archéologues connaissaient la présence d’anciens bâtiments.
NR, Loir et Cher, 01/04, p.21

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 4 Avr - 10:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8771
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (28 mars - 3 avril 2016)   Lun 4 Avr - 10:45

Patrimoine région Centre

Source : panorama de presse de la DRAC Centre

Il réunit Orléans d’hier et d’aujourd’hui


100 ans, au moins. Un siècle, une éternité, et parfois rien n’a changé. Entre ces vieilles cartes postales, jaunies par le temps, et des photos prises il y a quelques semaines, Jean-Claude Lombard n’a pas choisi. Mieux, il les a réunies. Pour visiter l’Orléans d’hier et d’aujourd’hui, via son site internet, lancé en février, où 235 cartes postales du début du XXe siècle sont visibles, à côté de clichés pris au même endroit, avec le même angle de vue, mais de nos jours. L’effet est parfois saisissant, comme si le temps s’était figé. Séduite, la municipalité a contacté l’Orléanais pour utiliser ses photos, lors des Journées du patrimoine, en septembre. Le site web. http://orleansha.free.fr/
RC, Orleans, 28/03, p.6

(Olivet) Deux tableaux seront restaurés

La ville qui a entamé en 2013, sous la deuxième mandature d’Hugues Saury, ancien maire, devenu président du conseil départemental, la restauration des tableaux de l’église Saint Martin, va poursuivre ce programme d’embellissement de son patrimoine. Vendredi soir, le conseil municipal a acté cette poursuite à l’unanimité, en sollicitant une subvention auprès de la direction régionale des affaires culturelles (DRAC) et du conseil départemental. La municipalité détient neuf tableaux de l’église Saint Martin. Six d’entre eux sont classés. En 2013, elle avait déjà fait restaurer deux oeuvres «La Sainte Famille à la lessive» et «La Charité Saint Martin». En 2015, «L’adoration des mages» et «La transfiguration» ont aussi retrouvé leur lustre. Pour cette année, les deux tableaux concernés sont «L’éducation de la Vierge» de l’école espagnole du XVIIe siècle daté de 1624 et portant une signature non déchiffrable, et «Le miracle Saint Martin» de l’école française de la fin XVIIIe siècle dont l’origine et l’auteur sont inconnus.
RC, Orleans, 28/03, p.12

(Charonville) Une convention pour 5 ans


À la mairie, samedi, c’est entouré de la députée Laure de La Raudière, de Bernard Puyenchet et de Philippe Schmit qu’Henri Réau, le délégué eurélien de la Fondation du patrimoine, Gérard Chailloux, président de l’association pour la sauvegarde du patrimoine de Charonville (ASPC), et Éric Roulleau, le premier magistrat, ont officiellement signé l’avenant prolongeant pour cinq ans la convention passée avec la Fondation du patrimoine. Cette dernière a permis à l’ASPC de lancer une souscription pour réunir des fonds destinés à aider financièrement la commune à entreprendre les travaux nécessaires pour rouvrir l’église Saint Gilles fermée au public depuis mai 2007.
L'Echo, 28/03, p.9

(Dreux) Installées sur des places dans des jardins publics, elles souffrent de la pollution urbaine

Nathalie et sa fille aiment se balader avec leur toutou dans le square de la République. Quand elles jettent un regard sur cette statue représentant une mère tenant dans ses bras un enfant, elles font un peu grise mine. «Elle est un peu sale». Cette oeuvre n’est pas la seule dans la ville à avoir un perdu de sa fraîcheur et de sa blancheur originelle. André Graillet, président de l’association de sauvegarde du patrimoine, explique : «En me baladant dans la ville, j’ai constaté que plusieurs statues étaient sales. Elles doivent être nettoyées. La première d’entre elle est celle de Jean Rotrou, mais il y a aussi celles de LouisTerrier, à la gare, etc.». André Graillet jette un oeil sur le monument du maire radical Maurice Viollette : «L’encadrement est sale, tout comme la partie haute du monument. Il faudrait mettre un coup de Kärcher à tout ça». Le “Monsieur patrimoine” de Dreux reconnaît que la Ville «fait davantage d’effort» pour préserver et entretenir les monuments.
L'Echo, 28/03, p.9

(Chateaudun) La Ville s’offre l’ex-caserne


C’est l’aboutissement d’un processus entamé il y a plus de dix ans. La cession par l’État de l’ancienne caserne Kellermann à la Ville de Châteaudun a été actée, jeudi, par la signature de l’acte de vente. Le prix global de cette transaction s’élève à 950.000 €. L’État doit cependant prendre en charge le montant de la dépollution pyrotechnique du site, prévue dans les prochaines semaines. L’officialisation de cet accord représente un pas décisif aux yeux du maire de Châteaudun, Alain Venot (LR) : «La finalisation de ce lourd dossier a été longue, mais bien menée. Il s’agit d’un projet capital, au cœur de notre ville, avec des enjeux importants sur le plan urbain, social et sociétal.»
L'Echo, 28/03, p.9

Dans les entrailles cachées du château de Blois


Message à tous ceux qui pensent déjà tout connaître du château de Blois : le monument réserve encore des surprises. Dix-huit visiteurs ont pu s’en rendre compte, lundi, lors d’une visite hors des sentiers battus. En effet, les visites insolites du château de Blois ont repris en ce week-end de Pâques. Au programme de ce lundi, dans les pas de la guide-conférencière Catherine, une immersion dans les salles cachées du château, habituellement fermées au public. Passés le porche et la cour, l’immersion dans les entrailles du monument commence dans la tour de Château-Renault, «celle qui a le plus conservé son aspect médiéval», assure la guide. Puis, direction une autre salle, la seule du château où l’on peut observer une moulure de salamandre – l’emblème de François Ier – d’origine. Pour les visiteurs, qui connaissent tous le château de Blois à travers une ou plusieurs visites guidées plus traditionnelles, cette exploration des pièces normalement inaccessible donne le sentiment d’être un peu plus intime avec l’édifice.
Nr, Loir et Cher, 29/03, p.11

(Tours) Saint-Gatien bientôt sous le feu des projecteurs

Mieux vaut tard que jamais. Alors que de nombreuses villes françaises mettent en valeur depuis des années leur patrimoine en proposant des spectacles son et   lumière, Tours s’apprête à en faire de même cet été. A compter du samedi 2 juillet, l’imposante cathédrale Saint- Gatien et ses deux tours culminant à près de 70 m, sera sous le feu des projecteurs. Un spectacle d’une vingtaine de minutes sera projeté sur la façade principale à raison de deux représentations chaque soir d’été. La Ville a choisi de confier la réalisation à Damien Fontaine, bien connu dans le milieu du mapping vidéo pour avoir conçu de nombreux spectacles en France et dans le monde. Metteur en scène et compositeur, Damien Fontaine a préparé un spectacle autour du thème de saint Martin, mais pas seulement. Le contrat est prévu pour trois années, sachant qu’un tiers du spectacle devra être renouvelé en 2017 et 2018. Pour mettre en valeur les tours, le portail, les sculptures, les rosaces, le volume, huit projecteurs seront installés sur une tour et des enceintes fixées en avant et en arrière du parvis afin de créer un son spatial. Longtemps basée sur des projections de diapositives sur des axes horizontal ou vertical, l’apparition de la vidéo a permis de donner un nouvel élan aux sons et lumière : «La vidéo donne de la profondeur, fait la part belle à l’animation.» Le créateur a également cherché à remettre en valeur la polychromie de l’édifice ainsi que les vitraux. «Peu de gens savent que les cathédrales étaient peintes.»
NR, Indre et Loire, 29/03, p.11

Les pleurants du duc de Berry chez Christie’s

Les deux derniers pleurants en marbre du tombeau du duc de Berry, datant du début du XVe siècle et estimés entre 4,5 et 5,5 millions d’euros, seront mis en vente par Christie’s le 15 juin à Paris. Ces deux pleurants étaient détenus par la même famille depuis 1807. Les trois autres réalisés par Jean de Cambrai avant sa mort (1438) sont pour l’un au musée de l’Ermitage  (Saint Pétersbourg), pour les deux autres au musée du Berry à Bourges. À l’origine, quarante pleurants avaient été réalisés pour décorer le soubassement du tombeau de Jean de Berry, construit dans la Sainte Chapelle du palais ducal de Bourges. Jean de Cambrai avait sculpté le gisant et cinq pleurants en marbre ; les autres avaient été réalisés en albâtre par Étienne Bobillet et Paul Mosselmann.
Le Berry, 30/03, p.5

(Dreux) La chapelle royale réussit sa réouverture

Est-ce l’effet du long weekend pascal ? La réouverturede la chapelle royale a attiré de nombreux visiteurs qui sont repartis séduits. Les visiteurs viennent d’un peu partout, et en premier lieu d’Eure et Loir. Sous préfet de Dreux, Wassim Kamel souligne la qualité de l’accueil mais aussi les audio guides, «qui sont très complets. Les gisants sont exceptionnels». Le sous préfet aimerait parfois un peu plus d’explications sur certaines richesses de la chapelle. «Un petit panneau pourrait expliquer l’histoire des gisants afin de les replacerdans leur contexte. On pourrait aussi faire une petite note sur les codes chromatiques et les nuances de couleurs utilisés pour les vitraux».
+ Un programme de rendez-vous pour le bicentenaire
L'Echo, 30/03, p.15

(Orléans) Ils veulent compléter l’orgue

Rendre l’orgue accessible à tous, voici l’objectif de l’association. Pour cela, Les Amis des orgues de Saint Marceau possèdent un atout majeur, celui de permettre au public de voir l’organiste jouer. Une exception technique presque unique pour un instrument de cette envergure (10 mètres de haut et 8 tonnes). Pour qu’un public le plus large possible vienne admirer cet orgue «polyphonique baroque allemand» de la Maison Aubertin (Jura) et ses 37 jeux, l’association a dévoilé son programme pour 2016. Au total, six concerts (dont un avait lieu le 12 mars). Un autre moyen de faire revenir les amateurs, c’est l’annonce, mardi, lors de l’assemblée générale, du projet d’acquérir un nouveau jeu, le basson, pour compléter cet orgue qui peut en accueillir 41. Les Amis des orgues de Saint Marceau espèrent donc trouver cette année les financements, soit près de 26.000 €, pour proposer le jeu de basson en 2017.
RC, Orléans, 31/03, p.15

(Mardié) L’église restaurée à l’automne

Le conseil municipal a été l’occasion pour Alain Trumtel, adjoint délégué à l’urbanisme et aux travaux, de présenter les différents projets de la commune. Dans le domaine du patrimoine, une nouvelle tranche de restauration de l’église verra le jour à l’automne. Elle concernera la restauration des façades qui se décline en trois lots. Le premier, pour refaire l’escalier d’accès au clocher et monter les échafaudages, a été attribué à l’entreprise Lagarde. Le lot vitraux et serrurerie est attribuée à l’entreprise Wolinski d’Épieds-en-Beauce. L’entreprise Gilbert de Saint Jean de Braye obtient quant à elle le troisième lot, qui englobe la menuiserie et l’ébénisterie (une porte est à retravailler afin de permettre un accès handicapé). (intégral)
RC, Orléans, 31/03

(Sancerre) À valoriser

Le maire a tenu à mettre en avant la valorisation du patrimoine de Sancerre, en faisant part de son souhait que la commune devienne aire de  valorisation de l’architecture et du patrimoine (Avap). «Sancerre a besoin de devenir une Avap, Sancerre le mérite et en a très grand besoin», a  insisté le maire, affirmant que Pascal Fontanille, président de l’office de tourisme du Sancerrois, a reçu un courrier de la direction régionale des  Affaires culturelles, l’incitant à faire de Sancerre une Avap. L’idée serait de définir un périmètre à l’intérieur de la ville où serait recensé tout ce qui a  un caractère architectural et patrimonial, puis de définir une stratégie de réhabilitation de ce patrimoine dans le temps. «Je suis convaincu que c’est  vraiment nécessaire, indispensable pour notre commune qui le mérite vraiment. Et c’est fondamental dans le dossier de l’Unesco», a conclu Laurent Pabiot. Le concept sera présenté aux élus au mois d’avril ou de mai afin qu’ils puissent ensuite prendre une décision (intégral).
Le Berry, 31/03

(Nogent le Rotrou) Une 3e couche de peinture à l’église

Les bénévoles de l’association de l’église Saint Hilaire n’ont pas manqué de courage, hier matin, pour passer une couche de peinture sur les deux  portails de l’édifice nogentais. «À la demande de la DRAC, nous repassons une 3e couche de cette peinture car le bois avait tout absorbé», a indiqué Patrick Hoguet, président de l’association. Les menuiseries avaient été restaurées l’an passé avec le concours des services techniques de  la Ville et repeintes par les membres de l’association. Ils utilisent pour ce faire une peinture spéciale dont la composition suit les recommandations des services de l’État. (intégral)
L’Écho, 31/03

L’église Saint-Jacques a retrouvé sa cloche


Les habitants de Montlandon ont assisté, mardi après midi, au remontage de la cloche de l’église Saint Jacques, dont la couverture, la charpente de la nef et la flèche du clocher sont actuellement en phase finale de restauration pour un coût total de 515.000 € TTC. Cette opération délicate de repose de la cloche s’est effectuée au moyen d’une grue. Refaite en1982, cette cloche en fonte prénommée Désirée Antoinette et qui pèse 450 kg, a même sonné quelques notes vers 14h20. La Commune prévoit de lancer, d’ici septembre, une nouvelle souscription publique pour restaurer la porte d’entrée de l’église, remettre aux normes le chauffage et  l’électricité, et refaire des vitraux.
L’Écho, 31/03, p.28

(Bléré) Le site de la fonderie bientôt réhabilité


Dans le cadre du dispositif régional ID en campagne, la ville de Bléré souhaite la création d’une dynamique sociale autour de la réhabilitation de l’ancienne fonderie Waeles fermée en 2009 et en friche industrielle depuis. Dans ce programme, plusieurs partenaires s’engagent à ses côtés, le Pôle des arts urbains (Paulo), l’agence départementale d’aide aux collectivités (Adac), le conseil des sages de Bléré, l’école de musique, Gwendal Stephan, missionné pour la saison culturelle de la ville, l’association Mémoire et Patrimoine de la fonderie et le centre socioculturel. Réunis la semaine dernière, tous ces partenaires ont lancé leurs idées pour que ce site revive et que la population se l’approprie. «Bien sûr il y a des problèmes de pollution sur le site, des détériorations ont eu lieu et il est placé en zone rouge du PPRI, rappelait le maire, Daniel Labaronne, lors de cette réunion.Mais le rapport de l’étude que nous avions lancée nous informe que le taux de pollution de l’ancien bâtiment Lescuyer est bien inférieur à celui du reste du site. Le diagnostic indique que la qualité de l’air ambiant est compatible pour recevoir du public. Nous avons, dans ce sens et dossier à l’appui, demandé à la préfecture d’Indre-et-Loire la levée d’interdiction d’ouverture au public de ce bâtiment. Maintenant, il faut prévoir la création d’événements, faire participer la population.»
NR, Indre et Loire, 31/03, p.22

(Gien) La nouvelle collection d’une jeune maison de couture reprend des motifs de la Faïencerie de Gien

Des motifs inspirés d’un service de la Faïenceriede Gien sur la collection automne hiver 2016-2017 de Proêmes de Paris, jeune maison de couture créée en 2014. Les amoureux de la vénérable manufacture, créée elle en 1821, reconnaîtront sur les vêtements imaginés par Marion Gauban Cammas des dessins ornant le service «Les Rébus», sorti dans les années 1880. Des motifs qui font partie de l’histoire personnelle de la jeune styliste, qui fut notamment première assistante de Jean-Charles de Castelbajac. Une assiette cassée et la quête d’une nouvelle pièce permettront à la créatrice de découvrir que le service a été fabriqué parla Faïencerie de Gien, que la manufacture existe toujours et que «Les Rébus» ont été récemment réédités. Marion Gauban Cammas et Ulysse Meridjen, cofondateur de la marque, contactent alors la Faïencerie, lui demandant l’autorisation de «revisiter» les motifs, autorisation qui leur sera accordée sans difficulté.
+ Des services d’« histoires parlantes »
RC, Loiret, 01/04, p.19

(Dreux) Jean Rotrou va changer d’air

Cette fois, c’est décidé : la statue de Jean Rotrou va déménager. L’illustre dramaturge qui a marqué l’histoire de Dreux, va quitter la place baptisée à son nom pour s’installer dans le jardin entre la médiathèque et le lycée Rotrou. Le projet était né dans la tête de Gérard Hamel et quelques collaborateurs au cours de son mandat précédent. Le maire LR de Dreux avait assez logiquement pensé que l’homme de lettres qui fut aussi lieutenant particulier au bailliage de Dreux, aurait toute sa place entre l’Odyssée, un équipement culturel, et le lycée qui porte le nom de Jean Rotrou. Face à la levée de boucliers d’un certain nombre de citoyens protecteurs des traditions et des vieilles pierres, Gérard Hamel avait “oublié” le projet. Il disait à l’époque «ne pas vouloir soulever une polémique pour si peu.» Quelques années plus tard, le projet ressort du placard. Non que Gérard Hamel veuille froisser les gardiens du temple. Mais le maire, pour ce qu’il dit lui même être son dernier mandat, est moins sensible aux critiques.
Le Berry, 01/04, p.16

(Olivet) Le maire en appelle à la préfecture pour régler le litige autour du château du Plissay


C’est un caillou dans la chaussure du maire d’Olivet. Un caillou dont Mathieu Schlesinger (LR) a hérité en arrivant aux affaires en 2014 et dont il espérait bien se débarrasser rapidement. En 2010, le château du Plissay, situé au bord du Loiret, était vendu «à la découpe», sous la forme de neuf appartements. Problème : la transaction était parfaitement illégale puisqu’elle induisait, de fait, une augmentation de la population en zone inondable, ce qu’interdit le plan de prévention du risque inondation (PPRI). Le maire reconnaît que les propriétaires actuels se retrouvent «coincés» – le parquet a d’ailleurs refusé d’engager des poursuites «en l’absence d’éléments intentionnels» de leur part – mais s’étonne que, devant un tel imbroglio, ils n’aient pas demandé plus rapidement l’annulation de la vente. «Je ne comprends pas qu’ils ne se soient pas tournés vers la justice. Ils sont contents d’être là, au bord du Loiret. Ils ne veulent pas partir. Mais ce n’est pas à la ville de régler un litige d’ordre privé.»
RC, Orleans, 02/04, p.21

Ferrières en Gâtinais, «Petite Cité de Caractère» ?


Le concept de Petites Cités de Caractère ® (marque déposée) est né dans les années 1970, sur une idée de Jean-Bernard Vighetti, un élu breton. Il s’agissait de contribuer à conserver le patrimoine des cités qui avaient connu un passé prestigieux, un peu oubliées par la modernité. Soutenir les communes ayant hérité de ce patrimoine pour en faire un levier de développement était au cœur des préoccupations. Des réseaux se sont créés en régions, notamment en Bretagne et l’association nationale est née en 2009, avec une charte. Quels critères ? Mercredi, Laurent Mazurier, chargé de mission, est venu présenter le concept à Ferrières, ville candidate à l’obtention du label. Quels sont les critères pour devenir une Petite Cité de Caractère ® ? D’abord, être une cité et pas un village, comprenant moins de 6.000 habitants. Être un lieu de vie, de culture et d’histoire. Ensuite, détenir un patrimoine protégé et/ou une zone de protection (ZPPAUP ou AVAP) et avoir un programme de valorisation de ce patrimoine. Ferrières est éligible.
RC, Loiret, 02/04, p.20

(Dreux) Statue de Jean Rotrou

Et si le poisson devenait réalité. Beaucoup de lecteurs l’auront compris le déménagement de la statue de Jean Rotrou entre l’Odyssée et le lycée était le poisson d’avril de la rédaction (voir notre édition d’hier). Et pourtant ! Gérard Hamel, maire de Dreux, avait effectivement eu le projet de déplacer la statue de cet illustre homme de lettres dans un espace plus visible et surtout complètement conforme à sa vocation. On peut imaginer que le poisson d’avril devienne une réalité. Beaucoup de Drouais ont sans doute leur petite idée sur le sujet. N’hésitez à pas à en faire part à la réaction par courrier, courriel, Facebook ou twitter. (intégral)
L'Echo, 02/04

(Chateaudun) Réfection du clocher

Depuis quelques jours, des échafaudages sont venus rhabiller le clocher de l’église Saint Valérien de la rue Gambetta à Châteaudun. Le chantier devrait durer jusqu’au mois d’octobre. Au programme : des travaux de maçonnerie, la rénovation de la couverture et des sculptures et enfin la restauration de la croix, du coq et de l’horloge. Le coût total de la rénovation de l’église, classée monument historique en 1907, s’élève à 352.000 euros, et est financé en partie par le Conseil départemental, la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) et la Ville de Châteaudun. Les activités de l’église communale ne devraient pas être perturbées pendant les travaux. (intégral)
L'Echo, 02/03

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 4 Avr - 15:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8771
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (28 mars - 3 avril 2016)   Lun 4 Avr - 10:57

Source : Panorama de presse de la Drac Centre

Manuel Valls se met au vert et au parfum

Le Premier ministre en visite avec Jean-Michel Baylet, Stéphane Le Foll et Audrey Azoulay. En conclusion d’une semaine parisienne marquée
par l’enterrement du projet de révision constitutionnelle, la menace terroriste toujours aussi prégnante et une forte poussée de la mobilisation contre le projet de loi travail, le Premier ministre passera sa journée en région Centre-Val de Loire. D’Auneau, en Eure et Loir, à Chaumont sur Loire, dans le Loir et Cher, en passant par Saint Jean de Braye et Orléans : cinq étapes à la loupe.
+ Château de Chaumont-sur-Loire (Loir-et-Cher). Le Premier ministre terminera sa journée en inaugurant la 8e saison d’art du domaine de Chaumont sur Loire (Loir et Cher). Avant le traditionnel Festival international des jardins (coup d’envoi le 21 avril), l’ancien château de Catherine de Médicis, aujourd’hui haut lieu du land art, accueille des œuvres d’artistes d’envergure internationale à l’image du Britannique Andy Goldsworthy, l’Italien Giuseppe Penone, ou le Français Marc Couturier.
RC, Orléans, 01/04, p.3

Source : magcentre.fr

La récréation de Manuel Valls au domaine de Chaumont-sur-Loire

Le Premier Ministre a inauguré la 8e édition des expositions d’art contemporain au Domaine de Chaumont-sur-Loire (Loir-et-Cher), avec Audrey Azoulay ministre de la Culture, en présence des artistes et de nombreuses personnalités. Une petite récréation à la fin d’une semaine particulièrement difficile pour le gouvernement.
Lire la suite : http://www.magcentre.fr/94465-la-recreation-de-manuel-valls-au-domaine-de-chaumont-sur-loire/

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8771
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (28 mars - 3 avril 2016)   Lun 4 Avr - 11:01

Source : Magcentre.fr

Le tourisme dans tous ses états

Activité essentielle au rayonnement de la région Centre-Val de Loire, le tourisme tenait ses états généraux lors d’un forum spécial organisé par le Conseil régional, à la Halle-aux-Grains de Blois le 31 mars. Est-il la nouvelle locomotive de l’économie régionale ? Les élus et prestataires aimeraient bien.
Lire la suite : http://www.magcentre.fr/94458-le-tourisme-dans-tous-ses-etats/

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8771
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (28 mars - 3 avril 2016)   Lun 4 Avr - 11:23

Source : lemonde.fr

Une bibliothèque sans tête

Vendredi 1er avril, dans la soirée, c’est pot de départ à la Bibliothèque nationale de France. Bruno Racine, 64 ans, qui a présidé pendant neuf ans ce paquebot des livres, a choisi pour dire au revoir un site qui en impose. Non pas les tours de la nouvelle bibliothèque, mais la salle Labrouste (1868), dans le bâtiment ancien de la rue de Richelieu, chef-d’œuvre de l’architecture métallique, avec ses seize colonnes en fonte et ses neuf coupoles en faïence, qui rouvrira à la fin de l’année après six ans de restauration. Comme symbole de la connaissance, il n’y a pas mieux. Du génie national aussi. Bruno Racine aura beaucoup d’invités. Et un absent de marque. Celui ou celle qui le remplacera. Parce qu’il ou elle n’a pas encore été désigné(e).
Lire la suite : http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/04/01/une-bibliotheque-sans-chef_4893839_3232.html#yFvzf6MoIZhKr75F.99

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8771
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (28 mars - 3 avril 2016)   Lun 4 Avr - 11:25

Source : lemonde.fr

Au Louvre, « La Vénus du Pardo » retrouve son éclat et ses cimaises

Jupiter et Antiope, dit La Vénus du Pardo, l’immense toile de Titien (1488-1576), 3,85 m sur 1,96 m, qui a été décrochée des cimaises du Louvre en 2001, rayonne de nouveau dans le musée, à quelques mètres de la Joconde, dans la salle des Etats où est rassemblée, depuis 2005, la peinture vénitienne. Cette oeuvre magistrale, un des plus grands paysages de Titien, revient de loin, après cinq années de d’examens radiographiques et de soins minutieux dans les laboratoires du Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF).
Lire la suite : http://www.lemonde.fr/arts/article/2016/04/03/au-louvre-la-venus-du-pardo-retrouve-son-eclat-et-ses-cimaises_4894700_1655012.html

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8771
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (28 mars - 3 avril 2016)   Lun 4 Avr - 11:32

Source : lemonde.fr

« Des racines et des ailes » fête sa 400e à Rome

Pas facile de tourner sur le pont Saint-Ange à Rome, devant le château du même nom. Les badauds s’attardent, passent devant les caméras. Au fond, les sirènes des ambulances hurlent, tandis qu’un musicien s’obstine à continuer de jouer pendant la prise. Cet environnement agite l’équipe technique, mais ne trouble pas Carole Gaessler, qui enregistre les « lancements » des sujets du 400enuméro du magazine « Des racines des ailes ». Baptisé « Au fil du Tibre », il propose un voyage des sources à l’embouchure du « fleuve sacré ».
Lire la suite : http://www.lemonde.fr/televisions-radio/article/2016/04/02/des-racines-et-des-ailes-fete-sa-400e-a-rome_4894485_1655027.html#XA7qWPpoA5bq26XR.99

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8771
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (28 mars - 3 avril 2016)   Lun 4 Avr - 11:38

Source : lefigaro.fr

Le Louvre reste le «musée le plus visité du monde» en 2015

D'après une étude réalisée par le journal spécialisé The Art Newspaper, l'établissement culturel français est le musée qui a attiré le plus de visiteurs en 2015, avec 8,6 millions d'entrées comptabilisées. Il se place devant le British Museum de Londres et le Metropolitan Museum of Art de New York.
Lire la suite : http://www.lefigaro.fr/arts-expositions/2016/04/04/03015-20160404ARTFIG00048-le-louvre-reste-le-musee-le-plus-visite-du-monde-en-2015.php

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8771
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (28 mars - 3 avril 2016)   Lun 4 Avr - 11:40

Palmyre, avant et après le passage de l'État islamique

Source : lefigaro.fr

L'armée syrienne a repris fin mars le contrôle de la cité antique située au centre du pays, où se trouve un riche patrimoine archéologique. Sur place et à l'aide d'anciens clichés, le photographe Joseph Eid a pu comparer l'état de la ville avant et après l'occupation par le groupe djihadiste.
Lire la suite : http://www.lefigaro.fr/arts-expositions/2016/04/03/03015-20160403ARTFIG00045-palmyre-avant-et-apres-le-passage-de-l-etat-islamique.php

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8771
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (28 mars - 3 avril 2016)   Lun 4 Avr - 14:39

Source : latribunedelart.com

Musée Lorrain : quelques précisions utiles (à l’intention du maire de Nancy)

Notre article sur le chantier du Musée Lorrain a manifestement fait mouche puisque la presse locale l’a largement repris. L’Est Républicain d’abord, La Semaine (édition de Nancy) ensuite, ainsi que France 3 Lorraine qui en fera un sujet dans le journal régional, sans doute ce week-end.
Lire la suite : http://www.latribunedelart.com/musee-lorrain-quelques-precisions-utiles-a-l-intention-du-maire-de-nancy

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8771
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (28 mars - 3 avril 2016)   Lun 4 Avr - 14:42

Source : latribunedelart.com

L’agrandissement réussi du Musée Unterlinden


Extension de musée – Colmar, Musée Unterlinden – Il est possible d’agrandir un musée même lorsqu’il s’agit d’un monument historique insigne, sans abîmer ce monument. La preuve en est apportée par les travaux de rénovation et d’expansion du Musée Unterlinden à Colmar menés par les architectes Herzog & de Meuron qui démontrent ainsi qu’ils peuvent s’insérer délicatement dans un tissu urbain, contrairement à leur désastreux projet de tour Triangle. L’ancienne entrée et son jardin témoignent du soin apporté à l’ensemble.
Lire la suite : http://www.latribunedelart.com/l-agrandissement-reussi-du-musee-unterlinden

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8771
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (28 mars - 3 avril 2016)   Lun 4 Avr - 14:44

Source : latribunedelart.com

Un tableau « possiblement attribué à Caravage » classé trésor nationa

Trésor national et redécouverte - L’information est parue dans le Journal Officiel du 31 mars, et nous en parlons le 2 avril, il ne peut donc y avoir aucune ambiguïté : il ne s’agit pas d’un poisson d’avril, même si cela pourrait y faire penser.
Un tableau présenté comme un original de Caravage a fait l’objet le 25 mars 2016 d’une interdiction temporaire de sortie du territoire. L’œuvre est une complète redécouverte et elle est mise en vente par l’intermédiaire d’un expert parisien très connu. Celui-ci s’est cependant engagé pour l’instant auprès du vendeur à ne pas communiquer, à ne pas montrer le tableau et à ne fournir aucune image.
Lire la suite : http://www.latribunedelart.com/un-tableau-possiblement-attribue-a-caravage-classe-tresor-national

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8771
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (28 mars - 3 avril 2016)   Lun 4 Avr - 14:46

Enrichissement des musées

Source : latribunedelart.com


Don d’un ensemble de pendules au Musée des Arts décoratifs
http://www.latribunedelart.com/don-d-un-ensemble-de-pendules-au-musee-des-arts-decoratifs

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 4 Avr - 14:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8771
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (28 mars - 3 avril 2016)   Lun 4 Avr - 14:47

Réouverture du Musée de Pont-Aven après agrandissement

Source :latribunedelart.com

La Tribune de l’Art avait, il y a cinq ans, présenté le projet d’agrandissement du Musée de Pont-Aven (voir la brève du 6/6/11) et expliqué en détail ses enjeux mais aussi sa future organisation (le cabinet d’architectes retenu était L’Atelier de l’Île).
Lire la suite : http://www.latribunedelart.com/reouverture-du-musee-de-pont-aven-apres-agrandissement

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8771
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (28 mars - 3 avril 2016)   Lun 4 Avr - 14:58

Source : club-innovation-culture.fr

DOSSIER / Tour de France des expositions et de leurs dispositifs numériques (04/04/2016)

« Jean-Baptiste Huet » au Musée Cognacq-Jay, « Océan et climat » à la Cité de l’Océan, « la belle bouche de la Seine » à Issy et « Personna » au Quai Branly … le Clic France vous offre un tour de France des expositions et de leurs dispositifs numériques.

N’hésitez pas à nous faire part de vos propres innovations à redaction@club-innovation-culture.fr.
Lire la suite : http://www.club-innovation-culture.fr/tour-de-france-expositions-dispositifs-numeriques-juin-2015/

DOSSIER / 408 applications mobiles muséales et patrimoniales en France (au 01 avril 2016)

En complément des articles régulièrement publiés sur le site du clic, voici un panorama des applications mobiles aujourd’hui disponibles en France. 408 applications muséales ou culturelles ont été lancées en France depuis 2009.
Lire la suite : http://www.club-innovation-culture.fr/applications-mobiles-france-3/


_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 4 Avr - 15:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8771
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (28 mars - 3 avril 2016)   Lun 4 Avr - 15:02

Le premier livre dédié au financement participatif culturel à l’attention des porteurs de projets culturels

Source : club-innovation-culture.fr

Anaïs Del Bono et Guillaume Maréchal, deux professionnels du mécénat ayant notamment travaillé au musée Guimet et au musée d’Orsay, viennent de publier le premier livre dédié au financement participatif culturel. Un guide pratique indispensable pour les porteurs de projets culturels. Conçu comme un livre collaboratif, il est enrichi des témoignages de quinze experts œuvrant dans le domaine du crowdfunding, du mécénat, du management culturel et de la communication.
Lire la suite : http://www.club-innovation-culture.fr/livre-financement-participatif-culturel-porteurs-projets-culturels/


_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8771
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (28 mars - 3 avril 2016)   Lun 4 Avr - 15:05

Le De Young Museum, premier musée mondial choisi par Apple pour intégrer sa montre connectée

Source : club-innovation-culture.fr

L’application du de Young Museum est la première application muséale disponible pour l’Apple Watch. L’application géolocalisée, créée en partenariat entre les Fine Arts Museums de San Francisco et la start-up locale Guidekick, avait été initialement lancée en Octobre 2015.
Lire la suite : http://www.club-innovation-culture.fr/de-young-premier-musee-mondial-apple-watch/

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Revue de presse (28 mars - 3 avril 2016)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Revue de presse (28 mars - 3 avril 2016)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue sur le forum de l'APSMRC :: Actualités :: Revue de la presse et du net-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: