Bienvenue sur le forum de l'APSMRC

Bienvenue sur le forum de l'APSMRC

Venez échanger idées et informations sur cette plateforme dédiée aux professionnels du patrimoine.
Ce forum fonctionne en synergie avec le site internet de l'APSMRC :
www.musees.regioncentre.fr
 
AccueilAccueil    CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Janvier 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
CalendrierCalendrier
Nos partenaires


Derniers sujets

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Revue de presse ( 10-16 avril 2017)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8952
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 10-16 avril 2017)   Lun 10 Avr - 9:05

Musées région Centre-Val de Loire

Source : latribunedelart.com

Une peinture de Garneray représentant la place de l’Étape préemptée par Orléans


31/3/17 - Acquisition - Orléans, Musée des Beaux-Arts - Alors que nous essayons de rattraper le retard dans la recension des acquisitions du Musée des Beaux-Arts d’Orléans (voir la brève précédente), celui-ci, sans égards pour les pauvres journalistes débordés, préempte encore ! C’est ainsi que dans la vente Bacri chez Sotheby’s aujourd’hui, il s’est à nouveau enrichi d’un tableau acheté pour 13 750 € avec les frais.
lire la suite : http://www.latribunedelart.com/une-peinture-de-garneray-representant-la-place-de-l-etape-preemptee-par-orleans

Deux nouveaux Perronneau pour Orléans


30/3/17 - Acquisitions - Orléans, Musée des Beaux-Arts - Devenu l’un des musées français les plus actifs, celui d’Orléans poursuit une intense politique d’acquisitions faite d’achats mais aussi de dons. Nous sommes très en retard dans la recension de ces enrichissements et nous commencerons par une brève consacrée à Jean-Baptiste Perronneau.
Lire la suite : http://www.latribunedelart.com/deux-nouveaux-perronneau-pour-orleans

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre-Val de Loire

(Tours) Les fourmis colonisent le muséum pour dix-sept mois

Le muséum d’histoire naturelle de Tours se transforme pour dix-sept mois en une immense fourmilière pour l’exposition « Fourmis ». Seize colonies, dont huit exotiques, soit des dizaines de milliers d’insectes, sont visibles. Le visiteur peut disséquer  la vie à l’intérieur des nids et comprendre davantage sur ces insectes sociaux. « Le public nous reparlait souvent de l’exposition  sur les fourmis de 1996, elle a été longtemps le record de fréquentation du musée, indiquent Arnaud Leroy et Nicolas Lagorce, respectivement directeur adjoint du muséum et médiateur scientifique. Nous avons voulu nous démarquer des autres expositions sur les fourmis en présentant beaucoup de vivant. » Douze mois de travail ont été nécessaires pour préparer l’exposition. Il a d’abord fallu trouver les fourmis, prélevées dans la nature par des scientifiques - en Australie et au Maroc - ou prêtées par d’autres musées. Puis il a fallu concevoir des terrariums hermétiques, garantissant une bonne visibilité pour le public et viable pour les locataires pas habitués à être sous le feu des projecteurs.
NR Indre et Loire, 11/04, p.10

(Chinon) L’écomusée axe sa saison sur Rabelais l’humaniste

Nul ne l’ignore plus maintenant, 2017 est « l’année Rabelais » pour la communauté de communes Chinon Vienne et Loire (CVL). Avec des manifestations prévues dans chacune des dix-huit communes du périmètre communautaire, ce qui est une manière de tisser des liens, de donner du sens à une véritable politique culturelle partagée. Dans ce dispositif, l’écomusée entend prendre sa part pleine et entière. Si le site gardera évidemment son rôle de conservatoire de l’histoire de son territoire, le Val de Vienne, à travers une exposition permanente réunissant histoire et archéologie, à travers aussi des animaux de la ferme et de la préservation des races anciennes qui plaisent tant à une clientèle jeune ou familiale, l’écomusée consacrera son exposition temporaire, du 15 avril au 5 novembre, à « Rabelais, un humaniste dévoilé ».
NR Indre et LoireW, 12/04, p.12

(Montargis) Les escapades du musée Girodet

Depuis le début de l’année, le musée Girodet sillonne le Montargois et va à la rencontre de son public en attendant de rouvrir, vraisemblablement, ses portes durant le premier trimestre 2018. Une âme nomade qui a séduit une quarantaine d’établissements scolaires et médicosociaux. Il faut dire que le personnel du musée a des fourmis dans les jambes. Fermé depuis quatre ans, pour cause de rénovation en bonne et due forme, sa période de vacances a été prolongée par les affres des inondations de mai juin dernier qui ont impacté ses nouvelles fondations. Et ses oeuvres. La salle des coffres au deuxième sous sol de l’agglo montargoise, où elles se trouvaient, a été submergée par les flots. C’est d’ailleurs la restauration de ces oeuvres qui est au centre de l’animation du musée nomade. C’est Alexandra Bussy-Rousseau, médiatrice au musée, qui se charge d’expliquer à ses différents auditoires les méthodes utilisées pour réparer les dégâts.
RC Loiret, 10/04, p.10

(Chartres) Le Musée de l’école s’ouvre sur l’Europe

« Aujourd’hui est un grand jour ! » s’est enthousiasmée, vendredi soir, Marie-Françoise Soulier, la présidente de l’association du Musée de l’école. Dans l’enceinte du musée de l’École, située au coeur de l’école de la Brèche, en basse ville, c’est l’inauguration de la nouvelle exposition consacrée aux différents musées de l’école, en Europe. À découvrir notamment : des panneaux pour chaque ville, comme Chichester, en Angleterre (jumelée avec Chartres), Yverdon les Bains, en Suisse, et d’autres villes en Roumanie, au  Portugal ou en Italie. Un nouveau réseau Au total, treize villes ont été contactées par l’équipe du musée, Marie-Françoise Soulier, donc, mais également Geneviève Dufresne et Johanna Dzaferovic. Pour la présidente du musée, il s’agit de « faire reconnaître l’héritage scolaire de l’Europe. Depuis des siècles, l’Europe rayonne dans le monde, et en partie grâce à ses écoles. D’autant que 65 % des musées de l’école dans le monde sont en Europe ! »
L'Echo, 10/04, p.8

(Romorantin) La salle Hennebique habillée des plus belles briques
Certains étaient devant la porte dès 10 h, l’heure d’ouverture. Et les autres n’ont pas tardé à affluer samedi sur le site de la Fabrique Normant, à l’occasion de la journée portes ouvertes organisée pour présenter l’exposition « Céra’brique », ainsi que les nouveaux locaux de l’école de musique. Dans la grande salle Hennebique, d’environ 4.000 m2, la collection « Pasquier », ses belles céramiques et briques estampillées (plus de 1.000 pièces et des machines) est désormais finalisée, prête à être admirée de tous après plusieurs années d’inventaire et d’étiquetage, perturbées par les inondations. Un dur labeur pour les équipes de la Ville, à commencer par Julie Brossier-Duclos. Mais le résultat est à la hauteur des espérances. En atteste d’ailleurs le livre d’or qui, à peine ouvert, comptait déjà des avis élogieux samedi en fin de journée : « une magnifique exposition », « un lieu et une conception à la hauteur du grand collectionneur qu’était Michel Pasquier ». Des commentaires d’autant plus forts que le collectionneur solognot, passionné depuis plus de 20 ans, est décédé il y a une dizaine de jours. « Monsieur Pasquier aurait été fier de cette réussite, aboutissement d’une passion sans bornes », estime Monique Leroux, sa compagne, forcément très émue au moment d’inaugurer cette mise en valeur de quelques-unes des 7.000 pièces acquises par la municipalité de Romorantin.
NR Loir et Cher, 10/04, p.16

(Tours) Quand les musées sortent de leurs murs…

Maryvonne Begon, chargée de mission culture et handicap à la Ville de Tours, est à l’initiative d’une action originale qui ne demande qu’à s’étendre. Mercredi 5 avril, trois musées de Tours sont allés à la rencontre du public, au plus près de son lieu de vie, puisqu’il s’agissait en l’occurrence de la médiathèque François-Mitterrand. « Nous avons pour objectif de susciter un intérêt, de croiser les générations et d’encourager le public à visiter les musées. » Après bien des réunions communes, le musée des Beaux-Arts, le musée du Compagnonnage et le museum d’histoire naturelle se sont fédérés autour de la thématique des animaux. Avec Nicolas Lagorce, c’est tout naturellement que la connexion se fait : terrariums, serpents et présentation de l’exposition à venir sur les fourmis ont reçu une grande attention de la part des plus jeunes. Si le lien n’était a priori pas si évident avec le musée du Compagnonnage, Lydie Benakaf s’est chargée de l’éclaircir. Les dénominations animales abondent dans le monde des compagnons. L’apprenti n’est autre que le lapin, l’ouvrier le renard et le patron, plus intelligent et plus malin, le singe. Les outils font preuve d’originalité : l’enclume col de cygne, l’équerre sauterelle, la queue-de-cochon du plombier ou le rabot à gueule de loup restent bien mystérieux. Heureusement, l’assistante de conservation est là pour en dévoiler les fonctions. Un peu plus loin, Ghislain Lauverjat, conférencier au musée des Beaux-Arts, s’active au milieu d’une foule d’enfants. Ses boîtes de jeux ludiques, dont une spécialement réalisée pour l’occasion, rencontrent un franc succès.
NR Indre et Loire, 10/04, p.9

(Loches) Expo Chemiakin : on commence à en parler

Après « Courbet s’invite chez Lansyer », l’an passé (environ 15.000 visiteurs), la Ville met à l’honneur l’artiste russe Mihaïl Chemiakin. Du 6 mai au 5 novembre, le public pourra découvrir 97 oeuvres prêtées par lui le long d’un parcours  l’exposition à travers la ville. Il sera notamment possible, comme l’an passé, d’acheter un billet commun pour la visite du logis royal et du donjon et celle de la maison-musée  Lansyer pour 10 euros. Que l’année 2017 soit consacrée à l’artiste russe qui a acheté, dans les années 90, l’ancienne maison de retraite située dans la cité royale n’est pas un scoop localement. Mais l’opposition déplorait vendredi le peu de communication fait autour de cet événement au niveau local, régional et national, d’un coût de 60.000 € pour la Ville. « Vous en faites la publicité à moins d’un mois. Il aurait fallu l’annoncer plus tôt », a regretté Johanne Breton (« Loches changer d’ère »). L’adjoint au maire Jean-Paul Teston, qui a porté ce projet Chemiakin depuis des mois, reste confiant : « C’est une exposition forte, importante », dit-il, certain qu’elle va attirer du monde, aussi bien les amateurs d’art avertis que les novices. (intégral)
NR Indre et Loire, 10/04

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Jeu 13 Avr - 16:30, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8952
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 10-16 avril 2017)   Lun 10 Avr - 9:05

Archéologie région Centre-Val de Loire

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre-Val de Loire


(Saint Amand) Une cagnotte pour aider les Derventiales
L’entrée à 6 ou 8 euros par personne a pu dissuader des familles avec enfants de venir aux Derventiales. « À la caisse, on a eu des remarques à ce sujet en 2015 mais aussi lors des éditions précédentes », se souvient Jean-Michel Cagé, le président de l’association CAP Drevant La Groutte (conservation et animation du patrimoine), organisatrice de l’événement qui, tous les deux ans, allie reconstitutions historiques, repas gaulois et concert celtique. Cette année, pour la neuvième édition prévue les samedi 8 et dimanche 9 juillet à Drevant, les membres ont donc pris note et décidé de rendre l’entrée gratuite. Un moyen,  espèrent ils, de faire grimper le nombre de visiteurs, qui plafonne en moyenne à 1.200 sur les deux jours. « Notre objectif est quand même de faire connaître le site au plus grand nombre possible », rappelle le trésorier Alain Baudon. Pour compenser un peu, l’association envisage de demander une participation « symbolique » pour l’accès au parking. Elle s’en remet également à la générosité des internautes avec l’ouverture d’une cagnotte sur le site de financement participatif leetchi.com, pendant encore un mois et demi.
Le Berry, 10/04, p.18

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Jeu 13 Avr - 10:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8952
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 10-16 avril 2017)   Lun 10 Avr - 9:09

Patrimoine région Centre-Val de Loire

Source : lemonde.fr

En direct : visite en drone des nouveaux jardins du château de Chambord

Six hectares et demi de superficie, 618 arbres, 840 arbustes, plus de 15 000 plantes et 19 000 m2 de gazon… En sept mois, le château de Chambord s’est paré de jardins dignes de la cour de Louis XIV. Imaginés en 1734, ces espaces de verdure, tombés en désuétude avec le temps, ont repris vie et habillent désormais le château.
Lire la suite : http://www.lemonde.fr/culture/article/2017/04/11/en-direct-partez-a-la-decouverte-des-nouveaux-jardins-du-chateau-de-chambord_5109630_3246.html

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre-Val de Loire

Pays de la vallée du Cher et du Romorantinais) Pays d’Art et d’histoire : la saison 2 se dévoile
En cette année de commémoration du centenaire de l’arrivée des soldats américains, l’année sera incontestablement US localement. De là à dire que l’anglais sera le seul accent privilégié par le Pays d’art et d’histoire de la vallée du Cher et du Romorantinais, il n’y a qu’un pas qui ne sera pas franchi… La saison culturelle 2017 du jeune pays, labellisé il y a deux saisons seulement, raisonnera de nombreux autres rendez-vous au cours des mois qui viennent. Les « Rendez vous du pays de la vallée du Cher et du Romorantinais », le nom de la plaquette qui a été imprimée à 2.500 exemplaires, célébreront en effet « toutes les formes du patrimoine de  son territoire, bâti, naturel, de peintures murales, ainsi que des concerts et spectacles », comme le souligne le président  du syndicat mixte du Pays, Claude Chanal. Les communes – 11 sur les 53 que  compte le Pays – qui seront mises à l’honneur entre les mois de mai et d’octobre seront tout aussi hétéroclites (lire ci-dessous), de la Vallée du Cher au Romorantinais.
+ ••• L’église Saint-Pierre ouvre les festivités en musique
NR Loir et CherS, 11/04, p.19

(Villaines les Rochers) Une convention pour restaurer l’église
Samedi, la réunion publique pour le lancement de la restauration de l’église Saint-André a regroupé une cinquante de personnes. Marie-Annette Bergeot, Maire, a remercié l’assistance et la sénatrice Marie-France Beaufils, pour sa présence et son aide. Elle a ensuite présenté les travaux de restauration engagés par la commune, planifiés en trois parties, sur plusieurs années : le clocher et le drainage, l’abside avec les peintures du Xe siècle et l’ancien choeur, la nef et le choeur du XIXe. L’appel d’offres pour la maîtrise d’oeuvre va être lancé. La restauration est menée avec l’appui des différents organismes et collectivités concernés. Le budget prévisionnel est de 460.000 €. Des subventions sont attendues. Marie-France Beaufils, a fait part de son soutien « à ce projet et à la commune qui entreprend cette restauration avec énergie, dans un contexte où les collectivités territoriales ont de moins en moins de marges de manoeuvre ». Régis Pomarède, représentant les Bâtiments de France, a préciséle fonctionnement du périmètre protégé mis en place pour constituer l’écrin de l’église. La Fondation du patrimoine, représentée par Jacques Guionnet, a expliqué les modalités de souscription. La convention a été signée entre la commune, la Fondation du patrimoine et l’Association des amis de l’église.
NR Indre et LoireW, 12/04, p.14

(Saint Benoît sur Loire) Les travaux du centre d’interprétation devraient débuter cette année
«Le centre d’interprétation est une opportunité touristique pour le territoire du Val de Sully, le seul du Loiret à concentrer trois sites, le château de Sully, l’oratoire de Germigny et l’abbatiale de Saint Benoît, qui drainent plus de 50.000 visiteurs chacun, par an », rappelle Gautier Mergey, directeur du futur équipement. Initié sous la mandature de l’ancienne comcom’ Val d’or et forêt, ce projet est le fruit d’un travail d’une dizaine d’années avec, pour point de départ, la mise en valeur du dépôt lapidaire de l’abbaye de Saint Benoît sur Loire. Ce centre d’interprétation sera construit au coeur du village, place du Martroi. Les travaux devraient débuter cette année. L’arrière du bâtiment donne accès à l’avenue Célestin Chateignier, offrant un cheminement piéton pour relier le centre à l’abbaye, distante de 150 mètres. Il est constitué d’une ancienne maison de ville, qui sera réhabilitée et prolongée par une extension contemporaine, accès principal du futur équipement. « La façade ne fait pas quinze mètres de hauteur mais onze », précise Gautier Mergey. L’ensemble sera aligné sur les immeubles mitoyens. Malgré tout, le projet architectural suscite des réserves. Le rez de chaussée accueillera l’office de tourisme, la salle d’exposition temporaire et une salle pédagogique, où seront proposés des ateliers à destination des enfants et des animations estivales. Dans la cour, sera installée une maquette de l’abbatiale. Le premier étage sera occupé par l’exposition permanente. Elle se terminera au  rez de chaussée autour de l’histoire de l’abbaye après la Révolution française, avec un zoom sur le poète et romancier Max Jacob, qui a trouvé à Saint Benoît un lieu de retraite littéraire et  spirituelle.
+ Ils se mobilisent contre le projet architectural de la façade
RC Loiret, 11/04, p.15

(Bourges) La simandre se dévoile
Classée au titre des monuments historiques par arrêté du 29 août 2016, la simandre (sorte de grande crécelle) de Saint Étienne, instrument unique en France, a fait l’objet d’une étude et d’une opération en conservation restauration initiées par la direction des Affaires culturelles (Drac) Centre-Val de Loire. Compte tenu de la fragilité de l’instrument ancien, qui rendait impossible sa remise en marche, une réplique à la même échelle a été réalisée et restitue la simandre dans sa configuration d’origine. L’ancienne cloche en bois et sa réplique seront présentés au public vendredi, à 14 heures, à la cathédrale. (intégral)
Le Berry, 11/04

(Janville) Le clocher entame une cure de jouvence
Le Conseil municipal a essentiellement été consacré au budget, vendredi. La séance, présidée par Jean-Louis Baudron, maire, a commencé par une présentation des travaux. Le chantier, qui permettra au clocher de retrouver une seconde jeunesse, commence au début de cette semaine.
L’Écho, 11/04, p.20

(Chassant) L’Adoration des mages devrait être restauré

À la mairie de Chassant, samedi après midi, les Amis de l’église Saint Lubin se sont réunis en assemblée générale. C’est avec un bureau identique que repart l’association pour 2017. Pas de changement non plus au niveau du programme. « Nous espérons que les bancs clos seront restaurés tranche par tranche par la municipalité qui a prévu un chantier d’éclairage pour l’autel et un tableau, L’Adoration des mages, inscrit à l’inventaire mobilier des Monuments historiques et qui devrait partir en restauration, après obtention des subventions demandées. Nous sommes également entrain de remettre en état un encensoir qui nous a été confié par Pauline Puig. »
L’Écho, 11/04, p.26

(Soizé) Deux oeuvres majeures sont de retour

L’association pour la conservation du patrimoine percheron (ACPP), présidée par Michel Krecke, poursuit son objectif de restauration de l’ensemble des oeuvres d’art religieux de l’église de Soizé. Ce dimanche, l’église était ouverte pour accueillir ceux adhérents de l’association et partenaires financiers qui souhaitaient admirer les premières oeuvres restaurées. Deux oeuvres majeures exposées, du XVIe et XVIIe, le Christ en croix et MarieMadeleine, préfiguraient la restauration à venir de la totalité de la statuaire bois et pierre. L’ACPP, à l’initiative de cette opération, a reçu le soutien de l’État (DRAC Centre) pour 30%, du Conseil départemental d’Eure et Loir pour 30%, du Conseil municipal de Soizé pour 10% et de l’apport de fonds privés dont une part de la réserve parlementaire de Laure de La Raudière, députée d’Eure et Loir pour 1.500 €, le tout pour un montant de 6.265 € HT pour ces travaux de restauration. (intégral)
L’Écho, 11/04

(Issoudun) Le Centre de la mémoire sort ses fonds

Quel point commun entre un disque vinyle de Frank Zappa, un programme d’une représentation théâtrale daté de 1914 et un outil de découpe du cuir ? Tous ces éléments se côtoient sur les quelque 270 mètres linéaires d’archives que le Centre de la mémoire a collectés depuis sa création en 2013. Jusqu’au 29 avril, ces témoignages de la petite et de la grande histoire locale sont rassemblés dans une exposition visible à la médiathèque. Les archivistes ont dû faire un choix draconien pour présenter un aperçu le plus représentatif possible de la richesse du fonds disponible. « Ces fonds proviennent  essentiellement de dons de particuliers, d’associations, d’entreprises. Il nous arrive aussi de faire des achats pour éviter que des pièces du patrimoine local ne se dispersent dans des collections privées », explique Stéphanie Gelfi, archiviste du Centre de la mémoire. C’est ainsi que la Ville a mis la main sur 786 dessins du dessinateur issoldunois Chen (Maurice Chenechot) et sur une partie de la collection de Joseph Pierre (ancien directeur de la Revue du Berry) qui contenait notamment un manuscrit inédit de l’Issoldunois Philippe Dumas, des écrits de François Habert et de l’architecte Anselme Guillard.
NR Indre, 11/04, p.14

(Nogent le Rotrou) L’église Saint-Hilaire dévoile ses secrets
Elle se dresse majestueusement au bord de l’Huisne et fait la fierté des Nogentais depuis un millénaire. Et pourtant, l’église Saint  Hilaire n’avait pas encore dévoilé tous ses secrets. C’est désormais chose faite grâce au travail de recherche porté par la  commission histoire de l’association des Amis de l’église Saint Hilaire. Cette même structure qui avait permis à l’édifice de  retrouver sa dignité permettant sa réouverture aux fidèles le 19 mai 2013 après dix sept ans de fermeture. Aujourd’hui la plus grande et la plus ancienne des quatre églises de la ville se raconte dans un livret de 64 pages qui sera mis en achat libre à l’occasion de la Veillée pascale, célébrée samedi prochain dans ladite église.
L’Écho, 10/04, p.20

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Jeu 13 Avr - 11:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8952
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 10-16 avril 2017)   Jeu 13 Avr - 11:43

Source : lejournaldesarts.fr

Cinq points à retenir d’une étude de l’Insee sur les emplois de la culture

PARIS [12.04.17] – Selon l’Insee, 691 000 personnes travaillent dans la culture. L’Île-de-France concentre une grande partie de ces emplois.
Source : http://www.lejournaldesarts.fr/site/archives/docs_article/144522/cinq-points-a-retenir-d-une-etude-de-l-insee-sur-les-emplois-de-la-culture.php?xtor=1021

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8952
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 10-16 avril 2017)   Jeu 13 Avr - 12:01

Source : lefigaro.fr

Un maladroit piétine une œuvre d'Yves Klein au MAMAC de Nice

Lors de la conférence de presse de présentation de la rétrospective consacrée à l'artiste niçois, qui sera ouverte au public le 28 avril prochain, un homme a malencontreusement écrasé «un lit de pigments bleu», création posée à même le sol.
Lire la suite : http://www.lefigaro.fr/arts-expositions/2017/04/12/03015-20170412ARTFIG00230-un-maladroit-pietine-une-oeuvre-d-yves-klein-au-mamac-de-nice.php

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 8952
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse ( 10-16 avril 2017)   Jeu 13 Avr - 16:24

Enrichissement des musées

Source : latribunedelart.com

Une tapisserie préemptée pour Le Mans
http://www.latribunedelart.com/une-tapisserie-preemptee-pour-le-mans

Un portrait de Wellington par Lawrence acquis par la National Portrait Gallery
http://www.latribunedelart.com/un-portrait-de-wellington-par-lawrence-acquis-par-la-national-portrait-gallery

La donation Algaza Villamil au musée du Prado
http://www.latribunedelart.com/la-donation-algaza-villamil-au-musee-du-prado

Le Frans Hals Museum acquiert un tableau de Berchem
http://www.latribunedelart.com/le-frans-hals-museum-acquiert-un-tableau-de-berchem

Un tableau de Cornelis Jacobsz. Delff acquis par le Museum Prinsenhof Delft
http://www.latribunedelart.com/un-tableau-de-cornelis-jacobsz-delff-acquis-par-le-museum-prinsenhof-delft

Une Vierge à l’enfant de Jean Hey pour le musée de Cluny
http://www.latribunedelart.com/une-vierge-a-l-enfant-de-jean-hey-pour-le-musee-de-cluny

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Revue de presse ( 10-16 avril 2017)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Revue de presse ( 10-16 avril 2017)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue sur le forum de l'APSMRC :: Actualités :: Revue de la presse et du net-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: