Bienvenue sur le forum de l'APSMRC

Bienvenue sur le forum de l'APSMRC

Venez échanger idées et informations sur cette plateforme dédiée aux professionnels du patrimoine.
Ce forum fonctionne en synergie avec le site internet de l'APSMRC :
www.musees.regioncentre.fr
 
AccueilAccueil  Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019) Empty  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Juillet 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
CalendrierCalendrier
Nos partenaires


Derniers sujets

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez
 

 Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019)

Aller en bas 
AuteurMessage
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 10207
Date d'inscription : 12/09/2008

Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019) Empty
MessageSujet: Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019)   Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019) Icon_minitimeVen 8 Mar - 14:12

Musées en Centre-Val de Loire

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre-Val de Loire

(Vatan) Le Musée du cirque garde le cap
L’année 2018 était annoncée comme une période difficile à appréhender pour le Musée du cirque de Vatan, qui a récemment tenu son assemblée générale. Michel Caudoux, président, et Françoise Lemarié, trésorière de l’association, ont relaté, lors de la lecture du rapport moral et du bilan financier, que la fréquentation, bien qu’en baisse, se situe dans une moyenne générale par rapport aux autres sites touristiques du département. « Les visiteurs sont venus de soixante-treize départements, et de neuf pays. L’accueil de groupes a bien fonctionné. Nous avons réalisé une large prospection autour des comités d’entreprises , agences de voyage, clubs et écoles. Le renouvellement de notre label Tourisme et handicap, avec les travaux supplémentaires réalisés par la Ville de Vatan pour des places de stationnement spécifiques et l’enrobé d’une partie de la cour, permet désormais un accès tout confort aux personnes en fauteuils roulants. Le partenariat conclu pour trois ans avec le château de  Valençay et l’exposition temporaire autour du Cirque Sabine-Rancy, accompagnée d’un hommage à Robert Vasseur, réactivent nos animations. Ce travail commence à porter ses fruits. »
NR Indre, 02/03, p.22

(Dampierre en Burly) Des animations pour les plus jeunes
Véritable caverne d’Ali Baba dédiée à l’univers circassien et à la magie, le musée du Cirque et de l’Illusion, situé à Dampierre en Burly, propose des prestations à destination des scolaires. Un chapiteau dressé sur le parking de l’établissement annonce la couleur des festivités. La structure ainsi érigée prend ses quartiers d’une année sur l’autre. L’opération est menée pour la quinzième année consécutive et pour une période d’environ un mois. Le chapiteau investira le musée du Cirque à compter du 20 mai et jusqu’au 14 juin. Ces prestations en direction des écoles permettent aux enfants de s’initier aux arts du cirque. Deux options sont proposées. La première, à partir de la maternelle, une journée dans le monde du cirque : une formule qui comprend une initiation aux arts du cirque dispensée par des artistes professionnels de la compagnie Criolanecircus, bien connue sur le territoire du Val de Sully. « Les enfants s’essaient aux différentes disciplines de jonglage, au fil de fer, à l’équilibre sur boule, au charivari », explique Rémy Demantes, le propriétaire du musée.
RC Loiret, 03/03, p.14

(Dreux) La Région au secours des vignerons
Une convention Cap’Asso a été signée entre la Région et l’Écomusée des Vignerons. En paraphant la convention Cap’Asso, François Fillon ne cache pas son soulagement : « On avait sept salariés, il y a un an, on en a plus que quatre en Parcours emplois aidés (PEC) qui sont moins subventionnés qu’auparavant ». Le président de l’association Flora Gallica qui gère l’Écomusée des Vignerons et Artisans drouais affiche un large sourire aux côtés de Valentino Gambuto. Ses responsables ont donc sollicité la Région Centre Val de Loire pour pouvoir bénéficier d’une aide financière afin de recruter deux nouveaux animateurs à travers le dispositif Cap’Asso. La Région a accordé une subvention de 50.000 € à l’association destinée à financer une partie des salaires de ses deux futurs employés. La durée de l’aide est de trois ans maximum, et peut être renouvelée. Valentino Gambuto, conseiller régional, commente tout en apposant sa signature : « Avec la fin des contrats aidés, on est très sollicité. Il s’agit d’une aide pour un monde associatif en souffrance ». (intégral)
L'Echo, 05/03

Conseil départemental : Culture au menu de la commission permanente
Le Loiret contribue à la rénovation du muséum d’Orléans à hauteur de 2,4 millions d’euros. Dans le cadre de sa mobilisation en faveur des projets d’intérêt départemental et supradépartemental, le Loiret apporte son soutien à la Ville d’Orléans en subventionnant à hauteur de 2,4 millions d’euros la rénovation du muséum d’Orléans pour la biodiversité et l’environnement. (intégral)
RC Orleans, 04/03

(Epineuil le Fleuriel) Les projets de la maison-école

L’assemblée générale de l’association de la maison-école du Grand Meaulnes s’est déroulée samedi dernier dans le bâtiment accueil. La présidente, Marie-Hélène Amizet, entourée des membres du bureau a présenté le rapport moral de 2018. L’année écoulée a vu une belle remontée du nombre de visites, le fort investissement des bénévoles qui ont animé le site pour le plus grand plaisir du public, ainsi que l’embauche d’un jeune en service civique, du 1er juin au 30 novembre. Le projet du nouveau bâtiment accueil a été évoqué. La mise à disposition d’un terrain pour sa construction, par un couple belge demeurant sur la commune, va permettre sa réalisation. Les plans sont faits, il ne reste plus qu’à boucler le budget, des demandes de subventions sont d’ailleurs en cours.
Le Berry, 07/03, p.22

(Chartres) Une feuille de route pour les Beaux-Arts
Une nouvelle étape pour donner un nouveau souffle au musée des Beaux Arts. Isabelle Vincent, adjointe au maire de Chartres en charge de la culture et du patrimoine, a présenté aux élus du Conseil municipal, mardi soir, le Projet scientifique et culturel du musée (PSC). Un document qui fixe une feuille de route pour l’avenir des Beaux Arts, a souligné l’élue : « La Ville de Chartres est engagée dans un ambitieux projet en faveur de son musée. L’établissement doit affirmer son identité de musée généraliste et son ouverture vers les autres pratiques artistiques. L’avenir du musée passe notamment par l’adoption de ce Projet scientifique et culturel, véritable ADN du musée, qui dresse un état des lieux et propose des axes de développement pour l’avenir. Il doit aussi être soumis à l’avis du ministère de la Culture. » Concrètement, ce PSC doit permettre aux Beaux Arts d’être labellisé “Musée de France”. Le PSC dresse un bilan, mais fixe également les grands axes à suivre : « Il s’agit d’un lieu emblématique au pied de la cathédrale. Une rénovation est indispensable et des collections doivent être valorisées. Pour l’avenir, quatre grandes thématiques sont fixées pour le musée : lumières sur l’histoire des bâtiments et des jardins, lumières sur les cultures extraeuropéennes, lumières sur les arts occidentaux, et lumières sur l’art du XXe siècle ( Vlaminck, Soutine, Loire…). Tout cela doit accompagner la réhabilitation des bâtiments et des jardins, dans le cadre d’un établissement ouvert et vivant. »
+ Trois grandes expositions prévues pour cette année
L'Echo, 07/03, p.8

(Châteauroux) “ Le Travail en miroir ” au Musée Bertrand
L’exposition qui nous réunit a ce mérite de nous montrer que parfois, le passé et le présent se rejoignent malgré tout et que les techniques ancestrales sont juste adaptées aux nouvelles technologies alors que les gestes restent les mêmes », soulignait Jean-François Mémin, maire adjoint à la culture, vendredi dernier, lors du vernissage de l’exposition Le Travail en miroir, présentée au Musée Bertrand jusqu’au 19 mai. Le public a apprécié la présentation de l’ancien magistrat qui n’a pas manqué pas de féliciter Christian Delory, photographe, invité d’honneur de cette exposition. Michèle Naturel, directrice du musée, a attiré l’attention du public sur les différentes oeuvres picturales, notamment sur un tableau peint et émaillé par Robert Barriot, artiste castelroussin décédé en 1970 et considéré comme « le plus grand émailleur de tous les temps ».
NR Indre, 07/03, p.10

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Ven 8 Mar - 14:33, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 10207
Date d'inscription : 12/09/2008

Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019) Empty
MessageSujet: Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019)   Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019) Icon_minitimeVen 8 Mar - 14:13

Archéologie en Centre-Val de Loire

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre-Val de Loire

(Chartres) L’archéologie se renouvelle

Insuffler une nouvelle dynamique. Telle est la volonté de Fanny Pennarun et Florent Ginestet, les deux nouveaux médiateurs de la direction de l’archéologie, aux abbayes Saint Brice. « Les deux anciens média teurs sont partis : un est retraité et l’autre a changé de service », explique Albina Entwistle, assistante de médiation depuis treize ans. Dans un premier temps, Fanny Pennarun et Florent Ginest et souhaitent « mettre à jour les ateliers déjà existants. Notre but est d’apporter un regard nouveau sur toutes les activités proposées par la direction de l’archéologie. Et au fur et à mesure, nous proposerons des nouveautés… » La tranche d’âge ciblée pour les ateliers proposés est actuellement de 7 à 12 ans. « Nous voulons élargir et viser les 7 à 77 ans. Cela se fera à plus long terme, évidemment », confie Florent Ginestet. Conception de futurs ateliers, communication sur leurs activités, création de partenariats, organisation des visites guidées… « Nos semaines sont bien remplies ! » Les deux médiateurs, qui sont arrivés il y a quatre mois pour Fanny et deux mois pour Florent, sont déjà au travail puisqu’ils préparent l’exposition “Les mille et une couleurs d’Autricum Les fresques romaines à Chartres”, au musée des Beaux Arts.
L'Echo, 02/03, p.9

(Cepoy) Henri Pereira donne ses silex
Grâce à un don d’une centaine de pièces de silex taillé, la salle André Thomas de Cepoy vient d’étoffer son patrimoine d’objets remarquables issus de la préhistoire. Le maire, Jean Paul Schouleur, et Frédéric Chéreau, artisan de cette réalisation, sont très satisfaits d’accueillir cette 2e collection. Ils remercient le donateur pour sa clairvoyance et son sens de la conservation. À savoir Henri Pereira, qui a effectué des fouilles à partir de 1972, entre Ervauville, Chantecoq et Sait Hilaire les Andrésis. Les pièces, dont certaines sont très rares, peuvent remonter entre 400.000 et 200.000 ans pour les plus anciennes, et jusqu’à 40.000 ans (prénéandertalien et néandertalien), et ainsi montrer une évolution de la technique de taille, vers 40.000. Ces pièces complètent les deux nouvelles vitrines de silex taillés proposés à Cepoy (sachant que tous ne sont pas exposés).
RC Loiret, 05/03, p.15

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr


Dernière édition par valerie.maillochon le Ven 8 Mar - 14:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 10207
Date d'inscription : 12/09/2008

Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019) Empty
MessageSujet: Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019)   Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019) Icon_minitimeVen 8 Mar - 14:13

Patrimoine en Centre-Val de Loire

Source : Panorama de presse de la DRAC Centre-Val de Loire

(Olivet) Un parcours patrimonial et historique
Autre gros projet 2019 dont on a parlé jeudi : la création d’un parcours patrimonial et historique. Il serpentera entre les 21 points de la ville identifiés. Citons seulement l’église, le château du Poutyl ou encore les bords du Loiret… L’installation de panneaux viendra notamment renforcer leur mise en valeur. (intégral)
RC Orleans, 02/03

(Bourges)  Comment restaure-t-on un tableau ?
Abîmé, patiné voire déchiré… Les tableaux de peinture subissent les outrages du temps. Comment leur rendre leur superbe ? Jean-Marc Devulder, restaurateur de tableaux, présentera son métier lundi 11 mars, à 19 heures, à la bouquinerie associative le TourneLivres (10, rue Adélaïde Hautval quartier Moulon). Site : www.letournelivres.fr. (intégral)
Le Berry, 02/03

(Chartres) La cathédrale va retrouver son fragment de jubé
C’est un élément essentiel du patrimoine de la cathédrale qui devrait faire son grand retour, prochainement, dans l’édifice. Un fragment du jubé (*), appelé fragment de l’Aigle, datant du XIIIe siècle et détenu depuis 2002 par Philippe Carlier, propriétaire de la galerie parisienne Brimo de Laroussilhe, devrait revenir prochainement au sein de l’édifice, sans que l’État, propriétaire de la cathédrale, ne verse un centime. C’est le sens de l’arrêt rendu par la cour de cassation en date du 13 février, qui rejette le pourvoi de cet antiquaire parisien, mettant un terme à plus de dix ans de procédures judiciaires. Philippe Carlier a acheté l’oeuvre en  2002, sur le marché de l’art français, vendu, selon lui, comme une sculpture de la Renaissance italienne. Après avoir effectué des recherches et étudié l’objet, il découvre qu’il possède en réalité un morceau de  la partie supérieure du premier jubé de la cathédrale de Chartres. L’antiquaire propose alors à l’État de lui vendre la pièce pour 2,3 millions d’euros. Après un délai de réflexion, la direction des musées du ministère de la Culture lui fait une contreproposition à un million d’euros, qu’il refuse. Des  experts estiment ensuite la valeur du fragment entre 3 et 7 millions d’euros. Début 2007, changement de stratégie. La Direction de l’architecture et du patrimoine revendique la propr iété de ce bien religieux disparu et réclame à la galerie sa restitution gratuite, au nom du décret du 2 novembre 1789 de  l’Assemblée constituante, qui met les biens religieux à la disposition de la Nation. Un long feuilleton judiciaire s’engage.
(*) Tribune transversale élevée entre la nef et le choeur, dans certaines églises.
+ Considéré comme l’un des plus beaux d’Europe
+ D’autres parties de l’oeuvre rejoindront le trésor à la chapelle Saint-Piat
L'Echo, 02/03, p.2/3

(Buzançais) Discussions autour du prieuré Sainte-Croix
Les membres de l’Associa- tion de sauvegarde du prieuré Sainte-Croix, de Buzançais, ont tenu leur assemblée générale. Le président, Jacques de Verneuil, est revenu sur la vente du prieuré à la municipalité, en 2017. Celle ci précise que, si dans les deux ans, le prieuré n’est pas mis hors d’eau et sauvegardé, le don de 48.000 € sera annulé. L’association, elle, s’est dite surprise du manque d’information. « Aucun écrit, aucune réunion n’a permis de coopérer », a lancé le président. L’adjointe à la culture, Évelyne Mauduit, s’est expliquée : « Le maire s’est engagé à sauvegarder le prieuré cette année. La démolition de l’ancienne usine et la pose d’un échafaudage sont des preuves de l’investissement de la municipalité. » Malgré ces informations, Jacques de Verneuil estime que « l’assemblée ne désire pas changer la close résolutoire de l’acte de vente. Cette somme de 48.000 € ne peut être donnée
uniquement si la sauvegarde et la mise hors d’eau sont effectives. » (intégral)
NR Indre, 02/03

(Vineuil) Mobilisés pour le patrimoine
Une vingtaine de personnes ont assisté, mardi dernier, à la réunion préparatoire à la constitution d’une association dédiée à la protection et à la valorisation du patrimoine local. Lancée par un collectif animé par Marie- José Alberto et Monique Covas, l’initiative a rencontré un écho favorable. Toutefois, elle se heurte à une difficulté pratique, dans la mesure où aucun des participants n’a souhaité, dans un premier temps tout au moins, assumer la charge de la présidence. Dans ces conditions, la structure prendra la forme d’une section du CCLV (Centre culture et loisirs de Vineuil), qui en assurera la représentation juridique.
NR Loir et Cher, 02/03, p.15

Les promesses tenues du château d’Azay-le-Rideau

Il était devenu une «belle endormie» aux statistiques moribondes. Sa renaissance est à la hauteur des prévisions, légèrement au dessus même des objectifs fixés par le Centre des monuments nationaux (CMN), son propriétaire : le château d’Azay-le-Rideau a accueilli 307.290 visiteurs en 2018. Une affluence qui renoue avec des chiffres vieux de vingt ans et confirme les promesses du chantier de  restauration mené entre 2015 et 2017. « Incontestablement une retombée directe », analyse Jacques Buisson-Catil, administrateur du château. Mais  l’époque est déjà à l’après. « Il s’agit désormais de consolider ces tendances, de poursuivre la progression sans verser dans la surfréquentation, qui aurait des effets catastrophiques sur le site », précise-til. Au cinquième rang des monuments les plus visités d’Indreet- Loire, Azay entend exister. Le remeublement, initié salle par salle avec le Mobilier national selon un travail scientifique rigoureux, milite en ce sens. « Il y a ici une âme, avec l’histoire qui est désormais racontée », se félicite-t-on au CMN. Une histoire que le cinquième centenaire de la Renaissance promet de mettre en valeur, cette année.
NR Indre et Loire, 02/03, p.2

(Esvres) Aspe : tout un patrimoine à préserver
L’assemblée générale de l’association l’Aspe (Association pour la sauvegarde du patrimoine esvrien), présidée par Pierre Stevoux, a permis de faire un tour d’horizon des dossiers en cours ainsi que des projets à venir. Le maire en personne, Jean-Christophe Gassot, est venu s’expliquer sur différents dossiers portant notamment sur le patrimoine religieux. Il est favorable aux tirages de dépliants d’information sur l’éoliennes prévus mais il convient d’en préciser la quantité. L’information est donnée sur un nouvel  aménagement de l’espace de l’éolienne ainsi que du matériel urbain. La municipalité suit les projets : de la logette à restaurer, de l’église (chaire, retable, chemin de croix à restaurer), d’une stèle à la mémoire des résistants martyrs de la ferme du Vaux, des sentiers du patrimoine, importants pour le tourisme. Le maire a informé de la décision de nommer l’espace piquenique face à l’ancien hangar des pompiers Espace Soudillon. Jean-Claude Pestel, responsables de l’éolienne, a assuré les permanences de mise en fonction et les arrêts de ce beau patrimoine d’Esvres, ainsi que les visites à la demande de différents groupes. Il a précisé qu’un gros travail d’entretien et de réglage a été réalisé entre 2017 et 2018.
NR Indre et LoireW, 02/03, p.17

(Lèves)  La passion du vitrail de père en fils
Mille et une nuances de couleurs, translucides, illuminent les ateliers Loire. Depuis 1946, au fond de cette impasse de Lèves, dans le parc d’une très belle propriété, on travaille ici le vitrail avec talents et créativité. Depuis trois générations. Ce sont aujourd’hui Hervé et Bruno Loire (*) qui dirigent l’entreprise, après leur père, Jacques, et  leur grand père et fondateur des ateliers, Gabriel Loire. Peintre, artiste, maître verrier, ce dernier a réalisé, dans cet atelier, de nombreux vitraux à travers le monde. Hervé et Bruno, et leur soeur Nathalie (*), ont toujours baigné dans cette atmosphère : « Quand on partait à l’école, on passait à l’atelier. » Ils ont aussi accompagné, enfants, leur père, en Afrique ou ailleurs, pour poser des vitraux. En grandissant, travailler à leur tour dans les ateliers Loire s’est peu à peu imposé à eux, « sans pression », après quelques détours. « À un moment donné, on a eu aussi besoin de voir autre chose, de travailler un peu à l’étranger », soulignent ils. Mais les deux frères rejoignent finalement l’atelier, voulant eux mêmes s’impliquer dans l’entreprise et assurer sa  pérennité. Aujourd’hui, les Loire, toutes générations confondues, se réjouissent d’avoir plus de 1.000 références dans le monde.
(*) Leur soeur, Nathalie Zins, aujourd’hui décédée était, elle, directrice de la Galerie du vitrail.
L'Echo, 03/03, p.4

(Argenton) L’ancienne église a retrouvé des fidèles
A Saint-Etienne, le patrimoine fait bon ménage avec les nouvelles technologies. Depuis peu, l’ancienne église du quartier, qui fut longtemps le lieu de culte principal d’Argenton-sur-Creuse, héberge en effet un accueil informatique gratuit du réseau Web’O Centre de la Région Centre-Val de Loire. Ce  service proposé par la Ville, avec le concours du Cercle laïque culturel (CLC), illustre le partenariat qui a permis de transformer ce bâtiment du Ve siècle en Maison d’animation. Un chantier de 906.000 €, subventionné à 80 % par l’État, la Région et le Département, a engendré l’aménagement sur trois niveaux d’un espace numérique, de salles de conférence et de réunion, et de locaux associatifs destinés essentiellement au CLC, qui compte 400 adhérents  répartis en douze sections. Une visite des lieux a donné l’occasion d’appréhender les activités en cours de cartonnage, reliure et informatique, avant le traditionnel coupé de ruban et différentes interventions.
NR Indre, 03/03, p.9

(Orleans) Des lycéens aident à restaurer une locomotive

Vendredi, Marien D’Herdtet Tom Gautron, en première année de BTS chaudronnerie au lycée Jean Lurçat, sont venus visiter les locaux de l’Amicale des anciens et amis de la traction vapeur (AAATV) Centre Val de Loire en compagnie de deux de leurs professeurs. Les deux élèves travaillent à la réalisation de la goulotte d’évacuation des toilettes de la locomotive à vapeur 141.R.840, actuellement immobilisée en raison de la réfection de sa chaudière. La pièce d’origine, datant de 1931, était trop abîmée et, bien que possédant une très bonne connaissance des trains historiques, les membres de l’AAATV n’avaient pas les compétences nécessaires pour effectuer ce  remplacement. La réalisation de cette pièce a priori peu noble, et pourtant très utile, nécessite, en effet, de par sa  complexité, une parfaite maîtrise de la géométrie descriptive dans l’espace. D’où l’idée des « anciens » de confier cette mission au lycée des métiers fleuryssois, dans le cadre d’un partenariat basé sur l’échange de savoir faire. Vendredi, les lycéens ont pu essayer le prototype qu’ils ont fabriqué à partir de la maquette fournie par l’AAATV et ils vont devoir maintenant procéder aux soudures avant la fabrication de la pièce en inox. (intégral)
RC Orleans, 05/03

(Saint Denis en Val) Ils resteront « vigilants » sur la sauvegarde du patrimoine
Créée en octobre 2001, l’association Histoire patrimoine et traditions locales a tenu son assemblée générale, il y a quelques jours, à l’espace Pierre-Lanson. « Nous restons vigilants concernant la sauvegarde du patrimoine local, en particulier les ruines du Château de l’Isle », rappelle la présidente, Muguette Rigaud, pour qui il convient d’ajouter une liste de lieux à sauvegarder : la maison de la Morpoix, les croix de chemin, les patrimoines rural et naturel.
RC Orleans, 05/03, p.15

Une vente aux enchères d’exception

Il y a un peu plus d’un an était paru un très beau livre faisant aujourd’hui référence : La faïence de Gien, aux éditions Charles Massin,  signé Jean-Claude Renard, commissaire priseur bien connu dans la cité d’Anne de Beaujeu. L’ouvrage est riche de nombreuses photos de très belles pièces, prêtées par des collectionneurs pour l’occasion. Et parmi ces objets, certains appartenaient à Jean-Marie Jacquet, propriétaire de l’une des plus belles collections de faïences de Gien en France. Dans quelques semaines, c’est pourtant une page qui se tournera pour ce natif de Gien. Le 8 avril, sa collection sera mise aux enchères près de Nantes où il vit avec son épouse, Chantal. Mille pièces, dont certaines exceptionnelles, seront vendues en 360 lots. Jean-Marie Jacquet a toutefois décidé, symboliquement, d’offrir la primeur de la présentation du catalogue élaboré avec Philippe et Aymeric Rouillac, commissaires priseurs chargés de la vente, aux Giennois. Rendez vous est donné au Sanotel, le mercredi 20 mars, à partir de 16 heures. C’est la première fois qu’on verra une vente d’une telle ampleur. Les collectionneurs de faïences de Gien s’y préparent évidemment déjà.
RC Loiret, 05/03, p.17

(Levroux) La commune candidate au label Petites Cités de caractère
Les élus de l’Indre, et de l’Indre-et-Loire, ont répondu présent, jeudi dernier, à l’appel de Caroline Fried, adjointe en charge des affaires culturelles de Levroux, et responsable de la communication. Ils se sont réunis à la Maison du peuple, afin d’assister à une réunion sur le projet Petites Cités de caractère. Né au milieu des années 1970, ce concept permet de valoriser des communes atypiques, rurales par leur implantation, leur population, et urbaines par leur histoire et leur patrimoine. Ce label est délivré aux petites villes et villages de moins de 6.000 habitants, possédant un patrimoine architectural et paysager remarquable, et répondant aux critères d'une charte d'accueil des visiteurs. Le but : utiliser la sauvegarde du patrimoine, comme levier de développement des territoires. Laurent Mazurier, coordinateur du réseau Petites Cités de caractère, a animé le débat, accompagné d’Alexandre Martin, directeur du Conseil d'architecture, d'urbanisme et d'environnement (CAUE 36).
NR Indre, 04/03, p.12

(Boigny syr Bionne) Gros travaux à la Commanderie
En partie écroulée aux premières heures du matin du 1er juin 2016, suite aux incessantes pluies diluviennes survenues les jours précédents, la tour du château de la Commanderie va, après les conclusions des différentes procédures administratives, connaître une véritable cure de jouvence. Une reconstruction, même. De ce fait, les ouvriers de la société Placier, de Bellegarde, sont intervenus en fin de semaine dernière pour enlever la couverture du dôme puis, à l’aide de leur grue de 28 mètres, retirer toute la charpente et extraire l’ancienne cuve d’eau de près d’une tonne. En parallèle, ceux de la société Lagarde, spécialisée dans la restauration du patrimoine, procédaient à l’installation d’une autre partie d’échafaudage, ainsi que le  montage de quatre sapines (piliers) de dix et douze mètres de haut, pour l’installation d’un parapluie devant abriter les travaux de reconstruction.
RC Orleans, 06/03, p.18

(Artenay) L’association des Amis du moulin de pierre a fait le bilan
Le président de l’association, Gilles Hue a, d’abord, remercié les participants, le maire, les employés techniques et Patrick Chauveau, président de l’Association régionale des amis des moulins de Beauce (ARAM). Au bilan, l’année 2018 a été plutôt calme en termes de visiteurs avec un nombre d’entrées stable. Quant aux adhésions, c’est une satisfaction puisque l’association compte une augmentation de 50 %. Actuellement, une réflexion est menée pour organiser des visites couplées avec le moulin de Lignerolles (Coinces) qui, lui aussi, a été récemment rénové. Le but de ces doubles visites est de valoriser le territoire. Une démarche sera également entreprise auprès des écoles de la communauté de communes de la Beauce loirétaine pour les inciter à venir visiter ce patrimoine. Enfin, une attention toute particulière est portée aux ailes du moulin afin d’éviter de nouveaux soucis.
RC Orleans, 06/03, p.23

(Gaubertin) Le toit de l’église prochainement restauré
Samedi, lors d’une petite cérémonie en mairie, Vincent Cunaud (Super U de Beaune) Patrick Poisson (AFL Amilly) et Guy Lasnier (Pentalog La  Chapelle Saint Mesmin), du Club des mécènes, ont remis un chèque de 6.000 euros au maire, Jean Gillet. Un financement pour restaurer la toiture de l’église Saint Aubin, fermée depuis près d’un an. Jean Richard, délégué départemental de la Fondation du patrimoine, animateur du Club des mécène s e t chargé du patrimoine à la communauté de communes, a rappelé que, depuis la séparation des églises et de l’État, les communes se chargent de l’entretien des églises construites avant 1905. Les très petites communes ne pouvant plus assurer le coût des réparations, la Fondation du patrimoine intervient. Après examen des demandes, elle sollicite les généreux donateurs sensibles à la valorisation du patrimoine.
RC Loiret, 06/03, p.16

(Chapelon) L’objectif est atteint pour le moulin
Der nière ligne droite pour le moulin à vent Gaillardin, dont la campagne de souscription, ouverte pour financer des travaux de  restauration, a atteint ses objectifs. Samedi, le maire de la commune, Dominique Daux, a procédé à l’attribution d’une aide, avec remise de chèque, en compagnie de Bernard Vella (Fondation du Patrimoine). Depuis l’ouverture de la souscription, une somme de 10.000 € devait être récoltée. L’objectif a été largement dépassé et a donné droit à une aide de 15.000 € de la Fondation du patrimoine.
+ De multiples soutiens à la restauration du moulin
RC Loiret, 06/03, p.18

(Bourges) Un expert mondial pour les Nuits lumière

«Bourges mérite le meilleur pour mettre en valeur ses trésors d’histoire. » La phrase glissée il y a plusieurs mois par Pierre-Antoine Guinot, adjoint au maire en charge du patrimoine, prend une tout autre dimension à la lumière de la dernière étape franchie dans la valorisation des vieilles pierres berruyères. Pour les prochaines Nuits lumière, la municipalité a retenu une pointure de la création et de la projection monumentale, une société dont la réputation dépasse les frontières françaises. Lancé en novembre 2018 par la ville, le marché public de conception lumineuse, audiovisuelle et sonore de la déambulation estivale et nocturne a été confié à Cosmo AV. Une information à la fois confirmée par la ville et par le prestataire. Si le nom de l’entreprise retenue ne vous dit rien, l’une de ses créations vous a peut être déjà tapé dans l’oeil. Cosmo AV se cache en effet derrière les deux scénographies présentées lors des Nuits lumière 2018. Une édition marquée par le virage numérique pris par un parcours créé au tournant des XXe et XXIe siècles, mais aussi par un sérieux couac. En plus de démarrer en retard – fin juillet au lieu de mi juin –, l’événement s’était cantonné à deux sites contre six auparavant : le rempart galloromain du jardin de l’Archevêché et la façade du palais Jacques Coeur. « Nous avons reçu plusieurs propositions, dont l’une était complètement hors sujet, explique Pierre-Antoine Guinot. Si, j’en conviens, tout n’avait pas été parfait l’an dernier, la société retenue a démontré qu’elle savait faire de belles choses. »
Le Berry, 06/03, p.8

(Thiron Gardais) Restauration de l’abbaye
Une réunion de chantier aura lieu, le 21 mars, pour peaufiner la fin de la première tranche et lever des fonds. « Nous parlerons également de la seconde tranche, actuellement à l’étude par l’architecte Marie-Suzanne de Ponthieu. Nous travaillerons sur le projet de recherche de mécénat, sachant qu’il reste encore 200.000 € à trouver », précise le maire. (intégral)
L'Echo, 06/03

(Montlandon) La porte de l’église bientôt restaurée
Créée en février 2012, l’association de sauvegarde de l’église Saint Jacques a tenu son assemblée générale, samedi. « L’année écoulée n’a pas pu voir de grands travaux, car nous n’avons pas ouvert de nouvelle convention avec la Fondation du  Patrimoine », a souligné Stéphane Gillet, son président. L’église a reçu, le 15 septembre, le premier prix d’Eure et Loir par les Rubans du Patrimoine pour récompenser les travaux entrepris. En 2018, les dons et les bénéfices des manifestations ont rapporté  1.750 €, au profit des futurs travaux. 5.000 € serviront à la remise en état de la porte d’entrée, en 2019. Il restera ensuite à rénover les vitraux. Après la remise en place des statues, du chemin de croix et la restauration de la sacristie, la commune poursuit actuellement la remise en état des boiseries du choeur. Francis Fezard, le maire, a informé les adhérents de la chute des tuiles du toit. Un filet de protection pourrait être mis en place. Le bureau mène une réflexion sur l’installation d’un système de vidéosurveillance pour protéger l’édifice des intrusions. (intégral)
L'Echo, 06/03

(CC Territoires vendômois) L’opposition dénonce un manque de débat
La réunion de la commission des finances, elle est fixée au 13 mars, avec un conseil de maires le 21 mars, le vote du budget intervenant le 1er avril. Il rappelait qu’il ne s’agissait pas du vote du budget et renouvelait sa déclaration préliminaire où il affirmait que « les orientations s’inscrivent dans la continuité… pour développer l’attractivité du territoire, assurer la solidarité entre les communes avec le maintien du dispositif du FACIL, l’instauration de la dotation de solidarité rurale pour les communes de moins de 1.000 habitants. Et le maintien d’un niveau élevé d’investissement que je m’engage à présenter en détail lors du prochain conseil des maires… » Des précisions qui n’ont pas convaincu le maire de Thoré-la-Rochette qui regrettait de voir énoncer de gros investissements sans en connaître les raisons . Et de donner l’exemple des 850.000 € prévus pour la Possonnière. Claire Granger, maire de Sasnières en charge du dossier rappelait, qu’après audit du bâtiment, il s’agissait de trouver une nouvelle scénographie et un réaménagement des jardins de la maison natale de Ronsard, « des projets qui existaient dès 2016 au temps de la communauté Loir et Braye. » Finalement, un DOB à fleurets mouchetés.
NR Loir et Cher, 06/03, p.12

Loto du patrimoine : le 14 juillet, tirage de la seconde édition

L’an passé, 192 millions d’euros de mises ont été recueillis, soit 22 millions en faveur de la Fondation du patrimoine. Au delà, l’État s’était engagé à compenser les taxes prélevées sur les jeux Mission Patrimoine par un apport d’un montant de 21 millions d’euros au profit du patrimoine (dont 14 millions pour la Fondation du patrimoine). Plus de 2 millions de Français avaient participé à cette première édition. Les sélections des différents établissements et monuments sont encore à l’étude pour un palmarès devant être connu d’ici à la fin du mois. Deux sites emblématiques en Région Centre Val de Loire ont été présélectionnés dont un dans le département du Cher : une grange pyramidale sur la commune de Jars. L’autre est un moulin dans le Loir et Cher. Plusieurs autres sites du Cher ont également retenu l’attention dans le cadre des différents « projets de maillage » : la collégiale Sainte Austrégésile à Saint Outrille ; le château de Culan ; le prieuré d’Allichamps à Bruère Allichamps ; l’église Saint Symphorien à Genouilly ; la cathédrale de Jean Linard à Neuvy Deux Clochers. Pour l’instant, ce ne sont que des propositions.
Le Berry, 07/03, p.5

Tous les Euréliens soutiennent Frazé
Ce n’est peutêtre pas complètement un hasard mais le Perche a décidément la cote auprès des émissions de télévision. Après Bellême, du côté du Perche ornais il y a deux ans, c’est cette année Frazé qui va porter haut les couleurs du Perche eurélien à l’émission Le Village préféré des Français. La petite commune percheronne y représente en fait la région Centre Val de Loire alors que Bellême s’était fait l’ambassadeur de la Normandie il y a deux ans avec une très belle sixième place sur quatorze
communes candidates. Avec ses 500 habitants, son château classé au titre des Monuments historiques, son église romane récemment restaurée, ses deux commerces, ses maisons aux toitures habillées d’épis de faîtage en terre cuite émaillée, ses trois manoirs percherons, Frazé ne manque pas d’attrait pour briller dans l’émission qui sera présentée en juin prochain par Stéphane Bern sur France 3. « Un vrai village » « Et puis c’est un vrai village, qui a su conserver son âme », y est allé de son compliment Claude Térouinard hier. Le président du Conseil départemental d’Eure et Loir est venu en personne soutenir la candidature de Frazé. Le soutien de la collectivité départementale ne s’arrête d’ailleurs pas là puisque plus de 210.000 prospectus invitant tous les Euréliens à voter pour Frazé ont été édités en même temps que des affiches pour les abribus. Les flyers seront insérés dans le prochain numéro du magazine Eurélien.
+ Les votes sont ouverts jusqu’au 21 mars (www.facebook.com/villageprefere)
L'Echo, 07/03, p.28

La Cdc Terres du Perche fait ses comptes

Le Conseil communautaire des Terres du Perche s’est réuni lundi à Montlandon. Il a été marqué par le débat des orientations budgétaires à partir duquel sera construit le budget 2019. 33.500 € seront investis au Domaine de l’abbaye de Thiron-Gardais, « notamment pour embaucher deux agents d’accueil touristiques saisonniers à l’escape Game ayant déjà atteint les 1000 entrées ». Un hébergement touristique à Thiron-Gardais est à l’étude.
L'Echo, 07/03

(Le Blanc) Des subventions pour financer les travaux

La municipalité projette de restaurer la chaire à prêcher, datant des XVIIe et XVIIIe siècles et inscrite aux Monuments historiques. La Ville va solliciter une aide de la Direction régionale des affaires culturelles, à hauteur de 50 %. (intégral)
NR Indre, 07/03

(Blois) Une pétition pour “ sauver l’hôtel-Dieu ”
Propriété de la Ville de Blois depuis 2010, le site estimé à 3,1 millions d’euros par le service des Domaines sera libre de tout occupant fin 2020 lorsque les services de l’État auront quitté les lieux. Un temps envisagé, le projet d’un hôtel de luxe n’est plus d’actualité puisqu’il a franchi la Loire pour se positionner sur le site de la maison de retraite Gaston-d’Orléans. La municipalité est donc repartie sur une autre opération mixte qui va combiner logements, bureaux destinés à de l’activité tertiaire et espace culturel dédié au peintre Bernard Lorjou. Et a décidé lundi en conseil municipal de lancer un appel à projets. Si six promoteurs se sont déjà manifestés, le projet ne convainc pas Malik Benakcha – désigné chef de file Les Républicains pour les municipales à Blois – qui juge que, « compte tenu des délais de réponse très courts imposés (un mois et demi), cet appel à projets est orienté et verrouille de fait toute créativité possible mais représente surtout un déni de démocratie car les Blésois n’ont pas été associés à la réflexion sur le cahier des charges ». Celui qui devrait être le candidat LR aux élections de 2020 a donc décidé de lancer une pétition en ligne (http://sauvonslhoteldieu.fr) pour « demander un moratoire sur cet appel à projets afin de laisser place à une réelle consultation démocratique » (intégral)
NR Loir et Cher, 07/03

(Saint Amand-longpré) Notre-Dame de Villethiou en pleine rénovation
Le 10 décembre dernier, la société Hory-Chauvelin d’Avoine (Indre-et-Loire), spécialisée dans la rénovation et la restauration des bâtiments anciens, a commencé à installer les 15 tonnes d’échafaudages et de protections nécessaires aux travaux de la chapelle Notre- Dame de Villethiou. Le 25 février, les premiers travaux de rénovation de la face ouest et de ses retours sud et nord commençaient. La durée de cette première partie de travaux sera d’un an. La deuxième phase durera environ une année également avec les travaux de réfection des extérieurs nord et des petites chapelles. L’accès à la chapelle reste libre et protégé. La participation financière aux travaux de restauration vient de la Fondation du patrimoine, du conseil départemental, de la municipalité de Saint-Amand-Longpré et des dons à l’association de sauvegarde de Notre-Dame de Villethiou. (intégral)
NR Loir et Cher, 07/03

(Saint-Martin-le-beau) Les Amis du Manoir en assemblée générale
L’association des Amis du manoir Thomas Bohier a tenu son assemblée générale, vendredi dernier, sous la présidence de Christophe Lagorce, lequel a dressé un bilan très satisfaisant de l’année écoulée. Les conférences, aux sujets variés (chirurgie cardiaque, philosophie, chansons, littérature, Europe), les partenariats avec les associations locales bibliothèque et Feuille d’Érable), les expositions, ont permis d’ouvrir le manoir à un public nombreux et enthousiaste, sans oublier les rendez-vous littéraires, en partenariat avec l’Auberge de la Treille. L’évènement phare de cette année 2018 a été la construction et l’inauguration de la cheminée, offerte par Bernard Capet. L’occasion de retrouvailles avec les membres fondateurs et Roger Manceau, le premier président du syndicat d’initiative, devenu en 2002 l’Association des amis du manoir Thomas Bohier. Mais 2019 sera aussi une année riche en évènements, avec les Journées européennes du patrimoine, qui seront mises à profit, pour fêter les 50 ans de l’acquisition du Manoir et son sauvetage. A travers le Pays Loire Touraine, le Manoir sera associé aux évènements, liés à la Renaissance et à Léonard de Vinci.
NR Indre et LoireE, 07/03, p.20

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 10207
Date d'inscription : 12/09/2008

Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019) Empty
MessageSujet: Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019)   Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019) Icon_minitimeVen 8 Mar - 14:44

Normandie : les musées d’histoire à la conquête des jeunes

À quelques mois du 75e anniversaire du Débarquement, les professionnels du tourisme de mémoire se demandent comment continuer à intéresser le public, notamment les jeunes, à l’histoire. Faut-il céder aux attractions en immersion ?

Comment pérenniser le tourisme de mémoire en Normandie ? Alors que la région s’apprête à célébrer le 75e anniversaire du débarquement de juin 1944, les témoins directs, les vétérans, deviennent rares, et pour les jeunes générations, cette période apparaît désormais lointaine.
Lire la suite : http://www.leparisien.fr/culture-loisirs/normandie-les-musees-d-histoire-a-la-conquete-des-jeunes-08-03-2019-8027301.php

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 10207
Date d'inscription : 12/09/2008

Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019) Empty
MessageSujet: Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019)   Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019) Icon_minitimeVen 8 Mar - 14:48

Une nuit à Pompidou Metz ? Le musée propose un concept inédit avec oreillers et petit déjeuner

Le Centre Pompidou Metz réserve à ses visiteurs ce jeudi 7 mars 2019 une nuit complète dans le musée avec expos, concert, oreillers, literie et petit déjeuner.
Lire la suite : https://actu.fr/grand-est/metz_57463/une-nuit-pompidou-metz-musee-propose-concept-inedit-oreillers-petit-dejeuner_21929469.html

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 10207
Date d'inscription : 12/09/2008

Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019) Empty
MessageSujet: Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019)   Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019) Icon_minitimeVen 8 Mar - 14:51

"Projet Exodus" : un "escape game" au musée du Louvre pour une visite en mode agent secret

Le Louvre transformé en terrain de jeu, l'expérience vaut le détour. Le musée parisien, l'un des plus beaux du monde, propose une chasse au trésor au milieu des œuvres dans l'aile Richelieu. Le principe est simple : les joueurs sont prisonniers et doivent résoudre des énigmes pour s'évader. Une belle occasion de visiter le Louvre comme un agent secret.
Lire la suite : https://culturebox.francetvinfo.fr/arts/evenements/un-escape-game-au-musee-du-louvre-pour-une-visite-en-mode-agent-secret-286196

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 10207
Date d'inscription : 12/09/2008

Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019) Empty
MessageSujet: Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019)   Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019) Icon_minitimeVen 8 Mar - 14:53

Incendie du musée national de Rio: plus de pièces retrouvées que prévu

Les paléontologues et archéologues du Musée national de Rio parti en fumée en septembre 2018 ont annoncé mardi 12 février 2019 avoir réussi à sauver une "quantité significative" des pièces historiques des décombres du plus grand musée d'histoire naturelle d'Amérique latine.
Lire la suite : https://www.sciencesetavenir.fr/fondamental/incendie-du-musee-de-rio-de-nouvelles-pieces-retrouvees_131439

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 10207
Date d'inscription : 12/09/2008

Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019) Empty
MessageSujet: Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019)   Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019) Icon_minitimeVen 8 Mar - 14:58

Nantes : Le musée Dobrée, fermé depuis 2011, va-t-il rouvrir un jour? Un nouveau recours déposé

C’est reparti pour un tour. Fermé depuis huit ans en raison d’une bataille juridique, le musée Dobrée en voit de toutes les couleurs. Ce mardi, l’association Nantes Patrimoine a annoncé qu’elle avait déposé un recours contre le permis de construire du nouveau projet de réhabilitation et de modernisation, défendu par le conseil départemental de Loire-Atlantique, qui avait dû revoir sa copie.
Lire la suite : https://www.20minutes.fr/nantes/2460095-20190226-nantes-musee-dobree-ferme-depuis-2011-va-rouvrir-jour-nouveau-recours-depose

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 10207
Date d'inscription : 12/09/2008

Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019) Empty
MessageSujet: Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019)   Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019) Icon_minitimeVen 8 Mar - 14:59

Art : la drôle d'acquisition du musée du Louvre

Le département des arts graphiques du célèbre musée parisien a acheté une gouache de l'artiste nééerlandais Cornelis Troost pour la modique somme de 406.192 euros.
Lire la suite : https://www.capital.fr/economie-politique/art-la-drole-dacquisition-du-musee-du-louvre-1327812

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 10207
Date d'inscription : 12/09/2008

Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019) Empty
MessageSujet: Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019)   Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019) Icon_minitimeVen 8 Mar - 15:00

Lille: 97% des trésors du musée d’Histoire naturelle sont cachés

Un esprit jeune dans un vieux musée. Cela fait 123 ans que le musée d’Histoire naturelle de Lille est installé dans ses locaux de la rue de Bruxelles. Si l’équipe actuelle fait de son mieux pour changer son image poussiéreuse, il reste un problème de taille qui ne se règle pas qu’avec de la bonne volonté : le manque de place. En attendant un agrandissement promis par la municipalité, la conservatrice, Judith Pergamin, et ses troupes rationalisent l’espace.
Lire la suite : https://www.20minutes.fr/lille/2451451-20190214-lille-97-tresors-musee-histoire-naturelle-caches

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
Contenu sponsorisé




Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019) Empty
MessageSujet: Re: Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019)   Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Revue de presse ( 4 - 10 mars 2019)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue sur le forum de l'APSMRC :: Actualités :: Revue de la presse et du net-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: