Bienvenue sur le forum de l'APSMRC

Bienvenue sur le forum de l'APSMRC

Venez échanger idées et informations sur cette plateforme dédiée aux professionnels du patrimoine.
Ce forum fonctionne en synergie avec le site internet de l'APSMRC :
www.musees.regioncentre.fr
 
AccueilAccueil    CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Septembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
CalendrierCalendrier
Nos partenaires


Derniers sujets

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Revue de presse (25 - 31 décembre 2017)

Aller en bas 
AuteurMessage
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9813
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (25 - 31 décembre 2017)   Mer 27 Déc - 9:20

Musées région Centre-Val de Loire

Source : leberry.fr

Allez vous amuser dans les musées de Bourges

Mettez du beau, du nouveau, de l’inédit dans vos vacances de fin d’années, profitez d’une balade en ville pour entrer dans un musée. Vous ne le regretterez pas.
Les expositions ne manquent pas dans la cité berruyère. Les musées de la ville et le muséum d'histoire naturelle sont autant de lieux où vous pouvez étancher votre soif culturelle.
Lire la suite : http://www.leberry.fr/bourges/loisirs/scene-musique/2017/12/25/allez-vous-amuser-dans-les-musees-de-bourges_12681248.html

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre-Val de Loire

(La Chatre) Dons

Au musée, d’une sculpture en plâtre, La Tricoteuse de Nivet par M. Licari ; d’un médaillon en bronze de David Dangers représentant Balzac, par les Amis du musée. (intégral)
NR Indre, 20/12

(Argenton) Sculptures gauloises pour Argentomagus
Une vente aux enchères de mobilier archéologique a permis à la communauté de communes de faire valoir son droit de préemption pour acquérir plusieurs pièces provenant de fouilles locales. Ce fonds, qui comprend notamment deux sculptures gauloises, d’une valeur de 320 € et 250 €, sera présenté dès l’année prochaine dans l’établissement. (intégral)
NR Indre, 19/12

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Mer 27 Déc - 10:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9813
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (25 - 31 décembre 2017)   Mer 27 Déc - 9:21

Archéologie région Centre-Val de Loire

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre-Val de Loire

(Germigny des Prés) Fouilles
Le conseil donne son accord pour la réalisation de fouilles dans le jardin du presbytère à l'été 2018. Le terrain sera remis en état par les chercheurs. (intégral)
RC Orleans, 21/12

(Le Blanc) Fouilles archéologiques

L’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) va mener des fouilles, d’une durée de trois semaines, en centre-ville, contre-allées sud puis nord, et aussi cour des Moines. Une réunion publique aura lieu le 30 janvier. (intégral)
NR Indre, 21/12

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Mer 27 Déc - 10:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9813
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (25 - 31 décembre 2017)   Mer 27 Déc - 9:21

Patrimoine région Centre-Val de Loire

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre-Val de Loire

(Meung sur Loire) La Porte d’Amont embellie

Pauline Martin, maire, a donné quelques pistes des projets 2018 : aménagement de l’entrée de ville ; aménagement des locaux de l’ancien collège dont la commune est toujours propriétaire (restauration et SEGPA) afin d’y transférer certains services de la mairie ; renouvellement de caméras de surveillance au quartier des Potières ; mise en valeur de la Porte d’Amont (en mauvais état, elle pourrait faire l’objet de travaux d’embellissement) et acquisition de matériel roulant et changement de la chaudière de la mairie.
RC Orleans, 22/12, p.23

(Boiscommun) L’église devra être retapée
La présidente de la Société d’archéologie et d’histoire de Boiscommun, Cléopâtre Lachaize, et l’historienne Paulette Pruneau, ont guidé les visiteurs à travers l’église pour en dévoiler quelques secrets, ses mer veilles mais aussi ses parties dégradées, samedi. Puis tous les invités se sont retrouvés à la salle des fêtes pour signer un partenariat avec la Fondation du patrimoine, qui permettra de mettre en oeuvre une souscription en faveur de travaux de réhabilitation. Selon le diagnostic de 2015, la somme de 2.110.570 € sera nécessaire à leur réalisation. Des subventions de l’État et du Département seront versées, mais il restera plus de 700.000 € à la charge de la commune. La souscription fera appel au mécénat populaire.
RC Loiret, 22/12, p.17

(Veilleins) Une souscription pour l’église
L’église Saint-Martin de Veilleins, encore entourée de son cimetière, a été érigée au XIIe siècle. Elle a subi d’importantes modifications au fil du temps, notamment aux XVe et XVIe siècles. A cette époque, le porche de charpente (caquetoire) vient s’adosser à la façade, le clocher est construit sur la façade nord qui se compose d’une chapelle au rez-de-chaussée et d’un beffroi charpenté surmonté d’un lanternon. Au mois de mars, des désordres apparaissaient dans l’église Saint-Martin. Une clef de voûte, celle de l’arc triomphal, entre la nef et le choeur, délitée, tombait morceau par morceau, endommageant au passage une partie du mobilier de l’église. Appelés en urgence, les hommes de l’art consolidaient provisoirement la partie affaiblie. Les travaux pour préserver l’édifice sont donc importants, les moyens à mettre en oeuvre délicats et coûteux.
NR Loir et Cher, 22/12, p.19

(Tours) Le mécénat, l’autre façon de financer les projets
Les temps sont durs pour les collectivités. L’État diminue ses dotations, s’apprête à supprimer tout ou partie des recettes fiscales de la taxe d’habitation. Ces financements en baisse limitent les capacités d’investissements des communes, retardent les projets, repoussent l’entretien du patrimoine… Que faire alors ? L’une des pistes consiste à se tourner vers le privé via le mécénat. C’est le choix que fait la Ville. En septembre, un chargé de mission a été nommé. Et mercredi, en conseil municipal, les élus ont voté une charte éthique du mécénat. Elle définit les types de dons (financier, en nature ou en compétence par le biais de mise à disposition de moyens ou de compétences) et les domaines concernés (culture et patrimoine, social, sports, environnement). « Il s’agit juste d’un moyen de financement supplémentaire », a précisé Christophe Bouchet. Serge Babary a de son côté rappelé l’importance des mécènes, notamment lors de la Renaissance : « On s’apprête à fêter le 500e anniversaire d’un grand personnage en Touraine, Leonard de Vinci, qui a eu la chance d’avoir un mécène. »
+ Quatre projets déjà retenus
NR Indre et Loire, 22/12

(Bossay-sur-Claise) L’église a besoin d’être restaurée
Des fissures au niveau des arcs-boutants de la nef latérale de l’église ont incité le maire Jean Bois a faire établir un diagnostic sur l’état du bâtiment. Le rapport du bureau d’études « Atelier 27 » mandaté à cet effet a constitué l’essentiel de la réunion du conseil municipal du 18 décembre. L’architecte du patrimoine, Carsten Hanssen, a présenté les résultats de cette étude. L’édifice, bâti au XIe siècle, a subi des modifications importantes au XIXe siècle. Le bilan sanitaire a révélé un mauvais état de la toiture. De la mousse et des lichens recouvrent de nombreuses pierres. Du mortier a disparu au niveau de la croix surmontant le seuil. Plusieurs gros blocs sont absents, en particulier dans la partie haute du clocher où de nombreuses colonnettes sont en  très mauvais état. Des remontéesd’humidité sont visibles au niveau du transept. Le bureau d’études propose cinq phases de travaux. Il est classé monument historique, la commune doit pouvoir compter sur une aide de la Drac de 40 % et du soutien de la Fondation du patrimoine et du conseil départemental.
NR Indre et LoireE, 22/12, p.19

(Bourges) Marie Lafont prépare une thèse sur la reconstruction après le grand incendie de 1487
Le grand incendie de Bourges s’est déclaré le 22 juillet 1487. « Bien sûr, il y en a eu d’autres, avant et après. Mais celui ci est le plus marquant. Et il existe de nombreuses archives qui étayent les faits. » Marie Lafont, étudiante à l’université François Rabelais de Tours, prépare une thèse sur la reconstruction de Bourges après le grand incendie de 1487. « Après mon master, je souhaitais étudier une ville. J’ai cherché dans la région. La ville de Bourges a rarement été l’objet d’études par les étudiants. Il est vrai que Bourges est éloignée des universités. » « Et l’avantage, en tant qu’historien, c’est qu’il existe un fond de documents, aussi bien aux archives municipales que  départementales. Bourges possède un patrimoine exceptionnel et des documents précieux », s’enthousiasme la thésarde. Elle a commencé son travail en octobre 2015, étudiant les sources faisant mention de l’incendie et les répertoriant pour réaliser une cartographie sur les plans anciens de la ville. L’incendie s’est concentré en un arc de cercle autour de l’Yèvrette, où étaient installés les tanneurs : rues Gambon, Edouard Branly, Mirebeau, place Gordaine, rue Edouard Vaillant.
+ Ces incendies qui ont émaillé l’histoire de la ville au fil des siècles
Le Berry, 21/12, p.8

Bourges conserve son label de ville d’art et d’histoire
Le 22 juin dernier, Bourges a confirmé qu’elle méritait toujours son label de ville d’art et d’histoire. La ville l’avait obtenu une première fois en 1992, en même temps que l’inscription de sa cathédrale au patrimoine mondial de l’Unesco. « Le bilan de cette première convention était très positif, assure Pascal Blanc, le maire de Bourges. Cela a permis de valoriser un patrimoine qui fait toute la singularité de la ville. » Alors que « le développement touristique est un enjeu majeur pour la ville », poursuit le maire, Bourges a de nouveau fait une demande de labellisation l’an dernier. Au terme de plusieurs mois de travail, le projet a été enrichi et renouvelé pour dix ans. « Je suis bluffée par l’ambition du projet », se félicitait hier Catherine Ferrier, préfète du Cher, lors de la signature de la convention avec le maire.
Le Berry, 21/12, p.9

(Ids Saint Roch) L’église face à de mauvaises surprises
Tout le monde savait que l’église d’Ids Saint Roch était en mauvais état. Mais pas forcément à ce point. L’édifice de style roman fait l’objet, depuis le mois de mai, de travaux de restauration des extérieurs lancés par la municipalité, maître d’ouvrage. Les problèmes concernaient l’ensemble du bâti : la maçonnerie et pierre de taille, couverture, charpente, menuiseries et serrureries et, enfin, vitraux. Mais quelques mauvaises surprises se sont ajoutées aux désagréments déjà existants : « Au fur et à mesure des réunions de chantier, nous avons fait des découvertes inopinées qui nous ont montré l’état de dégradation avancé, explique Martine Fourdraine, maire d’Ids Saint Roch. L’église a un crépi très costaud depuis plusieurs dizaines d’années, qui cachait tous ces désordres. » Des problèmes comme un trou dans un mur ou des pierres coincées par des bouts de tuile et qui pourraient s’écrouler ont été constatés ces dernières semaines. « Ce crépi a un impact très néfaste sur la pierre qui s’est trouvée désagrégée et aussi humidifiée, ajoute Martine Fourdraine. Il a entraîné son usure prématurée. C’est la raison pour laquelle nous avons des trous. La pierre est devenue poussière et, à certains endroits, elle a disparu. » Ces mauvaises surprises ont conduit la municipalité à revoir sa copie, comme le lui impose le cahier des charges. Les travaux sont menés avec l’architecte des Bâtiments de France, une partie de l’église étant inscrite au titre de l’inventaire des Monuments historiques depuis 1926.
Le Berry, 21/12, p.26

(Beaumont Village) Bientôt des travaux à l’église
Le maire a fait part des travaux concernant la cloche et de la nécessité de revoir les peintures ainsi que les piliers extérieurs. Afin de monter des dossiers de subventions, il  contactera Isabelle Girard, conservateur des antiquités et objets d’art. (intégral)
NR Indre et Loire, 21/12

(Gien) Le perré du quai Lenoir, qui date du XIXe siècle, a été démonté pendant les travaux
Des Giennois s’en sont émus : le perré du quai Lenoir a été démonté, en raison des travaux en cours. Certains craignent aujourd’hui que cet élément de l’histoire de la ville, d’ailleurs inscrit à l’inventaire du patrimoine de la région CentreVal de Loire, ne disparaisse. « J’espère que les pierres ne vont pas être emmenées à la déchetterie et que les anneaux qui servaient à attacher les bateaux ne seront pas jetés », se désolait la semaine dernière une riveraine. Que tous se rassurent, le perré retrouvera sa place initiale très prochainement. « La philosophie de ce projet est de se tourner à nouveau vers la Loire ; nous n’allions certainement pas abîmer l’esthétique du perré », indique Pierre Laurent, adjoint au maire de Gien. Pour autant, il fallait agir. Les trottoirs, pour certains d’entre eux, avaient une pente de 10 %. Au fil des ans, le bord du quai, et notamment à hauteur de la poste, s’était affaissé. L’un des objectifs de ces travaux de rénovation était donc de réaligner l’ensemble et de redonner aux trottoirs une pente acceptable.
+ Des quais livrés en 1828
RC Loiret, 20/12, p.21

(Conan) Une souscription pour l’église
Le maire de Conan, Olivier Théophile et son conseil ont accueilli samedi Annette Doire et Olivier de Vallois, respectivement déléguée et délégué adjoint de la Fondation du Patrimoine en l’église Saint-Saturnin, ainsi que de nombreux maires et conseillers départementaux et un public venu en nombre. Tout d’abord, la chorale Oucques en choeur a offert un récital de chants de Noël, puis le maire a présenté les objets de l’église à restaurer. « L’église se trouve être le seul monument historique de la commune. Elle a été inscrite aux Monuments historiques le 20 juin 1939. Après de nombreux travaux de restauration de ce lieu de culte au début des années 1990, l’usure du temps impose aujourd’hui, de s’intéresser aux objets cultuels appartenant au patrimoine communal. » Par délibération du 13 septembre, le conseil municipal a décidé d’entreprendre la restauration d’une châsse en bois datant du XVIIIe siècle, de quatre tableaux dont deux sont inscrits à la conservation des antiquités de Loir-et-Cher depuis 1978.
NR Loir et Cher, 19/12

(Pithiviers) L’église se refait une beauté
Jeudi, la petite rue de l’Église était fermée à la circulation. C'était au tour de l'église de se refaire une beauté, après le Donjon il y a peu de temps. L'entreprise Richard, installée à Chilleurs aux Bois depuis 41 ans, a récemment investit dans une nacelle  capable d’atteindre 32 m en hauteur et 20 m en déport. Un outil indispensable pour enlever les mousses, et les herbes folles, qui risquent de détériorer très vite les toitures puis les murs. L'entreprise a également en charge les parties hautes du Musée, de l'école Denis Poisson, de la mairie et du gymnase, et contribue ainsi à sauvegarder le patrimoine de la ville. (intégral)
RC Loiret, 19/12

Aubigny et Sancerre, villes de caractère
Bonne nouvelle pour les deux communes du Nord du Cher, qui intègrent le cercle fermé des communes du département reconnues Petites Cités de caractère. Les dossiers d’Aubigny et de Sancerre ont retenu l’attention du conseil d’administration et des commissions d’homologation de l’association nationale. Qu’il s’agisse « des maisons à colombages d’Aubigny, ou du piton rocheux et des magnifiques maisons qui composent le centre bourg de Sancerre », chaque cité a ses spécificités en matière de patrimoine historique et architectural. Et « s’inscrit pleinement dans le développement touristique du département », reconnaît Pascal Aupy, président de l’AD2T du Cher, maître d’ouvrage de l’opération dans le Berry.
Le Berry, 16/12, p.15

(Saint-Gervais-la-forêt) Une horloge électrique sur le clocher
Vendredi 15 décembre, à l’Espace-Jean-Claude-Deret, la municipalité de Saint-Gervais a présenté ses voeux aux habitants en présence de Christophe Degruelle, président d’Agglopolys, Marc Gricourt, conseiller régional, Michel Contour, conseiller départemental, les services de l’État et de nombreux élus voisins. Un projet a été présenté avec la mise en place d’une horloge électrique, sur le modèle de celle de Robert-Houdin, au clocher de l’église, attendue depuis 162 ans. Frédéric Aubaton, architecte, qui s’est beaucoup investi dans cette opération, a fait l’historique de cette horloge, initialement installée en 1856, et qui a dû être enlevée pour rejoindre la mairie de Blois. Cette opération, bien que bénéficiant de fonds publics, devra néanmoins faire appel à un mécénat pour aboutir. « Des dons pourront être faits (*) déductibles des impôts » a souligné Annette Doire, déléguée départementale de la Fondation du patrimoine. (intégral)
(*) Les dons peuvent être adressés en ligne sur le site www.fondation-patrimoine.org/55496 ou par courrier à Délégation régionale Centre-Est, 25, avenue de la libération, 45000 Orléans. Tél. 02.38.24.34.21
NR Loir et Cher, 19/12

(Saint-Aignan) Mise en valeur du chevet de la collégiale
La réunion du conseil municipal de Saint-Aignan s’est tenue jeudi soir à la mairie. Un des points de l’ordre du jour était la mise en valeur du chevet de la collégiale. Ce projet prévoit la déconstruction du 12, rue Constant-Ragot qui libérera 60 m2 à aménager en placette pavée, agrémentée de végétaux et éventuellement d’une fontaine. De plus, l’architecte a été missionné pour y concevoir une étape privilégiée pour les promeneurs qui prendrait la forme d’un salon urbain. Une projection de plans et d’esquisses a permis au conseil municipal et au public présent de prendre connaissance du projet. Le conseil municipal a approuvé ce concept qui devra toutefois être précisé. L’avant-projet comprenant la démolition de la maison, la réfection du pignon mis à nu, l’aménagement de la placette, et la réfection du mur de la collégiale a été estimé à 200.000 € TTC. L’État et la Région seront sollicités, les subventions demandées devant atteindre au mieux 80 % de la dépense. (intégral)
NR Loir et Cher, 19/12

(Epiais) La cloche a rejoint son clocher
Mardi après-midi , l a cloche L’Epiaisienne, coulée en septembre en présence d’un public nombreux sur le terrain municipal, a été installée dans le clocher  par l’entreprise Gougeon de Villedomer (37) en la montant délicatement vers la voûte de la nef dans laquelle un orifice a été prévu pour son passage. Elle n’attend plus maintenant que le raccordement électrique pour être opérationnelle ! Les travaux de reconstruction de l’église entrent dans leur phase finale. La toiture est maintenant achevée et l’édifice a ainsi retrouvé son clocher, surmonté de sa croix et de son coq, tous deux d’origine et restaurés.
NR Loir et Cher, 19/12, p.22

(Blois) Expo 41 va pouvoir entamer une nouvelle vie
Voilà un bout de temps que le conseil départemental cherchait à se séparer de ce patrimoine encombrant. Mais le prix proposé (1,2M selon l’estimation des Domaines) et la singularité des lieux avaient largement dissuadé les investisseurs. « On n’a eu qu’une seule touche en trois ans et demi, constate Nicolas Perruchot. De surcroît loin d’être ficelée complètement. » Aussi, quand un autre projet, porté par la Ville de Blois et le pays des Châteaux, est sorti des cartons, c’est avec grand intérêt qu’il a été accueilli par le Département. La conjonction heureuse de plusieurs circonstances a fait le reste. A Blois, la municipalité cherchait à donner un coup de jeune au musée de la Résistance, de la déportation et de la libération coincé dans des locaux inadaptés place de la Grève. Après étude, il s’est avéré que des investissements de près de 700.000  seraient nécessaires. Cher, beaucoup trop cher. Dans le même temps, l’office de tourisme Blois-Chambord se sentait beaucoup trop à l’étroit dans ses bureaux de la place du Château, et, coïncidence,  ses voisins, propriétaires du restaurant Les Forges du château, cherchaient à s’agrandir pour proposer des chambres d’hôtes. La Ville de Blois, propriétaire du bien immobilier, a volontiers accepté de le céder pour 207.000 . Enfin, un peu plus tard le futur Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine, projet dans lequel l’État sera partie prenante, verra le jour.
NR Loir et Cher, 18/12, p.8

(Le Blanc) Les projets des Amis de l’église Saint-Étienne
Les Amis de l’Église Saint-Étienne ont tenu leur assemblée générale, jeudi. Après une minute de silence, à la mémoire des membres disparus, la vice présidente, Madeleine Félix, a remercié la municipalité et le conseil d’administration pour les nouvelles restaurations, et les Amis du Blanc pour leur contribution dans la conception et l’installation de la vitrine des croix de mariniers. Les Amis du Blanc et de sa région ont prêté six croix de mariniers pour la vitrine. Les travaux de restauration de la chaire et du grand retable ont fait l’objet d’une étude. L’année 2018 sera à nouveau marquée par l’organisation de concerts-conférences. Les travaux de la chaire sont envisagés et la vitrine des croix  de mariniers sera protégée par une alarme (déjà installée), prise en charge financièrement par la Ville. La restauration du chemin de croix se fera, mais seulement après de nécessaires travaux de réfection des murs.
NR Indre, 18/12, p.26

(Orleans-Pithiviers) Une balade en tout point historique
C’est sans ses rennes que le père Noël mettra pied à terre à Pithiviers dimanche. Mais à bord d’un mastodonte qui partira de la gare d’Orléans et passera par Fleury les Aubrais. L’Amicale des anciens et amis de la traction vapeur Centre Val de Loire (AAATVCVL) va faire tourner sa locomotive à vapeur jusqu’à Pithiviers. Avec des passagers à bord, s’il vous plaît ! La gare de la sous préfecture étant fermée au transport de voyageurs depuis 1969, c’est une occasion unique de découvrir ou redécouvrir cette ligne historique qui ne sert plus que pour le transport de marchandises. « Nous empruntons une voie de Fret qui limite la vitesse, précise Henry MartyGauquié, membre de l’AAATVCVL. Mais cela fait partie du plaisir. On se promène à 4050 km/h, on marque des temps d’arrêts, notamment dans la forêt, pour permettre aux voyageurs de flâner et prendre des photos. » Initialement, l’AAATV avait prévu le seul voyage d’Orléans vers Tours, samedi. Victime de son succès, elle a décidé de faire un nouvel itinéraire d’Orléans jusque Pithiviers, le lendemain.
RC Loiret, 13/12, p.15

(Bourges) Le rôle des femmes entre 1914 et 1918

Présentée jusqu’au 6 janvier dans hall d’exposition de la mairie, la Vie quotidienne des femmes à Bourges pendant la guerre 14-18 détaille, en une dizaine de panneaux illustrés, cette page particulière de l’Histoire où les femmes ont tenu un rôle de tout premier ordre. Lorsque le 6 août 1914, les trois régiments d’active cantonnés à Bourges quittent leurs garnisons, bientôt suivis par les réservistes, les femmes répondent à la mobilisation des combattants en prenant le relais dans de nombreux domaines comme la santé, l’agriculture, l’industrie de l’armement. Dans ce dernier secteur par exemple, les établissements militaires de Bourges vont connaître une extension importante due aux besoins énormes des armées en canons et en munitions. Ainsi, les effectifs passent ils de 3.178 employés en 1914 à 23.425 en 1918. Beaucoup de femmes et de travailleurs coloniaux sont embauchés dans cette branche. Inaugurée hier soir par Danielle Serre, maire adjoint délégué à l’administration générale et aux anciens combattants, cette exposition, labellisée dans le cadre du centenaire de la Grande Guerre et des dispositifs d’égalité des droits Hommes/Femmes, relate avec force cette page de l’Histoire.
Le Berry, 13/12, p.11

(Argent sur Sauldre) Restauration des bancs de l’église
Le coût total des travaux de restauration des bancs de l’église s’élève à 33.278 euros, financés à 77 % par les subventions, la Fondation du patrimoine, la souscription, et le don de la paroisse. Il est resté à la charge de la commune à peine 7.800 euros. (intégral)
Le Berry, 13/12

La Fondation du patrimoine dans le Perche
Samedi, l’emploi du temps était serré pour les représentants de la Fondation du patrimoine, Alain Peral, délégué local et Olivier de Valois, adjoint au plan départemental. Tous deux ont assisté à deux temps forts en matière d’opération de mécénat populaire, à savoir un lancement et un bouclage officiel. C’est par l’inauguration de chantier réussi qu’a débuté la journée à Droué. Une restauration totale de la toiture et un renforcement de clocher pour un montant global de près de 125.000 €. Yves Bertouy, maire, a narré la génèse du projet, rappelant son doute quant à sa réussite. Pourtant, c’est un record de participation qui a couronné la campagne de mécénat populaire avec 13.500 €. Cette mobilisation a engendré le versement d’un bonus de la Fondation qui a contribué à hauteur de plus de 25.000 €. Le soir, c’est à La Ville-aux-Clercs que le rendez-vous était fixé pour la signature de la convention marquant le lancement d’une campagne pour la restauration du clocher descendu il y a seulement quelques jours. Le coût total des travaux s’élève à 384.000 € répartis en deux tranches.
NR Loir et Cher, 13/12, p.23

Damien Fontaine primé à Lyon
Damien Fontaine, concepteur du spectacle « La prophétie d’Amboise » et des « Illuminations de la cathédrale » de Tours a, de nouveau, été primé le week-end dernier dans le cadre du Festival des Lumières à Lyon. Pour la cinquième fois, il a reçu le Trophée des Lumières pour un spectacle grandiose mettant en scène et en images de synthèse des chevaux dans le théâtre antique de Fourvières. On pouvait notamment y voir des cavaliers de l’Écurie du Mesnil qui interviennent aussi dans le spectacle estival du château d’Amboise. Le cheval de lumière primé à Lyon sera intégré à la prochaine version estivale de « La Prophétie d’Amboise ». (intégral)
NR Indre et Loire, 13/12

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Mer 27 Déc - 10:52, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9813
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (25 - 31 décembre 2017)   Mer 27 Déc - 9:30

Source : lemonde.fr

Marc Restellini : « Est-ce le rôle des musées français de légitimer de faux Modigliani ? »


Ce spécialiste du peintre italien, qui a identifié des centaines d’œuvres réalisées par des faussaires, réclame leur destruction.

Ancien directeur de la ­Pinacothèque de Paris (fermée en février 2016 après un redressement judiciaire) et spécialiste de Modigliani, Marc Restellini travaille à la réalisation d’un catalogue raisonné du peintre italien. Il a ­contribué, avec le collectionneur italien Carlo Pepi, à faire éclater un scandale retentissant en Italie, en mars, après avoir dénoncé la présence de nombreux faux avérés dans une exposition à Gênes.
Lire la suite : http://www.lemonde.fr/arts/article/2017/12/22/marc-restellini-est-ce-le-role-des-musees-francais-de-legitimer-de-faux-modigliani_5233251_1655012.html

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9813
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (25 - 31 décembre 2017)   Mer 27 Déc - 9:38

Source : http://french.peopledaily.com.cn

Plus de visiteurs dans les musées chinois

Les musées séduisent de plus en plus de touristes chinois grâce à une émission de télévision baptisée "Trésor national", a rapporté le journal The Paper.

Le nombre des visiteurs a augmenté de 50% depuis la première diffusion du programme hebdomadaire début décembre, selon Ctrip, la plus grande agence chinoise de voyages en ligne.
Lire la suite : http://french.peopledaily.com.cn/Culture/n3/2017/1225/c31358-9308291.html

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9813
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (25 - 31 décembre 2017)   Mer 27 Déc - 9:40

Enrichissement des musées

Source : connaissancedesarts.com


Un album de photographies d’Émile Zola acquis par les musées d’Orsay et de l’Orangerie

L'Établissement public des musées d'Orsay et de l'Orangerie a exercé son droit de préemption sur un album de photographies d'Émile Zola datant de 1897, lors de la vente « Émile Zola photographe » chez Artcurial, le 4 décembre dernier.
Lire la suite : https://www.connaissancedesarts.com/photo/un-album-de-photographies-demile-zola-acquis-par-les-musees-dorsay-et-de-lorangerie-1184232/

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Mer 27 Déc - 9:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9813
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (25 - 31 décembre 2017)   Mer 27 Déc - 9:42

Source : france3-regions.francetvinfo.fr

Musées de Langres : restauration exceptionnelle d'une oeuvre monumentale de la Renaissance

"La clôture de chapelle" est l'une des oeuvres majeures des musées de Langres. Une pièce monumentale. Dans le cadre de l'année Renaissance, en 2018, elle est en train d'être restaurée et remise en place. Un travail à son image : colossal.
Lire la suite : https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/haute-marne/langres/musees-langres-restauration-exceptionnelle-oeuvre-monumentale-renaissance-1389597.html

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9813
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (25 - 31 décembre 2017)   Mer 27 Déc - 9:50

Loto du patrimoine : le cas britannique

Lire la suite : lejournaldesarts.fr

Chaque année la National Lottery apporte environ 400 millions d’euros au financement de travaux de restauration de monuments, d’acquisition d’œuvres ou de construction de musées, soit 20 % du fonds attribués aux bonnes causes.
Lire la suite : http://www.lejournaldesarts.fr/jda/archives/docs_article/149793/loto-du-patrimoine--le-cas-britannique.php?xtor=1250

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9813
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (25 - 31 décembre 2017)   Mer 27 Déc - 9:52

Source : lejournaldesarts.fr

Le projet d’un musée Picasso à Aix en Provence acté par la mairie

AIX-EN-PROVENCE (BOUCHES-DU-RHÔNE) [21.12.17] - La ville d’Aix-en-Provence vient d’acter la cession d’un ancien couvent à Catherine Hutin, belle-fille de Picasso et principale héritière du peintre. Objectif : un musée « Jacqueline et Pablo Picasso » d’ici trois ans et 500 000 visiteurs espérés.
Lire la suite : http://www.lejournaldesarts.fr/site/archives/docs_article/149883/le-projet-d-un-musee-picasso-a-aix-en-provence-acte-par-la-mairie.php?xtor=1250

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 9813
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Revue de presse (25 - 31 décembre 2017)   Mer 27 Déc - 9:57

Source : lejournaldesarts.fr

La ville de Valence veut réduire les horaires d’ouverture de son musée en raison de sa faible fréquentation

Le musée d’art et d’archéologie, malgré les importantes rénovations effectuées en 2013, peine à attirer le public. La municipalité suggère de réduire le nombre d’heures d’ouverture.
Lire la suite : http://www.lejournaldesarts.fr/site/archives/docs_article/149881/la-ville-de-valence-veut-reduire-les-horaires-d-ouverture-de-son-musee-en-raison-de-sa-faible-frequentation-.php?xtor=1250

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Revue de presse (25 - 31 décembre 2017)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Revue de presse (25 - 31 décembre 2017)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue sur le forum de l'APSMRC :: Actualités :: Revue de la presse et du net-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: