Bienvenue sur le forum de l'APSMRC

Bienvenue sur le forum de l'APSMRC

Venez échanger idées et informations sur cette plateforme dédiée aux professionnels du patrimoine.
Ce forum fonctionne en synergie avec le site internet de l'APSMRC :
www.musees.regioncentre.fr
 
AccueilAccueil    CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
CalendrierCalendrier
Nos partenaires


Derniers sujets

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Revue de presse (26 décembre 2016 - 1 janvier 2017)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (26 décembre 2016 - 1 janvier 2017)   Lun 2 Jan - 9:57

L'APSMRC vous souhaite une bonne et heureuse année 2017 !

Musées région Centre

LE MUSEE DES BEAUX-ARTS DE CHARTRES FERME SES PORTES

Source : latribunedelart.com

Hervé Joubeaux, ancien directeur du Musée des Beaux-Arts de Chartres, réagit à sa fermeture


Nous avons reçu d’Hervé Joubeaux, ancien conservateur du Musée des Beaux-Arts de Chartres, cet article qu’il nous semble important de porter à la connaissance de nos lecteurs. Il réduit à néant plusieurs arguments de la municipalité justifiant la fermeture du musée, au premier rang duquel l’état du bâtiment, dû à l’absence de travaux... qui étaient de la responsabilité de la Ville, non du Département.
Lire la suite : http://www.latribunedelart.com/herve-joubeaux-ancien-directeur-du-musee-des-beaux-arts-de-chartres-reagit-a-sa-fermeture

Le Musée des Beaux-Arts de Chartres, nouvelle victime de l’impéritie des politiques

Depuis au moins trois ans, nous nous intéressons au Musée des Beaux-Arts de Chartres sans avoir écrit une ligne à ce sujet. Car depuis cette date au moins, la rumeur d’une fermeture du musée était sur toutes les lèvres, sans que celle-ci soit confirmée par la mairie. Bien au contraire. Dans un entretien téléphonique que nous avons eu avec le maire Jean-Pierre Gorges, en mai 2013, celui-ci nous affirmait haut et fort « Le musée ne fermera pas », ajoutant, l’air offusqué : « Qui vous a dit ça ? ».
Lire la suite : http://www.latribunedelart.com/le-musee-des-beaux-arts-de-chartres-nouvelle-victime-de-l-imperitie-des-politiques

Source : magcentre.fr

Le musée de Chartres sera “sdf” à compter du 1° janvier 2017

L’année 2016 fut sans nul doute, une belle année pour les musées de la région Centre-Val de Loire:  la restauration des salles classiques et les nouvelles acquisitions à Orléans, la donation Zao Wou Ki à Issoudun suivie de la donation Cligman et l’extension du musée à Tours, et même la belle solidarité pour sauver de l’inondation les collections du musée Girodet de Montargis, un vent favorable semblait souffler sur les musées régionaux rivalisant d’initiatives pour la plus grande gloire de l’art… et puis la nouvelle hivernale est tombée, le musée de Chartres ne sera plus hébergé au Palais Épiscopal (à deux pas de la cathédrale) propriété du Conseil Départemental d’Eure et Loir et mis à disposition pour ce musée géré par la ville de Chartres. Le musée fermera donc ses portes, les collections mises en caisses et le personnel dispersé.
Lire la suite : http://www.magcentre.fr/115238-le-musee-de-chartres-sera-sdf-a-compter-du-1-janvier-2017/

Musée de Chartres: le “j’accuse” de l’ancien conservateur

Dans un long courrier adressé au journal la “Tribune de l’Art” qui fut le premier a faire état de la fermeture du Musée de Chartres, son ancien conservateur (de 1996 à 2002), Hervé Joubeaux dénonce en termes sévères la responsabilité de la mairie de Chartres dans le désastre de son Musée des Beaux Arts. Son témoignage à charge pèse lourd dans ce dossier qui semble devenir en ce début 2017, un véritable scandale patrimonial !
Lire la suite : http://www.magcentre.fr/115423-musee-de-chartres-le-jaccuse-de-lancien-conservateur/

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre

(Nogent le Rotrou) Le château lance un appel aux dons
On le sait, le château Saint Jean de Nogent le Rotrou va entamer d’ici quelques semaines une période de grande mutation. Des travaux de réhabilitation vont être rapidement lancés sur le pavillon de style Louis XIII pour en faire un espace de restauration gastronomique et un salon de thé qui accueillera les visiteurs. Mais il est aussi question de nourrir les visiteurs sur le plan des connaissances avec une scénographie et une muséographie qui doivent être totalement revisitées pour porter sur l’histoire des Comtes du Perche. Des moyens numériques devraient alors accompagner le public dans sa visite du musée. Le but de cette évolution du musée du château Saint Jean est de valoriser cette histoire locale qui a été traversée par des personnages illustres. Le numérique apporte évidemment, grâce à des procédés comme la réalité augmentée, des moyens de compréhension de cette histoire et ilne faut pas le cacher, un côté ludique destiné aux plus jeunes des visiteurs. Pour Gwénaelle Hamelin, responsable de l’établissement en tant que conservatrice, « Il est donc nécessaire pour nous de rassembler un maximum d’informations et de documents avant d’écrire le scénario historique du musée pour les visiteurs. C’est pour cela que nous lançons un appel au don et au prêt à tous ceux, particuliers ou institutions, qui pourraient détenir des documents propres à l’histoire du château et de la province du Perche, à partir de la période du Moyen Âge jusqu’à la Révolution française, ces deux grandes tranches de l’histoire étant incluses dans nos recherches ».
+ Le testament de Rachel de Cochefilet
L'Echo, 24/12, p.18

(Bourges) Gros plan sur les merveilles du monde
Saisir l’instant. Jamais cette définition de la photographie n’a été aussi vraie qu’au Wildlife photographer of the year, exposition organisée par le Natural History Museum of London. Une semaine, un mois, un an, parfois plus. Les photographes ont souvent dû faire preuve de patience pour saisir ces instants de vie. Comme ce grizzly défendant sa pitance contre les vautours, immortalisé par Charlie Hamilton James, qui a passé plus de six mois à l’approcher dans le parc de Grand Teton aux États Unis. Chacune des cent images de l’exposition raconte une histoire. Divisée en dix neuf catégories allant de la faune urbaine aux insectes, en passant par le noir et blanc, l’exposition fait le tour complet du globe.
Le Berry, 26/12, p.11

(Henrichemont) Le musée de la Poterie boudé en 2016
«La fréquentation du musée pour cette saison 2016 n’a pas été à la hauteur de ce que nous aurions pu espérer. » Jack Fleury, président du musée de la poterie, est revenu sur l’année écoulée, vendredi, à l’occasion d’une assemblée générale suivie par de nombreuses personnes dans la salle des fêtes. Même si 2016 a marqué le trentième anniversaire du musée fêté en présentant les plus belles pièces de sa collection – 350 pièces céramiques, dont plus de 120 pièces exceptionnelles du XVII et XIXe siècle avec, en particulier, des poteries imagées de la dynastie Talbot –, le nombre d’entrées n’a pas été exceptionnel. « La conjoncture générale morose et la baisse du pouvoir d’achat ont influé sur l’activité touristique et le musée n’a pas échappé à cette tendance », a analysé Jack Fleury. Les deux Journées du patrimoine, qui ont eu lieu les 17 et 18 septembre, n’ont enregistré que 47 entrées. En revanche, la semaine des Grands Feux, qui s’est déroulée à La Borne au mois d’octobre, a été très profitable pour le musée qui a enregistré 300 visites pendant cette manifestation. Le musée de la poterie se tourne désormais vers 2017, avec une nouvelle exposition thématique intitulée Nouveau regard sur la collection du musée. Mais cette année 2017 se fera sans Jack Fleury qui a souhaité démissionner.
Le Berry, 26/12, p.18

(Bourges) Le Prince et les tailleurs de rêves prolongée jusqu’au 5 février
L’exposition devait se terminer à la fin de la semaine, elle est finalement prolongée jusqu’au 5 février. Jean de Berry, le Prince et les tailleurs de rêves montre le bâtisseur et le collectionneur qu’était Jean de France. Dans les soussols du musée du Berry, on découvre des représentations de la sainte Chapelle et du palais ducal de Bourges,  mais aussi l’évocation des châteaux du prince à Mehun, Paris… Les miniatures des Très Riches Heures de Jean de Berry, manuscrit le plus célèbre au monde, sont aussi montrées sous la forme d’un diaporama. Dans d’autres salles, on découvre le Jean de Berry collectionneur. Car Jean de France détonnait par rapport aux autres princes de son époque : il n’aimait pas la guerre. Il collectionnait les châteaux, les manuscrits (trois cents), les pierres précieuses… Un homme en avance sur temps, qui ressemblait aux futurs princes de la Renaissance. Cette partie de l’exposition rend également hommage à deux sculpteurs qui ont travaillé pour Jean de Berry : André Beauneveu et le très célèbre Jean de Cambrai, à qui on doit les premiers pleurants en marbre blanc sur le tombeau du prince. Une dernière visite guidée de l’année est prévue demain, à 16 heures. C’est gratuit. (intégral)
Le Berry, 29/12

(Tours) Le Conseil d’État confirme l’interdiction de photographier les oeuvres du musée

Le Conseil d’État vient de rejeter le pourvoi de la société Photo J.L. Josse qui conteste, depuis plusieurs années, l’interdiction qui lui est faite, par la mairie de Tours, de photographier certaines oeuvres de la collection des beaux-arts du musée de la ville. Photo J.L. Josse avait saisi la justice administrative pour dénoncer, notamment, l’inégalité de traitement dont elle s’estime victime par rapport à d’autres photographes, missionnés par la collectivité. De fait, il est avéré que  l’ensemble des oeuvres du musée ont déjà été photographiées à la demande de la mairie et que chaque personne intéressée peut puiser dans ce catalogue permanent, avec les droits qui en découlent. Cependant, le Conseil d’État estime que la cour d’appel de Nantes n’a pas commis d’erreur en ne cherchant pas à savoir « si la commune était, ou non, cessionnaire des droits d’auteurs at tachés à ces oeuvres ». C’était tout l’enjeu de ce pourvoi qui va nourrir la jurisprudence du droit en matière de propriété intellectuelle.
NR Indre et Loire, 28/12, p.4

(Château-Renault) Musée du Cuir : une saison satisfaisante

Si 2015 avait été une année record en terme de fréquentation, le musée du Cuir et de la Tannerie a, cette année, enregistré une légère baisse au niveau des entrées (1.800 en 2015 contre 1.700 cette année), malgré la distribution de 10.000 dépliants dans la région. Il est vrai qu’en 2015, pour fêter ses trente ans d’existence, le musée avait multiplié les événements, ceci expliquant sans doute cela. Étonnamment, le nombre de visiteurs étrangers est, quant à lui, en hausse, passant de 3,3 % à 8,5 %, ceux-ci étant pour moitié des Britanniques. A noter également un léger redémarrage aux niveaux des écoles que les administrateurs attendent beaucoup plus nombreuses, le droit d’entrée leur étant offert. Toute petite par la taille, avec sa douzaine de centimètres de hauteur, la grande acquisition 2015 du musée a été la coloquinte achetée 1.200 €, lors d’une vente aux enchères, avec les fonds de généreux donateurs. De retour à Château-Renault après 143 ans d’absence, cette véritable oeuvre d’art gravée, vraisemblablement par un Compagnon tanneur, présente, avec une très grande précision, diverses scènes de tannerie. Parmi les réalisations 2016, signalons aussi la consolidation absolument nécessaire du bâtiment du musée, classé Monument historique. « Un bilan 2016 malgré tout satisfaisant », constatent de concert Jean-Luc Berthy et Daniel Viaud, respectivement président et membre du bureau de l’Association des amis du cuir. Géré paritairement par la commune et l’association, le musée souhaite, pour 2017, continuer à acquérir de nouveaux objets à exposer.
NR Indre et Loire, 30/12, p.13

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Mar 3 Jan - 9:58, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (26 décembre 2016 - 1 janvier 2017)   Lun 2 Jan - 9:58

Archéologie région Centre

Source : magcentre.fr

Une épave du XVIIIe siècle retrouvée en Loire

Découvert à l’été 2015 à moins de deux mètres de profondeur, ce chaland qui descendait la Loire vers Nantes s’est fracassé du côté de Langeais (Indre-et-Loire) laissant au fond de l’eau une exceptionnelle cargaison militaire.
Lire la suite : http://www.magcentre.fr/114859-une-epave-du-xviiie-siecle-retrouvee-en-loire/

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 2 Jan - 10:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (26 décembre 2016 - 1 janvier 2017)   Lun 2 Jan - 9:58

Patrimoine région Centre

Source : culturecommunication.gouv.fr/Regions/Drac-Centre-Val-de-Loire

Inauguration de l'Adoration des Mages

Le groupe de statues de terre cuite , l’Adoration des mages, vient d'être inauguré, après des mois d'un travail minutieux. (Une fiche technique complètera bientôt cet article).

Ces œuvres font partie des toutes premières protections des Monuments historiques faites dès 1892. Il s'agit de terres cuites mancelles de l'école du Maine qui rayonnait à la fin du XVIe jusqu'au XVIIe siècles.

Elles auraient été réalisées par le sculpteur Gervais Delabarre.
Lire la suite : http://www.culturecommunication.gouv.fr/Regions/Drac-Centre-Val-de-Loire/Actualites/Actualite-a-la-une/Inauguration-de-l-Adoration-des-Mages

Chartres, la lumière retrouvée. Chronique d'une restauration (bande annonce & DVD)

Une coproduction de Kanari Films et France3 Centre-Val de Loire. Avec le soutien du CNC, de Ciclic-Région Centre-Val de Loire et de la DRAC Centre-Val de Loire.
Avec la participation de la Ville de Chartres, du Crédit agricole Val de France, des associations American Friends of Chartres et Chartres, Sanctuaire du Monde.
Lire la suite : http://www.culturecommunication.gouv.fr/Regions/Drac-Centre-Val-de-Loire/Actualites/Actualite-a-la-une/Chartres-la-lumiere-retrouvee.-Chronique-d-une-restauration-bande-annonce-DVD

Listes à télécharger

-Protection au titre des monuments historiques  
-Espaces protégés (ZPPAUP / AVAP, Secteurs sauvegardés...)
-Labels et appellations (Jardins remarquables, Librairies indépendantes de référence, Maison des illustres, Musées de France, Villes et pays d'art et d'histoire)
-Commission scientifique régionale d'acquisition et de restauration des Musées de France - juin 2016
Voir la liste et les liens : http://www.culturecommunication.gouv.fr/Regions/Drac-Centre-Val-de-Loire/Ressources/Listes-a-telecharger

Atlas culturel 2016


Constitué de cartes complétées par des tableaux de données, cet atlas donne un aperçu des différents champs couverts par la DRAC Centre-Val de Loire.
Voir le document : https://mail.ville-orleans.fr/owa/redir.aspx?REF=dyDahGkvfYIpfE26iPwUCpCsQJQJ11UbIlm09afquQkgzyXM7TLUCAFodHRwOi8vd3d3LmN1bHR1cmVjb21tdW5pY2F0aW9uLmdvdXYuZnIvY29udGVudC9kb3dubG9hZC85Njc0NS84NjgzOTkvdmVyc2lvbi8xMC9maWxlL0F0bGFzXzIwMTYucGRm

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre

(Chambord) A chacun son Père Noël
Guillaume Peltier persiste et signe. Hier, le président départemental LR a diffusé un long communiqué, réitérant ses arguments en faveur d’un grand spectacle historique à Chambord. En taclant au passage Jean d’Haussonville, directeur général du Domaine qui « fait mine de découvrir le projet dans la presse » alors qu’il en aurait été informé il y a deux ans. Jean d’Haussonville s’en tient à la réalisation du projet d’établissement, dont les jardins à la française ont poussé en accéléré grâce à un don américain de 3,5 millions d’euros. Le chantre du Puy du Fou d’un côté, le patron du fonds d’investissement Blackstone de l’autre… à chacun son Père Noël. Il sera temps, après la trêve, de savoir lequel fera le plus beau cadeau au Loir-et-Cher. (intégral)
NR Loir et Cher, 24/12

(Boigny-sur-Bionne) C’est officiel : le terrain de la friche Lexmark a été racheté
S’y implanteraient « des entreprises liées à l’univers cosmétique », selon Jacques Martinet, vice président de l’AgglO, chargé de l’économie. Pour l’heure, aucun détail n’a été communiqué. Les élus restent prudents et sensibles depuis le dossier Argan, qui, en 2015, envisageait la construction d’une plateforme logistique sur la friche. À l’époque, le projet fut abandonné en cours de route suite aux réticences des élus et riverains. Concernant ce « Cosmetic park », comme le  nomment les élus, une communication officielle sera faite dès février. (intégral)
RC Orleans, 28/12

(Saint Jean de la Ruelle) La ville, Renault, le propriétaire du site et l’État sont enfin d’accord sur l’aménagement
«On vient de passer une étape importante », se réjouit Pascal Laval, adjoint au maire de Saint Jean de la Ruelle chargé de l’aménagement. Après plus de 8 ans de procédure, un accord a été trouvé entre Renault, propriétaire du site, la ville et  l’État pour l’aménagement de la friche TRW. « Après l’arrêt de l’activité en 2007, Renault a fait part de sa volonté de démolir TRW. On les a accompagnés sur la mutation du site industriel en espace d’habitat. On a toujours été clairs là dessus avec eux, on voulait que cela corresponde à la vision de la ville. Nous tenions à un emplacement réservé pour une allée vers la Loire », explique Pascal Laval. La démolition est intervenue en 2011. Entre Renault et sa branche immobilière qui veulent exploiter au maximum les 40.000 mètres carrés constructibles du site de 2,5 hectares, et la ville qui imagine une perspective sur la Loire depuis la place Paul Bert et de l’espace public sur le site, l’accord n’a pas été simple. En 2009, la municipalité a mandaté un cabinet qui crée les premières esquisses, incluant notamment une salle de spectacles. « Cette idée a été complètement abandonnée, puisque nous lançons les études de rénovation de la salle des fêtes. » Puis les différentes études de circulation, environnementales ont conduit à la diminution de la constructibilité sur le site. Le projet validé par toutes les parties aujourd’hui comprend 25.500 mètres carrés de logements (environ 337, à voir selon l’aménageur du site), avec parkings en sous sols, des allées publiques menant vers la Loire. Et la ville a souhaité un hôtel restaurant « pour avoir une animation en bord de Loire ». Au  total depuis 2009, ce sont près d’une dizaine de versions du projet pour ce site qui ont été émises.
RC Orleans, 28/12, p.10

(Dreux) Nexity lance la précommercialisation de son programme sur le pré d’une ancienne ferme boulevard Pasteur
Impossible de ne pas voir les grandes pancartes posées, depuis une dizaine de jours, à l’angle de la rue Roger Salengro et du boulevard Pasteur. Cette fois, l’urbanisation du pré de l’ancienne ferme située en lisière du centre ville de Dreux est bel et bien lancée. Lancé par Nexity, l’opération immobilière s’inscrit dans la continuité des immeubles HLM et des immeubles privés du Clos Faugères, bâtis en 2009. Tandis qu’un peu plus haut, à l’entrée du boulevard Pasteur, les ouvriers sont déjà à l’oeuvre pour construire une résidence HLM de 25 logements dont la livraison est prévue pour l’été prochain.
L'Echo, 28/12, p.11

(Issoudun) Bâtiments de France : permanence de l’architecte
Une permanence de l’architecte des Bâtiments de France a lieu tous les troisièmes jeudis après-midi du mois, au service Urbanisme de la ville, afin de conseiller les propriétaires et porteurs de projets dans le centre ancien de la Ville. Informations sur la Zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager et la proximité des monuments historiques. Rendez-vous : tél. 02.54.03.36.09 (intégral)
NR Indre, 28/12

(Lazenay) Une convention pour sauver l’église

Une convention avec la Fondation du patrimoine, représentée par Martine Dessus et François Gréau, délégués de la Fondation pour le Cher, a été signée, lundi dernier, par le sénateur et maire Rémy Pointereau, pour aider à sauver l’église de Lazenay. Des travaux sont prévus comme la reprise des enduits en mauvais état, la reprise des décors du XIXe siècle sur l’ensemble des murs de la chapelle, des travaux sur les peintures, les cadres, les supports, les couches picturales et la remise en état du Christ en bois datant de 1639, actuellement en trois morceaux.
Le Berry, 02/01, p.16

(Bourges) L’entreprise les Toits de France a changé de mains
Trente six ans qu’il a fait tourner la boutique ! Daniel Thomas est un artisan comblé. « J’ai passé mon CAP en couverture à Jean de Berry, à Bourges, et j’ai fait le tour de France avec les compagnons du Devoir, pendant cinq ans. J’ai travaillé pendant deux ans pour un patron et, à vingt sept ans, j’ai créé les Toits de France. » Daniel va tourner l a page, passer d’une vie professionnelle riche à une retraite sereine et active. Et son regard est heureux quand il se pose sur Aurore et Arnaud Tisserand. Le jeune couple vient de reprendre la maison. Arnaud, c’est un compagnon. Et là, entre compagnons, on est presque en famille ! Chez les Tisserand, d’ailleurs, la charpente et la couverture, c’est déjà une affaire de famille. « On fait ce métier de père en fils, depuis mon arrière grand père », sourit il. Arnaud a fait trois ans chez les compagnons, à Bourges, Orléans et Tours. « J’y ai passé mes diplômes, avant de travailler avec mon père pendant vingt et un ans. »
Le Berry, 30/12, p.9

(Blois) Un chèque pour l’aître Saint-Saturnin
A l’occasion des Journées européennes du patrimoine en septembre dernier, la ville a souhaité sensibiliser les habitants à la préservation de son patrimoine en impliquant plusieurs partenaires dans l’organisation d’une tombola. Lundi dernier, autour de Christophe Degruelle, adjoint au maire en charge de la culture et du tourisme, étaient réunis à l’hôtel de ville les différents acteurs de cette opération : l’entreprise Lefèvre, les Attelages de Blois, Loire Kayak et l’association des Amis du vieux Blois. Les tickets de cette tombola mis en vente par l’association des Amis du vieux Blois ont permis de récolter 780 €. Son président Christian Nicolas a remis au cours de cette cérémonie le chèque correspondant à l’élu qui précisait sa destination : « ce montant va contribuer à la restauration de l’aître Saint-Saturnin. » Dans le même temps le 1er prix de cette loterie était attribué à Jocelyne Winczakiewicz. Elle remporte la copie d’un cul-delampe – support architectural d’une voûte typique de l’art roman – dénommé « La Dame aux grosses lèvres » dont l’original est conservé à l’aître Saint-Saturnin. « Cette sculpture trouvera toute sa place dans mon jardin », déclarait elle. Cette réalisation est due à Grégory Renard, tailleur de pierre à l’entreprise Lefèvre. (intégral)
NR Loir et Cher, 30/12

(Vendome) Olympe de Gouges, fille d’un Vendômois d’adoption
Depuis la mi-octobre, la salle des Quatre-Colonnes du Palais-Bourbon, où se pressent députés et journalistes entre deux séances, abrite un buste de marbre de la féministe Olympe de Gouges, guillotinée en 1793. Comment depuis Fortan devient-on celui qui répond à une première commande de l’Assemblée depuis un siècle ? « Tout simplement en répondant à un appel à projet et avoir la chance d’être retenu en juillet 2015. Une chance puisqu’il s’agit de notre première commande publique de ce type alors que depuis une vingtaine d’années je travaille sur mesure pour le privé et pour des ateliers parisiens. Après avoir tenté plusieurs commandes d’hommage comme dernièrement pour Goscinny à Drap (Alpes-Maritimes), ou Manitas de Plata à Montpellier (Hérault), nous avons compris comment bien présenter l’oeuvre future et surtout savoir bien monter le dossier. ». « En fait, présenter la démarche comme s’il s’agissait d’un projet immobilier soumis à un banquier », ajoute avec le sourire Jeanne Spehar, peintre qui assure la partie administrative et recherche auprès de son compagnon.
NR Loir et Cher, 30/12, p.12

La vente du château d’Argy provoque une fronde
La banderole s’affiche en grand à l’entrée du bourg d’Argy , à quelques mètres des grilles du château : « Nous aimons tous le château d’Argy ! » Signé : « Le poing des gourmands ». Le Club du Vieux manoir (CVM), propriétaire du Monument historique depuis 1966, a créé la stupeur en décidant, lors de sa dernière assemblée générale, fin octobre, de vendre son joyau. Une véritable déclaration de guerre, pour l’association des Amis du château d’Argy (Aca), qui organise, depuis huit ans, dans le monument, la fête, Le Coing des gourmands. Forte d’une centaine de membres actifs, l’Aca participait également depuis des décennies à la rénovation et à l’animation de l’édifice. Elle n’y a aujourd’hui plus accès. « On cherche à brader notre patrimoine, tonne Annick Dussault, vice-présidente de l’Aca. C’est un manque de respect pour cinquante ans de bénévolat dans le château. » L’association était encore partie prenante, il y a quelques mois, du conseil d’administration du CVM. Jusqu’à la dernière assemblée générale. « Il y a eu un putsch. Une partie de l’assemblée générale a évincé l’ensemble des administrateurs, pour reconstituer un nouveau bureau, favorable à la vente. » Le château « n’est pas rentable, c’est vrai, reconnaît celle qui fut vice-présidente du CVM. Mais il y avait une grosse mobilisation autour de lui et il apportait beaucoup dans la vie culturelle. » Notamment via le Coings des Gourmands, dont la recette – 10.000 € environ – était reversée chaque année au CVM, au bénéfice du château. « Nous ne souhaitons pas qu’il devienne un château privé, avec des portes fermées », fulmine la bénévole, qui souligne que la restauration du château « a bénéficié de beaucoup de fonds publics ». La vente entraîne également le licenciement d’un employé du CVM.
NR Indre, 31/12, p.2

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Mer 4 Jan - 12:17, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (26 décembre 2016 - 1 janvier 2017)   Lun 2 Jan - 10:04

Art contemporain

Source : culturecommunication.gouv.fr/Regions/Drac-Centre-Val-de-Loire

Réouverture du Centre d'art contemporain Transpalette

Après dix-huit mois de travaux et de rénovations, le centre d’art le Transpalette, projet porté par l’association Emmetrop, implanté depuis 1998 sur la friche culturelle l’Antre-peaux à Bourges, réouvrira le 8 octobre prochain.

Ses espaces ont été agrandis, modifiés, permettant de redéployer une politique engagée et novatrice questionnant l’identité contemporaine et l’état de notre monde. S’inscrivant dans un tout premier temps de réaménagement global de la friche, le Transpalette fait ainsi peau neuve et devient un véritable hub, un arrimage flexible de désirs, de savoirs, de connaissances, d’expériences du doute et d’interventions artistiques.
Pour en savoir plus : http://www.culturecommunication.gouv.fr/Regions/Drac-Centre-Val-de-Loire/Actualites/Actualite-a-la-une/Reouverture-du-Centre-d-art-contemporain-Transpalette

Les Tanneries - centre d'art contemporain

Réhabilitées par un projet respectueux des espaces et de leurs natures, réalisé par l’architecte Bruno Gaudin, les anciennes tanneries abritant le centre d’art recouvrent des volumes et des dispositifs directement liés aux usages industriels qui les ont  motivés. Le Centre d’art Les Tanneries s’articule en quatre espaces d’exposition. La Grande halle du rez-de-chaussée, la Grande verrière, la Galerie haute, toutes deux situées à l’étage et ouvertes toute l’année, et le Parc de sculptures. La   complémentarité de ces espaces permet de circuler entre découverte des productions en cours, participation à des évènements rythmant les résidences artistiques et visites d’expositions.
Pour en savoir plus : http://www.culturecommunication.gouv.fr/Regions/Drac-Centre-Val-de-Loire/Actualites/Actualite-a-la-une/Les-Tanneries-centre-d-art-contemporain

Source : magcentre.fr


Art contemporain en région Centre-Val de Loire : le best-off


Depuis le mois de septembre dernier, Mag’Centre en partenariat avec le CRT (Comité Régional du Tourisme) vous a fait découvrir une dizaine de lieux incontournables de l’art contemporain en région Centre-Val de Loire.
Lire la suite : http://www.magcentre.fr/115143-art-contemporain-en-region-centre-val-de-loire-le-best-off/

Amilly (Loiret) : le centre d’art contemporain veut investir la ville

L’ancien site industriel a été réaménagé pour en faire un lieu de créations et d’expositions avec des ambitions qui vont au-delà de nos frontières régionales.
Lire la suite : http://www.magcentre.fr/104956-amilly-le-centre-dart-contemporain-veut-investir-la-ville/

L’art contemporain à Chaumont-sur-Loire : « c’est ma mission »

Chantal Colleu-Dumond, directrice générale du Domaine régional de Chaumont-sur-Loire, préside aux choix des artistes qui exposent dans le cadre des saisons d’art contemporain. Une 8e saison qui s’inscrit véritablement en harmonie avec le patrimoine et le Festival international des Jardins.
Lire la suite : http://www.magcentre.fr/107563-lart-contemporain-a-chaumont-sur-loire-cest-ma-mission/

Se laisser gagner par le Doute

Visite insolite, la fondation du Doute mérite le détour, en complément du Château royal et de la Maison de la Magie. Alain Goulesque nous livre quelques uns des secrets de ce temple du mouvement Fluxus, voulu par Ben Vautier.
Lire la suite : http://www.magcentre.fr/104948-se-laisser-gagner-par-le-doute/

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (26 décembre 2016 - 1 janvier 2017)   Lun 2 Jan - 11:21

Source : lemonde.fr

Thomas Kaplan, collectionneur compulsif de Rembrandt

Le milliardaire américain, qui possède de nombreuses œuvres du maître et de ses élèves, offre une toile de Ferdinand Bol au Louvre. Le musée expose une partie de sa collection, à partir du 22 février
Lire la suite : http://www.lemonde.fr/arts/article/2017/01/02/thomas-kaplan-collectionneur-compulsif-de-rembrandt_5056293_1655012.html#s7MtAqyWw2OIyChz.99

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (26 décembre 2016 - 1 janvier 2017)   Lun 2 Jan - 11:24

Source : lemonde.fr

Les chefs-d’œuvres du musée d’art contemporain de Téhéran n’iront pas à Berlin

Ce devait être l’un des grands événements culturels de cet hiver en Allemagne : l’exposition, à la Gemäldegalerie de Berlin, d’une soixantaine d’œuvres du Musée d’art contemporain de Téhéran, parmi lesquelles des Rothko, des Pollock et des Bacon, mais aussi des Faramarz Pilaram et des Behjat Sadr, grands noms de la peinture iranienne du XXe siècle.
Lire la suite : http://www.lemonde.fr/arts/article/2017/01/02/les-chefs-d-uvres-du-musee-d-art-contemporain-de-teheran-n-iront-pas-a-berlin_5056364_1655012.html#uQTdwkXsdtTtK5BR.99

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (26 décembre 2016 - 1 janvier 2017)   Lun 2 Jan - 11:27

Source : lemonde.fr

Une femme pour la première fois à la tête des musées du Vatican

Barbara Jattas, 54 ans, succède dimanche à l’ex-ministre de la Culture italien Antonio Paolucci. Cette archiviste et historienne de l’art était jusqu’ici vice-directrice de l’institution.
Barbara Jatta, 54 ans, prend dimanche 1er janvier ses fonctions de directrice des Musées du Vatican. Nommée par le pape François le 20 décembre, elle devient la première femme à occuper ce poste prestigieux.
Lire la suite :  http://www.lemonde.fr/arts/article/2016/12/31/une-femme-pour-la-premiere-fois-a-la-tete-des-musees-du-vatican_5056115_1655012.html#K5HcWKkmUsdBSBvM.99

Source : lefigaro.fr

L'extraordinaire histoire des Musées du Vatican

À l'occasion de l'entrée en fonction de Barbara Jatta à la direction des Musées du Vatican, le 1er janvier, coup de projecteur sur les douze institutions qui abritent l'une des plus grandes collections d'œuvres d'art au monde, constituée au fil des siècles par les papes.

1400 salles, 12 lieux thématiques et 5 millions de visiteurs par an... Ces quelques chiffres ne font qu'effleurer le gigantisme des «Musées du Vatican», institution multiséculaire, accueillant en son sein les collections privées des différents papes s'étant succédé au Saint-Siège depuis sa fondation, au début du XVIe siècle.
Lire la suite : http://www.lefigaro.fr/arts-expositions/2016/12/31/03015-20161231ARTFIG00011-l-extraordinaire-histoire-des-musees-du-vatican.php

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (26 décembre 2016 - 1 janvier 2017)   Lun 2 Jan - 11:37

Source : lefigaro.fr

La Dame à l'hermine de Léonard de Vinci appartient désormais à la Pologne

Après des négociations restées confidentielles avec le ministère de la Culture, la fondation Czartoryski de Cracovie a cédé à l'État, jeudi 29 décembre, une collection exceptionnelle comprenant le célèbre portrait du génie italien qu'elle conservait depuis 1946. Il est considéré comme le plus grand chef-d'œuvre exposé au pays.
Lire la suite : http://www.lefigaro.fr/culture/2016/12/30/03004-20161230ARTFIG00115--la-dame-a-l-hermine-de-leonard-de-vinci-appartient-desormais-a-la-pologne.php

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (26 décembre 2016 - 1 janvier 2017)   Lun 2 Jan - 11:50

Enrichissement des collections

Source: latribunedelart.com

Un pastel de Monet acquis pour l’Ecosse
Lire l'article: http://www.latribunedelart.com/un-pastel-de-monet-acquis-pour-l-ecosse

Un album de Le Gray pour la BnF

Lire l'article : http://www.latribunedelart.com/un-album-de-le-gray-pour-la-bnf

Une peinture de Liotard acquise par le Rijksmuseum
Lire l'article : http://www.latribunedelart.com/une-peinture-de-liotard-acquise-par-le-rijksmuseum

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 2 Jan - 12:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (26 décembre 2016 - 1 janvier 2017)   Lun 2 Jan - 12:22

Source : latribunedelart.com

Tableau à déposer : Un cimetière en Provence par Frédéric Montenard

Certains musées français conservent beaucoup d’œuvres en réserves1. Parmi celles-ci certaines sont inexposables en raison de leur qualité trop médiocre. Mais d’autres, qui auraient vocation à être présentées au public, ne pourront jamais l’être soit parce qu’elles sont trop grandes pour être accrochées dans des locaux trop exigus, soit parce qu’elles n’entrent pas dans le champ couvert par le musée, soit parce qu’elles ne s’insèrent pas dans le programme scientifique et culturel de l’établissement, soit parfois pour ces trois raisons cumulées.
Lire la suite : http://www.latribunedelart.com/tableau-a-deposer-un-cimetiere-en-provence-par-frederic-montenard

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (26 décembre 2016 - 1 janvier 2017)   Lun 2 Jan - 12:24

Source : latribunedelart.com

Un tableau de Decamps disparu du Louvre retrouvé à Drouot

Decamps ayant été un des artistes les plus copiés du XIXe siècle, le nombre d’œuvres qui lui sont faussement attribuées est considérable, et il en passe de temps en temps en vente à l’hôtel Drouot. C’était l’inverse qui devait arriver demain 21 décembre lors d’une vacation avec catalogue1 organisée par la société Eve : un tableau authentiquement de l’artiste (ill. 1) devait passer comme « École française du XIXe siècle », « portant la signature Decamps » (ce qui, dans le langage des catalogues, signifie que la signature est apocryphe).
Lire la suite : http://www.latribunedelart.com/un-tableau-de-decamps-disparu-du-louvre-retrouve-a-drouot

Le tableau disparu de Tournier est enfin revenu à Toulouse

Le tableau de Nicolas Tournier, disparu du Musée des Augustins et qui avait été restitué au service des musées de France par le marchand londonien Mark Weiss est enfin (cinq ans plus tard !) revenu à Toulouse.
Lire la suite : http://www.latribunedelart.com/le-tableau-disparu-de-tournier-est-enfin-revenu-a-toulouse

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (26 décembre 2016 - 1 janvier 2017)   Lun 2 Jan - 12:26

Source : latribunedelart.com

La restauration de la chapelle des Baptêmes de Notre-Dame-de-Lorette se termine

En octobre 2013, l’association non gouvernementale américaine World Monument Fund retenait deux églises parisiennes parmi les monuments en péril, dont l’église Notre-Dame-de-Lorette (voir la brève du 8/10/13). Elle aurait pu en désigner bien davantage, mais cela eut au moins un effet positif : attirer l’attention des médias internationaux sur l’état déplorable des édifices religieux de la capitale. Par ailleurs, l’ONG décidait d’accorder un mécénat pour aider à la restauration d’une des chapelles de ce monument, celle des Fonts-Baptismaux peinte par Adolphe Roger.
Lire la suite : http://www.latribunedelart.com/la-restauration-de-la-chapelle-des-baptemes-de-notre-dame-de-lorette-se-termine

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (26 décembre 2016 - 1 janvier 2017)   Lun 2 Jan - 12:33

Source : liberation.fr

Guerre de tranchée autour du patrimoine syrien

Alors que le conflit continue, des archéologues étrangers ont été invités par Damas pour discuter du futur des sites antiques, que lorgnent les Russes. Un colloque qui a provoqué l’indignation de leurs confrères.
Lire la suite : http://www.liberation.fr/planete/2016/12/28/guerre-de-tranchee-autour-du-patrimoine-syrien_1537926

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (26 décembre 2016 - 1 janvier 2017)   Lun 2 Jan - 14:57

Source : cultureveille.fr

Comment attirer les touristes culturels ? 5 experts livrent 5 idées fortes

La communication est cruciale pour les lieux du tourisme culturel. C’est parce qu’un futur visiteur (qu’il vienne de France, d’Europe ou au-delà) a lu, vu, ou entendu parler d’un lieu ou d’une manifestation que l’on décide de s’y rendre. Cet impact clef des médias et de la communication sur l’attractivité d’un lieu est à double sens : si un potentiel visiteur entend parler en mal d’un établissement ou d’une destination, il peut différer voire annuler sa visite.

Aujourd’hui, aux médias et guides « traditionnels » s’ajoutent les médias en ligne, les réseaux sociaux et les influenceurs, qui jouent un rôle décisif sur la décision de visite. Plus diffus, ils émettent une grande diversité de points de vue et leurs messages, loin des voies de communication « officielles », n’est pas aisé à appréhender et maîtriser.
Lire la suite : https://cultureveille.fr/comment-attirer-les-touristes-culturels-5-experts-livrent-5-idees-fortes/

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (26 décembre 2016 - 1 janvier 2017)   Lun 2 Jan - 15:02

Source : cultureveille.fr

Penser le musée à hauteur d’enfant

D’ignoré, voire indésirable, le jeune public a été élevé au rang d’incontournable en quelques décennies dans les musées, qui sont de plus en plus nombreux à s’arracher ses faveurs. Cette main tendue vient avec un cahier des charges qui n’a de cesse de se diversifier. Survol de pratiques qui font mouche.
Lire la suite : http://www.ledevoir.com/culture/arts-visuels/487239/penser-le-musee-a-hauteur-d-enfant

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8652
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (26 décembre 2016 - 1 janvier 2017)   Lun 2 Jan - 15:05

Source : europe1.fr

Shanghai, Abu Dhabi : quand les musées français s'exportent à l'étranger

Le Louvre à Abu Dhabi ou encore le Centre Pompidou à Shanghai… Les musées français voient "international" pour les années à venir.

À Paris, mais aussi en région, voire à l'étranger… Alors que l'année 2017 sera marqué par de nombreuses expositions de prestige, les musées français s'exportent. Le Louvre va ouvrir ses quartiers à Abu Dhabi, tandis que le Centre Pompidou pourrait bien s'installer du côté de Shanghai, en Chine.
Lire la suite: http://www.europe1.fr/culture/shanghai-abu-dhabi-quand-les-musees-francais-sexportent-a-letranger-2937728

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Revue de presse (26 décembre 2016 - 1 janvier 2017)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Revue de presse (26 décembre 2016 - 1 janvier 2017)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue sur le forum de l'APSMRC :: Actualités :: Revue de la presse et du net-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: