Bienvenue sur le forum de l'APSMRC

Bienvenue sur le forum de l'APSMRC

Venez échanger idées et informations sur cette plateforme dédiée aux professionnels du patrimoine.
Ce forum fonctionne en synergie avec le site internet de l'APSMRC :
www.musees.regioncentre.fr
 
AccueilAccueil  Revue de presse (4 - 10 novembre 2019) Empty  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Décembre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier
Nos partenaires


Derniers sujets

Partagez
 

 Revue de presse (4 - 10 novembre 2019)

Aller en bas 
AuteurMessage
valerie.maillochon
webmestre


Messages : 10216
Date d'inscription : 12/09/2008

Revue de presse (4 - 10 novembre 2019) Empty
MessageSujet: Revue de presse (4 - 10 novembre 2019)   Revue de presse (4 - 10 novembre 2019) Icon_minitimeLun 4 Nov - 12:23

Musées région Centre-Val de Loire

Source : Panorama de presse de la dRAc Centre-Val de Loire

(Châtres-sur-Cher) Le bon départ du Musée du blues
Première saison réussie au Musée du blues de Châtres-sur-Cher ! L’établissement fermera ses portes le 3 novembre au soir pour une trêve hivernale jusqu’au 1er avril 2020. L’heure du bilan donc pour Jacques Garcia, fondateur du lieu avec son épouse Anne-Marie. « Depuis l’ouverture en avril, on a reçu 1.000 visiteurs. C’est plutôt bien, mais le plus difficile est de faire connaître le musée, d’élargir le cercle. » Pourtant, les visiteurs viennent de toute la France, mais aussi d’Europe – « Allemagne, Belgique, Luxembourg » – pour admirer ce lieu unique en France tourné exclusivement sur le blues. « Il y a ceux qui tombent par hasard sur le musée, car ils sont au camping, en vacances dans la région et ceux qui viennent spécialement en ayant eu l’information dans la presse spécialisée. La plupart de nos visiteurs disent qu’ils vont revenir, certains sont déjà revenus d’ailleurs ! » Pendant la fermeture hivernale, Jacques et Anne-Marie Garcia vont réaménager un peu le musée, apporter de nouvelles pièces à la collection. Pour l’an prochain, l’équipe planche avec des enseignants pour faire connaître le blues aux scolaires.
NR Loir et Cher, 01/11, p.17

(Loches) Plus que dix jours pour voir l’exposition Canaletto-Piranèse
Il ne reste plus qu’une dizaine de jours pour profiter des gravures signées des maîtres italiens Canaletto et Piranèse. Accrochées jusqu’au 11 novembre sur les murs de la maison-musée du peintre lochois Emmanuel Lansyer, qui les a collectionnées, ces pièces de grande valeur sont celles du renouveau de l’établissement, rouvert en mai après un an de travaux. « On y trouve une série d’une trentaine de gravures de Canaletto, quasi complète, seulement visible à Londres, New York et Nantes », se félicite Véronique Lourme, responsable du service patrimoine de la Ville de Loches. Mais la rareté des pièces n’a pas suffi à faire venir les visiteurs en nombre. Six mois après son inauguration, l’exposition « Lansyer, Canaletto & Piranèse : images d’Italie », a attiré un peu plus de 6.000 curieux. Celle sur l’oeuvre de Gustave Courbet, en 2016, en avait fait venir le double.
NR Indre et Loire, 01/11, p.17

«La Jeunesse », une sculpture pour le bureau de Jean Zay
Cette sculpture sur pierre de l’artiste Jacques Zwobada (1900-1967) est aujourd’hui au musée des Années Trente à Boulogne- Billancourt, elle était destinée, à sa création en 1938-39, au bureau de Jean Zay alors Ministre de l’Education Nationale et des Beaux- Arts. Le plâtre préparatoire de cette œuvre acquis par les Amis des Musées d’Orléans a été offert au Musée des Beaux-Arts après avis favorable de la Commission Scientifique Régionale pour l’acquisition d’œuvres pour les Collections des Musées. Cette imposante œuvre 1,80mX1,80m a donc pris sa place dans la salle du XXe siècle du Musée des Beaux Arts d’Orléans, non loin de la célèbre « Skieuse » de Tamara Lempicka où vous pourrez aller les admirer ! (intégral)
Mag'Centre, 02/11

La mémoire vive du musée de Lorris
Mission jeune public pour le musée départemental de la Résistance et de la Déportation de Lorris. Qu’on l’accepte ou qu’on le déplore, l’époque a fait une grande place aux écrans, avec lesquels grandissent tous les enfants. C’est donc sans surprise que le musée s’est doté de sa propre appli de visite, nommée « Mission : résister ». C’est un appel à projets du ministère des Armées qui a permis de donner naissance à l’application : « On voulait développer notre attractivité vers le jeune public. Ça faisait longtemps qu’on pensait à une appli, qui permettrait aux jeunes de découvrir le musée à leur façon, et qu’au delà du jeu, ils découvrent de vrais personnages », observe Marie-Pierre Le Men, la directrice du musée. Du virtuel pour se plonger dans le réel, en somme. « Mission : résister » n’est pas de ces applis dont on ne décolle plus le nez. Pour réussir la mission, il faut se plonger dans l’univers du musée, des signes  avant coureurs de la Seconde guerre mondiale, en passant par la Drôle de guerre, la Résistance, l’Occupation et la Déportation.
RC Loiret, 02/11, p.13

(Saint Amand) Esprit Renaissance au musée Saint-Vic
Saint Vic célèbre comme il se doit la Renaissance. Le musée saint amandois accueille à partir d’aujourd’hui, et jusqu’au 5 janvier, une exposition en lien avec cette période historique et artistique. À l’instar de nombreux sites de la Région, le musée Saint Vic célèbre le 500e anniversaire de la mort de  Léonard de Vinci au travers d’un événement qui replonge le public plusieurs centaines d’années en arrière. Une soixantaine d’oeuvres environ sont exposées dans deux pièces durant ces deux mois : « Cette  exposition est l’occasion de commémorer et d’honorer la Renaissance, une période riche de l’histoire de France et artistique », explique Cyrille Auvity, chargé de patrimoine au musée. Les pièces proposées au  public pour cette exposition proviennent en grande partie des collections du musée. Elles sont complétées par des pièces empruntées à des communes ou issues de collections privées. L’événement saint amandois met ainsi en exergue la richesse du patrimoine local sur cette période historique.
Le Berry, 03/11, p.16

(Dreux) Se cultiver, créer à deux pas de chez soi
Wassim, 13 ans, a hâte de voir le résultat. Dans quarante minutes son porte clefs en plastique, où figure le nom de son rappeur préféré L’Algérino, va sortir de l’imprimante 3D. Akim Aissaoui, responsable du FabLab l’a aidé à conceptualiser son objet. La MicroFolie a rouvert ses portes, le mercredi 16 octobre, à la maison Proximum Dunant Kennedy à Dreux, après quelques semaines de fermeture. Des inondations, le 24 septembre, avaient obligé la structure à fermer. Pendant les vacances de la Toussaint, les habitants du quartier ont retrouvé le chemin de cet équipement culturel unique en Eure et Loir. En un seul lieu, on peut bénéficier d’un musée numérique, où l’on a la possibilité de découvrir plus de 500 oeuvres, exposées dans huit musées nationaux, mais aussi de nombreux outils numériques de création et des casques de réalité virtuelle. Un paradis culturel pour enfants, adolescents et parents. Cinq personnes sont salariées de la MicroFolie, dont la coordinatrice Laura Vermont, à la tête d’une toute nouvelle équipe qui ne manque pas de projets pour la MicroFolie.
+ Cinq salariés au service du public
L'Echo, 03/11, p.11

(Saint Marcel) Argentomagus accueille des archéologues en herbe
Cela fait maintenant déjà une dizaine d’années que le musée archéologique d’Argentomagus propose des ateliers riches et variés sur le site antique. Dirigé par Pierre Delaporte, médiateur culturel pour le musée, le stage d’initiation aux fouilles archéologiques a une nouvelle fois connu un franc succès. « Au départ, c’était l’ancienne conservatrice, Coralie Bay, qui était à l’initiative de ces ateliers. Je ne suis pas archéologue de métier. Avant de quitter ses fonctions, elle a pris le temps de me former afin de pouvoir  encadrer les fouilles », explique l’animateur. La pluie ayant eu la bonne idée de fuir le plateau des Mersans, les jeunes collégiens se sont prêtés à coeur joie à l’apprentissage des méthodes archéologiques tout en  écoutant attentivement les explications du passionné, Pierre Delaporte. « Le matin, j’en profite pour leur montrer un court reportage sur le métier d’archéologue en France, tout en le liant à Argentomagus. Cela leur donne une vision plus réaliste, pour qu’ils comprennent l’histoire de ce lieu. » L’après-midi venue, accroupis, les genoux dans l’herbe humide, pelles et pinceaux à la main, les collégiens s’improvisent archéologues.
NR Indre, 03/11, p.9

(Orleans) Soutien financier au Museum pour la biodiversité et l’environnement
Mardi matin, dans un Museum d’Orléans pour la biodiversité et l’environnement (Mobe) en plein travaux, Olivier Carré, maire, et Jean-Paul Combemorel, président de la Fondation Orléans, ont remis un chèque de 170.000 euros à Laure Danilo, conservatrice des lieux. « Cet argent servira à favoriser les échanges avec les publics au travers de lieux de rencontres dans le musée », explique Laure Danilo. Un objectif qui entre dans le cadre de la Fondation, dont le but est de favoriser un « dynamisme économique mais aussi sociétal ». (intégral)
RC Orleans, 07/11

_________________
Valérie MAILLOCHON
Chargée de mission APSMRC
02 38 79 21 62
valerie.maillochon@orleans-agglo.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://www.musees.regioncentre.fr/index.php?navID=&lang=FRA&
 
Revue de presse (4 - 10 novembre 2019)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue sur le forum de l'APSMRC :: Actualités :: Revue de la presse et du net-
Sauter vers: