Bienvenue sur le forum de l'APSMRC

Bienvenue sur le forum de l'APSMRC

Venez échanger idées et informations sur cette plateforme dédiée aux professionnels du patrimoine.
Ce forum fonctionne en synergie avec le site internet de l'APSMRC :
www.musees.regioncentre.fr
 
AccueilAccueil  Revue de presse (14 - 20 janvier 2019) Empty  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Juillet 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
CalendrierCalendrier
Nos partenaires


Derniers sujets

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez
 

 Revue de presse (14 - 20 janvier 2019)

Aller en bas 
AuteurMessage
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 10207
Date d'inscription : 12/09/2008

Revue de presse (14 - 20 janvier 2019) Empty
MessageSujet: Revue de presse (14 - 20 janvier 2019)   Revue de presse (14 - 20 janvier 2019) Icon_minitimeLun 21 Jan - 10:39

Musées Centre Val de Loire

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre


Au fil des cérémonies des voeux des communes

Artenay
le musée forain a attiré environ 9.300 visiteurs grâce à son programme enrichissant, malgré des finances en baisse
RC Orleans, 17/01

Valençay
La nouvelle exposition du Musée de l'automobile sera plus importante. Elle est en cours de préparation. Le thème sera la marque Renault. Toute une gamme de véhicules, allant de 1900 à 1992, sera présentée, ainsi que des voitures à pédales
NR Indre, 17/01

(Romorantin) Martine Vallon décorée
La cérémonie des voeux et la remise des récompenses aux retraités était l’occasion pour le maire et la sous-préfète de rendre hommage à Martine Vallon, directrice du musée de Sologne. Elle a reçu la médaille du tourisme. (intégral)
NR Loir et Cher, 14/01

(Argenton sur Creuse) Le Père Noël a habillé le Musée de la chemiserie

Le Musée de la chemiserie et de l’élégance masculine est fermé au public depuis le 23 janvier, mais pour son personnel, cette trêve hivernale n’est pas une sinécure. Comme  chaque année à pareille époque, il s’applique à nettoyer les vitrines et à renouveler les textiles en s’appuyant sur un stock de treize mille objets. Il se consacre également aux cent quarante pièces provenant du Musée des arts décoratifs et arrivées de Paris depuis peu, sous la forme d’un beau cadeau de fin d’année. « L’établissement ne souhaitait pas intégrer ces vêtements dans ses collections, explique Nathalie Gaillard, directrice de  l’établissement argentonnais. Je me suis rendue sur place, début 2018, et j’ai choisi beaucoup plus de choses que prévu. » Ce don obtenu par l’entremise de l’Union française des arts du costume est composé essentiellement d’habits masculins (costumes civils, livrées, manteaux de chauffeurs, pantalons) de la fin du XVIIIe et du début du XIXe siècles, dont de nombreuses pièces portées par une famille d’Issoudun et ses « gens de maison », il y a deux cents ans. Ce fonds très intéressant avait été légué en 1949 par son héritière, la comtesse de Bonneval. Tous ces vêtements ont été enregistrés par la responsable du musée et ses collaboratrices, Lucie Pattiniez-Chailloux et Frédérique Pensivy, qui remplissent maintenant des fiches descriptives destinées à l’inventaire informatique de l’établissement et à la base nationale Joconde.
NR Indre, 15/01, p.5

(Yzeures-sur-creuse) Un professionnel de la culture au musée Minerve
Lors de sa réunion du 10 janvier, le conseil municipal a autorisé le maire, Jacky Périvier, a signé une convention avec le département pour la mise à disposition d’un professionnel de la culture, pour le musée Minerve. Cette personne sera Michel Philippe, conservateur du musée du Grand-Pressigny. Il viendra cinq jours par an pour organiser des conférences ou des animations.
NR Indre et Loire, 15/01, p.14

(Malesherbes) 6.000 visiteurs au musée
Le musée, présenté comme l’un des plus grands d’Europe, ouvert à la fin de l’été, a déjà accueilli 6.000 visiteurs. « La plupart reviennent avec leurs enfants. On peut rester six heures. Il y a soixante films à visionner », s’est réjoui Jean-Paul Maury. Il a bénéficié de différentes subventions à hauteur d’un million d’euros, représentant 20 % du budget, apporté par le couple. « Nous n’avons pas eu d’enfants. Mon métier m’a beaucoup apporté. J’ai voulu le lui rendre », explique Jean-Paul Maury, 73 ans. (intégral)
RC Orleans, 19/01

De belles acquisitions enrichissent les collections du Musée des Beaux-Arts d’Orléans
Histoire d’art , histoire d’âme. C’est d’une manière souriante, enthousiaste et posée qu’Olivia Voisin, conservatrice des musées orléanais affiche une légitime sentiment sensible et scientifique du devoir accompli. En effet, ce fut une bonne année 2018 côté enrichissement des collections grâce à diverses acquisitions. Dès le début d’une rencontre au Musée des Beaux-Arts, Olivia Voisin s’empresse de saluer l’action de l’Association des Amis des Musées d’Orléans qui ont permis l’acquisition d’une dizaine d’œuvres grâce à un investissement de plus de 31.000 euros.
Mag'Centre, 19/01

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 21 Jan - 14:40, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 10207
Date d'inscription : 12/09/2008

Revue de presse (14 - 20 janvier 2019) Empty
MessageSujet: Revue de presse (14 - 20 janvier 2019)   Revue de presse (14 - 20 janvier 2019) Icon_minitimeLun 21 Jan - 10:39

Archéologie Centre Val de Loire

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre


Au fil des cérémonies des voeux des communes

Bléré

Lotissement Moncartier. Le résultat des pré-fouilles demande des fouilles complémentaires. Le coût de plus de 400.000 € ne permet pas au lotisseur d’engager les travaux dans l’immédiat. « Nous avons demandé une négociation pour arriver à un accord afin de poursuivre ce projet. Ces derniers jours, après intervention de Madame la préfète, nous avons reçu un courrier qui nous indique que l’État participerait pour partie au financement de ces fouilles », expliquait le maire.
NR Indre et Loire, 14/01 NR Indre et LoireW, 12/01

Orléans, village gaulois des Carnutes
Cenabum ou Genabum, c’est ainsi que s’appelait la ville d’Orléans, il y a plus de 4.000 ans… Aurelianorum, devenu par la suite Aurelianum, un peu plus tard, servait aussi de patronyme à la cité johannique. À l’emplacement de l’actuel Orléanais se trouvait le territoire gaulois des Carnutes, tribu, installée du sud parisien à la Sologne. Les deux cités importantes des Carnutes – Autricum (Chartres) et Cenabum – sont rivales mais Cenabum parvient à tirer son épingle du jeu grâce à sa position stratégique sur la Loire. Un pont existe même, permettant de traverser le fleuve, ce qui est rare à l’époque. Les historiens estiment que ce pont se trouvait au niveau de la rue des Hôtelleries. La boucle ligérienne ainsi formée au niveau d’Orléans a permis de donner naissance au nom Cenabum (ou plutôt Genabum), « gen », désignant la courbure, en langue celtique.
RC Orleans, 20/01, p.6

(Sancerrois) 2019, une année riche en projets

Avant de participer, cet après midi, à la conférence d’Yves Coppens – en exposant des silex taillés et un moulage du crâne de Lucy derrière le célèbre paléontologue –, les Géologues du Sancerrois se sont réunis la semaine dernière pour faire le bilan de l’année écoulée et se projeter sur celle à venir. Et 2019 devrait être une année charnière pour l’association. Le Jurassic Tour reprendra son activité dès le 13 avril prochain. « Le bilan 2018 est positif, avec près de 100 participants aux sessions de Jurassic Tour et des partenariats intéressants, avec le domaine Bourgeois notamment, qui nous permet de présenter le terroir avant de déguster du jus de fossiles », précise, dans un sourire, Valentin Carayol, président de l’association. Parmi les autres partenariats porteurs, l’association des Géologues du Sancerrois a pu compter, en 2018, sur des collaborations avec la maison des Sancerre, les vignerons et l’office de tourisme du Grand Sancerrois. Des rencontres qui ont permis l’élaboration d’un projet d’envergure pour le Sancerrois : la création d’une maison de la géologie aux caves de la Mignonne.
Le Berry, 20/01, p.14

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 21 Jan - 14:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 10207
Date d'inscription : 12/09/2008

Revue de presse (14 - 20 janvier 2019) Empty
MessageSujet: Revue de presse (14 - 20 janvier 2019)   Revue de presse (14 - 20 janvier 2019) Icon_minitimeLun 21 Jan - 10:40

Patrimoine Centre Val de Loire

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre


Au fil des cérémonies des voeux des communes

Chaon
En 2019, il est question que le toit de l’église soit refait.
La Selle en Hermoy
En 2019, les investissements vont se poursuivre malgré un budget contraint. Le grand chantier de l’année et des années suivantes sera l’église. Un marché vient d’être signé pour la première tranche. Malheureusement, son état s’est soudainement détérioré avec la menace d’écroulement du mur, côté place. Des travaux urgents ont été entrepris. La souscription ouverte à la Fondation du Patrimoine a recueilli de nombreux dons mais il en faudra beaucoup plus.
Saint Maurice sur Aveyron
La commune va aussi réparer les cloches de l’église.
Sully sur Loire
un aménagement dans le parc du château
RC Orleans/Loiret, 14/01

Bailleau l'Evêque
La façade ouest de l’église sera restaurée : il en va de la sauvegarde du patrimoine. « Il appartient à chacun d’y participer, pour répondre à l’enjeu de société : qu’allons nous laisser à nos enfants ? »
Saint Lubin des Joncherets
rénovation de la toiture sur la basse nef de l’église
Saint Eliph
Et le maire de conclure : « Attendez vous, monsieur le sous préfet, à ce que nous fassions appel à vos services pour de la DETR (dotation d’équipement des territoires ruraux) pour la remise à neuf du porche de l’église estimée à 22.0000 € HT. »
L'Echo, 14/01

Sargé-sur-Braye
L’église Saint-Cyr bénéficiera d’une intervention sur son clocher, d’une mise aux normes et d’une sécurisation de son horloge et des cloches avec un budget prévu de 5 à 6.000 €.
Trôo
Le maire a ensuite annoncé fièrement le classement de Trôo, « premier village du Loir-et-Cher dans la famille des Petites cités de caractère »
Romorantin
Le patrimoine historique n’est pas oublié, avec la réhabilitation de la porte des Béliers cette année, permise grâce au dispositif Action coeur de ville. En 2019, Jeanny Lorgeoux souhaite « mettre en valeur la Sauldre, trame bleue qui a permis le développement historique de notre ville. » Les restructurations de la MJC et du musée de Sologne se poursuivront également au Bourgeau.
NR Loir et Cher, 14/01

Loches
Marc Angenault a annoncé des travaux pour la gare scolaire et la place de Verdun. Deux opérations pour un total de 3 M€. Mais aussi 6 M€ pour restaurer la collégiale Saint-Ours. De vastes chantiers que la Ville ne peut financer seule.
Chambourg-sur-indre
L’aménagement et la sauvegarde des ponts romains et du lavoir à l’Isle-Auger permettront d’améliorer l’accueil des touristes. Des  subventions ont été demandées à la Région, au Département et à la Direction régionale de la culture. Avec l’appui de la Fondation  du patrimoine, une réunion fin janvier devrait finaliser le planning et le cahier des charges.
NR Indre et Loire, 14/01

Dry

L’année 2019 s’annonce également riche en projets, qui, pour certains, n’étaient pas prévus. C’est le cas du petit pont de la route de Beaugency qui devra être restauré car il donne des signes de faiblesse.
Saint Hilaire les Andréis
rénovation de la cloche Marie
Adon
Le toit de l’église est aussi à refaire, mais la mairie préfère rester prudente et dépenser ce que les organismes d’ État vont lui donner.
RC Orleans/Loiret, 15/01

Auneau-Bleury-Saint Symphorien
la fin de la restauration de l’église Saint Martin d'Auneau
Il a ensuite évoqué l’investissement privé de rénovation du château d’Esclimont à Bleury-Saint-Symphorien avec présentation future en réunion publique du projet.
Thimert Gâtelles
La municipalité attend du retour de devis et son classement demandé aux Bâtiments de France.
Chassant
Nous financerons des travaux de toiture de l’église à hauteur de 15.000 € ainsi que ceux destinés à la restauration des bancs et à la sauvegarde du statuaire.
L'Echo, 15/01

Saint Aigny
En 2019, sont prévus l’aménagement de la fontaine et du pré du Moulin de la Barre et l’avancement du projet de restauration de l’église.
Bélâbre
Au programme également, la restauration de trois vitraux de l’église
Faverolles en Berry
Pour 2019, de nombreux échanges vont avoir lieu suite à la fusion avec Villentrois, poursuite des travaux de l’église, fin des travaux de la miellerie...
NR Indre, 15/01

Beauce la Romaine
En 2019 est prévue la deuxième tranche de la rénovation de la toiture de l’église
Pontlevoy
les travaux sur les toitures sur l’absidiole Saint-Jean-Baptiste.
La vente de l’abbaye est réalisée. La SCI Guelduin s’est porté acquéreuse.
Seigy
Les travaux concernant l’église feront l’objet de l’ouverture d’une souscription participative.
Millançay
Pour 2019 les projets ne manquent pas. A commencer par le campanaire de l’église Saint-Aignan qui devrait être restauré en juillet. « Nous espérons boucler le budget grâce aux subventions du Département, de la Fondation du patrimoine et des dons de Millançois que je remercie. »
NR Loir et Cher, 15/01

Château Renault
Ensuite, Michel Cosnier a évoqué les projets à venir : la rénovation de la rue de la République et l’étude sur la restauration du donjon.
Seuilly
Une ouverture automatisée de la porte de l’église est envisagée, afin que les touristes puissent visiter ce monument plus facilement. De même, un sentier « Découverte du centrebourg » permettra de mettre en valeur le patrimoine de la commune.
NR Indre et Loire, 15/01

Châteauneuf sur Loire
...des travaux de réfection de la peinture du pont suspendu. Ce programme vient compléter une opération exceptionnelle de mécénat que la société Baudin Châteauneuf a proposé à la ville dans le cadre des 100 ans de l’entreprise. Elle réalisera au cours de l’été 2019, une mise en lumière originale et exceptionnelle de l’ouvrage.
Gémigny
Sans oublier les travaux sur le clocher de l’église, abîmé cet été par la foudre.
Tripleville
En 2019, la deuxième tranche de la rénovation de la toiture de l’église est prévue
Chilleurs aux Bois
La réfection du chauffage de l’église est également à l’ordre du jour pour cette année
RC Orleans/Loiret, 16/01

Nohant en Goût
Et des travaux urgents pour assurer la sécurité doivent être pris en compte à l’intérieur de l’église au niveau de la nef.
Nançay
Cette année, la commune lancera la quatrième tranche du programme d’accessibilité qui concernera cette fois l’église et les sanitaires publics.
Le Berry, 16/01

Nohant le Phaye
Par ailleurs, et dans le cadre de la sauvegarde du patrimoine de l’église, le tableau Le reniement de Saint Pierre sera restauré et réinstallé derrière l’autel de l’église, de nombreuses animations seront proposées notamment le concert de l’orchestre d’harmonie de l’Eure et Loir qui aura lieu le 17 février.
L'Echo, 15/01

Méobecq
la remise en service des cloches de l’église avec le changement de paratonnerre sur le clocher. Mais les travaux vont se poursuivre car des infiltrations d’eau ont été signalées aux élus.
NR Indre, 15/01

Vernou sur Brenne
Au niveau des projets : la réfection du toit de l’église est en cours
NR Indre et Loire, 16/01

Bellegarde
Par ailleurs, pour favoriser le vivre ensemble, la commune prône l’accès à la culture. Aussi, l’équipe de l’OTSI a été renforcée afin d’organiser des animations permanentes dans le cadre du patrimoine. Cette saison 2019 sera axée sur la vie de Charles Desvergnes, avec une exposition aux cuisines du château et de multiples animations à destination des enfants, mais aussi des visites guidées, des conférences et de la musique.
La réfection des murs des douves sera un énorme chantier de plus de 2.000.000 euros financé à 40 % par l’État et 40 % par le Département (sans augmentation des impôts et sans emprunt).
Pierrefitte Es Bois
Sans oublier la réfection souhaitée de la toiture de l’église Saint Amâtre.
RC Orleans/Loiret, 17/01

Saint Georges sur Moulon
Un autre projet, valoriser le petit patrimoine (lavoirs, fontaines, aqueduc romain, commerces) et sauvegarder l’une des dernières loges de vigne située
à la Métairie, sera conduit avec la Fondation du patr imoine dans les prochains mois.
Le Berry, 17/01

La Saucelle
Cette année, il est prévu de poursuivre les travaux engagés dans l’église, c’est à dire la 2e tranche du chantier qui s’élève à 110.000 €. Cette fois, ce seront des travaux intérieurs qui seront réalisés, notamment, les boiseries et la nef. Jacques Baston en a profité pour remercier les personnes qui avaient fait des dons lors de la collecte de la Fondation du Patrimoine. Les dons représentent une cagnotte de 8.000 € Il est toujours possible de donner. Car pour la restauration complète de l’église, il y a encore deux tranches de travaux qu’il faudra réaliser en 2020 et 2021.
L'Echo, 17/01

Lureuil
Le conseil municipal prévoit l’achat de la ferme des Dauphins, située en face l’église. Ce bâtiment, qui date de la fin du XVe siècle, pourrait être transformé en structure d’accueil pour les touristes. Ces travaux seront en partie subventionnés par l’État, la communauté de communes et le Département.
NR Indre, 17/01

Valencisse
Des travaux sont prévus pour réparer l’église dont des pierres tombent dans le jardin du prieuré.
NR Loir et Cher, 17/01

Vornay
Un bilan diagnostique de l’église Saint Germain est prévu ainsi que l’achèvement du dernier logement au presbytère.
Faverdines
2019 devrait permettre de refaire la façade de l’église, côté cimetière. Le conseil municipal a émis un avis favorable à ce projet, a rappelé le maire Jean-Marie Morier, le 12 janvier, lors des voeux. « Le maître d’oeuvre sera le prochain budget car, depuis 2014, la commune a perdu 10.000 euros de dotations de l’État », a précisé l’élu.
Massay
Le maire prévoit, pour 2019, une seconde tranche de travaux sur l’abbatiale, pour un montant de 87.000 euros HT subventionnés à 40% par la Drac (direction régionale des affaires culturelles).
Le Berry, 19-20/01

Le Mesnil Simon
Le maire annonce également le lancement de la seconde phase des travaux à l’église, le tout, « sans augmentation des taxes locales ». L’église est désormais mise en valeur grâce à d’importants travaux paysagers et la construction de la halle ouverte dont l’inauguration interviendra avant l’été.
L'Echo, 20/01

Palluau-sur-indre
Pour 2019, il est notamment prévu de lancer une tranche de travaux pour le coeur de l’église, estimée à 140.000 €
NR Indre, 19/01

Blois
Sans oublier le déménagement de l’office de tourisme et du musée de la Résistance et l’aménagement des terrasses du Foix au château royal.
Beauce-la-romaine
Les trois tableaux de l’église sont en cours de restauration, ils seront de retour courant février.
Villiersfaux
Le clocher de l’église devra aussi être vérifié.
NR Loir et Cher, 19/01

-------------------------------------------------------------
(Fay aux Loges) Des passionnés au service du canal
L’Association pour la valorisation du patrimoine du tourisme et de la navigation du canal d’Orléans (ANCO) a tenu son assemblée générale, samedi  matin, à la salle Ravel. Depuis quinze ans, l’association, dont le siège se trouve à Mardié, oeuvre pour défendre le principe de réhabilitation et de réouverture du canal à la navigation. Elle a d’autres objectifs comme participer à la restauration et la conservation de son patrimoine, promouvoir,  informer et créer une dynamique autour du canal et, enfin, favoriser la réappropriation du cours d’eau par les habitants et les associations. Sans compter qu’elle intervient auprès des autorités compétentes. À ce sujet, le président, Alain Pichon, a informé les membres d’un rendez vous avec le conseil départemental ce mardi pour parler de la planification des travaux prévus.
RC Orleans, 15/01, p.15

(Fontenay sur Loing) Enfin la renaissance du Relais de poste?
Quel est le point commun entre le pape Pie VII et Louis Philippe ? Les deux ont, un jour, séjourné au Relais de poste de Fontenay sur Loing. Ce n’est pas le hasard qui les a menés là, puisque les lieux  constituaient probablement le plus important relais de poste à cheval sur la route Paris-Lyon via le Bourbonnais. C’est ainsi que de 1698 à 1866, des milliers de malles-poste (les véhicules transportant le courrier) ont fait halte ici, pour profiter du cadre, mais surtout de quelques uns des 80 chevaux frais du relais. La demeure a aussi servi de havre à d’innombrables voyageurs, accueillis là par la famille Petit, dynastie bourgeoise de maîtres de poste. De l’arrivée du train jusqu’à nos jours, le site est tombé dans l’oubli. Jusqu’à ce qu’une poignée de férus de patrimoine, à commencer par François Basty, descendant de la famille Petit, s’emparent des lieux. « Je voulais y implanter un projet d’intérêt général », rappelle François Basty, devenu propriétaire du Relais en 2009. En 2015, l’animation des lieux est confiée, pour les trente prochaines années et pour l’euro symbolique, à l’Association pour la sauvegarde et la valorisation du Relais de Fontenay. Le projet de rénover le Relais et en faire un lieu de culture et de tourisme prend dès lors un formidable élan. Une souscription est lancée avec la Fondation du patrimoine, le projet intéresse celle de Stéphane Bern, et François Basty et l’association envisagent une première ouverture au public en 2019. Tout ça, c’était avant le drame. Dans la nuit du 31 mai au 1er juin 2016, le Loing sort de son lit. Le Relais, situé au bord de l’eau, est inondé par  un bon mètre d’eau. Déjà en triste état, la bâtisse vient de subir un coup qui lui sera presque fatal.
RC Loiret, 15/01, p.13

(Méry sur Cher) La place et l’église rénovées
«C’est un projet qui se termine, l’inauguration aura lieu le 4 mai prochain. » Le maire de Méry sur Cher, Sylvain Nivard, est ravi de voir la place de l’Église se métamorphoser. Dans le cadre de ce chantier, la commune a également refait la façade de l’église et rénové les vitraux de l’édifice. « Pour cela, nous avons fait appel à la Fondation du patrimoine. Une souscription a été mise en place et nous a permis de récolter 5.000 euros », explique le maire. Toutes ces réalisations ont coûté 120.000 euros (100.000 euros pour la place et 20.000 euros pour l’église), subventionnées par le conseil départemental, une ancienne réserve parlementaire, la communauté de communes et l’État.
Le Berry, 15/01, p.19

(Crécy Couvé) L’église de la Pompadour s’effondre
Erreur ou prouesse architecturale ? De nombreuses églises portent ce que l’on appelle un clocher penché, ou un clocher “tors”, dont on retrouve les origines aux environs du XIIe siècle, notamment dans le Maine et Loire. Celui de l’église SaintÉloi, à CrécyCouvé, est lui aussi penché, mais il semble que ce soit tout à fait involontaire. Au point que le mois dernier, le maire, Didier Arnoult, a publié un arrêté interdisant tout accès à l’église du village de 270 habitants, et dont il est maire depuis 2014. La flèche s’incline dangereusement vers l’Est et menace de s’écrouler sur le petit cimetière contigu, lui aussi fermé jusqu’à nouvel ordre. La petite fantaisie architecturale pourrait coûter cher aux finances de la commune. « Il y a eu des bricolages sur la structure au temps de la marquise de Pompadour, qui y avait fait faire des travaux, » explique Didier Arnoult. « Elle est maintenant très affaiblie et on craint qu’elle ne s’effondre. » Si ce clocher “tors” est devenu une curiosité locale, Crécy Couvé s’en serait bien passé. Dans le meilleur des cas, les  travaux peuvent être subventionnés à 60 %. Nettement insuffisant pour les finances communales. Si l’église n’est pas classée, elle contient en revanche des objets labellisés monuments historiques : le confessionnal de la Pompadour, les fonts baptismaux, ainsi que plusieurs tableaux, dont l’un de la Nativité où l’on reconnaît les traits de la marquise : « On va voir ce que va proposer l’architecte des Bâtiments de France ».
+ Stéphane Bern : « Ce n’est pas hors de portée »
L'Echo, 15/01, p.5

(Dreux) La Religieuse et ses roses renaissent
Avec passion et précision, Élodie Delaruelle, restauratrice du patrimoine, détaille les étapes de son travail de restauration de tableaux. Elle s’est rendue, hier matin, avec Maxime  Seigneury, doreur sur bois et restaurateur du patrimoine, à l’église Saint Pierre de Dreux. Ils ont décroché, avec la plus grande des minuties, La Religieuse en prière, un tableau qui se situe au dessus  du confessionnal. Pendant quatre mois, il sera choyé dans l’atelier d’Élodie Delaruelle à Paris.  Dans un premier temps, avant de transporter le tableau, elle a appliqué, hier matin dans l’église, des bandelettes de papier sur les zones craquelées, afin de le protéger durant son transfert jusqu’à son atelier. Ce tableau a subi une première restauration par le passé, où il a été rentoilé. « Le problème, c’est que la toile située derrière la première s’est rétrécie, en subissant les ouvrages du temps la chaleur, le froid, l’humidité , car c’est une matière  vivante. Cela a créé des plis et des cloques sur la couche picturale », analyse Élodie Delaruelle. Toute la difficulté de son travail va consister à décoller le support de renfort, puis de consolider la toile originale.
+ Des restaurations aidées par la DRAC
L'Echo, 15/01, p.20

(épeigné-les-bois) 2.333 € pour les statues de l’église
L’association des Amis des patrimoines d’Epeigné-les-Bois a choisi de participer à la restauration et la mise en sécurité de trois statues de l’église initiée par la municipalité et prend en charge la somme de 2.333 €, le reste du montant total étant couvert par les subventions de la Drac. Ce versement a été facilité par le don généreux de 1.000 € de Mme Thérèse Lesimple en mémoire de sa mère, Marcelle Le Briquir. Le chèque a été remis à Christian Percevault, maire de la commune. (intégral)
NR Indre et Loire, 15/01

Saint-germain-sur-vienne
Tableau de commandes sonorisation de l’église. Un devis a été établi par l’entreprise Bodet. La réalisation sera différée jusqu’à l’établissement du budget 2019.
Eclairage de l’église. Le dispositif est partiellement en panne. Le devis proposé par le SIEIL est mis en attente jusqu’à vérification des installations. (intégral)
NR Indre et Loire, 15/01

(Bourges) Un réservoir aux airs de cathédrale
Des trois réservoirs qui existent à Bourges, celui qui se trouve sur le chemin de Blet est, de loin, le plus spectaculaire. Construit en 1897, il présente un  ensemble de voûtes en briques et de piliers évoquant la citerne basilique d’Istanbul ou la crypte d’une cathédrale. On se retrouve là face à une eau d’une clarté impressionnante dans laquelle voûtes, arcades et piliers semblent, en se reflétant, agrandir l’espace. Cette  réalisation, à valeur de très beau patrimoine, permet de desservir 15.000 foyers de Bourges. Chaque année, l’ouvrage est vidé et nettoyé. (intégral)
Le Berry, 16/01

(Chartres) Ils redonnent des ailes aux vieux coucous
Par ce brouillard, aucun pilote ne se risque à se lancer sur la piste de l’aérodrome. Alors, c’est à l’intérieur qu’il faut les retrouver. Direction le local C1. Un bâtiment flambant neuf. Dans ces locaux, l’association Dézing’Eure et Loir répare des vieux avions, pour pouvoir ensuite les piloter. Depuis plus d’un an, les cinq coucous de l’association ont pris place dans leur nouveau nid. Ils y entament une deuxième jeunesse, choyés par les membres de l’association, des passionnés d’aviation qui les retapent et les font voler. Au total, une vingtaine de membres, tous pilotes amateurs. « Des dentistes ou des pilotes de ligne », précise Frédéric Sutter, président de l’association. Leur dernier bijou ? Un Boeing Stearman de 1941, acheté aux États Unis il y a trois ans. Ce petit joyau, qui a encore la forme d’une armature de métal armée d’un moteur à hélice, était destiné à l’entraînement des pilotes américains, avant d’être reconverti, après guerre, en un appareil d’épandage agricole.
L'Echo, 16/01, p.7

Le recteur de la cathédrale de Chartres a évoqué l’importance de l’édifice lors d’une conférence à Paris

«Les cathédrales, chefs d’oeuvre à visiter, lieux spirituels à découvrir » : c’est le thème de la conférence de presse donnée à Paris, hier, par les recteurs des cathédrales de France. Parmi eux, le père Emmanuel Blondeau. L’occasion d’aborder le sujet avec celui qui occupe ses fonctions depuis plus de deux ans, à Chartres. Rencontre.
L'Echo, 16/01, p.8

La mise en valeur d’un patrimoine local
Les départements de l’Indre et de la Creuse échangent de plus en plus sur une richesse commune, la Vallée des peintres. Cette dynamique illustrée par  des rencontres et des expositions, se poursuit à travers un projet porté par les Communautés de communes d’Éguzon Argenton Vallée de la Creuse,  Marche occitane Val d’Anglin (basée à Saint-Benoît-du-Sault) et Monts et vallées Ouest Creuse (localisée à La Souterraine) qui postulent au label Ville et Pays d’art et d’histoire sur l’ensemble de ce territoire. L’obtention par le ministère de la Culture et de la Communication de cette appellation porteuse repose sur un gros travail préparatoire. Au mois de mai, à Paris, une réunion qui regroupait tous les acteurs potentiels du dossier a été suivie d’un avis favorable de la Direction générale des patrimoines, mais cette candidature n’aboutira qu’au bout de deux ou trois ans d’actions. La création d’un observatoire du paysage, présenté comme un outil incontournable, complémentaire des autres richesses locales (les peintres, le patrimoine médiéval et l’art contemporain) a été confiée à trois étudiants de l’université de Limoges, en master 1 Valorisation du patrimoine et développement territorial.
NR Indre, 16/01, p.6

(Villedieu sur Indre) Travaux de l’église : au tour du transept sud
La rénovation de l’église Saint-Sébastien se poursuit, avec la restauration du transept sud. L’échafaudage, dont l’installation a demandé treize jours de montage, par des équipes de trois à six personnes, est constitué de près de deux mille quatre cents pièces. Il est si lourd qu’on ne peut l’appuyer sur l’église. Parvenu au sommet, on découvre le résultat des outrages du temps sur les pierres, inspectées une par une, afin de déterminer lesquelles pourront être conservées et celles qui devront être remplacées. L’architecte des Bâtiments de France, Marc Cioffi, est à l’oeuvre. Quelques surprises ont été mises au jour dans le transept sud, comme les erreurs des restaurations précédentes, avec un pignon en ciment-roi. Une fois cette tranche de  travaux effectuée, c’est après versement des subventions (accordées mais en attente de versement) que la municipalité pourra engager la suite de la restauration, qui concernera la nef et le clocher du XIXe siècle.
NR Indre, 16/01, p.12

(Vineuil) Arches ou viaduc ?

L’ouvrage d’art sur lequel l’ancienne voie ferrée Blois-Romorantin franchit le val des Noëls doit-il être qualifié de viaduc ou d’arches ? Le débat est ouvert depuis qu’il a été aménagé en promenade publique avec le concours d’Agglopolys. Certains élus utilisent la première appellation. D’autres la seconde. Et puis, il y a ceux qui ne se posent pas tant de questions : plusieurs bancs de bois qui avaient été installés le long du sentier pour l’agrément des promeneurs ont déjà été volés. On imagine les conversations : « Il est chouette ton banc : tu l’as trouvé sur le viaduc ou sur les arches ? » (intégral)
NR Loir et Cher, 16/01

(Artannes sur Indre) Des projets pour les Amis du patrimoine

La seconde assemblée générale de l’association des Amis du Patrimoine Artannais, qui compte quarante adhérents, s’est tenue jeudi dernier aux Glycines, devant une quarantaine de personnes. La présidente, Catherine Young, entourée du bureau et d’Emmanuel Dufay, maire adjoint, a fait le point des différentes actions réalisées en 2018 et est revenu sur l’origine de l’association, avec les travaux de restauration de l’église et les 25.000 € recueillis. Elle a fait le point sur les Journées du patrimoine par le livre et la visite des propriétés lors des Journées européennes, un vrai succès, avec près de 1.000 visiteurs ; sur la restauration de l’horloge du campanile de la mairie par Christian Pelletier, la participation aux cérémonies de l’armistice avec l’exposition de Jean-Claude Magnot et la visite des fouilles archéologiques. Monique Pelletier, la trésorière, a fait le bilan financier.
NR Indre et Loire, 16/01, p.18

(Chartres) Exposition à L'Apostrophe
La recette du fameux bleu de Chartres n’est plus un secret depuis longtemps. Ce que la science nous apprend, c’est que ce sont les nanoparticules de l’oxyde de cobalt qui donnent cette couleur si particulière aux vitraux de la cathédrale, grâce à la cuisson, qui crée des agrégats de nanos : plus ils sont  gros, plus la couleur est profonde. Une information inconnue des vitraillistes du Moyen Âge, qui travaillaient de façon entièrement empirique. L’exposition de l’Apostrophe présente une réplique d’un vitrail du Portail sud de la cathédrale de Chartres, qui figure une Vierge à l’Enfant (photo), où ce sont, cette fois, les nanoparticules d’argent qui produisent la chaude couleur jaune. (intégral)
L'Echo, 17/01

(Saint- Pierre-des-Corps) Les lycéens d’Eiffel dans le train de la Loco
Le chantier n’en est encore qu’à ses débuts, malgré l’importance du travail déjà accompli. Dans un vaste hangar, à proximité de la gare de Saint- Pierre-des-Corps, une vieille locomotive à vapeur 231E41  attend de pouvoir un jour revoir sa belle mécanique fonctionner, grâce au travail des membres de l’Amicale des anciens et amis de la traction vapeur. En attendant ce jour historique, il faudra encore patienter de nombreuses années, l’Amicale s’attache à montrer le riche passé ferroviaire de la commune et le déroulé du chantier. Des panneaux explicatifs et itinérants ont été dessinés par Didier Georget (qui a créé le même parcours pédagogique pour L’Hermione à Rochefort), pour présenter le projet, à l’extérieur. Reste à pouvoir les déplacer facilement. Une approche a donc été faite avec le lycée des métiers et de l’industrie Gustave-Eiffel, à Tours-Nord. Les élèves de première année de la section chaudronnerie industrielle ont planché sur le dossier.
NR Indre et Loire, 17/01, p.12

(Chartres) L’écrin du trésor bientôt aménagé
Vingt ans après avoir disparu des regards, le trésor de la cathédrale de Chartres pourrait (enfin) réintégrer la chapelle Saint Piat dans laquelle il a été exposé jusqu’en 2000. C’est en tout cas l’objectif que s’est fixé la Direction des affaires culturelles (Drac) Centre Val de Loire, qui espère lancer, cette année, les travaux d’aménagement intérieur de la chapelle. Le projet est ambitieux. Niché derrière le choeur de la cathédrale, le site souffrait de gros problèmes d’humidité et d’infiltrations d’eau, qui mettaient en péril la conservation des oeuvres exposées. Le trésor de la cathédrale a donc été déposé et conservé en lieu sûr, en attendant de pouvoir de nouveau être présenté au public. Et la Drac a planché sur un projet de réaménagement, approuvé en 2007. Les premiers travaux ont commencé en 2017, avec la restauration extérieure de la chapelle : charpente, couverture et maçonnerie ont été refaites et l’ensemble des verrières restauré. Des études ont suivi, l’an dernier,  pour finaliser le projet d’aménagement intérieur : restauration de la salle capitulaire, au rez de chaussée de la chapelle, mais aussi création d’un escalier dans la tour sud.
+ Dans le cadre du projet de réaménagement de la chapelle Saint-Piat, la Drac a passé commande de quatre vitraux contemporains pour la salle capitulaire.
+ Des oeuvres exceptionnellement exposées jusqu’à lundi à Paris
L'Echo, 19/01, p.10

(Sainte Fauste) Les cloches restaurées

Marie-Françoise est née en 1679. C’est l’une des cloches installée dans le clocher de l’église actuelle de Sainte-Fauste, après avoir vécu dans l’ancienne église. Classée Monument historique, elle montrait quelques signes de faiblesse. Elle a donc fait un séjour pour suivre une cure de beauté, à l’entreprise Bodet, à Trémentines (Maine-et-Loire), pour pouvoir reprendre son rôle : annoncer aux habitants du village les cérémonies qui se déroulent à l’église, et sonner l’angélus, tous les jours. Elle est maintenant remontée dans son campanile, après une bénédiction par le père Emmerson, curé de lagrande paroisse de Saint-Vincent, en Champagne berrichonne, dont Sainte-Fauste est l’un des nombreux clochers. Elle a retrouvé sa cadette, Marie-Amélie, installée en 1914.
NR Indre, 19/01, p.21

(Tours) Une officine du XXIe siècle qui

Les membres de l’association Histoire et traditions populaires ont tenu leur assemblée générale mardi après midi dans la salle de l’Atelier, en présence de Marc Jollet, adjoint en charge de la culture, du patrimoine et du jumelage, sous la présidence de Claire Gillard. Cette dernière a salué le soutien de la municipalité, l’implication des bénévoles et les personnes qui ont prêté instruments et matériel pour l’exposition d’octobre. Les membres présents ont eu une pensée pour Jean-Louis Daveau, décédé durant l’année 2018. « Malgré de nombreuses difficultés, le déménagement nous a occupés des journées entières, le tri, la mise en caisse, le  rangement des objets et documents précieux ont demandé des bras, du temps et beaucoup de disponibilité. La subvention  allouée à l’association par la municipalité va aider au financement lourd du toit du moulin Chouard pour 2019...
NR Loir et Cher, 19/01, p.14

(Saint Germain du Puy) Les enfants bagnards du Val d’Yèvre
Quelques Germinois en ont vaguement entendu parler. La plupart l’ignorent, ou ont oublié. Mais leur commune doit beaucoup à la colonie pénitentiaire du Val d’Yèvre. Là séjournèrent, de 1847 à 1924, près de 5.000 jeunes garçons. Des « sauvageons », dirait on aujourd’hui. Âgés de huit à vingt ans, ils provenaient des régions alors les plus pauvres et les plus reculées de France : du Massif Central, du Nord, de Bretagne… Issus de milieux miséreux, souvent enfants naturels ou orphelins, ils avaient été condamnés pour mendicité, vagabondage, vol et autres larcins, parfois pour meurtre. « Jusqu’alors, la justice les expédiait en maison centrale, aux conditions de détention abominables, explique Martine Chavot, guide conférencière au Bureau des guides de Bourges. Mais au milieu du XIXe siècle, sous prétexte de philanthropie, on veut réformer ça, fonder d’autres lieux d’accueil des jeunes délinquants ». Originaire de Bretagne, Charles Lucas (18031889) y croit. Un temps avocat, partisan de l’abolition de la peine de mort, il est inspecteur général des prisons, et épouvanté par ce qu’il y voit. Pour lui, les «  sauvageons » sont amendables, dès lors qu’on les éloigne des grandes villes, des faubourgs ouvriers, de la promiscuité, de la débauche. Jusqu’à 440 colons à l’été 1865 Charles Lucas fonde en 1847 la colonie pénitentiaire du Val d’Yèvre. À  Saint Germain du Puy, sur une zone de marécages où il possède 140 hectares de terres.
Centre-France, 20/01, p.20

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Lun 21 Jan - 14:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 10207
Date d'inscription : 12/09/2008

Revue de presse (14 - 20 janvier 2019) Empty
MessageSujet: Revue de presse (14 - 20 janvier 2019)   Revue de presse (14 - 20 janvier 2019) Icon_minitimeLun 21 Jan - 11:38

"Citoyen, participatif, forum", le musée français se réinvente

Jamais le Louvre n'avait reçu autant de visiteurs. Et il n'est pas le seul. La hausse de fréquentation dans les musées français en 2018 s'explique en partie par la multiplication des initiatives en faveur de la diversification des publics.
Lire la suite : https://www.franceculture.fr/societe/citoyen-participatif-forum-le-musee-francais-se-reinvente

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 10207
Date d'inscription : 12/09/2008

Revue de presse (14 - 20 janvier 2019) Empty
MessageSujet: Revue de presse (14 - 20 janvier 2019)   Revue de presse (14 - 20 janvier 2019) Icon_minitimeLun 21 Jan - 11:40

Le visage de la nouvelle entrée du musée des Jacobins

Les travaux avancent bon train dans le musée des Jacobins. Ils sont surtout visibles dans les jardins, qui vont accueillir à terme la nouvelle entrée.

Le musée des Jacobins est fermé depuis des mois, et les visiteurs ne passeront plus désormais par les anciennes portes qui s'ouvraient rue Daumesnil. En septembre 2019, c'est par les jardins, rue Bregail, qu'il faudra passer pour entrer dans les lieux.
Lire la suite : https://www.ladepeche.fr/article/2019/01/21/2943825-le-visage-de-la-nouvelle-entree-du-musee-des-jacobins.html

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 10207
Date d'inscription : 12/09/2008

Revue de presse (14 - 20 janvier 2019) Empty
MessageSujet: Revue de presse (14 - 20 janvier 2019)   Revue de presse (14 - 20 janvier 2019) Icon_minitimeLun 21 Jan - 11:41

Image issue d'un article pour la recherche "Musée" (source : LCI)
Vidéo 360 - Plongez dans la Piscine, musée atypique de Roubaix


Voir : https://www.lci.fr/lci-360/video-360-plongez-dans-la-piscine-musee-atypique-de-roubaix-2109022.html

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 10207
Date d'inscription : 12/09/2008

Revue de presse (14 - 20 janvier 2019) Empty
MessageSujet: Revue de presse (14 - 20 janvier 2019)   Revue de presse (14 - 20 janvier 2019) Icon_minitimeLun 21 Jan - 11:53

Au musée virtuel de la Sacem, 4 500 documents inédits à découvrir à travers dix expositions

La société qui protège les droits des auteurs a ouvert son musée en ligne pour exposer ses archives numérisées. Au total, quelque 4 500 interviews inédites, partitions originales, paroles d'origine et photos numérisées et accessibles gratuitement.
Lire : https://www.francetvinfo.fr/culture/au-musee-virtuel-de-la-sacem-4500documents-inedits-a-decouvrir-a-travers-dix-expositions_3152805.html

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 10207
Date d'inscription : 12/09/2008

Revue de presse (14 - 20 janvier 2019) Empty
MessageSujet: Revue de presse (14 - 20 janvier 2019)   Revue de presse (14 - 20 janvier 2019) Icon_minitimeLun 21 Jan - 12:18

Incertitudes autour du projet de Musée Nicolas Poussin

Le 28 mai 2017 nous annoncions la création d’un Musée Nicolas Poussin aux Andelys, basé sur le don par Pierre Rosenberg de sa collection, qui se serait ajouté à un tout petit noyau d’œuvre que conserve déjà le musée municipal, essentiellement un tableau de Poussin déposé par le Louvre (voir l’article). Le projet était au tout début de sa gestation et les modalités n’en étaient pas encore précisées.
Lire la suite : https://latribunedelart.com/incertitudes-autour-du-projet-de-musee-poussin

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
Contenu sponsorisé




Revue de presse (14 - 20 janvier 2019) Empty
MessageSujet: Re: Revue de presse (14 - 20 janvier 2019)   Revue de presse (14 - 20 janvier 2019) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Revue de presse (14 - 20 janvier 2019)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue sur le forum de l'APSMRC :: Actualités :: Revue de la presse et du net-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: