Bienvenue sur le forum de l'APSMRC

Bienvenue sur le forum de l'APSMRC

Venez échanger idées et informations sur cette plateforme dédiée aux professionnels du patrimoine.
Ce forum fonctionne en synergie avec le site internet de l'APSMRC :
www.musees.regioncentre.fr
 
AccueilAccueil    CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Nos partenaires


Derniers sujets

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Revue de presse (27 nov - 3 déc 2017)

Aller en bas 
AuteurMessage
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9996
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (27 nov - 3 déc 2017)   Mer 6 Déc - 11:20

Musées région Centre-Val de loire

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre-Val de Loire

(Orleans) Premier objectif atteint par les mécènes
À partir d’aujourd’hui, il reste 11 jours. Onze jours pour se connecter à commeon.com et participer au financement collectif des dessins de l’artiste orléanais Jean-Marie Delaperche. Lancée le 21 octobre dernier par la mairie d’Orléans et le musée des Beaux Arts, la campagne a déjà rapporté 21.795 € de la part de 74 mécènes. Le premier palier de 15.000 €, nécessaire à l’acquisition des principaux dessins, est donc dépassé. Celui de 25.000 € pour l’achat de la totalité des 90 dessins est en passe de l’être. Le prochain, fixé à 30.000 €, servira, le cas échéant, à la restauration des oeuvres et l’organisation d’une exposition en janvier 2019 dans le musée orléanais. Le public a ainsi l’occasion unique de devenir mécène de l’histoire de l’art et de l’histoire d’Orléans.
RC Orleans, 1er/12

(La Chatre) Dons et mécénat enrichissent le patrimoine
Une cérémonie a été organisée, à la mairie, pour remercier Michèle et Maurice Bourg et Alain Bilot pour leurs précieux dons et actes de mécénat qui ont permis d’enrichir les collections du musée, ces dernières années. Les donateurs ont été accueillis par le maire, Patrick Judalet ; l’adjointe à la Culture, Patricia Vilches Pardo, et des acteurs culturels de La Châtre. Une vielle en forme de luth de 1884, signée d’Henry Thouvenel , luthier à Mirecourt (Vosges) est un don de Michèle et Maurice Bourg qui vient compléter  la collection de quarante vielles données par le couple, il y quatre ans. Ils ont également donné un dessin à la mine de plomb de 1840 signé Lauren ; une huile sur toile représentant le village de Gargilesse, par Anders Osterlind (de 1921) ; deux poupées en tissu signées Aurore Lauth-Sand, accompagnées d’une lettre de cette dernière. Leur mécénat a permis d’acquérir un lot d’une centaine de journaux des années 1830 à 1882. Grâce à Alain Bilot, la Ville a pu faire l’acquisition d’une affiche des Chemins de fer d’Orléans faisant la promotion des bords de la Creuse et de la Vallée noire (vers 1900). Mais ils ne sont pas les seuls donateurs.
NR Indre, 01/12, p.16

(Chartres) L’UCTL lance un partenariat avec le musée des Beaux-Arts

Claude Bourseguin l’a annoncé lors de l’assemblée générale qu’il présidait, hier après midi, au cinéma Les Enfants du Paradis, à Chartres : « À partir du mois de janvier, nous allons démarrer un partenariat avec le musée des Beaux Arts de Chartres. Ça permettra à nos adhérents qui le souhaitent d’avoir accès aux collections du musée et de les découvrir sous forme de conférences. Nous nous appuierons pour cela sur nos trois professeurs de l’art : Esther Gibut, Véronique Domagalski et Anne Jamault ». Selon Claude Bourseguin : « L’une des raisons de notre succès, c’est que nous essayons d’offrir un éventail culturel important en nous appuyant sur différents partenaires ». (intégral)
L'Echo, 30/11

(Chateauroux) “ Vecteur de la mémoire sur l’époque américaine ”
Réunis en assemblée générale à la chapelle des Rédemptoriste, jeudi dernier, les membres de l’association Châteauroux c’était l’Amérique avaient répondu en nombre à cette convocation. De nombreuses activités ont ponctué l’année, notamment à travers des expositions à La Châtre, Le Blanc et Châteauroux, mais aussi par la récupération de nombreux objets pour de prochaines expositions et le futur musée, ou encore la constitution d’un dossier pour la réalisation d’un prochain film d’époque, la participation au jumelage de Châteauroux avec la ville de Fresno et la tenue d’un stand lors de Good old days. Participation également à l’organisation de la Semaine américaine, en septembre, dont l’association avait la responsabilité de l’organisation. Parmi les projets à venir, le président a évoqué diverses expositions prochaines, un nouveau film – le précédent, Châteauroux Airport, d’Anice Clément, a toujours du succès – et, enfin, la création du Musée de l’époque américaine.
NR Indre, 30/11, p.10

(Chartres) Le Muséum vit toujours… hors les murs
Les feuilles mouillées glissent sous les bottes des enfants. Mais cela ne les empêche pas de suivre d’un bon pas François Colin dans les sentiers du bois de Champhol. Le dernier représentant en activité du Muséum d’histoire naturelle de Chartres a offert aux élèves de CM1CM2 de l’école Matisse, hier matin, une leçon de sciences grandeur nature. Jusqu’au 1er février 2015, les classes maternelles et élémentaires se rendaient régulièrement au Muséum d’histoire naturelle pour enrichir leurs connaissances sur la faune, la flore et la préhistoire. Depuis la fermeture de l’équipement culturel, boulevard de la Courtille, c’est François Colin qui se déplace régulièrement dans les écoles ou à l’extérieur pour des activités pédagogiques : « Le muséum vit désormais uniquement hors les murs. Mais quand il était ouvert, nous proposions déjà des animations à l’extérieur. J’ai d’ailleurs toujours préféré mettre les enfants en contact avec les animaux vivants plutôt qu’empaillés. » Celui qui aurait pu cesser son activité depuis plusieurs  années a encore un an et demi avant la date butoir de son départ effectif à la retraite. Un délai qu’il souhaite exploiter pour partager ses connaissances avec les écoliers.
+ Un nouveau site en commun avec les archéologues à Saint-Brice
L'Echo, 29/11, p.8

Tout sur la faïence de Gien, de A à Z
Ce sera sans doute le nouvel ouvrage de référence sur la faïence de Gien. Ces jours ci sort, aux Éditions Massin, un livre illustré de 368 photos et préfacé par Olivier Gabet, directeur du musée des Arts décoratifs de Paris. Son titre, La faïence de Gien, tout simplement ; son auteur, Me Jean-Claude Renard, commissaire priseur à Gien depuis 40 ans, et déjà à l’origine de trois ouvrages sur le même sujet. Alors, pourquoi un nouveau livre ? « Le dernier était sans doute le plus abouti, mais il était difficile à lire. Il y avait trop d’informations, concède le commissaire priseur. Je me suis rendu compte qu’il y a des sujets à dire, d’autres à éviter, parce qu’ils n’intéressent pas le plus grand nombre. Le précédent livre était instructif, celui ci est beau, grâce à l’appui des collectionneurs, qui étaient heureux de me montrer leurs trésors, et grâce aux très belles photos faites par Romain Beaumont et Carole Bellaïche. » Cette fois ci, Jean-Claude Renard a imaginé une sorte d’abécédaire, découpé en chapitres : les artistes, les arts de la table, les styles, les pièces extraordinaires comme des statuettes ou des oeuvres d’inspiration orientale, les événements auxquels la Faïencerie a été associée… Vous l’aurez compris, en 200 pages, vous deviendrez incollable et saurez tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la faïence de Gien.
RC Loiret, 28/11, p.20

(Vendoeuvres) Les écoliers découvrent l’art du portrait
La classe de CE1-CE2 de l’école publique de Vendoeuvres participe à l’opération La classe, l’oeuvre !, initiée par les ministères en charge de la Culture et de l’Education. Dans ce cadre, Laure Mateille, enseignante de la classe et directrice de l’école, a initié un projet en partenariat avec le Musée Bertrand de Châteauroux, et sa directrice, Michèle Naturel. La première étape a été la visite du musée, le 16 novembre dernier, suivie d’un travail sur le portrait. Les enfants ont découvert, avec joie, souvent pour la première fois, un musée, ont été impressionnés par le bâtiment en lui-même, par la taille des cadres et la diversité des oeuvres.
NR Indre, 28/11, p.13

(CC plaine du Nord Loiret) La collection Dufour se met à l’abri
Est ce la fin du feuilleton pour la collection Serge Dufour ? Le projet de valorisation de la collection de matériel agricole de l’ancien maire de Tivernon, achetée en 2011 par la communauté de communes de la plaine du Nord Loiret (CCPNL), sembler marquer le pas. Stockée à Tivernon depuis 2011, dans l’ex musée du Grand Bréau et des anciens poulaillers, les quelque 2.000 pièces sont ne sont pas entretenues. « Je crains de voir la collection s’abîmer », peste la fille de Serge Dufour. Le bail du local, renouvelé plusieurs fois, prendra définitivement fin le 28 février 2018. La dernière prolongation en date s’est effectuée le 1er octobre. Une réflexion autour d’un projet muséal, lancée en 2015, avait été confiée à un cabinet de conseils en stratégie touristique, Maîtres du rêve, qui le chiffrait à environ 2,5 millions d’euros. « Valoriser la collection avec ce budget, ce n’est même pas la peine d’y penser », explique Martial Bourgeois, président de la CCPNL et maire de Jouy en Pithiverais. Sans compter les normes pour la création d’un musée ajoutées au besoin de personnel qui nécessitent que l’établissement soit rentable. Une bonne nouvelle pourrait tomber pour l’association Sauvegarde du patrimoine beauceron, l’appui supplémentaire à la valorisation de la collection. Martial Bourgeois a annoncé qu’il signerait cette semaine l’achat d’un local situé à Bazoches les Gallerandes : l’ancienne entreprise MGMN dans la zone industrielle de l’Embarcadère.
RC Loiret, 27/11, p.11

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Mer 6 Déc - 22:37, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9996
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (27 nov - 3 déc 2017)   Mer 6 Déc - 11:20

Archéologie région Centre-Val de loire

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre-Val de Loire

(Bonnée) Travaux d’extension du cimetière

Le bureau d’études Véronique Muller Architecte DPLG est, à la fois, retenu pour assurer la mission de maîtrise d’oeuvre pour les travaux de mise en accessibilité de l’école élémentaire de Bonnée (montant : 4.800 € toutes taxes comprises), mais également pour les travaux d’extension du cimetière communal (2.400 € TTC). Concernant ce dossier, le conseil est informé du courrier de la Direction régionale des affaires culturelles (service régional de l’archéologie) relatif à la prescription de fouilles archéologiques préventives à réaliser préalablement aux travaux d’extension du cimetière. Une mise en concurrence pour la réalisation de ces
fouilles est lancée. (intégral)
RC Loiret, 27/11

(Saint-Gervais-la-forêt) Diagnostic archéologique ZAC de l’Aubépin
Depuis plusieurs semaines, les habitants de Saint-Gervais-la-Forêt ont remarqué une activité particulière à la ZAC de l’Aubépin. Un défrichement d’une partie de la zone concernée a été réalisé avec évacuation des végétaux. Ce terrain fait actuellement l’objet d’un diagnostic archéologique par Gwanaël Roy, responsable d’opération, et Sylvia Jouanneau, technicienne, tous deux de l’Inrap Centre-Ile de France (Institut national de recherches archéologiques), institut public. La réglementation rend cette démarche obligatoire avant toute construction de lotissement. Environ 10 % de la surface concernée est diagnostiquée. L’opération se déroule en plusieurs phases. A l’aide d’une pelle mécanique, des tranchées sont réalisées. Guidé par un technicien de l’Inrap, l’engin décape la couche sédimentaire  de surface jusqu’au niveau du terrain naturel. C’est ensuite l’observation de cette surface dégagée en repérant les anomalies présentes qui peuvent être naturelles ou anthropiques.
NR Loir et Cher, 27/11, p.12

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Mer 6 Déc - 22:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9996
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (27 nov - 3 déc 2017)   Mer 6 Déc - 11:21

Patrimoine région Centre-Val de loire

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre-Val de Loire

(Bellegarde) La restauration des douves du château sera subventionnée
La restauration des douves du château, inscrit à l’inventaire des monuments historiques, est à l’ordre du jour. Une partie du mur s’était écroulée il y a plusieurs mois. Un périmètre de sécurité, côté donjon, avait été installé par la municipalité. Les subventions se sont débloquées à la satisfaction des élus et du maire qui oeuvrent pour l’entretien de ce patrimoine exceptionnel, mais lourd à porter. Les travaux se montent à 2.100.000 €, une estimation qui ne prend pas en compte les éventuelles surprises. Le Conseil départemental a voté une enveloppe de 820.000 € pour financer une partie de ces travaux, son objectif étant de développer l’attractivité du territoire loirétain. La Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) apportera 40 % du coût estimé, en plusieurs versements, lors de chaque phase des travaux qui seront étalés sur 4 à 5 ans. Une somme sera, de plus, allouée par la Fondation du patrimoine, suite à la souscription lancée auprès des particuliers.
RC Loiret, 01/12, p.19

(Briare) conseil municipal

Restauration de l’église. L’architecte a été choisi, pour le diagnostic de l’église préalable aux travaux de restauration. Château de Trousse Barrière. L’adjoint Frédéric Gardinier s’est déclaré choqué par des dégradations subies par l’escalier menant aux combles du château de Trousse Barrière, afin de faire entrer une table de billard.
RC Loiret, 01/12

(Dreux) L’orgue Cavaillé-Coll de la chapelle royale retrouve sa place après dix mois de gros nettoyage
Le son de l’orgue retentit dans la chapelle royale. Le prince Jean écoute les improvisations de Jean d’Albi qui s’est installé à l’instrument. « J’ai l’impression que le son est plus chaleureux, plus rond ». Le musicien, habitué à jouer à la chapelle, confirme : « L’orgue sonne vraiment mieux. Il est plus sonore, plus puissant, plus ample. Il retrouve toute sa grandeur. » L’orgue de la chapelle royale, un instrument conçu en 1845 par le célèbre Cavaillé-Coll, vient tout juste de retrouver sa place. Hier, il a émis ses premiers sons après près de dix mois de gros nettoyage. « Il était temps de la faire », réagit Thierry Semenaux, expert en orgue. « Aucuns travaux n’avaient été réalisés sur cet instrument depuis les années quatre vingt. »
+ Une exposition d’habits liturgiques envisagée
L'Echo, 01/12, p.17

(Vendôme) Pleins feux sur le patrimoine

Le plan de mise en lumière des sites remarquables du centre-ville se poursuit. C’est ce vendredi soir que la deuxième tranche du parcours « Vendôme, ville d’eau et de lumière » est lancée. En même temps que les illuminations de fin d’année qui se répètent sur le modèle de l’an dernier, ayant nécessité 1.500 heures d’interventions de l’ensemble des services pour le montage et le démontage des différents dispositifs. En décembre 2016, c’était le Loir qui faisait l’objet de la première phase de mise en valeur avec le pont Chartrain, les bords de Loir avec la projection du dragon de Saint-Bienheuré, la tour et le pont l’Islette, la Porte d’eau et le déversoir, le square Belot, le pont de l’Abbaye. Soit un coût de 400.000 € TTC. Cette fois, c’est la pierre qui devrait être magnifiée par les projecteurs. La troisième phase, qui va s’échelonner sur 2018 et 2019 pour 700.000 € TTC et 164.000 € TTC, s’attachera à la façade et au clocher de La Trinité et à la cour du Cloître, à la Porte Saint-Georges, à la façade Régence et au Quartier Rochambeau.
NR Loir et  CherN, 01/12, p.19

(Chartres) L’UCTL lance un partenariat avec le musée des Beaux-Arts

Claude Bourseguin l’a annoncé lors de l’assemblée générale qu’il présidait, hier après midi, au cinéma Les Enfants du Paradis, à Chartres : « À partir du mois de janvier, nous allons démarrer un partenariat avec le musée des Beaux Arts de Chartres. Ça permettra à nos adhérents qui le souhaitent d’avoir accès aux collections du musée et de les découvrir sous forme de conférences. Nous nous appuierons pour cela sur nos trois professeurs de l’art : Esther Gibut, Véronique Domagalski et Anne Jamault ». Selon Claude Bourseguin : « L’une des raisons de notre succès, c’est que nous essayons d’offrir un éventail culturel important en nous appuyant sur différents partenaires ». (intégral)
L'Echo, 30/11

(Chateauroux) “ Vecteur de la mémoire sur l’époque américaine ”
Réunis en assemblée générale à la chapelle des Rédemptoriste, jeudi dernier, les membres de l’association Châteauroux c’était l’Amérique avaient répondu en nombre à cette convocation. De nombreuses activités ont ponctué l’année, notamment à travers des expositions à La Châtre, Le Blanc et Châteauroux, mais aussi par la récupération de nombreux objets pour de prochaines expositions et le futur musée, ou encore la constitution d’un dossier pour la réalisation d’un prochain film d’époque, la participation au jumelage de Châteauroux avec la ville de Fresno et la tenue d’un stand lors de Good old days. Participation également à l’organisation de la Semaine américaine, en septembre, dont l’association avait la responsabilité de l’organisation. Parmi les projets à venir, le président a évoqué diverses expositions prochaines, un nouveau film – le précédent, Châteauroux Airport, d’Anice Clément, a toujours du succès – et, enfin, la création du Musée de l’époque américaine.
NR Indre, 30/11, p.10

(Montargis) Les meules du moulin Bardin en place

«Il faut s’organiser et ne pas courir. » Bernard Hervé, secrétaire adjoint de l’Association de sauvegarde et d’animation du moulin Bardin d’Amilly, et retraité de la CAPROGA voisine, était aux manettes, hier après midi, afin de gérer l’arrivée et l’installation de deux meules dans le moulin qui jouxte le canal de Briare. Ces meules servaient à moudre le grain. Elles ont été petit à petit remplacées par des machines, plus efficaces. En 1919, le moulin Bardin avait encore une paire de meules. En s’appuyant sur les contacts qu’il a gardés dans le métier, Bernard Hervé a fait appel aux services de la société ATEM, basée à Saint Barthélémy d’Anjou, à côté d’Angers, et spécialisée dans le fonctionnement des moulins, afin d’avoir ces deux grosses pièces (d’occasion) de 800 kg et une tonne. Elles ont d’ailleurs été retaillées afin d’aller dans le bon sens. Le bâtiment étant propriété de la ville d’Amilly, qui est le principal financeur de l’opération, c’est un agent municipal qui était chargé du déchargement des meules. Le tout sous le regard des bénévoles qui étaient en tenue pour donner un sérieux coup de main à l’installation.
RC Loiret, 29/11, p.18

(Vignoux sur Barangeon) Noël se prépare au château de Blosset
Le château de Blosset fait partie du patrimoine de Vignoux depuis le XVIIIe siècle. Ses propriétaires ont choisi de l’ouvrir, par l’intermédiaire d’une association des Amis du château de Blosset, pour des manifestations ponctuelles désormais bien installées dans le paysage. Après la Fête au château en juin, le feu d’artifice du 14 Juillet, les Journées du patrimoine en septembre, voici revenu le temps de la féerie de Noël au château de Blosset.
+ Défenseur du patrimoine
Le Berry, 29/11, p.21

(Landelles) Restauration
A l’église Saint-Médard-Saint-Marc le projet de restauration de quatre statues et de trois tableaux pour un coût de 25.396 € devrait voir le jour en 2018. Une souscription, en partenariat avec la Fondation du Patrimoine, est toujours ouverte. Renseignements en mairie au 02.37.23.36.13 ou sur le site www.landelles.fr où il est possible de télécharger les documents. (intégral)
L'Echo, 29/11

(Ourouer les Bourdelins) La toiture du moulin sera refaite
La toiture du moulin sera refaite, ainsi que l’arbre central de ce patrimoine que l’association Le Moulin Avant oeuvre à sauvegarder. Le devis, d’un montant de 146.601,71 euros, a été signé vendredi soir, lors de l’assemblée générale au restaurant Le Lion d’Or, par le président Éric Paquault. Les travaux seront confiés à l’amoulageur Croix. La visite de  l’entreprise, spécialisée dans la restauration de moulins à vent, moulins à eau et moulins à meules, dans le Maine et Loire, a conforté l’équipe dans son choix. Cette première tranche de travaux est le résultat de dix années d’efforts et d’investissement de la part des bénévoles du Moulin Avant, avec l’aide de partenaires financiers parmi lesquels le conseil départemental, la Région, le Pays de Loire Val d’Aubois, entre autres.
Le Berry, 28/11, p.28

(Saint Ouen Marchefroy) Tous unis pour restaurer l’église
Chapeautée par la Fondation du Patrimoine qui apporte son savoir faire, la souscription a pour but de refaire la couverture, réparer la charpente et réviser le beffroi ainsi que la cloche de l‘édifice édifié entre le XIVe et XVIIe siècle. Philippe Dumas, le maire, explique la démarche : « Cette souscription est nécessaire. Nous ne sommes pas très argentés et nous avons besoin de tous les soutiens pour mener à bien ce projet » « Il est grand temps maintenant de réparer les dommages causés par le temps. Cette église a traversé les siècles en subissant des périodes de troubles. Permettons lui maintenant de continuer à véhiculer paix et harmonie ». La souscription est essentielle pour la réussite de l’entreprise de rénovation. « Le coût des travaux dépasse les 400.000 € », souligne Claire Guiorgadzé, architecte du patrimoine en charge de ce projet de restauration. Le lancement de la souscription a reçu le soutien de l’académicien Érik Orsenna, présent pour l’occasion.
L'Echo, 28/11, p.23

Le château de Gizeux recherche des mécènes
Réunir 10.000 €, tel est l’objectif de la cinquième campagne de mécénat participatif actuellement lancée sur internet, pour permettre de poursuivre la restauration du «trésor» de Gizeux, sa galerie des Châteaux. Ce joyau unique en France, peint vers 1680-1685, par une école de peinture venue exercer ses talents, sur plus de 400 m², est aujourd’hui en péril et nécessite d’importantes restaurations. Depuis 2014, l’entreprise Brice Moulinier intervient tous les ans, grâce aux levées de fonds de 250 mécènes, un nombre en  constante augmentation, pour une restauration oeuvre par oeuvre. L’objectif de la campagne 2017-2018 est de restaurer les peintures du château de Chambord et les jardins du Lathan. Ainsi, près des trois quarts de la galerie seraient sauvés.
https://dartagnans.fr/fr/gizeuxaidez-nous-a-restaurer-son-tresor-5/
NR Indre et Loire, 28/11, p.8

(Bourges) Pas d’entrée payante à la cathédrale
L’animateur Stéphane Bern, chargé d’une mission d’identification des monuments locaux en péril par le président Emmanuel Macron, avait lancé une piste dans une interview donnée au Parisien le 10 novembre dernier : « Il faut d’urgence faire payer l’entrée des cathédrales. On est le seul pays où l’accès est gratuit », avait il déclaré. Faire payer n’est pas légal et pas souhaitable Malgré cette nuance : « Il ne s’agit pas de faire payer les fidèles quand ils vont à la messe », la proposition a soulevé une volée de bois vert. À Bourges, le père Stéphane Quessard, recteur de la cathédrale SaintÉtienne, rappelle déjà la loi dans un communiqué du diocèse de Bourges : « Les cathédrales érigées avant 1905 sont propriété de l’État tandis que l’église catholique en est affectataire. » La visite des édifices et l’exposition des objets mobiliers classés sont publiques et ne peuvent donner lieu à aucune taxe ni redevance. Les pères Massip et Quessard rappellent également que la cathédrale est avant tout un lieu de prière et de culte dont l’accès doit être libre. L’entretien est certes à la charge de l’État mais l’enveloppe n’est pas extensible alors l’idée de trouver des ressources nouvelles n’est pas une simple lubie. « Catholiques, français et touristes peuvent être sollicités pour la sauvegarde de ce patrimoine historique, artistique et spirituel. Il existe aussi des organismes pour la sauvegarde du patrimoine. »
Le Berry, 27/11, p.5

(Chartres) Le tour de choeur de la cathédrale poursuit sa résurrection
Du baptême de Jésus le Christ et les docteurs, jusqu’à sa flagellation. C’est tout ce pan de l’histoire biblique qui est illustré entre les travées n°15 et n° 25 du déambulatoire de la cathédrale Notre Dame de Chartres, sur lesquelles auront lieu les prochains travaux du tour de choeur. Précisément sur la partie circulaire. La remise des offres, suite à l’appel du maître d’ouvrage, s’est déroulée il y a quelques semaines. La Direction régionale des affaires culturelles (Drac) du Centre Val de Loire est actuellement en phase d’attribution des marchés. Après il faudra compter un mois de préparation pour les entreprises sélectionnées avant que le public puisse constater le montage de nouveaux échafaudages. « Ce qui ne sera pas le cas pendant les fêtes de Noël », annonce Daniel Alazard, ingénieur du patrimoine à la Drac. Cette nouvelle phase de travaux, d’une porte à l’autre de la partie circulaire, est prévue pour une durée de vingt et un mois environ. Restera ensuite quinze travées à restaurer pour terminer complètement le chantier. Durant chaque phase, les spécialistes de la restauration agissent sur quatre travées à la fois. Ni plus ni moins, pour que le travail soit optimal.
+ Un nouvel éclairage avec l’aide de Philips
+ Du côté de la chapelle
L'Echo, 27/11, p.6

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Revue de presse (27 nov - 3 déc 2017)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Revue de presse (27 nov - 3 déc 2017)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue sur le forum de l'APSMRC :: Actualités :: Revue de la presse et du net-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: